Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 "I just want to be with you, no matter what." [perso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Jeu 30 Aoû - 13:56

Parfois, on se demandait bien qu'est-ce qu'il pouvait bien y avoir dans la tête de notre protagoniste. Kieran avait entrepris une étrange chose. La voici: pas plus tard que ce matin, en cours de sortilège, il avait réussi à faire s'envoler discrètement un mot pour Athalie. Mot dans lequel il lui demandait de bien vouloir le rejoindre à la tour d'astronomie après le dîner. Et comme il voulait se la jouer mystérieux, il n'avait pas signer son mot.

"Une personne aimerait te voir à la tour ce soir.
Après le diner, si tu ne seras pas occupé...
Un ami"

Voilà ce qu'il y avait d'inscrit sur le mini bout de parchemin pour la jeune fille. Franchement, il avait même "tenté" de faire des rimes... Un peu pourri selon lui lorsqu'il le réalisa après avoir envoyé le mot. Mais c'était un peu tard.
Lui-même s'était surpris à lui envoyer cela.
Enfin, il y avait une raison... Toute simple. Il n'avait pas pu s'adresser à elle une seule fois depuis cette fameuse sortie du Tdp où il s'était confronté avec Lasz'. Et il avait besoin de savoir, avoir la certitude qu'elle ne l'évitait pas ou si oui pourquoi. Quand des sentiments étaient encore présents, il était toujours dur de les éteindre malgré le fait qu'il savait la Serpentard inaccessible. Elle semblait avoir tellement de prétendants! Entre Aaron, Jake et tout ce qu'il entendait comme rumeurs hilarantes, il ne savait plus qui écouter. Et il ressentait ce besoin inné de la voir.

Bref, sortant de la Grande Salle après le dîner. Il se rendit d'abord dans son dortoir pour changer de tenue. Il avisa une tenue simple et décontracté, mais toujours élégante pour refléter sa beauté naturelle. Et non, sa modestie ne disparaissait pas... Pour finir il rejoignit sa salle commune pour sortir quand


-Eh Kiki! On allait aux dortoirs là, ça te dit une petite orgie discrète?

Non surtout pas! Il devait partir immédiatement pour ne pas arriver en retard. Qui sait si Athalie y était déjà à la tour. Et il était hors de question que ce soit possible.

-Désolé les mecs pas maintenant! J'vous rejoins après ok?

Sous le regard hébété de ses potes, Kieran empressa le pas pour ne pas être arrêter.

Ouf, il n'y avait personne encore lorsqu'il arriva.
La nuit était maintenant bien entamée. Les étoiles et la Lune, sous cette voûte céleste assombrie, offraient un spectacle féerique.
Belle vision romantique.
Mais non... Point de panique, Kieran n'avait pas fait venir Athalie pour la draguer. C'était juste une envie. Le désir de voir la belle Serpentard. De l'entendre. De pouvoir simplement passer un temps avec elle sans arrière-pensée (ou pas). Même si il avait toujours désiré être plus proche d'elle.

Se penchant sur la rambarde, Kieran attendait, espérait que la demoiselle arrive et qu'elle n'ait pas refusé l'invitation à cause de cet anonymat...


*Pourvu qu'elle n'ait pas flippé...*

Des pas se firent alors entendre. Une secousse joyeuse anima son cœur, pourvu que c'était elle. Et pas un imbécile qui avait besoin de solitude en se rendant ici pour songer à travers l'infinie beauté de cet univers ténébreux.
Kieran s'éclipsa alors doucement dans l'ombre pour surprendre la jeune fille. Il attendait d'abord qu'elle se soit bien avancée pour apparaître derrière elle et dévoiler son identité.


*Parfois je me trouve limite débile...*

Sa première crainte était que la jeune fille se moque de lui pour lui avoir envoyer un mot aussi ridicule que le sien. Surtout venant de la part du Préfet il y avait de quoi être surpris. Et il se demandaot bien comment elle réagirait en s'apercevant que c'était lui et pas un autre.

*Imagine elle croyait que c'était Lasz'...*

Bon sang le faux espoir qu'il lui aurait fait dans ce cas-là! La pire des choses qui pourrait lu arriver. Quoiqu'il ignorait si elle l'aimait encore ou si elle avait complètement tourner la page. Enfin en vue des relations intimes qu'elle entretenait avec certains, selon les dires de son amie Lizzie, il pouvait croire qu'elle l'avait oublié. Mais parfois les filles cachaient bien leur jeu. Toujours douées pour masquer ce qu'elles voulaient garder secret. Donc qui sait...

Conclusion, le voilà, qui était tapit dans l'obscurité pour faire la "surprise" -si ca allait en être pour Athalie- de sa présence.


________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Jeu 30 Aoû - 15:21

Autant le dire : Athalie avait une once d'inquiétude. En cours de sortilèges, ce matin-même, elle avait reçu un mot mais non signé. Et le pire, était qu'elle n'avait même pas vu par où le bout de papier avait bien pu être envoyé. Autrement dit, elle n'en avait aucune idées... La serpentard avait beau avoir balayé la salle du regard, elle n'avait pas trouvé une personne capable d'être l'auteur de ce mot. "Un ami." Le truc, c'est que des amis, elle n'en avait pas de tas. Du moins, il y avait ses connaissances et ses véritables amis... Et si celui qui avait envoyé cela était un ami comme il le disait, il y avait quelques suppositions à faire. Mais si celui-ci se faisait passer pour l'un de ses amis, alors qu'il n'en était rien ? Enfin, que pouvait-elle craindre à Poudlard, après tout... Question qui l'inquiétait tout de même légèrement. Elle avait hésité à se rendre à la tour, de peur d'y avoir une mauvaise surprise. Mais son immense curiosité avait prit le dessus. Elle voulait savoir. Savoir qui lui avait envoyé ce mot et qui, par dessus tout, souhaitait la voir... Ou la revoir.

Elle marchait à grand pas dans les couloirs de Poudlard et sautant les marches deux à deux dans les escaliers. Se rendant premièrement à son dortoir, elle se hâta de se dévêtir de sa robe de sorcier, afin de s'habiller plus légèrement histoire d'être à l'aise et attrapa sa baguette au passage, "au cas où".

Chose faite, elle déambula encore dans les escaliers, se faisant tout de même discrète avant de pousser enfin la porte qui menait à la tour d'Astronomie. Elle y entra, non sans une infime crainte, le coeur battant légèrement plus vite. a vrai dire, elle ignorait tout de même quelque peu pourquoi elle avait peur... C'est vrai, pourquoi avoir peur ? Si celui qui lui avait envoyé le mot s'avérait être une mauvaise blague, elle s'en irait, rien de plus. Il fallait réfléchir simplement, ce n'était pas bien compliqué. Quoique c'était à se demander si elle réfléchissait tout court, parfois.

Quoiqu'il en soit, quand elle balaya la tour d'Astronomie du regard, elle n’aperçut personne. Un peu déçue, elle s'approcha de la rambarde, admirant le ciel sombre et étoilé qui se tenait juste sous ses yeux. C'était à couper le souffle. Il fallait qu'elle pense à revenir plus souvent ici, c'était vraiment dommage de rater une vision pareille. Elle émit un soupir léger, avant de se retourner afin de voir si l'auteur du mot n'était toujours pas arrivé. Elle se demandait bien qui cela pouvait être... "Un ami", donc c'était bien un garçon. Et s'il était réellement son ami, qui était-il ? Mais pourquoi ne pas avoir signer ? C'était absurde. Voilà qu'elle doutait sur les réelles intentions de celui-ci, maintenant.

En premier lieu, elle pensa à Kieran. C'était bien son ami, non ? Le problème était qu'elle ne savait plus qui elle était pour lui depuis l'incident du Tdp. Peut-être lui en voulait-il, après tout il s'était prit de sacré coup par sa faute. C'était normal de réagir ainsi. Mais de là à l'éviter... Elle se souvint de ce qu'il lui avait dit à ce même endroit. Et voilà qu'elle doutait. Etait-il réellement celui qu'elle avait vu à la tour ? Elle l'esperait. Mais au fond, elle en était certaine. Elle eut un fin sourire en repensant à la façon dont elle était retombé sur celui-ci quand il l'avait rattrapé. Position qui avait été quelque peu gênante mais probablement plus amusante encore. Il était décrit comme un coureur de jupons dans le Tdp, un peu comme Lasz'...

Lasz'. Et si c'était lui ? Non, impossible, il n'était pas son "ami". Tout deux ne se voyaient plus alors il ne pouvait pas réapparaitre ainsi, en signant "un ami.". Non, elle n'y croyait pas.

Et si c'était Jake ? Après tout ce qui s'était passé avec lui, c'était probable...

*Pas possible, il n'aurait jamais signé "un ami.".*

Non, il avait beau s'être excusé, ce dont elle était encore très fière et être partit en bon terme, ce ne pouvait pas être lui.

Bon, et pourquoi pas Aaron ? Ca faisait un bon moment qu'elle ne l'avait pas vu lui aussi, d'ailleurs... Et lui au moins, était un véritable ami. Quand bien même le baiser et tout ce que racontait le Tdp.

A part tout ceux-là, elles ne voyaient personne d'autre. Ce qui lui rappela que ce n'était peut-être personne finalement... Et si un inconnu arrivait ici-même, que ferait-elle ? Après tout, elle commençait sérieusement à douter. Elle ne voyait aucun garçons à qui elle avait pensé qui aurait pu lui envoyer le mot. Kieran lui en voulait probablement, Lasz' n'avait pas l'air de vouloir être son ami, Jake n'en était pas un et Aaron... Elle ne voyait pas vraiment pourquoi il aurait tenu à la voir à l'abri des regards.

Athalie émit un énième soupir, continuant d'observer la nuit et songeant sérieusement à rentrer au château. Mais ce mystérieux mot lui donnait au moins une raison de penser à autres choses qu'à ses soucis derniers. Et c'était peut-être mieux ainsi, finalement.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Sam 1 Sep - 17:17

C'était amusant de voir Athalie patienter comme ça. Elle était adossée sur la rambarde, poussant un léger soupir à la vue apparemment encore vide de la tour... N'ayant pas aperçu l'inconnu qui lui avait donné rendez-vous, la jeune fille se perdait dans la nuit obscur. Sans doute était-elle en train de se questionner sur cet "ami". Il est vrai que Kieran aurait pu signer son mot, mais bizarrement il avait eu l'envie irrépressible de jouer les mystérieux. Un peu comme un admirateur. Un soupir adorable s'échappa de la bouche d'Athalie qui attendait toujours. Le problème c'est que Kieran restait bloqué dans son pseudo cachette.
Il contemplait la jeune fille. Elle était belle. Si belle sous ce clair de Lune chatoyant, telle une sylphide qui attendait un appel dans la nuit. Sa beauté n'avait rien à voir avec celle de Rebecca ou même Summer. Non, sa beauté était presque sauvage, mais aussi envoûtante, lui prenant le cœur comme une voleuse. Il n'arrivait pas à détacher son regard, à un tel point qu'il ne bougeait toujours pas... Son esprit se mit à vagabonder dans une longue contemplation.

Elle lui avait manqué. Ses petites manies, son caractère lunatique, ses humeurs instables, ses airs de demoiselle fière, tout lui avait manqué. Tout chez elle lui plaisait... Et c'est ainsi qu'il voyait se raviver en lui ses sentiments qu'il s'était pourtant juré de refouler à jamais. Hors il l'aimait... Oui, il l'aimait. Il aimait cette perle unique et si rare, la vertu de son épanouissement qui jamais ne se flétrit, telle une rose mais encore plus belle. Il était attiré par cet entêtement de femme. La hardiesse juvénile d'une jeune fille qu'elle arborait. Alors que la souffrance et la frustration l'avait si longtemps dévoré pour cause de silence au point qu'il s'était promis d'enfouir cet amour impossible, voilà que tout revenait. Et il souffrait intérieurement. Souffrait de ce qu'elle était aussi inaccessible pour lui. Kieran savait qu'il allait être près d'elle dans quelques minutes, à lui parler normalement... Mais que jamais rien ne se passerait entre eux, car il ne voulait pas dévoiler son cœur à la jeune fille. Il ne désirait pas non plus profiter d'elle. Le Préfet la respectait....

Malheureusement il ne pouvait avoir qu'une seule chose venant d'elle. Son amitié. Mais il l'acceptait. Se promettant intérieurement de chérir plus que tout sa précieuse amie, malgré les distances...


*Ouais et sinon je devrais peut-être bouger au lieu de rester comme ça...*

Il marcha donc lentement, très lentement vers elle pour la surprendre. Respirant le plus calmement possible, sans un bruit, et refoulant cette soudaine envie de rire derrière elle. Au risque qu'elle ne se retourne avant même qu'il ait dit quoique ce soit. Il ne fallait pas qu'il foire tout au dernier moment non plus. Durant quelques secondes il semblait croupir dans l'indécision. Celle de se montrer plus entreprenant qu'il ne l'avait prévu. La prendre avec tendresse par la taille, se rapprocher d'elle dangereusement... Non! Mais quelle idée. S'il ne voulait pas qu'elle s'enfuit en courant, il valait mieux pour lui qu'il calme ses ardeurs.

*Je deviendrais fou bientôt.*

Déposant ainsi ses mains avec délicatesse sur ses épaules, les pressant légèrement de ses doigts fins. Avant de lui chuchoter à l'oreille d'une voix calme et fluette qui s'accordait parfaitement avec le silence de cette nuit:


- J’espère que je ne te déçois pas en te dévoilant mon identité... Athalie.

A ces quelques mots, il se retira de cette brève étreinte charnelle pour laisser Athalie se retourner et ne pas trop la brusquer non plus. Il ne voulait pas l'effrayer. Un fin sourire ourlait ses lèvres. Comment allait-elle réagir? Tout ce qu'il souhaitait c'est qu'elle soit un minimum heureuse de le voir. Et surtout qu'elle n'espérait pas que ce soit quelqu'un d'autre. La pire des choses grave vexante qui pouvait lui arriver quoi.

Une brise légère fit alors émaner de la chevelure d'Athalie un voluptueux parfum. Dieu, son parfum était doux et exquis, il enivrait presque le Préfet.
D'ailleurs, il se demandait bien depuis quand elle était de nouveau blonde.


-La princesse a fini par reprendre sa blondeur naturelle,remarqua-t-il en prenant avec douceur une mèche de ses cheveux. Ne la change plus, c'est la vraie toi.

Il avait dit cela comme un compliment et non pour la vexer comme on le dirait lorsque l'on traite une blonde de sans-cervelle. Jamais il n'aurait osé lui dire ça d'ailleurs. Non il voulait simplement lui dire qu'Athalie était Athalie en restant elle-même, y compris sa chevelure. D'autant plus qu'il la préférait largement avec sa douce chevelure soleil aux reflets dorés.
Bref, il n'attendait plus qu'elle se retourne.

Il ne cherchait pas à lui faire savoir qu'il l'aimait, mais en tous ses gestes et paroles, il y avait l'indiscrétion, un lapsus qui menaçait de s'épancher comme par le plus étrange des hasards. Hors il ne fallait pas. Et Kieran espérait que la jeune fille soit trop incrédule pour le remarquer et ainsi ne réalise pas la grandeur de son secret.
Enfin depuis, il lui semblait bien qu'elle restait bien indifférente au Serpentard, et c'était tant mieux.

Ah mais s'il le pouvait! Il l'aurait prise dans ses bras... Il en avait tant envie, la sentir contre lui, et ce besoin igné de l'embrasser.


________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Sam 1 Sep - 18:52

Athalie ne perdait pas patience. Non, elle patientait, simplement. Si personne ne daignait se montrer, alors elle resterait présente dans la nuit et ne parlerait qu'à la lune. Peut-être était-elle de bon conseil, encore faut-il qu'elle soit bavarde. Elle avait tant de choses à apprendre. La patience n'était pas son fort et pourtant, elle se maîtrisait, gardant son calme malgré le manque de manifestement de l'auteur du mot silencieux. Il fallait qu'elle apprenne à rester calme et posée, à prendre sur elle et montrer une seconde facette de sa personnalité. Elle en était capable. Et parfois, elle se demandait s'il était de son devoir de changer. Pour le bien de son entourage. Ou peut-être pour son bien, tout simplement. Quoiqu'il en soit, elle se mit à se demander si celui qui avait écrit ce mot viendrait réellement à sa rencontre, ce soir... Elle le désirait. Premièrement pour étancher sa soif de curiosité et deuxièmement... pour avoir un peu de compagnie. Ce n'était jamais de trop et il valait mieux ne pas rester trop seule, parfois. Ce n'était pas bon. Elle aurait aimé retrouver Amber ici, aussi. Peut-être devrait-elle lui envoyer un mot à son tour, lui demandant de la rejoindre ici... Un autre jour sûrement, oserait-elle. Pour l'heure, il fallait qu'elle sache si le mystérieux garçon porteur du mot la rejoindrait ici-même.

Et quand elle sentit une infime présence, mais peut-être rêvait-elle, elle baissa le regard, respirant calmement. Alors, elle sentit ses doigts sur ses épaules, lui procurant un frisson de bien-être qui la laissait tout de même perplexe. Il était venu. Elle n'osait même pas se retourner et pourtant elle voulait savoir. Savoir qui était l'auteur de ce mot mystérieux. Savoir ce qu'il voulait et pourquoi lui avoir demandé de venir ici. Elle redoutait quelque peu toute ces réponses et les attendait à la fois impatiemment. Elle retint difficilement son souffle, ne désirant qu'une seule et unique chose à cet instant précis.

- J’espère que je ne te déçois pas en te dévoilant mon identité... Athalie.

Et le divin soulagement que lui procurait cette voix de velours ne possédait nul mot. Elle sentit un poid d'inquiétude la quitter, laissant place à un réel bonheur sans nom. Il était là. Il était venu. Il l'avait rejoint. Et elle n'avait fait qu'ésperer que ce soit lui, au fond. C'était lui qu'elle souhaitait tant revoir ce soir. Lui, à qui elle voulait parler et non à la lune, toujours aussi silencieuse. Elle était si heureuse. Elle se sentait bien et elle n'avait qu'une envie, lui sauter dans les bras. Kieran.

- La princesse a fini par reprendre sa blondeur naturelle. Ne la change plus, c'est la vraie toi.

Athalie esquissait déjà un sourire devant les propos du jeune homme. Il venait de s'emparer de l'une de ses mèches de cheveux, comme il en avait l'habitude. Oui, le Serpentard avait l'air de réellement apprécier ses cheveux. C'était une chose dont elle ne se lassait pas, surtout venant de lui. Parce qu'il faisait toujours cela et qu'elle aimait sentir ses cheveux glisser entre ses doigts. C'était si simple et indéfinissable à la fois. Et dire qu'elle ne s'était toujours pas retourner ! Il fallait sérieusement qu'elle cesse de trop songer. Ses pensées lui prenait trop de son précieux temps avec lui. Et tant pis si elle devait passer le restant de sa nuit à ses côtés. Elle voulait profiter de lui, sans toute ses admiratrices qu'elle entendait glousser dans la salle commune.

Alors elle se retourna enfin, lui faisant face, plongeant son regard dans le sien, alors qu'un immense sourire se dessinait déjà sur ses lèvres. Kieran avait un visage angélique et enjôleur à la fois. Elle comprenait pourquoi il semblait tenir sa réputation, peut-être ne pouvait-il simplement faire autrement. Il était si beau, si irréel en fait. Et elle avait la chance de le compter dans ses quelques amis sincères. Elle en ressentait une telle fierté ! Et une quelconque culpabilité... Presque honteuse d'avoir pu douter de lui et de ses paroles, alors qu'il restait toujours le même, au diable toute ces rumeurs. Il était lui. Il était Kieran et c'est tout ce qui l'importait.

Une soudaine envie de sauter dans ses bras la prit et aussi étrange que cela puisse paraître, elle se rétracta. Il lui arrivait de réfléchir parfois et la seule chose à laquelle elle pensait était : Aaron. Oui, Aaron. Parce que la dernière fois qu'elle avait sauté au coup d'un ami, cela s'était bien rapidement transformé en un long baiser et cela était peut-être étrange mais elle ne souhaitait pas réitérer l'expérience. Combien même Kieran était attirant. Elle ne voulait pas perdre un autre ami.

Mais l'envie de se blottir contre lui était si tentante que c'en était presque douloureux de rester loin de lui alors que cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Elle se mordit la lèvre, songeuse. La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés à la tour, elle avait terminé sur lui et il ne s'était rien passé. Véridique. Après tout, le meilleur moyen de résister à la tentation était d'y céder. Véridique également. Athalie réfléchissait trop. Ah non, elle ne réfléchissait pas assez. Oui, mais quand elle réfléchissait, cela prenait sacrément longtemps ! Au diable la réflexion, Athalie réfléchirait après, comme à son habitude.

Celle-ci brisa alors l'espace qui les séparait encore, offrant un faible sourire à Kieran, avant de se coller contre le grand corps du Serpentard, se blottissant contre lui comme l'aurait peut-être fait un enfant en manque d'affection et de nicher son nez dans le coup de celui-ci.

- Comment pourrai-tu me décevoir ? Je n’espérais pas avoir autant de chances que de t'avoir à moi seule, ici. Tu m'as tant manqué..., murmura t-elle plus doucement.

Elle releva la tête, sans se décoller de lui, simplement pour pouvoir le regarder dans les yeux et analyser ses différentes réactions.

- Oh et tu as raison pour la couleur de mes cheveux... Ca n'me correspondait pas. Je n'sais même pas pourquoi j'ai fais ça. Il m'arrive de faire des choses stupides, parfois..., reprit-elle dans un sourire. Promis, je n'recommencerai plus, affirma-t-elle comme si elle venait de commettre une bêtise et qu'elle promettait à ses parents de ne plus la refaire.

Soudain, son expression devint plus sérieuse, elle affichait une mine presque coupable. Fautive. Elle le regardait plus attentivement, jugeant la moindre de ses réactions. Il fallait qu'elle lui dise ce qu'elle pensait, elle voulait tant qu'il la rassure sur de nombreux points dont elle n'était plus certaine, à présent.

- Je pensais que... Que tu m'en voulais.

Elle haussa les épaules, toujours dans ses bras.

- Tu sais, avec le Tdp et tout ça... Je m'suis dis que tu m'évitais peut-être pour... pour éviter d'autres problèmes. Apparemment ça à l'air d'être courant avec les gens qui m'approchent de trop près, tenta t-elle avec un léger rire mi-amusé, mi-nerveux. J'attire les ennuis. Et je suis vraiment désolé que tu en es subis les conséquences. Je te jure que c'est pas c'que j'voulais. Et je n'me suis pas assez excusé auprès de toi, je... J'aurai dû.

Elle venait de déballer ces paroles comme si elle attendait impatiemment le moment où elle pourrait enfin les dire. Maintenant qu'elle y repensait, elle s'en voulait vraiment. Elle avait laissé Lasz' s'en prendre à lui et elle était ensuite partit en courant, comme une lâche. Et qui plus est, elle n'avait pas cherché à réellement s'approcher de Kieran de peur qu'il la repousse. Parfois, elle se sentait réellement idiote. Et vulnérable.

Des choses stupides, elle en faisait bien souvent. Et il lui arrivait même de les rattraper. Mais elle n'était jamais certaine que ce qu'elle faisait pouvait réellement devenir une erreur passée.
Il y avait une chose dont elle était sûre à cent pour cent, elle ne se sentait vraie qu'avec ses véritables amis. Et Kieran en faisait partie.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Dim 2 Sep - 17:00

Le coeur battant d'une discrète ardeur, l'esprit presque anxieux, il attendait, perplexe, le pivotement de la jeune fille. Quelle avait été sa réaction, son ressentiment à l'entente de la voix du Préfet? Le regard de la belle se fuyait encore, avec ce même air silencieux, plus encore, loin vers la largeur infinie du ciel. Peut-être était-elle en train de réaliser que c'était bien lui et pas un autre.

Enfin, Athalie se retourna, posant son regard rayonnant sur Kieran. Elle resta d'abord muette face à lui, mais au plus grabd soulagement du jeune homme, son mutisme dévoilait à travers son visage angélique une joie. Son amie ne disait encore mot, se mordillant la lèvre. Craignait-elle de dire des subtilités à l'issu de leur "retrouvaille", au creu d'un rêve dont ils ignoraient tout deux l'achevement? A quoi pensait-elle?
Athalie paraissait songeuse, perdu dans une sorte d'indécision soudaine dont il ignorait les raisons. Comme si les gestes et les mots lui manquaient. Dans ses yeux se reflétaient la candeur d'une enfant, adorable dans ces instants de doute et si mignonne qu'on désirait l'enlacer tendrement.

Un fin sourire, discret et voluptueux se dessina sur les lèvres de la Serpentard. Et tandis que le jeune homme se demandait bien ce qu'il lui passait par la tête, il sentit se poser contre lui la demoiselle. Ses doigts fragiles et fins de candeur se posèrent sur le torse de Kieran. Sous l'immensité majesté du silence qui recouvrait cette nuit, Athalie se blotissait contre lui. Il pouvait sentir le souffle chaud de la jeune fille sur sa nuque.
Et dans ce même souffle, elle lui murmura de sa voix enchanteresse:


-Comment pourrais-tu me décevoir?

Premières paroles qui touchèrent et rassurèrent Kieran. A vrai dire, pour lui, elle avait toutes les raisons pour être déçue... Surtout si elle était au courant des déchéances de notre protagoniste, ou si elle s'attendait à quelqu'un d'autre.

-Je n'esperais pas avoir aurant de chances que de t'avoir à moi toute seule, ici.

Plus elle parlait, plus il se sentait envahir par une félicité qu'il ne pouvait décrire. Les paroles d'Athalie semblaient plus que sincères.
Ainsi donc, elle avait toujours esperé l'avoir pour elle seulement, ne serait-ce qu'un moment? Lui aussi. Tant de fois il l'avait souhaité. Les deux amis avaient desiré la même chose sans jamais se l'avouer, repoussant toujours la possibilité de se voir. C'était ridicule quand on y pensait. Kieran était loin d'être timide et Athalie aussi.


-Tu m'as tant manqué, ajouta-t-elle.

Athalie parlait de cette voix qui parvenait aux oreilles comme une mélodie. Et Kieran la gardait précieusement contre lui, enserrant doucement ses bras autour d'elle, respirant ainsi son parfum dangeureux qui l'envoutait complètement.

Sa jeune amie leva les yeux vers lui.


-Oh et tu as raison pour la couleur de mes cheveux... Ca ne me correspondait pas.

Oh pour ça, il n'allait pas dire le contraire... Ca ne lui correspondait pas du tout. Il avait pensé qu'elle avait faite cette couleur pour ressembler à Conny. Rivale ou ennemie toujours à la poursuite de Lasz'

-J'sais même pas pourquoi j'ai fait ça.

*Moi non plus ma belle*

Kieran eut un sourire amusé par ce côté enfantin qui émanait d'elle. Athalie devenait chétive telle une véritable petite fille, presque honteuse dans le rappel de son acte passé.
Ses paroles sonnaient comme celle d'un enfant à qui l'on venait de reprocher une erreur commise. Et il souriait sans la lacher du regard, écoutant attentivement ce qu'elle disait tant elle l'amusait. Une gaieté delicieuse entrait en lui, une gaieté chaude, qui lui montait à la tête, lui courait dans ses membres, le pénétrait tout entier.


-Il m'arrive de faire des choses stupides, parfois, admit-elle dans un sourire délicat. Promis je n'recommencerai plus, assura-t-elle pour finir dans une affirmation digne d'une fillette qui promettait de ne plus faire de bêtises.

Réaction d'une grâce enfantine touchante qui fit rire Kieran. Cette innocence inattendue amusait plus que tout le Prefet. Il savait que c'était Athalie qu'il avait devant lui, mais non pas la Athalie impulsive et fière que l'on connaissait. Non, c'était une toute autre Athalie, la vraie. Celle qu'il ne voyait pas souvent et qui lui avait tant manqué. Celle dont les folies inconscientes dans cette féminité attachante attiraient tant le jeune homme.

Brusquement, le regard de la demoiselle changea. Si sérieux comparé à l'expression d'allégresse qu'elle arborait l'instant d'avant. Exactement comme ces enfants qui changeaient d'humeur sans transition. Inquiet, Kieran la couvrait de son regard bienveillant, attendant qu'elle s'exprime.


-Je pensais que tu m'en voulais, avoua Athalie en haussant légèrement les epaules sans se détacher de lui.

*Ben pourquoi ça?*

-Tu sais avec le Tdp et tout ca. J'me suis dit que tu m'évitais peut-être pour... pour éviter d'autres problèmes.

Mais non! Décidément elle n'avait rien compris. Jamais, il ne l'avait évité. Ça n'était pas ca du tout. Ou alors s'il hésitait tant à la voir, c'était parce qu'il craignait qu'elle lui en veuille... Il avait cogné Lasz'... Enfin son pote l'avait bien cherché aussi! Bref, en gros ils ne comprenaient pas et s'ils avaient eu le courage de se parler, ce quiproquo n'aurait pas eu lieu. Sauf que
parler de courage pour des Serpentard, même pour ce genre de chose...


-Apparemment ça a l'air d'être courant avec les gens qui m'approchent de trop près, déduisit Athalie dans un rire amusé mais où sonnait une nervosité apparente.

Elle se sentait coupable. Il y avait pourtant aucune raison pour qu'elle le soit... Kieran ne lui en avait jamais voulu pour quoi que ce soit.


-J'attire les ennuis. Et je suis vraiment désolée que tu en ais subis les conséquences. Je te jure que c'est pas ce que je voulais. Et je n'me suis pas assez excusé auprès de toi, je... J'aurai dû.

Ohlala... Athalie était partie dans une harangue comme si elle avait attendu des années lumières pour lui débiter ses excuses qui mettait mal à l'aise Kieran car pour lui, elle n'avait aucune raison de le faire. Elle exagérait beaucoup trop.

Craignant alors qu'elle continue de parler davantage, il déposa sous un sourire discret, un doigt sur les lèvres de son amie (Eh non, pas un baiser xD.) pour l'empecher de dire un mot de plus.


-Tut tut tut,Thalie! Tu n'es pas un aimant à problèmes...lui murmura-t-il sur un ton taquin, en retirant ensuite son doigt. Tu pars dans un discours coupable alors qu'il n'en est rien, je t'assure.

Il la regarda, avec un sourire qui se voulait rassurant. La toisant au fond des yeux. Les yeux émeraudes de la demoiselle brillaient dans une inquiétude, l'attente d'être rassurée par les paroles du jeune homme.

-Inutile de t'excuser, vraiment. Je suis sérieux, déclara-t-il sur un ton grave pour qu'elle sache qu'il ne plaisantait pas.Je ne t'en zi jamais voulu.

Réfléchissant quelques instants, il afficha un sourire amusé en ajoutant:

-Hmmm... Et si,je devais en vouloir à quelqu'un ça aurait été Lazs' plutôt, tu ne crois pas? Mais t'inquiète pas, je lui ai pardonné son côté "j'suis-un-beau-gosse-grave-impulsif-faut-pas-me-provoquer"! Et puis j'ai l'habitude avec lui, tu sais, affirma Kieran en riant.

Après tout, c'était un peu son quotidien. Non pas de se battre, bien sur, mais d'être constamment confronté à des situations plus farfelues les une que les autres. Donc celle avec Lasz' le jour de la sortie du Tdp, l'avait peut-être surpris oui mais bon il s'en était remis. Et Lasz' restait toujours un camarade qu'il appréciait beaucoup.

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Lun 3 Sep - 16:27

Plus les minutes s'écoulaient et plus elle était inquiète. De quoi, elle n'aurait su dire. Que Kieran se moque d'elle ? Qu'il ne lui pardonne pas ? Bien que ce ne soit pas son genre, elle ressentait une infime crainte d'être repoussé. Elle était toujours contre le Serpentard et elle ne voulait plus repartir. Si seulement elle pouvait rester dans ses bras rassurants à tout jamais. Celui-ci ne semblait pas souhaiter que la jeune fille continue sur sa lancée, puisqu'il déposa l'un de ses doigts sur ses lèvres, l'obligeant ainsi à se taire. Ah les filles, elles étaient beaucoup trop bavardes.

- Tut tut tut, Thalie ! Tu n'es pas un aimant à problèmes... Tu pars dans un discours coupable alors qu'il n'en est rien, je t'assure.

Bien sûr que si elle était coupable ! Soit elle était trop exigeante envers elle-même, soit Kieran était quelqu'un de très indulgent. Trop indulgent. Et elle penchait plutôt pour la seconde option. Elle ne se sentait pas coupable. Enfin si, mais il n'y avait que ça. Quant-au fait qu'elle n'était pas un aimant à problèmes, elle se le demandait chaque jour. Comment pouvait-il en être aussi sûr ? Après tout, il fallait toujours qu'elle se fourre dans des situations complexes où elle-même ne comprenait pas comment elle avait fait pour s'y prendre, ni comment s'en sortir. Mais Kieran était gentil d'essayer de lui faire croire le contraire.

- Inutile de t'excuser, vraiment. Je suis sérieux.

Sérieux, il l'était sérieusement, oui. Du moins, il en avait vraiment l'air à la vue de sa mine grave. Athalie réprima un sourire, il tenait sincèrement à lui faire rentrer ses dires dans la tête, apparemment. Mais à la place de lui faire comprendre qu'il ne fallait pas s'excuser, peut-être qu'un "Je te pardonne." l'aurait fait tourner la page plus rapidement ? Elle se sentait moins fautive, maintenant qu'il affirmait de telles choses, mais un doute était toujours présent quant à la sincérité de ses paroles.

- Je ne t'en ai jamais voulu.

Cette seule phrase et la manière dont il l'avait dit eut pour effet immédiat de la rassurer en une seconde. Elle savait qu'il ne mentait pas, mais alors pourquoi ne pas être venu à elle ? Evidemment qu'elle aurait dû faire le premier pas, mais si celui-ci l'avait fait en premier, elle ne l'aurait jamais repoussé. Il le savait bien, non ? Mais elle était sotte et naïve de penser ça. Parce qu'ils étaient exactement au même pied d'égalité sur ce point. Et probablement que s'il ne l'avait pas fait, il avait ses raisons. Peut-être même similaires aux siennes.

- Hmmm... Et si,je devais en vouloir à quelqu'un ça aurait été Lasz' plutôt, tu ne crois pas ? Mais t'inquiète pas, je lui ai pardonné son côté "j'suis-un-beau-gosse-grave-impulsif-faut-pas-me-provoquer" !

Athalie ne put s'empêcher de rire à cette phrase. Il est vrai qu'il n'avait pas tort pour ce côté de Lasz', mais quand elle y repensait, elle n'avait jamais vu celui-ci aussi sérieux et énervé que le jour du Tdp. Elle avait plus l’habitude de le voir rire et s'amuser à le voir se battre, surtout par sa faute, donc oui, finalement, elle avait plus ou moins été surprise. En même temps, elle l'avait sûrement un peu cherché, il devait avoir un côté... possessif.

- Et puis j'ai l'habitude avec lui, tu sais.

Ah ? Et dans quel sens..? Non parce qu'elle espérait qu'il ne s'était pas rebattu avec lui, depuis... A moins qu'il n'est l'habitude de le voir se battre..? Bon, il manquait un peu de clarté sur ce point, mais tant pis, elle refusait de lui poser des questions. Elle n'avait pas envie de parler de Lasz', surtout avec lui, ce serait un peu... étrange.

Elle se mit sur la pointe des pieds, simplement pour chuchoter un simple : "Merci." tout à fait banale aux oreilles de Kieran afin de ne pas répondre par un autre monologue ennuyant.

Après cela, elle s'écarta légèrement du Serpentard, se détachant de ses bras - malgré le fait qu'elle s'y sentait mieux qu'à n'importe quel autre endroit -, afin de se tenir en face de lui à une distance plus raisonnable.

- Mais si je n'étais pas un aimant à problèmes, je ne serai pas Athalie, affirma t-elle dans un sourire mi-amusé, mi-"avoues-le au moins, tu sais bien que j'ai raison.".

Elle le prenait à la rigolade, mais c'était tellement vrai que ça en faisait peur. Elle était peut-être maudite, finalement. Le moindre de ses gestes avaient tendance à se transformer en une chose qui n'avait rien d'habituel, finalement. Elle faisait tout de travers, tout... trop exagéré, rien n'était mesuré. Et c'était plutôt inquiétant. Une énième chose à changer chez elle, mais étant LA chose qui la caractérisait, elle se doutait que ce n'était probablement pas demain la veille que cela changerait.

- C'est comme si toi, tu n'étais pas un...

Elle entreprit de se décaler pour faire quelques pas dans la tour, laissant planer un silence calculé qui le laisserait probablement perplexe et curieux sur ce qu'elle voulait dire avant de se retourner vivement vers le principal intéressé, lui offrant un sourire malicieux et judicieusement certain.

- Tombeur !

Haussant les sourcils en signe d'approbation obligatoire, tout en se mordant la lèvre inférieure, elle se demandait un instant si le mot choisi était pertinant. Elle aurait pû dire "coureur" ou "bourreaux des coeurs" également mais le sens était le même. En vérité, depuis cet article du Tdp, elle désirait simplement savoir si les rumeurs étaient fondées, ou non, mais peut-être avait-elle tendance à affirmer des choses trop rapidement quand elle n'était pas assez certaine, peut-être avait-elle un bon instinct. A moins que les arguments du journal aient été si pertinents qu'elle en a gobé la totalité. Mais elle ne se souvenait même plus de l'article en lui-même, simplement qu'en le lisant, elle avait su qu'il y avait une part de vérité dans ces mots. Ce qui était certain, c'est qu'il y avait eut un retournement de sujet subi. ElleI s'en fichait pas mal que Kieran ait plus de conquêtes féminines à ce jour qu'un épicier moldu avait de légumes, mais quoiqu'il en soit, son désir était simplement de savoir. Elle ne voulait pas mettre le Serpentard mal à l'aise, bien qu'il était un peu tard pour y réfléchir, mais autant lui en parler maintenant. Surtout qu'ils avaient la nuit devant eux pour parler et si Kieran avait des questions sur elle, qu'il les posent. Elle avait toujours eut un peu de mal à parler d'elle, mais ce n'était que lui, après tout... Pour l'heure, c'était de lui qu'on allait parler.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   Dim 9 Sep - 7:55

Il est clair que concernant Lasz', Kieran ne pouvait pas vraiment avoir tord quand à la déclaration qu'il venait de faire. C'est ce qui faisait Lasz' quoi. Et même Athalie avait confirmé ses dires dans un rire. Bref.

Athalie finit par se détacher progressivement de lui, mettant alors fin à leur étreinte, au plus grand regret de Kieran. Elle resta cependant face à lui pour continuer à converser.


-Si je n'étais pas un aimant à problème, je ne serai pas Athalie.

*Oh non, tu es encore là?*

Une déduction personnelle de la demoiselle, déclaré dans un sourire amusé et où s'ajoutait ce semblant d'autorité amical pour que le Préfet acquiesce.
Ce dernier poussa un soupir exaspéré en souriant, vraiment, Athalie était bien de celle que l'entêtement diverti et que l'assurance amuse.
Bien qu'il se demandait si elle n'avait dit cela uniquement pour qu'il lui rassure une seconde fois qu'il n'en était rien. Les filles avaient ce don pour se reprocher sans cesse des choses fausses pour être rassurer du contraire. Du coup il ne savait pas si pour la Serpentard. c'était le cas.
Enfin, peut-être qu'après qu'elle avait raison. Cependant, même si elle lui avait causé un "problème" ce jour-là à la sortie du Tdp, il ne lui en voulait pas. Sans doute ignorait-elle le côté possessif et jaloux de Lasz'. De toute manière, le Préfet se fichait bien du coup qu'il avait reçu étant donné qu'il avait apprécié l'arrivée de la jeune fille sur ses genoux. Elle était venue à lui et personne d'autre. Un moment voluptueux qui ne l'avait pas laissé indifférent. En gros, le reste ensuite il s'en foutait pas mal...
Ceci dit, ça il ne l'avouerait jamais à Athalie. Cet instant où il avait eu ce doux et inné sentiment de passer avant tous les prétendants d'Athalie...
Conclusion, même si sur le moment il n'avait pas du tout accepté le coup enragé de Lasz', le délicieux souvenir de la douce et fragile Athalie en larmes se blotissant tout contre lui avait pris le dessus sur sa colère passagère.

D'ailleurs, celle-ci reprit la parole:


-C'est comme si toi tu n'étais pas...

*Pas quoi...?*

Elle laissa planer un silence, commençant à déambuler dans la tour. Marchant à l'allure de sa réflexion, réfléchissant au mot exact qui correspondrait à Kieran.
Le jeune homme s'était retourné pour la suivre du regard, se posant contre la balustrade, ses deux bras en arrière accoudé dessus pour se maintenir.

Il eut une mine perplexe, un sourire en coin aux lèvres et un sourcil levé, se questionnant sur l'identification qu'Athalie allait lui octroyer.
C'est alors qu'elle se tourna vers lui, un sourire empli d'une malice enfantine éclairant son radieux visage:


-Un tombeur! affirma-t-elle presque triomphante dans sa trouvaille logique en haussant les sourcils pour confirmer son propos avant de se pincer la lèvre inférieur comme si elle eut commis une indélicatesse.

Quand à Kieran, il écarquilla grands ses yeux, surpris mar cette déclaration vraie mais plus soudaine qu'inattendue. Une envie nerveuse de rire le prit brusquement tant il trouvait Athalie surprenante.
Enfin il espérait tout de même que ça n'était pas une sorte de reproche déguisé sous une intonation amicale... Bien sur, il admettait ses penchants pour les batifolages en tout genre... Le problème, c'est qu'il ne pouvait se soustraire à mettre fin à ses jeux de séduction, se plaisant sans gêne dans son harem de demoiselles l'adulant sans répit. Kieran était comme ça... En fait, c'était comme si il profitait de tout l'amour que leur offrait aveuglement ses furies fan de lui pour oublier son propre amour impossible. Compenser ce vide. Sauf que ce vide, il avait beau essayer de le remplir, c'était comme si il n'était jamais satisfait. Finissant toujours par se lasser... Comme un vase brisé vers le bas et qu'on y versait un breuvage sans que jamais il ne se remplisse.

Affichant une expression gênée sur son visage, le garçon passa une main dans ses cheveux, légèrement mal à l'aise.


-Un tombeur..répéta-t-il embarassé.C'est à dire que... Je ne m'y attendais pas à celle-là.

Il souriait bêtement. Bizarrement ou plutôt étrangement, si ça avait un de ces potes ou une admiratrice, ça ne lui aurait rien fait... Il aurait seulement rit en le confirmant. Mais avec Athalie, c'était différent. Même s'il ne pouvait pas changer, il n'aimait pas vraiment savoir que son amie soit au courant de ces "folies". Et il n'avait aucune idée de comment se défendre sans qu'elle ne se doute de quelque chose.

-T'as peut-être raison oui. On est comme on est... Et moi, je suis un tombeur. , admit-il, le prenant à la rigolade. Dommage que... je ne fais pas "tomber" la plus précieuse de toutes, finit-il par ajouter songeur.


*Bordel qu'est-ce que je viens de dire?*

Il fallait rattraper cette bévue au plus vite avant qu'elle ne l'interroge. Au risque de passer pour un coureur de jupons acharné... Tant pis! Il était hors de question qu'elle le questionne sur ce sujet qu'il avait maladroitement mentionné. C'est à dire elle. Athalie.

-Enfin, bref! Surtout me frappe pas mais... Ca ne me déplaît pas, d'être sans cesse entourer.

Athalie allait sûrement le trouver grossier mais il n'avait pasle choix. Au moins il avait quatre-vingt dix pour cent de chance qu'elle se fixe sur sa dernière réplique. Et les dix autres pour cent? Pourvu qu'ils disparaissent...

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "I just want to be with you, no matter what." [perso]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"I just want to be with you, no matter what." [perso]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Wakfu TV
» Envi de changer d'interface...?
» Top 3 des figurines Mordheim et plus gros flop selon vous
» Pour ICEDI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: Saison 1 :: Poudlard :: Septième étage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit