Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 28 Avr - 16:42

    Il était 17h34, exactement. Athalie sortait tout juste de son premier cours de métamorphose pour le moins... intéréssant. C'était le dernier cours de la journée et elle regagnait son dortoir, livres en mains. Ses pas se faisaient pressants, simplement impatiente de pouvoir apprécier ses heures de "liberté" avant d'aller manger comme tous les autres dans la grande salle. Avec un peu de chances, ses camarades de chambre seraient absentes. Elle avait envie d'être seule... pour changer.

    La cravate dénouée, les boutons du haut de sa chemise ouverts et sa jupe censé être longue repliée vers le dessus, autant dire qu'elle ne respectait en rien le code vestimentaire. Mais qui s'en souciait ? Elle pestait contre chaque élève éparpillés dans les couloirs qui osait la bousculer et accélerait le pas. Le retour d'Amber avait l'air de ne pas l'avoir changé et pourtant, c'était tout le contraire. En fait, on ne pouvait discerner la différence seulement lorsque celle-ci était en sa compagnie. Son amie à ses côtés, Athalie n'était plus la même. Mais quand la brune n'était pas là, elle était bien la même qu'avant - du moins avec ceux qui ne faisaient pas partie de son cercle "copain-copain" - ce qui voulait dire : froide, agressive et lunatique, ceci multiplié par dix, puisqu'elle appréciait encore plus cet état d'esprit en sachant qu'elle avait un appui éternel qui ne s'embarasserait pas de son mauvais caractère.
    La vie était belle.
    ...ou presque.

    Trois livres étaient fermement collés contre sa poitrine, emprisonnés de ses bras, eux-mêmes croisés sur ses bouquins. Personne, excepté elle, n'aurait pu les faire tomber. Et c'est précisemment se qui se passa. Au ralenti et dans un relâchement complet, ses bras délivrèrent ces trois livres, aux 692 pages en totalité. Les élèves qui passaient à ses côtés au même moment évitèrent de justesse les bouquins qui menaçaient de leur écraser les pieds alors qu'ils la regardait, elle, d'un air furibond. Mais elle ne les vit pas. Si elle l'avait fait, alors elle les aurait très probablement insulté et leur aurait fait remarquer qu'ils n'avaient qu'à pas trainer dans ses pattes. Mais elle ne les vit pas.

    Elle était resté immobile, sans plus aucun livre auxquels s'accrocher, les bras ballants le long de son corps. Elle fixait un point bien précis, trop précis pour être réel, en fait. Tous les élèves autour d'elle avaient disparu et elle ignorait si c'était dans son imagination ou s'ils étaient véritablement partis. Mais elle s'en fichait pas mal. Son esprit était trop occupé, bien trop occupé pour penser à ces maigres détails.
    Elle Le voulait.

    IL se tenait là, non loin d'elle. Pour Athalie, Il était face à elle, mais simplement parce qu'elle ne voyait plus les autres élèves. En vérité, Il se tenait loin, plus loin, en diagonale. Mais ses yeux étaient tellement vrillés vers les Siens qu'elle Le perçevait très nettement, juste en face d'elle. Elle avait cette impression qu'Il était prêt d'elle, tout prêt d'elle, si prêt d'elle en fait, qu'elle pouvait presque Le sentir. Et son imagination pouvait Le toucher, faire courir ses doigts dans Ses cheveux bruns, caresser Sa peau de ses mains, et... effleurer Ses lèvres des siennes. Et elle rougissait presque de cette proximité inexistante.

    Sa bouche s'ouvrit par réflexe et dans un seul but, celui de reprendre son souffle qu'elle avait retenu durant ces quelques secondes qui lui avait paru une éternité. C'était comme si son oxygène ne lui suffisait plus et qu'elle avait jugé que Lui seul pouvait le remplacer. Mais tout n'était qu'illusion, n'est-ce pas ? Et pourtant...
    IL était bien là.

    Elle savait qu'elle faisait pas mal de rêves et de cauchemars, aussi - bien que ceux-ci se soient atténués depuis le retour d'Amber. Mais si elle était bien sûre d'une chose, c'était qu'elle ne rêvait pas éveillée, au beau milieu de la journée. Elle déglutit, comme pour reprendre ses esprits. Elle n'était plus très sûre maintenant, mais... Ne l'avait-Il pas vu, Lui aussi ? A vrai dire, elle avait l'impression qu'Il n'avait plus avancé d'un pas depuis qu'elle avait lâché ses livres. Parce qu'elle pouvait calculé cette distance, maintenant et Il était loin, immobile, telle une statue de cire. Probablement que le boucan qu'elle avait fait L'avait alerté, peut-être que c'était autre chose, elle n'en savait rien. Elle ne voulait pas savoir. Elle ne pouvait pas savoir.

    L'allure de son coeur n'avait pas ralenti, puisqu'il avait accéleré sans qu'elle ne s'en rende compte. Sa poitrine se levait et s'abaissait encore trop rapidement pour qu'elle ait l'air calme mais elle espérait que, de là où Il était, Il ne puisse pas la voir.

    Et alors, dans un ultime effort, elle brisa l'immobilité qu'elle avait crée autour d'elle et se tourna. Les escaliers qui la méneraient à sa salle commune se trouvaient à l'opposé, et elle prenait le sens totalement inverse. Mais elle se débrouillerait. Comme toujours. Elle prendrait simplement un autre chemin, combien même il serait plus long et semé d'embûches. Elle était prête à tout pour ne pas avoir affaire à Lui, encore une fois. Pour ne pas qu'Il la brise, encore une fois. Parce que si elle ne le retrouvait pas, alors Il ne pourrait plus l'abandonner, aussi lâchement qu'Il l'avait fait.

    Et c'est sans un regard pour ses trois livres éparpillés sur le sol, qu'elle tourna les talons et se mit à courir avec le maigre espoir que Jake ne cherche pas à la rattraper.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Lun 29 Avr - 14:27

Pathétique, adjectif destructif qui résumait sa situation imminente. Sa profession l'avait amenée à délaisser le navire désemparé, coulant dans les eaux profondes, tel un remake de titanic et désormais, celle-ci avait exigé que le jeune homme s'impose une énième fois comme décor excentrique dans le château. Les allées et venues entre sa vie extérieure et sa vie d'étudiant se comptaient sur les doigts d'une seule main, pourtant il n'était pas commun de s'éclipser aussi souvent, faisant même concurrence à l'astre solaire. Ce qu'il était l'avait amené une fois de plus à revenir dans ce lieu emplit de souvenir, seulement ce retour presque banal différait. Une réticence inimaginable se présentait corriace, des personnes chères subsistaient, se voilaient, se volatilisaient. Amber en était la preuve, ce prénom qui lui écorchait le cœur, les pensées, les lèvres, l'esprit, lui, simplement. Quant au subsistement, il s'agissait d'une seule personne : Athalie. La crainte de la croiser devenait réelle : étudiant, certes, des cours différents mais dans le même château.

Errer dans les couloirs devenait une habitude mais se promener dans les couloirs vêtu de la sorte, et avec in tel comportement defiait la norme. Chemise blanche, pantalon noir, l'allure d'un homme d'affaire aurait même pu lui être attribué. D'ordinaire, cette tenue était réservée pour les occasions. Sa peine et sa rage enfantine siégeaient encore en lui, s'absentant de temps à autre pour laisser place à une bouille d'ange inoffensive. Un ange apparent camouflant un démon présent lors des pulsions de colère et de désaccord, ou de scènes de crimes. La dureté de son âme devenait davantage partielle, laissant place au bon Jake, à celui que seule les personnes chères connaissaient. Il en aspirait presque la sympathie. Ces deux derniers mois passés chez les mangemorts lui avaient en premier lieu defiguré le cœur, pour ensuite lui délaisser un élément particulièrement sain. Sa rage de vivre cohabitait toujours mais le changement opérait à des moments précis et furtifs.

- Hé, tu m'écoutes ?!

Décidément ce devait être un ancien poulet pour piailler autant. Une analyse oratoire complète des cours : barbant mais pourtant nécessaire si la crédibilité se voulait entière. Le refus n'avait pas obtempéré, le monde magique se trouvait en position inférieure, il n'avait pu refuser un apprenti supplémentaire. L'unique condition avait été l'abstinence. Retenir ses poings pour ne plus défigurer chaque personne masculine. Condition complexe à approuver. La voix sucrée de Lauréana résonnait encore : "Vous pourrez vous défouler en cours, mais plus sur mes élèves !", avait-elle dit. Un semblant de pensées avait dû se présenter mais rien ne confirmait ses dires : la vie était un tourbillon hasardeux.

- Bon ton premier cours a lieu demain matin et...

...Et impossible. Pas maintenant. La fille de ses tourments se postait à quelques mètres de lui. Jamais la distance n'avait été aussi infime depuis l'été dernier. Ce moment qu'il avait imaginé et redouté s'illuminait à cet instant précis. Il n'était pas près, il n'avait pas à ses paroles, à ce qu'il lui dirait ... Et dire qu'il avait découvert la possibilité d'y réfléchir mûrement cet été ..

Au lieu de ça, il avait préféré broyer du noir et se lamenter sur son sort tel un petit lapereau abandonné. Toute son attention se retrouvait attiré par la belle blonde, ses oreilles ne perçevant même plus les dires du larbin. Il aurait pu rester figer la si la jeune fille n'avait pas delivré ses livres de ses bras, les laissant s'échouer sur le sol. C'était une certitude, elle l'avait vu.
Noooon. Se retourner ? Se cacher derrière cet épouvantail ? Courir ? L'ignorer ? Time out. Rage intérieure. Souffler, se motiver.

- Excuse moi, mais... Merci, je dois y aller !

Politesse, hé oui... Quoi ? Elle partait ? Et sans ses livres tout en courant ? Fonçant droit vers le lieu du massacre, Jake se surprit même à vouloir ramasser les ouvrages.

*Merde on s'en fiche des livres !*

Reprenant sa course folle, il partit au quart de tour sur les traces de la couleuvre en fuite. C'était rassurant, si elle fuyait c'est qu'elle possédait les mêmes craintes que lui, non ? La silhouette qui s'était faite invisible devenait de plus en plus visible.

- Hé !

Courant de plus belle, ça fut comme un bond en avant. Stoppant la jeune fille déterminée à le fuir, ses yeux vacillèrent dans les siens, sa main sur son épaule : un contact tendre et léger. Reprenant son souffle, Jake se rendit compte de la situation gênante : Athalie, plaquée contre le mur, chemise ouverte et jupe relevée. La situation portait à l'entière confusion.

Libérant la jeune fille instantanément, il tenta de lâcher quelques mots afin de détendre l'atmosphère. Seulement que dire dans une situation pareille ?

- Je suis si terrifiant pour que tu me fuis de la sorte ?

En réalité, il savait que ce devait être autre chose. Comme... Ne pas avoir envie de le revoir ? Cette hypothèse faisait écho parfait. La dernière fois qu'ils s'étaient vus était le soir de la fête, et tout avait absolument dégénéré. Se quitter fâchés, fin tragique et complexe à modifier. Bordel, que venait il de faire ? Ce n'était pas comme si c'était le grand amour. Engueulades, colère, c'était ce qui résumait leur dernière entrevue. La jeune fille le détestait sans doute. Tout s'eclaircissait à nouveau. Ce pourquoi il avait souhaité l'oublier sans pouvoir y parvenir. Parce qu'elle détestait ce qu'il était.

Réfléchir avait semblé être accessoire. À quoi s'attendait il ? À ce qu'elle lui saute dans les bras ? Retrouvailles idylliques, malheureusement, ce n'était certainement pas ce qui se produirait. La scène horrible fleurissait, la jeune fille le blâmant pour être revenu, pour avoir osé être venu à son encontre. Pourtant, ne lui avait il pas rendu service en s'exilant ? Elle le détestait, elle détestait ce qu'il était, c'était l'écho de ses propos dans son esprit.
Revenir vers elle s'était avéré complètement stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Lun 29 Avr - 15:08

    Les couloirs étaient longs, ils l'avaient toujours été. Mais à cet instant, ils paraissaient plus immenses que jamais. Elle avait cette impression, qu'ils étaient interminables, qu'elle ne parviendrait jamais au bout. Elle n'arrivait plus à penser correctement, son esprit était trop abasourdi pour comprendre et analyser la situation. Que venait-il de se passer ? Il était revenu : Jake était là, à Poudlard.

    Des mois passés à tenter de l'oublier, à effacer son image de sa mémoire, son toucher, sa voix... Des mois entiers, complètement perdus, évaporés dans le temps. Pourquoi ne pas avoir donner de nouvelles ? Ne serait-ce qu'une lettre annonçant au moins qu'il était de retour..? Peut-être que ce geste aurait paru encore plus étrange, finalement, elle n'en savait rien... Quand elle y réfléchissait, elle se disait que tout était de sa faute s'ils s'étaient quittés de cette façon. Il lui avait dit des choses... qu'elle avait refusé de croire, de comprendre. Mais ce soir là, il n'était pas dans son état normal. Le départ d'Amber l'avait anéanti et s'il s'était confié, c'était par simple trouble... Pas vrai ? Elle ne savait pas. Elle ne savait plus.

    Elle avait pitoyablement échoué. Elle n'avait pas atteint le bout de ce couloir, elle n'avait pas réussi à terminer le chemin, à passer sans fautes. Tout avait été si rapide qu'elle n'avait rien put mesuré. Juste le temps de sentir un contact sur son épaule gauche, un contact qui la fit frémir, qui la brûla et qui la fit sursauter, telle qu'elle se retourna instinctivement, seulement pour échapper à ce contact qu'elle avait tant de fois désiré. Sans qu'elle ne comprenne, elle sentit simplement son dos collé contre le mur froid du couloir... encore une fois.

    Et Jake qui était si proche, le souffle court...

    *Qu'est-ce que je fais ?*

    Comme gêné par cette étrange proximité, l'ex-Serdaigle se recula vivement, presque piqué par la rapidité. Elle était à nouveau libre de ses mouvements, maintenant. Que faire ? Courir, encore une fois ? Fuir ? Lui sauter dans les bras ? Le frapper ? Ou même...

    - Je suis si terrifiant pour que tu me fuis de la sorte ?

    ...Non... Pas cette voix. Sa voix qu'elle avait tant cherché à oublier. Pourquoi lui faire ça ? Pourquoi lui infliger ceci ? Qu'avait-elle fait ? Elle qui avait tenté de prendre un nouveau départ, elle qui se sentait si bien depuis le retour d'Amber... Pourquoi retomber maintenant ? Rechuter à ce moment précis ? Que se passait-il, à nouveau ? Est-ce que le parcours serait le même ? Elle ne voulait pas savoir. Elle aurait tant aimé replongé dans sa serenité d'autrefois. Que cet instant ne soit qu'un rêve de plus, ou un cauchemar, mais une illusion... rien qu'une illusion.

    Répondre, maintenant. Comme avant, lui parler, le questionner... Le chercher, le défier, le blâmer... le désirer. Etait-elle prête à recommencer ça ? A tout recommencer ? Comme avant. Comme si rien ne s'était passé. Comme s'il n'était jamais parti... jamais revenu.

    La réponse était clairement non.

    - Oui, avait-elle murmuré.

    Hôcher la tête et prétendre que tout allait pour le mieux.

    Elle avait mentit, une fois de plus. Il n'était pas terrifiant. Il ne l'avait jamais été. Ou presque, mais là n'était pas la question. Lui, ne lui avait jamais fait peur. Elle ne l'avait jamais redouté, il ne l'avait jamais vraiment effrayé au point qu'elle le lui dise, du moins. Mais peut-être que s'il pensait lui faire peur, alors il s'en irait ? Elle avait toutefois cette impression de se mettre à nue devant lui, comme s'il pouvait la lire comme un livre ouvert et qu'il ne se gênerait pas pour le faire. Savait-il quand elle mentait ? Avait-il trouvé ce qui clochait chez elle lorsqu'elle le faisait ?

    - Mais je ne te fuyais pas.

    Baisser la tête honteusement de peur de se faire prendre et fuir la réalité comme si elle n'était pas assez imposante. Et alors, elle releva son doux visage, encrant son regard émeraude dans celui de son prochain, lui transmettant tous les doutes qu'il était possible d'avoir et l'incompréhension la plus totale.

    - Pourquoi es-tu là ? avait-elle chuchoté.

    Elle était proche de lui, maintenant, trop proche, et elle se surprit à aimer à nouveau cette proximité interdite.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Lun 29 Avr - 19:28

Un mal être naissant s'installait, leur relation était sous un masque d'ambiguïté. Il venait de se présenter à ses yeux émeraudes sans savoir à quoi toute cette mise en scène rimait. Il avait cru bon de faire confiance à son instinct qui visiblement n'était pas dans la capacité même d'assurer les conséquences. L'envie de réaliser certaines pensées à la vue de la jeune fille s'affirmait mais semblaient irréalisables, interdites. Il aurait souhaité la toucher, lui parler, rappeler ces souvenirs douloureux mais qui pourtant parvenaient aux regrets. La patience dont il avait su faire preuve se retrouvait gratifié. La jeune fille eut un mouvement de recul, provoquant des secousses dans l'organe qui lui assurait sa survie.

Ce qu'ils avaient vécu était donc si banal pour que la jeune fille daigne le repousser ? En réalité, sa première idée venait de se confirmer. Elle le détestait et sont esprit lui fournissait les preuves nécessaires pour concrétiser ses faibles doutes. Son esprit demeurait abîmé et pourtant, il lui semblait réellement que la jeune fille avait décrété détester ce qu'il était. Peut être l'avait-elle seulement sous entendu, mais qu'est-ce que cela importait ? Le résultat était le même. Jake se dévoilait pour se briser sur un mur marbré de silence.

Prisonnier de ses intentions, il ne savait plus comment intervenir en présence de la Serpentard qui avait cherché à le fuir. S'éloigner d'elle était ce l'unique solution ? Et si Jake se rapprochait d'un pas ? Non ce n'était certainement pas ainsi qu'il fallait agir, elle se ferait distante. Elle l'ignorerait. Tant de possibilités mais aucune ne lui semblaient adaptées à la situation.
Obsession : ne pas cligner des yeux au risque qu'elle ne s'échappe. Il s'enervait lui même, craignant qu'elle ne parte à son tour. Sa silhouette, ses cheveux, ses lèvres, ses yeux, sa présence, tout le rendait esclave de son inconscient. Le sentiment de faiblesse régnait et s'entravait dans ses plaies imaginaires. Sa conscience ne cessait de lui huer son infériorité, son manque de virilité. L'éternelle question perdurait : que faire ?
Elle lui semblait si froide, si renfermée et incompréhensible.

- Oui.

Un murmure faible qui était parvenu à l'horrifier, mais rapidement chassé par une vague de nuages rieurs. Il ne parvenait pas à la croire. Elle mentait, le passé le prouvait. Seulement sa voix se démontrait si convaincante qu'il debutait une persuasion personnelle.

Ses lèvres arborait maintenant la courbe du rire : il riait, parce qu'il savait que c'était faux.

- Mais je ne te fuyais pas.

Et le diable épluchait des carottes. Si elle s'avérait sincère - chose impossible - pourquoi avait elle courru ? Soit elle n'avait prit aucun soin pour camoufler son jeu soit elle ne savait vraiment pas mentir. Son regard fondait dans le sien, partageant une chose abstraite qui lui suscitait de nombreuses choses. Pas ce regard...

- Pourquoi es-tu là ?

Une question qu'il ne parvenait pas à juger sincère ou hypocrite, mais qui était si évidente. Il aurait voulu la rassurer, cependant il ne savait pas comment agir de façon à ne pas la frustrer. Lui répondre devenait une obligation, lui dire les raisons de sa présence difficile à croire et pourtant réelles.
Sa réflexion se trouvait perturbée par la jeune fille, par le danger qu'elle lui procurait. Ils avaient établi un périmètre de sécurité et il venait d'être brisé par la jeune fille. Secrètement, il était heureux que ce soit elle qui ait prit l'initiative, car lui même ne l'aurait jamais fait en premier.
Inspiration profonde, il devait se détendre et ne plus defaillir.

- Mes collègues ont jugé utiles que j'intègre la filière FSI.

Cette déclaration venait d'être soufflée avec un naturel affolant comme s'il s'agissait d'une banalité répétée chaque jour à la même heure. Là était la preuve de la confiance qu'il lui accordait, qu'elle avait réussi à gagner, et ce malgré, son imperméabilité passée.

Il avait longuement hésité à lui dévoiler la raison de son retour : les mangemorts et l'appellation qu'il avait choisi, il savait qu'elle comprendrait. Les yeux baissés, il aurait souhaité lui prendre les mains, l'enlacer mais il était hors de question de risquer une seconde fois d'abimer son cœur. Il craignait de se livrer à elle une nouvelle fois.

Et maladroitement, il crut bon de rajouter :

- Tu vas bien?

Son regard se retrouvait de nouveau lié au sien et résister devenait un parcours du combattant.


Dernière édition par Jake Wood le Mar 30 Avr - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Lun 29 Avr - 20:00

    - Mes collègues ont jugé utile que j'intègre la filière FSI.

    Premier coup de poignard concrèt dans la poitrine.
    C'était étrange. Elle arborait presque une mine déçue, maintenant. Comme si elle venait de perdre à un jeu, ce qui était peut-être le cas, finalement. Inconsciemment, elle s'était mise à penser - bêtement, certes - qu'il était peut-être revenue... pour elle. C'était idiot, pas vrai ? Elle était si naïve, parfois, c'était à se demander si elle n'était pas resté une enfant, l'innocence en moins.

    Alors il était donc là pour son "travail" ? Pour les mangemorts. Dans ce cas, il devait être en mission, ou quelque chose comme ça. Et si elle faisait tout foirer ? L'idée de le vendre apparut très nettement dans son esprit - une idée pourtant bien vite recouverte par son manque de courage.
    Ainsi, il lui avait dit la vérité. Il n'avait pas menti sur les raisons de son retour, combien même il savait qu'elle désapprouvait ses allégances ? Elle en éprouvait une certaine fierté et était inquiète à la fois. Peut-être qu'elle aurait préféré qu'il lui cache cette vérité, finalement. Ce qui lui aurait évité pas mal de regrets.

    Cette sincérité toutefois, l'exaspérait. Comme si tout ceci n'était qu'une mise en scène et qu'ils n'avaient pas besoin de toute cette mascarade. Pensait-il qu'en se confiant, elle lui pardonnerait ses gestes ? Oublierait ses actes ? Rien n'en était moins sûr.

    Elle avait des amis, dans cette filière. Des amis qui lui étaient chers. Amber, Kieran, Aaron... Est-ce que cela signifiait qu'ils étaient en danger, à cause de lui..? Elle réfléchissait à vive allure mais une vérité s'imposait presque malgré elle : Jake ne toucherait jamais à un cheveu de sa meilleure amie. Cette pensée eut pour effet de rassurer - un peu - la Serpentard.

    - Tu vas bien ?

    Deuxième coup de poignard dans la poitrine.
    C'était étrange, n'est-ce pas ? Voilà qu'il lui demandait de ses nouvelles : si elle allait bien. En l'observant, pouvait-il réellement affirmer qu'elle allait "bien" ? Cette attitude qu'il adoptait avait pour effet de l'agacer au plus haut point. Et encore, l'agacement était un nom bien gentil et pas représentatif du tout de ce qu'elle pouvait bien ressentir. Elle ne le comprenait pas. Elle ne le comprenait plus. Mais l'avait-elle déjà compris..?

    - Alors quoi ? réagit-elle enfin - peu être trop brusquement pour son propre bien. Tu te pointes ici comme une fleur, tu m'annonces que tu vas espionner les étudiants au solde de tes "collègues" et tu me demandes si je vais bien ?

    *Qu'est-ce que je fous ?*

    Elle n'était pas censé répondre ainsi. Mais c'était plus fort qu'elle, comme si ses nerfs étaient en train de lâcher. Elle ne voulait plus rien de lui, pas même sa pseudo gentillesse, qu'il se la mette, point à la ligne.
    Elle n'était pas prête à repartir de zéro. Peut-être que lui était décidé à le faire, à agir comme si de rien n'était, mais pas elle. Et elle ne s'était pas préparé à le revoir, aujourd'hui. Combien même des scénarios différents de leur rencontre avaient germés dans son esprit les jours qui avaient suivi son départ.
    C'était trop tard, maintenant. Bien trop tard. Il avait eu sa chance, il l'avait perdu. Non, en fait, il l'avait même cédé.

    - Si tu veux vraiment savoir, ça allait avant que tu n'arrives.

    Elle avait baisser la voix à ses dernières paroles, s'étant peut-être rendu compte qu'elle venait à peine de lui gueuler dessus comme un mal propre. Le pire ? C'est qu'elle ne le regrettait même pas son attitude.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mar 30 Avr - 10:35

La distance déjà bien insistante se renforçait mentalement défiant la distance réelle qui n'existait pas. Une énième contradiction qui enfonçait le couteau un peu plus profondément dans des plaies invisibles mais pourtant douloureuses. Jake avait décidé de ne pas lui mentir, de ne pas entrer dans ce cercle vicieux qui amenait des montagnes de problèmes, mais peut être qu'en réalité mentir s'avérait parfois la meilleure solution. Préserver son entourage de réalité concrètement desobligeante.

Regretter devenait presque une évidence : être de nouveau en compagnie de ce piaf qui lui faisait de la théorie à dormir debout. Mais au moins il n'aurait pas eu besoin de se justifier ou même de subir des comportements inattendus, autre que des meuglements. Les regrets, il les détestaient et pourtant, le jeune homme se laissait de plus en plus submerger par eux. Ils réussissaient à s'infiltrer de plus en plus facilement dans son âme, si bien que cela en devenait alarmant.

- Alors quoi ? Tu te pointes ici comme une fleur, tu m'annonces que tu vas espionner les étudiants au solde de tes "collègues" et tu me demandes si je vais bien?

Peut être que se reculer devenait une bonne initiative ? Elle se trompait avec rage sur toute la ligne. Il n'allait pas espionner les étudiants, qu'elle garde son calme ! Non, il devait observer les vrais FSI pas les apprentis. Il servirait également de clef pour le château en cas de besoin. Enfin, la routine quoi, rien de bien exitant ni de plus que l'année dernière. Et autrefois, elle l'avait accepté, selon lui.

Là était tout le problème : elle s'embrasait par crainte pour son entourage. Exaspéré par la situation, il leva les yeux au ciel. Elle pouvait rester tranquille, il ne leur ferait rien ! Ses lèvres soupiraient comme tous ses autres organes. La jeune fille venait de parvenir à l'agacer. Pourquoi disait-elle cela ?

- Si tu veux tout savoir, ça allait avant que tu n'arrives.

Poignard suivi de deux épées aiguisées pour tuer un ennemi. Hôchant la tête de haut en bas, le mal être se renforçait, ainsi que ses regrets. Tentant avec énormément de difficulté de camoufler son désarroi, il se mordit la lèvre inférieure avant de reculer tout en haussant les épaules. Mais qu'avait il fait pour mériter une telle claque ? Elle se montrait blessante et le pire restait qu'elle émanait un degré de sincérité abominable.

- Tu aurais préféré quoi ? Vas y, je t'écoute !

Elle aurait préféré qu'il ne revienne pas, qu'il l'ignore ? Mais oui, bien sûr. C'était à peine croyable. Il déglutissait et bouillait simultanément mais avec une capacité étonnant à se maîtriser. Il ne la plaquerait pas contre le mur. De la déception profonde envahissait ses ressentis.

Une fois de plus, il avait cru à l'impossible. Cependant il ne parvenait toujours pas à trouver la réponse à ses questions.

-Pourquoi, hein ? Pourquoi est ce que tu agis comme ça ? Qu'est-ce que je t'ai fait ?!

La colère qui venait de lutter se lisait clairement sur son visage, mêlée à d'étranges sentiments insupportables.

- Ouais, j'aurais vraiment pas dû venir te voir ! Je ferais peut être mieux de te laisser seule toi et tes livres qui me détèstent tant ! Je gâche toujours tout, c'est ça ?!

Stade atteint, le premier seuil de colère venait d'être dépassé. C'est ce qu'elle voulait entendre après tout, n'est ce pas ? Sa dernière phrase faisait écho aux souvenirs douloureux et malheureusement, Jake n'avait pas oublié cette horrible déclaration que la jeune fille lui avait craché à la figure. Il l'avait encore en travers de la gorge et il savait pertinemment que celle ci saurait faire le rapprochement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mar 30 Avr - 16:07

    - Tu aurais préféré quoi ? Vas y, je t'écoute !

    *Vas-t-en. Vas-t-en !*

    Qu'aurait-elle préférait ? En voilà, une bonne question. Que voulait-elle ? Maintenant qu'il le lui demandait concrètement, peut-être lui faudrait-il une réponse clair, mais que déciderait-elle ? Elle même l'ignorait. Non, en fait, elle n'en savait carrément rien. Elle était incapable de lui dire la vérité. Mais quelle vérité ? Elle doutait tellement...

    - Pourquoi, hein ? Pourquoi est ce que tu agis comme ça ?

    *Je ne sais pas.*

    Le pire était probablement qu'elle pouvait lire la décéption qui émanait de lui, la tristesse et la fermeté de son regard. Pourquoi ? Elle-même ne pouvait le dire. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Pour se cacher de la vérité, voilà tout. Pour fuir la réalité, simplement. Parce que fuir était si facile...

    - Qu'est-ce que je t'ai fait ?!

    ...Oui... Qu'avait-il donc fait ? Que lui avait-il fait ? Que faisait-il..? Elle pensait qu'elle lui en voulait parce qu'il était partie... parce qu'il s'était en allé... qu'il l'avait laissé... abandonné... mais était-ce véritablement cela ? N'y avait-il que ça ? Que cachait-elle donc sous cette colère ? Etait-ce elle, finalement, la fautive..?

    - Ouais, j'aurais vraiment pas dû venir te voir ! Je ferais peut être mieux de te laisser seule toi et tes livres qui me détèstent tant !

    C'était facile de se mettre en colère, pas vrai ? De crier, d'hausser la voix... Elle ne pouvait le blâmer, pour une fois, c'était elle qui avait commencé. Il avait essayé d'être gentille et voilà que sa véritable nature faisait son apparition... Encore.

    - Je gâche toujours tout, c'est ça ?!

    *Pour une fois que tu comprends quelque chose.*

    Il semblait vraiment se poser des questions sur les agissements de la jeune fille et il paraissait à cet instant, plus sincère que jamais. Alors pourquoi ne se sentait-elle pas capable de retourner en arrière ? Elle ne savait plus quoi faire, ni quoi dire. Si seulement il n'était pas revenu, si seulement il ne l'avait pas rattrapé...

    Alors délicatement, elle se mit sur la pointe des pieds et prit le visage de Jake entre ses mains, se rapprochant dangereusement de celui-ci et de ses lèvres, qu'elle avait tant désiré. Elle encra un moment son regard dans le sien, probablement pour la enième fois alors qu'elle traçait le chemin de sa lèvre inférieure de l'un de ses doigts. Elle était si proche, maintenant, si proche qu'elle sentait son souffle chaud se mélanger au sien. Et elle ne se sentait même pas gênée. Elle le désirait de tout son être et elle ne se sentait même pas coupable.

    - Tu n'as pas changé, avait-elle chuchoté.

    Etait-ce une bonne chose..? Une mauvaise..? Elle même ne le savait pas.
    Ca n'aurait jamais dû se passer ainsi. Elle n'aurait jamais dû dire cela parce que ce n'était pas comme ça que ça devait se passer. Et elle avait peut-être du mal à faire face à ses sentiments, du mal à s'avouer ce genre de choses mais elle en était sûre, maintenant, ce qui remettait tout en cause et qui était la faute de cette excès de colère.

    Elle fit courir ses mains sur le torse du jeune homme avant de s'écarter, dos au mur, une fois de plus. Elle qui avait cherché son regard, le fuyait, dorénavant.

    - J'aurais préféré que tu ne reviennes pas.

    ...Et la triste réalité qui la frappa de plein fouet. C'était un bien pâle mensonge que ce qu'elle venait de murmurer. Un mensonge caché sous un tissu d'ignorance. Parce que s'il n'était pas revenu, tous ces souvenirs seraient restés avec lui et elle n'aurait pas eu à (essayer de) camoufler ses sentiments. Et parce que maintenant qu'il était revenu, elle pouvait affirmer qu'elle en était secrètement rassurée, soulagée, voir... heureuse.
    Mais ça, elle ne le lui dirait jamais.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mer 1 Mai - 10:47

Des pensées curieuses et honnêtes avaient germé à la perception de la jeune fille pour être chassées en un souffle si léger mais tellement puissant. Elle venait de tout briser en un fragment de seconde, en osant déclarer des paroles qu'il n'aurait jamais cru entendre sous sobriété profonde, sous sincérité exemplaire qui ne trahissait rien qui aurait pu lui indiquer une supercherie. Tout avait donc changé si rapidement ? Leur relation avait toujours était ambiguë, mais jamais la haine ne s'était infiltrée sous cette forme angoissante. Il n'avait pas souhaité la connaître, désormais, les rôles s'inversaient de façon non proportionnelles. Il perdait pied, perdait la chemin indiquant la voie de la sagesse. Sa colère refaisait surface avec une valise remplit de blessures ouvertes et d'un liquide haineux.
Les raisons de ce qu'il était se repeignait très nettement avec douleur. Souffrir était une chose abominable, Amber le lui avait enseigné involontairement peut être et ses parents étaient également coupables, cependant de bien pire. Toute sa noirceur émanait de son enfance, toute sa candeur émanait de son passé proche, et son présent lui amenait une coupe de doute, d'incertitudes. Quant au futur, il était inutile de s'y projeter. Il ne se permettait aucun rêve, par crainte sans doute, mais plus par habitude.

Il se privait sans s'en rendre compte, fixait des limites à ne pas franchir, tels des parents un peu trop sévères.
Sursautant, la vision de la jeune fille proche de lui la fit tourbillonner. Une fois de plus, il restait perplexe face à son côté lunatique beaucoup plus imposant que le sien. Les mains sur son visage, Jake était impassible, dur, mais surtout immobile. Pourtant, leur souffle s'entremelait, poussant à la perdition. Son esprit ne s'imposait plus en tant que dictateur, dépourvu de raisonnement rationnel. Pourquoi faisait elle cela ? De la tentation très vite rapatriée par une colère passée. Elle pensait qu'il suffisait d'entrer dans cette sphère pour oublier ses propos blessants ? Car oui, ce qu'elle avait dit l'avait atteint malgré lui. Son regard plongeait dans le sien et Jake la défiait, refusant de détourner le regard.

- Tu n'as pas changé.

Murmure parfaitement bien placé. Elle savait ce qu'elle faisait n'est ce pas ? Elle n'agissait pas sans savoir ? Malheureusement, les surprises venaient seulement d'entamer le début du chemin, dévoilant la présence des mains de la jeune fille sur son torse. Deux options s'offraient à lui, mais ce fut le réflexe contraire qui régna. Sa main se porta automatiquement sur celle de la jeune fille afin de cesser tout mouvement. À quoi jouait elle ? Il se sentait comme un vulgaire nounours que les enfants pouvaient maltraiter comme chouchouter. L'autre solution stagnait encore dans don esprit : l'embrasser et entrer dans son jeu. Hors de question, il n'avait plus la tête à ça... Et elle non plus visiblement. Elle était loin de lui désormais, dos au mur, fuyant son regard.

- J'aurais préféré que tu ne reviennes pas.

Sa rage s'évadait en façade laissant un masque d'impassibilite s'installer. Ce n'était même plus un poignard, ni même une épée, c'était du poison fraîchement envenimé. Était elle sérieuse ? Jake ne savait plus rien, tant le labyrinthe s'agrandissait. La jeune fille jouait à la sirène et Jake au matelot stupide ne sachant plus agir de façon rationnelle. Perdu comme une fourmi dans Londres. Sincère, hypocrite, il ne parvenait plus à déceler la réalité complexe. La jeune fille venait de réussir à brouiller ses esprits, à modifier la réalité à sa guise. Il ne possédait plus la main, il possédait le sentiment de mal être profond, de celui qui est triste, blessé, abandonné.
Lui, ne murmurait pas :

- À quoi est ce que tu joues ? Tu fuies mes questions comme la peste, tu... joues avec moi. Tu ne possèdes aucune réponse à mes questions, c'est ça ?

Lanterne à nouveau allumée. Ses questions avaient fusé, pourtant il n'avait obtenu qu'une réponse, une réponse inéspérée. Il avait connu la douleur, mais celle ci, jamais. Pourtant, il tentait de se persuader qu'elle mentait... Mais il voulait une preuve réelle de tout ça.

- Regarde moi droit dans les yeux, Athalie Duchâteau, et répètes ce que tu viens de me dire. Ne fuis pas mon regard et redis moi ces choses... Droit dans les yeux.

Tout ce qu'elle avait pu dire l'avait blessé et il lui demandait de les lui redire. Il n'était pas masochiste, loin de la, mais dire des choses aussi fortes en deviant le regard de la personne visée était totalement différent de les dire droit dans les yeux. Et il la fixait, cherchant ses yeux qui le fuyait, alors que lui même redoutait le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mer 1 Mai - 11:09

    *J'aurais préféré que tu ne partes jamais.*, fut ce qu'elle aurait aimé dire, ce qu'elle aurait dire.

    - À quoi est ce que tu joues ?

    *Au chat et à la souris ?*

    - Tu fuies mes questions comme la peste, tu... joues avec moi.

    *Comme tu le faisais si bien...*

    - Tu ne possèdes aucune réponse à mes questions, c'est ça ?

    *Aucune.*

    Tout était si flou, brouillé, si sombre, si noir... Jouait-elle, encore une fois ? Probablement pas, et pourtant... Voulait-elle jouer ? Comme avant... Alors c'était donc ce qu'elle souhaitait, au fond ? Que tout redevienne comme avant. Elle ne comprenait plus rien, elle ne savait même plus si elle se comprenait elle-même, en fait. C'était si compliqué, tout était si difficile à assimiler et elle... Elle, restait dans l'ignorance.

    Elle avait au moins eu une réponse à l'une de ses questions : il ne savait pas quand elle mentait, ce qui était un avantage. Alors elle pourrait lui cacher la triste vérité qu'il ne s'en apperçevrait même pas..? Intéréssant.

    - Regarde moi droit dans les yeux, Athalie Duchâteau...

    Et elle accrocha son regard au sien, comme d'habitude.

    *Comme si tu avais besoin de m'appeler par mon nom complet pour que je me sente concernée...*

    - ...et répètes ce que tu viens de me dire. Ne fuis pas mon regard et redis moi ces choses... Droit dans les yeux.

    Elle mit quelques secondes à comprendre ce qu'il voulait dire, la chose qu'il voulait qu'elle répète, encore... «J'aurais préféré que tu ne reviennes pas. » Elle l'observait, lui, le questionnait du regard comme s'il pouvait, sans parler, lui donner les réponses dont elle avait tant besoin.

    - Je..., elle s'humecta les lèvres.

    Et avec toute la volonté qu'elle trouva, elle sut qu'elle ne parviendrait pas à faire ce qu'il lui demandait.

    - J'aurais préféré...

    *Dis-le. Dis-le lui. Dis-le !*

    - Que tu ne partes pas.

    C'était fou comme un mot, un unique mot parmi des milliers, pouvait changer le cours des choses.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mer 1 Mai - 18:59

Craindre son prochain, craindre les aveux, craindre la vérité. Il n'avait jamais autant possédé de crainte pour une seule et même raison. Il ne savait plus, il ne savait pas s'il avait agit sainement, de façon à chasser ce qu'il détestait. Il craignait sa réponse, mais après tout, l'ensemble deviendrait clair. Il obtiendrait la réponse de ses tourments et selon sa réponse, tout changerait. Deux alternatives se présentaient, mais les deux offriraient une surprise surprenante.
La journée s'assombrissait machinalement à ses yeux, le brouillard s'installait, voilant les réalités rationnelles, masquant la vie au sens propre.
Les doutes avaient en premier lieu été flous pour ensuite devenir limpides et concrets. Tout était remis en cause. Et si Jake ne l'avait jamais rencontrée? Si il n'avait jamais croisé sa route .. ? Que se serait il passé ? Serait il parti, aurait il eu le même comportement? De multiples questions qui perduraient sans réponse, et qui peut être, n'en possédaient aucune.
Jake ne se sentait pas à sa place, et étrangement son esprit se risquait à rejoindre la jeune fille dans sa déclaration douloureuse mais peut être réelle. Peut être n'aurait il pas du revenir, peut être n'aurait il pas du venir à son encontre. Tout aurait été plus simple .. Fuir était si facile comparé à ce qu'il avait décidé d'entreprendre. La facilité ne semblait cependant pas être un membre entier de sa vie. Les parcours compliquès constituaient ses actes, tant professionnels que personnels.

- Je...

Elle s'humectait les lèvres, accentuant l'hésitation dont elle faisait part maladroitement. Elle hésitait, laissant donc le doute s'installait dans l'esprit du jeune homme. Et si elle avait menti ?
Ne la perdant pas du regard, il attendait avec une impatience brutale qu'elle termine sa phrase.

- J'aurais préfèré...

La colère s'evaporait, laissant cette fois ci le règne complet à la neutralité. Tout était stupide : la tournure, le dialogue, les pensées, les ressentis.

- Que tu ne partes pas.

Le rideau venait de tomber, emmenant masques et costumes dans son tombeau. Il avait tant désiré son corps, ce rapprochement, cette attitude, ses paroles, ses lèvres, et maintenant qu'il le possédait, la crainte surgissait une énième fois, abusant de lui. La réalité n'était qu'un mensonge brodé, qui
parfois laissait des fils de vérité s'exposer. Son esprit restait indubitablement en retrait, restant encore de marbre. Jouait elle encore?
Baissant la tête presque honteusement, il se retrouvait paralysé, ne sachant pas comment agir face à cette révélation. Sa main se vivait attirer par sa nuque, et la gêne occasionnée se flairait à des kilomètres. Contradiction, pourquoi réagissait il ainsi? Lui même ne savait pas. Une réflexion intense quant à sa réponse debutait. S'approcher d'elle lui semblait prématuré .. Pensée idiote quand on savait le comportement qu'il avait osé adopter face à elle, quand elle n'était encore qu'une inconnue.

- Je suis désolé, Thalie.

Et ce fut tout ce qu'il réussit à dire à son égard, encore trop .. retourné. Il se sentait si pitoyable, si stupide... Si incapable de ne pas avoir trouvé autre chose à dire... Et il restait là, de marbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Sam 4 Mai - 13:24

    L'avait-elle blessé, encore une fois..? Un lourd silence s'installa entre eux pendant une durée interminée et elle profita de ces quelques secondes pour réfléchir à tout va. Elle avait été honnête, ce qu'elle n'avait pas été depuis bien longtemps, finalement. Qui plus est, avec lui. Ces quelques mots allaient probablement tout changer, ou peut-être pas, elle n'en savait pas plus que lui. Mais elle ressentait encore ce besoin irréversible qu'il la rassure, qu'il la comprenne, qu'il ne la fuie pas. Qu'il ne la fuie plus.

    - Je suis désolé, Thalie.

    ...Et elle prit son souffle. Jake s'excusait, alors... il s'en voulait ? Il s'en voulait vraiment ? Etait-il sincère, au moins ? Bien sûr qu'il l'était, il ne pouvait ne pas l'être, après tout, pas vrai ? Depuis le début, c'était-elle qui ne faisait que lui mentir piteusement et lui... c'était comme s'il attendait une occasion de pouvoir se confier à elle. Et ces simples excuses eurent pour simple effet de lui faire reprendre confiance, sa confiance d'autrefois qui lui avait échappé pendant quelques temps. Elle ne pouvait dire ce pourquoi il souhaitait se faire pardonner exactement, mais probablement qu'être parti était l'une des bonnes réponses. Est-ce que tout s'effaçait, maintenant ? Devait-elle tout oublier, dorénavant ? Parce qu'ils venaient de franchir un pas... encore une fois. Mais qu'elle n'était pas prête à faire abstraction de toutes ces choses qui l'avaient marqué.

    Elle s'était arrêté sur un second point - important ou non -. Il l'avait nommé d'une étrange manière, plutôt inhabituelle venant de sa part, en fait. Et pourtant, tout le monde l'appelait ainsi. Connaissance, amis, ou autre, on la connaissait presque plus sous le surnom qu'était "Thalie" que par son prénom entier qui ne demandait pourtant qu'une syllabe, une lettre de plus. Mais Jake, non, il ne l'avait jamais appelé de la sorte. Elle avait eut droit à beaucoup de choses venant de lui. Il y avait eu "la Serpentard" ou juste "Duchâteau". Puis il l'avait appelé "Athalie" ce qui avait marqué le début d'un certain changement. Et aujourd'hui, alors qu'elle pensait qu'ils devraient tout recommencer, que tout allait prendre un nouveau départ, c'était comme si lui, désirait simplement la suite de leur étrange relation.

    C'était ce qu'il voulait ? Continuer comme si de rien n'était ? Etait-ce ce qu'elle voulait, elle aussi..?

    - J'aimerais pouvoir te pardonner, mais...

    *...mais ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air.*

    - Je ne suis pas certaine d'en être capable.

    A son tour de baisser la tête, presque honteusement, maintenant. De fuir son regard, encore une fois. Et derrière la vérité qu'elle s'était enfin autorisé à dire, une autre réalité, plus dure et désagréable cette fois, avait été entendu. Elle savait qu'elle était lâche mais jamais son manque de courage ne l'avait affecté à ce point. Elle était presque arrivée au bout et ne savait plus comment agir, elle en avait tout oublié et perdu ses moyens, par la même occasion. Et c'était le garçon qui se tenait face à elle, qui la rendait ainsi.

    Elle ne savait pas si elle était prête simplement parce qu'elle ne s'était pas attendue, ni même préparé à tout cela. Mais au fond, c'était la peur qui lui barrait le passage, la peur même qui l'effrayait. Elle se trouvait dans le noir total et le pire, était qu'elle n'essayait même pas d'en sortir... parce qu'elle avait peur de ne pas y arriver. Et l'échec la terrifiait.

    - Je suis désolé, murmura-t-elle pitoyablement.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 12:19

Le soulagement brûlant venait de se dissiper en un océan de glace. Elle avait osé dire absolument le contraire de ce qu'il lui avait demandé, ce qui au fond s'était révélé comme un espoir caché, pourtant Jake parvenait difficilement à se rendre compte de la situation. La jeune fille venait de lui faire part de son souhait, rappelant douloureusement les aveux translucides de celui ci. Et il n'existait pas d'autre réponse adaptée à la situation, cependant elle n'en devenait que plus difficile. La question éternelle du comportement bataillait avec ses pulsions passées. Peut être qu'une affirmation de ses propos blessants auraient été préférables, tout aurait été plus simple ... Mais fuir était lâche.

- J'aimerais pouvoir te pardonner, mais..

Le début de sa phrase portait toutes les espérances d'une étrange façon. Elle était prête à le pardonner, à oublier le mal -?- qui avait pu l'affecter par les actes du jeune homme, mais le souhait exprimé venait tout détruire en un unique souffle.
Et le "mais" n'arrangeait en rien le constat qui se dressait très nettement. Elle ne pourrait donc pas le pardonner? Mais le pardonner de quoi au juste? De l'avoir abandonnée? C'était de sa faute, elle lui avait clairement fait comprendre qu'elle souhaitait cesser cette relation. D'être un mangemort? Elle avait dit que ça ne la regardait pas. D'être ce qu'il était? Peut être. Tout devenait flou, et pourtant il ne réussissait pas à dresser la liste de ses péchés. Une chose était certaine au point de s'ancrer dans le sol : elle lui en voulait pour une raison qui paraissait être assez juste. Il aurait souhaité lui dire toutes les justifications qui venaient annuler les accusations à son égard, mais Jake n'était pas certain de désirer raviver la colère d'Athalie ainsi que la sienne. Pourtant, il s'agissait de la vérité.

- Je ne suis pas certaine d'en être capable.

Et la révélation s'écrasa sur le sol, comme attendu. Elle pensait donc ne pas avoir la force nécessaire pour le pardonner? Son départ sonnait alors comme une lame perçante et aiguisée. Jake l'interprétait de cette façon ci. Si elle ne semblait pas pouvoir y parvenir, c'était peut être parce qu'elle tenait à lui, malgré elle, qu'elle éprouvait de l'affection envers lui. La simple pensée de cette réalité le laissait de marbre. Éprouver des sentiments forts envers une personne que l'on pensait ne jamais apprécier.
Les raisons qu'elle devait sans doute posséder s'offraient à Jake subitement. Amber les avait laissé, s'en était suivi une étrange conversation à l'écart entre les deux jeunes élèves, suivis d'aveux flous mais pourtant réels, puis un énième délaissement. Il avait osé la laisser seule, accentuant encore plus ce sentiment insupportable. Seulement, le choix ne se présentait pas à chaque obstacle rencontré, et cette fois-ci, il n'avait pas eu d'autre choix que de partir. Non, c'était une certitude, quoiqu'encore un peu légère qu'il tentait de digérer. Il s'était retrouvé dans l'obligation de partir, et c'était écrit dans l'histoire. Dans leur histoire.

La serpentard baissait la tête, recopiant vulgairement les actes passés du jeune homme, laissant paraître une malaise commun. Il ne savait cependant pas juger ce comportement. Etait- ce une bonne chose que d'éprouver les mêmes inquiétudes, ou était-ce un handicap? La solitude se transformait en une chose détestable, et criait transparence.

- Je suis désolée.

La barque semblait ne plus avancer sur le fleuve, Jake possédait le sentiment de stagner, de parler dans le vide, d'être insignifiant, inexistant. Les retrouvailles duraient longuement, à tel point que la notion du temps s'était autorisée une absence imposante. Elle était désolée, elle aussi. Et cette phrase qui aurait du le rassurer ne faisait que l'enfoncer dans une vase profonde, attisant davantage ses ressentis prématurés. Savoir qu'elle ne pourrait pas le pardonner était difficile, mais la résolution s'imposait. Les personnes blessaient les leur, et ils vivaient avec ces blessures profondes pour le reste de leur vie. Jake l'avait blessée, et elle saignerait peut être toujours. Avec le temps, cette plaie s'estomperait, mais elle serait toujours et encore présente.

Jake soupirait, jamais il ne s'était retrouvé si dépourvu, ne sachant plus comment agir une énième fois.

- Je pensais que tu ne voulais plus me voir après la fête. Tu disais ne plus vouloir jouer, je ne savais pas vraiment comment l’interpréter. Et .. j'étais perdu ! Je ne savais plus où j'en étais. J'ai pas l'habitude de m'attacher aux personnes.

Son coeur se débattait presque instantanément quand il s'agissait d'apprécier une personne inconnue, et il détestait quand celui-ci n'y parvenait pas malgré les nombreux efforts. Il savait la douleur que cela procurait quand un accident survenait, et il ne le supportait pas. Son enfance était le piège qui avait trouvé les moyens nécessaires pour se refermer sur lui. La crainte d'aimer se faisait importante, et pourtant, malgré toutes les précautions qu'il s'était imposée, l'échec gagnait toujours son être.

- Tu le souhaites, c'est toujours ça..

Il avait dit cette phrase dans un souffle léger, comme pour effacer ses propos précédents, sans doute par crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 14:18

    - Je pensais que tu ne voulais plus me voir après la fête.

    *Oh.*

    - Tu disais ne plus vouloir jouer, je ne savais pas vraiment comment l’interpréter.

    *Moi-même, je ne savais pas.*

    - Et... j'étais perdu !

    *Tout comme moi.*

    - Je ne savais plus où j'en étais.

    *Moi non plus.*

    - Je n'ai pas l'habitude de m'attacher aux personnes.

    *...oh.*

    Alors... il était attaché à elle. Il tenait à elle ? Et il n'en avait pas l'habitude. Etonnement, cette information lui fit chaud au coeur. Comme si c'était ce qu'elle attendait depuis si longtemps. Comme si c'était tout ce qu'elle attendait depuis si longtemps. Rien que ça.

    Mais ce qu'il avait dit avant cela la dérangeait quelque peu. Pourquoi pensait-il qu'elle ne voulait plus le voir ? Elle avait vraiment dit qu'elle ne voulait plus jouer..? Pas dans ses souvenirs. Elle se rappelait seulement d'une chose : elle avait prit peur face à toutes ces révélations en si peu de temps et avait préféré fuir la vérité plutôt que de s'avouer vaincue. Elle avait eut peur.

    Et lui, il avait interprété cela comme une manière de lui dire qu'elle ne voulait plus le voir ? Qu'elle souhaitait qu'il parte ? Par pitié, c'était à se tirer par les cheveux. Selon elle, Jake avait tout faussé. Il s'était considérablement éloigné de la vérité pour ne pas voir la vérité en face. Il avait préféré penser que c'était elle qui l'avait prié de s'en aller en disant qu'elle refusait de le voir à nouveau plutôt que d'avouer que c'était lui, qui avait voulu fuir.

    - Tu le souhaites, c'est toujours ça...

    *Ouais, ironisa-t-elle, « c'est toujours ça ».*

    Que faire, maintenant ? Que dire ? La vérité ? Elle était si loin.
    Athalie observait encore le sol des couloirs, vidés à présent. Tant mieux. Tout était meilleur lorsqu'ils étaient seuls, pas vrai ?

    - Tu te trompes.

    Elle releva les yeux vers lui et fit en sorte d'accrocher son regard au sien.
    Oh oui, tellement. Il se trompait tellement. Il était si loin de la réalité.

    - Je ne voulais pas que tu partes.

    *Je ne l'ai jamais voulu.*

    Elle fit encore un pas en sa direction et se retrouvait , à nouveau, trop proche de lui.

    - J'avais besoin de toi.

    *C'est ça, fais le culpabiliser. Fais le souffrir, comme toi, tu as souffert.*

    Elle posa encore ses deux mains sur son torse, sans cesser de le contempler, cherchant un contact, n'importe lequel.

    - Plus que jamais.

    Elle fit courir ses doigts sur son buste... parce qu'elle savait qu'il ne restait jamais insensible à son contact.

    Quand Amber était partie, quand Amber l'avait laissé, quand Amber l'avait abandonnée et alors qu'elle pensait qu'elle demeurerait seule, Il avait été là. Elle s'était vu en lui, tant son départ l'avait affecté, tout autant qu'elle. Et elle s'était dit qu'il serait là, Lui. Et que, finalement, tout n'était peut-être pas perdu.

    - J'avais tellement besoin de toi...

    Elle traça encore une fois le chemin invisible de la fleur qu'il avait sur le torse, à travers sa chemise, contournant les moins détails comme si elle connaissait le dessin par coeur alors qu'elle ne l'avait vu qu'une seule et unique fois. Peut-être parce qu'elle gardait chaque souvenir de lui, bien encrés dans sa mémoire, comme un fil brodé. Tout comme le T-shirt qu'il lui avait cédé dans cette salle de classe. T-shirt qui se trouvait encore et toujours sous son oreiller et qu'elle n'avait pu se résoudre à quitter. T-shirt qu'elle gardait en preuve de son existence. Quelle ironie.

    Mais il était parti. Il l'avait laissé. Il l'avait abandonné.

    - Mais tu n'étais pas là.

    En un seul mouvement, ses deux mains, posées à plat sur son torse, le repoussèrent sèchement, coupant court à toute trace de pardon.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 15:26

Une fois de plus, Jake avait décidé de détruire le masque qu'il portait, celui du gros dur écervelé sans coeur. Il avait une énième fois prit le risque de se dévoiler face à la belle blonde, cependant avec la boule au ventre. Il avait été perdu face à elle, et il l'était encore. Quand Jake était avec elle, il disjonctait si facilement, perdait pied d'une seconde à l'autre, devenait fou pour un oui ou pour un non, ses pulsions se retrouvant toutes émoustillées malgré lui, malgré sa force. Quand il était ave elle, il se sentait étrangement faible, incapable à en perdre la tête et la raison. La jeune fille influait sur lui de façon aléatoire, telle une machine trop demandée. Il était victime d'un dysfonctionnement qui variait sur une échelle disproportionné, et il ne pouvait rien y faire, seule la jeune fille devenait la clef pour le maîtriser. Dépendre d'une autre personne, quel sentiment infâme.

- Tu te trompes.

Les yeux dans les yeux, Jake ne comprenait plus rien. Il se trompait sur quoi exactement? Ses ressentis? Pourtant, il l'avait l'étrange sensation de ne pas se tromper, mais d'avoir tout comprit comme il le fallait.

- Je ne voulais pas que tu partes.

Cette parole eut pour effet de le combler, de le rassurer, mais son instinct lui laissait entendre que la blonde n'avait pas fini. Elle n'avait pas souhaité son départ. La conscience plus légère, l'appréhension régnait encore, malgré la situation qui changeait grâce au vent imaginaire. Et elle se rapprochait, comme dirigeante de ses émotions. La distance était trop faible pour que tout cela ne le laisse indifférent ..

- J'avais besoin de toi.

Entendre des propos tels que ceux ci sortirent des lèvres de la jeune fille était si étrange qu'il avait du mal à se rendre compte de la réalité des faits. Elle avait eu besoin de lui, besoin procuré par l'absence soudaine de leur amie commune, d'Amber. Et lui, n'avait pas été là, il était parti, se retrouvant seul lui aussi, aux côtés des mangemorts, noyé dans sa solitude, dans ses problèmes que personne n'était à même de comprendre.
Ses deux petites mains vinrent à l'encontre de son torse, le faisant frémir. Ce contact lui rappelait tant de souvenir que cela parvenait à lui faire peur. Un peu, mais il le camouflait. La jeune fille devenait maîtresse de la situation, si bien qu'elle aurait pu s'autoriser n'importe quoi à l'égard du jeune homme, qu'il n'aurait pas été certain que celui-ci se débatte. Séparé entre deux sentiments, il n'appréciait pas ce genre de situation, sachant parfaitement qu'il perdait pied, mais d'un autre côté, c'était tellement rassurant.

- Plus que jamais.

Elle rigolait? Subitement ses sens absents venaient de revenir dans le monde réel. Cela faisait la troisième fois qu'elle répétait la même chose, commençant à enfoncer un clou dans son coeur. Alors, ce n'était pas une belle parole mais bien un reproche? Jake venait de comprendre ses paroles. Elle disait ça pour le faire regretter, culpabiliser, le blesser tout simplement. Perdu une fois de plus, il ne remarqua presque pas le parcours réalisé par ses doigts sur son torse, renforçant le contact créait par la serpentard.

- J'avais tellement besoin de toi...

NON. STOP. Jake soupirait, et ne s'en cachait pas. Il avait comprit, il avait comprit. Tout était de sa faute, son malheur, sa tristesse avait été causé par lui. Elle s'était retrouvée seule par SA faute, elle avait été perdue par sa faute. Tout était de sa faute, et il avait encore tout gâcher. C'était comme s'il pouvait lire à travers elle, décrypter ses pensées les plus profondes. Perdu, une fois de plus, car de vieux souvenirs lui revenaient. Elle l'avait plus ou moins repoussée, ou n'avait simplement pas relevé ce qu'il avait pu lui dire. Elle avait déclaré vouloir tout cesser, tels étaient ses souvenirs, presque authentiques selon lui.
Voilà qu'elle avait réussit à le faire douter .. jake devait se ressaisir plus que tout. Inspirant profondément, il fuyait son regard pour éviter une perte de prise.

- Mais tu n'étais pas là.

Et il n'était plus là, repoussé violemment par les deux paumes de la jeune fille. Et elle jouait encore avec lui. Attisant ses désirs, ses sentiments, pour les refouler aussi rapidement. Quel jeu déplaisant. Il respirait enfin, avalant sa salive avec difficulté. Perdu, encore perdu dans les méandres du reproche, si bien qu'il était arrivé à s'en vouloir, à s'en vouloir de l'avoir laissé seul, livrée à elle même. Il s'en voulait. Elle avait réussi, telle une sirène mal intentionnée.

- On a pas toujours le choix.

Il évoquait cela comme une évidence, et c'en était une. Le choix ne s'offrait pas toujours, malheureusement.

- Je n'étais qu'un jeu pour toi, tu ne m'as jamais dit tout ça, jamais. Pas une seule fois.

Les yeux fermés, il lui en voulait d'avoir osé dire ça, d'avoir osé démarcher pour lui faire ressentir ça.

- Bien joué .. tu voulais me faire culpabiliser? hé bien c'est réussi.

Sa dernière phrase résonnait sur des airs de blizzard, car pour une fois, il ne cachait pas ses faiblesses. C'était comme si Jake ne s'était jamais caché derrière ce masque, comme si, cette jeune fille connaissait tout de lui, absolument tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 16:00

    - On a pas toujours le choix.

    *Tu sais bien que si.*

    Comment pouvait-il affirmer ce genre de choses ? C'était une bien pitoyable excuse. Alors il était parti parce qu'il « n'avait pas eu le choix » ? Il l'avait laissé parce qu'il n'avait pu faire autrement ? Menteur.

    - Je n'étais qu'un jeu pour toi, tu ne m'as jamais dit tout ça. Jamais. Pas une seule fois.

    *Pauvre ignorant.*

    - Bien joué... tu voulais me faire culpabiliser ?

    *Ouais.*

    - Et bien c'est réussi.

    *« Et bien » tant mieux.*

    Qu'il était inconscient. Elle ne savait même plus quoi penser. Il lui disait tout cela d'une manière si désinvolte, un ton si empli de reproches que ça lui en donnait mal à la tête. Retour à l'envoyeur : depuis le début, il ne faisait que lui reprocher les choses dont elle le blâmait. Finalement, ils n'étaient que deux êtres, si différents et semblables à la fois... ils n'arriveraient pas à grand chose tous les deux, non, ils n'iraient pas bien loin.

    - C'est faux, reprit-elle. On a toujours le choix et tu le sais !

    Elle se sentait fatiguée, lassée de ce jeu qui n'en finissait plus. Etait-il éternelle ? Elle se sentait si faible, face à lui, comme si elle ne pouvait rien lui refuser et qu'après un enième refus, elle finissait par dire « oui ». Elle tombait vulgairement dans le panneau.

    Elle fit un enième pas vers lui...

    - Et à quel moment aurais-je pu te le dire, hein ? Tu es parti avant que je ne le fasse !

    ...et effectua - des ses deux mains - une pression sur son torse qui le fit reculer un peu plus.

    - Ouvre les yeux, Jake !

    *A condition que j'en fasse tout autant, c'est ça ?*

    - Bon sang, ouvre les yeux !

    Et elle le poussa, encore une fois, une dernière fois, où celui-ci buta dos contre le mur d'en face. Ce qu'elle lui disait, elle se l'ordonnait à elle-même également. C'était un terrible « fais ce que je dis pas ce que je fais ». Mais elle persistait. Comme s'ils ne faisaient qu'un.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 16:42

Il lui avait tenu des propos, dont les réponses lui étaient déjà connues, ou familières, et pourtant il les lui avait dite. Avoir le choix était une belle phrase, et le monde stipulait qu'il se présentait toujours, ce qui possédait une part de vérité, mais le choix n'était pas toujours entier. La plupart du temps, des conséquences seraient engendrées si telle issue était choisie. Rien n'était anodin, jamais. Et chaque acte avait ses conséquences, amenant un panel plus restreint des choix.

- C'est faux. On a toujours le choix et tu le sais !

Et ce qui devait arriver, arriva. C'était comme si la jeune fille s'était introduite vulgairement dans son esprit, absorbant absolument toutes ses ressources sensorielles. Elle s'établissait comme sa conscience, ayant déclarait ce qu'il avait plus ou moins prédit. On a toujours le choix. Et la façon dont elle l'avait déclarée le laissait de marbre. Elle ressemblait tant à une enfant angélique trop peu sûre d'elle, mais bien consciente de la réalité, sachant parfaitement faire la différence entre la vérité et les mensonges. Il n'avait pas menti, il n'avait pu s'y résoudre, il avait du partir un peu avant la fin de l'année. C'était comme ça, comme une vieille habitude qui revenait à chaque fois. Partir aux mauvais moments, sans donner d'explications rationnelles.
Et comme si la distance n'était pas assez infime, son interlocutrice avança encore vers lui, réduisant cette fois-ci pour de bon l'infime écart.

- Et à quel moment aurais-je pu te le dire, hein ? Tu es parti avant que je ne le fasse !

Et de belles promesses évoquées. Ses propos sous entendaient qu'elle avait eu l'intention de lui dire, de lui dire toutes ces choses. Et alors , l'ultime question persistait. S'il était restait, lui aurait-elle dit? L'incertitude quant à cette éventualité s'installait car il n'obtiendrait jamais de réponse à cette interrogation, c'était tout simplement impossible de connaitre un autre destin que celui existant. C'était complètement fou de se dire qu'un simple événement pouvait bousculer les choses si brutalement. S'il n'était pas parti quelques années plus tôt,Amber et Jake auraient-ils été aussi fusionnels? Et si elle n'était pas partie, aurait-il changé? tant de questions sans intérêts, et pourtant, son esprit les laissait demeurer vivantes.

Soudain, Jake ne comprit plus rien, encore une fois. A croire que cette conversation se répétait inlassablement. Les deux mains de la jeune fille se posèrent contre le torse du jeune homme, avant d'exécuter un mouvement l'obligeant à reculer sans vraiment le vouloir.

- Ouvre les yeux, Jake !

Une exclamation qui le surprenait. La fille blonde n'avait pas pour habitude d'agir ainsi avec lui, c'était même le contraire. D'ordinaire, c'était lui qui agissait ainsi.. Ouvrir les yeux .. une bien belle expression, mais les ouvrir sur quoi? Il était si désorienté que les choses évidentes devenaient difficiles. Ouvrir les yeux sur ses sentiments? Sur leur relation? Sur le mal qu'il avait causé? Tant de possibilité, et pourtant une seule exacte.

- Bon sang, ouvre les yeux !

Et elle le poussait une seconde fois, se heurtant cette fois-ci contre le mur, et ne pouvait rien y faire, il se fracassa contre celui-ci, dévoilant par la même occasion la force de la jeune fille inestimée. Les rôles s'inversaient : c'était lui qui la plaquait contre le mur, mais cette fois-ci, c'était elle. Et il les ouvrait ses yeux, seulement, ils n'étaient ouverts que physiquement pas mentalement, ne validant pas la requête de la jeune fille.
Ses mains s'étaient aventurées inconsciemment sur la taille de la jeune fille, et désormais, il la tenait, et avait entreprit ce contact longtemps désiré. Ses yeux bataillaient avec les siens, et pourtant il ne comptait pas céder maintenant .. Sa main droite parcourait son bras gauche, comme pour l'apaiser, car elle était si énervée.

- Alors .. j'ai choisi sans vraiment le vouloir.

Il était calme, étrangement calme. Peut être trop même. Tandis qu'elle, bouillait. Le monde se retrouvait à l'envers. Et ses paroles s'entendaient avec la réalité. Après leur entrevue, il avait sombré dans l'alcool, dans les bras d'Abby, et ce sans s'en rendre compte.
Il baissait la tête, à nouveau mais exercé toujours ce contact au niveau de sa taille.

- Ouvrir les yeux sur quoi Athalie? Sur quoi ?

Oui, car il ne comprenait pas ce qu'elle sous entendait par là .. absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 17:14

    - Alors... j'ai choisi sans vraiment le vouloir.

    Cette révélation lui fit plus mal qu'elle n'aurait dû. Il avait choisi... sans le vouloir ? Comment pouvait-on être aussi inconscient ? Elle ne savait pas comment intérpréter ces paroles mais une chose était sûre : elle en souffrait. Ces mots n'avaient fait qu'empirer son état et elle se sentait encore trop faible pour agir comme elle l'aurait peut-être dûe.

    Elle sentait les mains de Jake sur sa taille, sur son corps et elle ne supportait pas ce contact. Il n'avait pas le droit de faire ça... Pas comme ça, pas de cette manière-là... Comme s'il profitait d'elle alors qu'elle était vulnérable. Et elle le détestait pour ça. Il n'avait pas le droit.

    - Ouvrir les yeux sur quoi, Athalie ? Sur quoi ?

    Elle-même n'était pas sûre... Ou peut-être que si mais elle ne savait pas comment lui dire. Ouvrir les yeux sur tant de choses... il avait tant essayé d'oublier, de rester dans l'ignorance et de ne pas assumer ses actes, ses paroles, que maintenant, elle était perdue sur ses propres mots. Exactement comme lui.

    - Alors... tu les a choisi, eux... à moi..?

    Le dire rendait la chose encore plus réel et c'était dur à avaler. Mais c'était pourtant la vérité, n'est-ce pas ? Et on ne pouvait la changer, hélas.
    Elle ne cessait de vriller son regard tout en essayant d'y déceler quelque chose... n'importe quoi, tant qu'elle pourrait y trouver quelque chose. Elle voulait des réponses, des réponses à ses questions, à toutes les questions qu'elle se posait, qu'elle s'était posé jusqu'ici... mais elle ne trouva rien.

    - Ne me touche pas.

    Elle repoussa vivement son bras d'une main et se recula, détachant son regard du sien avant de lui tourner complètement le dos.

    - S'il te plaît, ne me touche pas...

    Elle se couvrit la poitrine de ses bras, comme si elle avait froid, tout à coup. Elle sentait le regard de Jake sur elle et elle détestait ça. Elle ne savait plus ce qu'elle voulait, c'était bien trop difficile de faire la part des choses, maintenant.

    - Ouvrir les yeux sur...

    Elle se tourna une dernière fois vers lui et fronça les sourcils, comme si elle-même ne comprenait pas ou ne savait pas exactement ce qu'elle disait. Puis elle murmura, sans presque user la voix, comme s'il devait lire sur ses lèvres :

    - Nous.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Dim 5 Mai - 17:42

Son calme semblait destiner à mourir rapidement, la jeune fille se faisait distante, quand bien même la situation géographique démontrait le contraire. Elle n'était pas .. naturelle, elle était différente. Et ce contact si semblable devenait subitement tellement différent de ceux passés. Il ne comprenait plus, même ce qu'il désirait, il ne comprenait plus son corps et des désirs. tout était contradictoire, absolument tout, tant leurs comportements que leurs paroles. Jamais la distance ne s'était avouée si importante, ils semblaient se trouver à des kilomètres l'un de l'autre, comme si, leur rencontre avait lieu une seconde fois.

- Alors... tu les a choisi, eux... à moi..?

De hein .. quoi ? Mais non ! Entendre ça lui faisait horriblement mal. Ce n'était pas la réalité. Et cette fois-ci c'était elle qui était complètement à côté de la plaque. Ses propos lui écorchaient tout ce qui pouvait l'être. Son esprit, ses membres, son visage, ses lèvres, la totalité de son corps. Il n'avait jamais réfléchit comme ça, et Athalie semblait encore trop angélique pour pouvoir comprendre ce dont il s'agissait. Une fois que l'on appartenait aux groupuscule, les gestes étaient moindres et la maîtrise de la vie n'était pas toujours vaine. Seulement, jamais il ne pourrait lui dire cette vérité, au risque de la perdre, encore une fois. Il venait à peine de récupérer un tout petit peu d'elle, qu'il ne pouvait envisager de la reperdre si rapidement. Mais une chose était certaine : jamais il n'avait choisi de cette façon là. Jamais. Et le fait que celle-i puisse penser cela le mettait hors de lui.

- Ne me touche pas.

Et elle se reculait, elle lui filait entre les doigts. Une bénédiction interne. Heureusement qu'il n'avait pas osé l'embrasser, oh grand diable, il aurait péri. Elle le repoussait encore une fois, et après elle lui reprochait toutes ces choses? C'était insensé tout simplement.

- S'il te plaît, ne me touche pas...

Elle lui tournait le dos, et sa voix lui dictait que celle-ci souffrait, comme si Jake avait exercer une pression sur ses bras, alors qu'il n'avait fait que l'effleurer. Lui faire mal, l'atteignait également. Ca lui faisait mal. Trop mal, si bien qu'il se mordait une nouvelle fois les lèvres, cette fois-ci à les en faire saigner. La douleur était presque infime face à ce qu'il ressentait intérieurement. C'était si puissant .. se faire rejeter, un sentiment à damner.

- Ouvrir les yeux sur... Nous.

Elle lui faisait face, la mine endurcit, et la voix tellement faible, comme si elle perdait la vie. Quant à lui, la rage refaisait surface. Il était presque hors de lui, et pourtant, il parvenait à se maîtriser, et ce, malgré la difficulté. Cette appellation était étrange à l'ouïe. "Nous". Qu'est-ce que cela impliquait?

- Ne dis plus jamais ça. Je n'ai jamais fait ce choix, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit. Tu entends ?! Jamais je n'ai fait ce choix, jamais.

Jamais, jamais. Et son poing qui s'était si longtemps abstenu venait de se fracassait contre le mur. Jamais il n'avait choisi les magemorts à Athalie. JAMAIS. Ses mains tiraient ses cheveux, illustrant parfaitement la situation qui permettait ce genre de réaction. Comment pouvait-elle prétendre ça? Il soufflait, tel un buffle, et petit à petit il réussissait à reprendre son calme. Se tournant droit vers la vert et or, il la fixa intensément.

- Tu n'as pas l'air de te rendre compte ..

Il déglutit, ce qu'il s'apprêtait à dire était particulier.

- .. à quel point je .. t' . tiens à toi.

Sa voix avait été plus posée, mais elle reprenait bien vite de l'élan :

- Ouvrir les yeux sur nous? Mais y a t-il déjà seulement eu un "nous" ? Tu me demandes d'être là, tu me repousses, tu te rapproches, tu joues avec moi, tu me fais tourner en bourrique ! Tu me demandes de ne pas te toucher? Appliques tes propres conseils en premier lieu. Je ne sais plus comment agir avec toi Athalie ! Dis moi comment agir alors ..

*Elle va te rendre fou, si tu ne l'es pas encore.*

Elle lui demandait une chose impossible : ne pas la toucher alors qu'elle même s'autorisait à le toucher. A quoi tout cela rimait?! Elle n'appliquait même pas ses propres désirs .. Alors quoi, lui garderait le silence? Certainement pas. L'incompréhension se répandait, comment devait-il agir avec elle? Qu'attendait-elle de lui?
Lui ne demandait qu'une seule chose ; être avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mar 7 Mai - 13:13

    - Ne dis plus jamais ça. Je n'ai jamais fait ce choix, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit.

    Est-ce que c'était un ordre..? Si c'en était un, alors... c'était un peu comme si leur relation n'avait pas changé, finalement. Comme si leurs récentes retrouvailles s'étaient peu à peu estompées pour faire place à une sorte d'altercation banale comme ils en avaient toujours eu l'habitude. Mais cela n'avait rien avoir, n'est-ce pas ? Tout avait trop changé pour que cette étrange impression perdure.

    Et ce que l'ex-Serdaigle assurait maintenant la rassurait - un peu -, même si elle restait sceptique face à ce qu'il laissait entendre. N'avait-il pas affirmé qu'il avait fait ce choix sans le vouloir ? Et maintenant, il disait que ce n'était pas ce qu'il avait dit..? Elle était, wow, perdue.

    - Tu entends ?!

    *Je crois.*

    - Jamais je n'ai fait ce choix, jamais.

    Elle sursauta lorsque sa main s'applatit contre le mur d'en face, assez prêt d'elle pour qu'il parvienne à lui faire peur. Elle voulut dire quelque chose mais aucun son ne sortit de ses lèvres. Elle restait là, stoïque, à le fixer alors qu'il essayait de l'hypnotiser, elle en était persuadée.

    - Tu n'as pas l'air de te rendre compte...

    *Alors éclaires-moi.*

    - ... à quel point je... t'... tiens à toi.

    ... Oh. Il tenait à elle. Il tenait à elle. Il tenait à elle. Vraiment ? Il tenait à elle. Il l'avait dit. Il tenait à elle. Il... tenait... à... elle. Et merde. Merde ? Oui : merde. Putain de merde. Merde, merde, merde. Putain de bordel de... Quelle merde !

    - Ouvrir les yeux sur nous ? Mais y a t-il déjà seulement eu un "nous" ? Tu me demandes d'être là, tu me repousses, tu te rapproches, tu joues avec moi, tu me fais tourner en bourrique ! Tu me demandes de ne pas te toucher ? Appliques tes propres conseils en premier lieu. Je ne sais plus comment agir avec toi, Athalie ! Dis moi comment agir, alors...

    Ouf ? Fort heureusement pour elle, il avait l'air encore un peu énervé et avait changer - volontairement ? - de sujet. Peut-être n'aurait-elle pas à répondre à ses précédantes paroles... au, au moins, ça lui laisserait le temps d'y réfléchir plus posément. Ou pas.

    Mais alors, qu'attendait-elle de lui, exactement ? Dieu, elle ne savait plus trop ce qu'elle attendait, maintenant. Ca faisait si longtemps... Elle avait attendu, espéré et encore attendue et maintenant qu'il était là, devant elle, à lui poser LA question... elle ne savait plus.

    Elle ne savait pas s'il y avait eu un "nous", elle ne savait pas s'il y avait un "nous", elle ne savait pas s'il y aurait un "nous" et elle ne savait pas si elle voulait un "nous".

    Elle le désirait, plus que tout. C'était à peu près la seule chose qu'elle savait. Mais elle doutait, elle appréhendait trop, beaucoup trop ce moment. Elle ne pouvait se résoudre à lui révéler ça, à lui faire part de ce qu'elle ressentait, de ce qu'elle souhaitait au plus profond d'elle-même... que se passerait-il si elle le faisait ? Tout se terminerait, il n'y aurait plus rien, c'était certain. Elle ne voulait pas que ça se termine ainsi. Elle ne pouvait pas.

    - Je...

    *Respires.*

    Elle n'y arrivait pas. Elle manquait d'air, tout, absolument tout lui manquait, en fait. Elle n'y arriverait pas.

    - Je veux...

    Le souffle lui manquait et elle ne comprenait pas. Elle n'avait d'yeux que pour lui et c'était ça qui lui faisait si mal. Son regard empli de questions posé sur elle. Il en attendait beaucoup trop. Elle le déçevrait un jour ou l'autre... Elle ne pouvait décidemment pas agir comme il le souhaitait. Elle le refusait.

    - J'ai besoin d'air.

    A peine ses mots prononcés qu'elle tournait les talons, elle s'enfuit à grand pas, loin de Jake, loin des couloirs, loin des livres qu'elle avait laissé, loin de ses désirs et des souvenirs qu'Il avait fait jaillir en elle.
    Et les larmes lui brûlaient la peau.



________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    Mar 7 Mai - 16:29

Son tempérament devenait de plus en plus lunatique, et davantage en présence de personne qui parvenait à le maîtriser mentalement. Cette situation se situait dans un périmètre chargeait de mauvaises ondes, elle se trouvait au cœur même des ténèbres, du sang méprisé. Échouer là où tous les espoirs possibles se retrouvaient placés. Un énième échec qui pourtant ne parvenait pas à trouver refuge dans son habitat. L'explosion s'était produite encore une fois, et fort heureusement pour l'environnement, sa foudre s'était fracassée sur le mur le plus proche. Une habitude qui pourtant réussissait de temps en temps à surprendre encore les doux anges le scrutant.

- Je... Je veux...

Patientant sagement, il n'attendait qu'une seule chose, qu'elle lui dise la vérité, mais il ne pouvait envisager de rester dans une ruelle si sombre que celle qu'il entrapercevait. Il se résignait entièrement à n'obtenir aucune réponse, son esprit exigeait une réponse, peut importait laquelle, le plus important demeurait qu'une réponse lui soit fournie. Et ainsi, chasser ou envenimer ses espoirs camouflés. Le tout se concentrait sur la vérité, sur une réponse. Son regard possédait le besoin de connaissance. Il arrivait même à se convaincre qu'une réponse négative serait tout à fait acceptable pour son être ..

- J'ai besoin d'air.

Et lui avait besoin de réponse, au lieu de cette requête, tous ces espoirs venaient de se briser en un souffle tellement violent que l'étonnement et la rage se mêlaient parallèlement sur son visage. C'était tout? Ses arguments se résumaient en cinq malheureux mots, et l'absence de ce qu'il avait désiré provoquait quelques séquelles passagères. Elle exigeait de l'air, lui possédait également ses exigences, sans parvenir à les posséder.
Ses efforts était considérables, il avait bataillé avec sa fierté, sa crainte, ses regrets, sa virilité, et tout ce qu'il obtenait était une réponse désobligeante, inutile, qui ne répondait nullement à ses attentes. Tant d'abstinence .. et ce pour obtenir un résultat ressemblant à un brin de poussière infiniment petit, infiniment invisible. Un autre échec venait se rajouter à sa liste, noircissant vulgairement la journée qui s'était pourtant annoncée anodine. Il avait voulu se montrer différent, se montrer ouvert, et ça n'avait pas marché. Fallait-il comprendre cela comme un encouragement à rester ce qu'il était?

Il avait réussi à s'avouer cet attachement, et en retour, il se recevait des éclats de miroir. Une chose venait de se confirmer au fond de lui même, se dévoiler aux autres n'était jamais une bonne chose. Il l'avait su, s'était caché, avait retrouvé confiance, pour la reperdre aussi vite. Plus jamais il ne se confierait, c'était une évidence. Son regard suivait la jeune fille qui était sur le départ, avec cet air détestable, cet renfrogné, et haineux. Et au fond de lui ses pensées néfastes criaient, si bien qu'elles ne pouvaient être qu'exprimées oralement :

- C'est ça ! Va t'en !

Il ne désirait plus la voir, et regrettait amèrement d'être venu la voir, c'était la pire erreur possible, une seule chose restait espérée : qu'elle aille respirer ailleurs, loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Perso] « Since you been gone, my life has moved along. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Coralie [Perso~Réality d'Evangeline]
» Feuille de perso
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: 
Poudlard
 :: Deuxième étage :: Couloirs et escaliers
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit