Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 No one can save you [PV Athalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: No one can save you [PV Athalie]   Sam 21 Jan - 15:05




« Athalie et Jake »




...





Quand la journée débutait mal, il était rare que celle-ci ne suive pas le cours du fleuve. Une journée annonçant encore une météo ténébreuse et brûlante. Dès l’aube, la nervosité le hantait au point de l’hyperactivité. Il y avait des jours comme ça, différents des autres, du moins identiques aux autres dans son cas. Un réveil en sursaut, qu’il n’avait guère appréciait et qu’il espérait bien faire regretter à la personne concernée. L’incompréhension se mêler également à la nervosité. Il les avait mis en garde, concernant sa façon d’être, mais apparemment aucuns d’entre eux n’avaient pris au sérieux ses paroles. Soit, il leur ferait comprendre d’une autre façon, en espérant leur donner une bonne leçon. C’était sans compter que le fautif avait bien failli se prendre un poing dans sa joue droite, s’il n’avait pas eu le réflexe de se reculer rapidement. On lui avait proféré des menaces qu’il avait bien oublié dès leurs énonciations. Les règles n’étaient qu’une simple contrainte, qu’il n’avait jamais respectée. Pourquoi se tuer à les respecter alors que la vie était si courte et pleines d’opportunités uniques ? Au lieu de procurer l’effet probablement attendu, Jake rigolait intérieurement à ses menaces qui ne lui procuraient d’ailleurs aucun sentiment de frayeur. Il avait appris à se débrouiller seul et à ne compter que sur lui-même. Telle était la vie. Faites d’injustices et de solitude. Il fallait s’adapter et n’avoir aucune pitié. Dans le monde, il fallait manger les autres avant qu’il ne nous mange.
Le visage mouillé, il se rasait rapidement, tout en ressentant des sortes de picotements supportables. Levant le bras droit, sa main était d’une couleur rouge foncée et par endroit rouge vif. La blessure ne semblait toujours pas cicatrisée. Enfilant une chemise et un jean, il épongeait sa main et s’essuyait le visage.
La journée s’était déroulée plus vite qu’il ne le pensait, et plus ou moins sans problème. Du moins, sans problèmes graves. Sa nervosité avait connu quelques pics durant le cours de la journée et elle s’était prolongée jusqu’au soir. Assis sur le canapé de la salle commune, il essayait comme il pouvait de décompresser et de penser à des choses agréables. Encore une fois, il n’avait pas vu sa sœur. Certainement avait-elle beaucoup de travail, et elle manquait probablement de temps. La porte grinça, et Jake pu alors apercevoir de ses yeux ténébreux un deuxième année rentrant des cours, qui apparemment ne manquait pas de cran.

-Hé, au fait … Jill, c’est vraiment ta sœur ?

Question problématique aux yeux de celui-ci, et plus en particulier un mot. "Vraiment". Et c’était quoi ce ton sur lequel il avait déclaré cette phrase ? Se levant doucement du canapé, Jake se dirigeait brusquement vers l’énonciateur de cette question. Le regardant droit dans les yeux, il essayait en vain de se contenir. Peut être était-ce juste une question parmi tant d’autre. Mais le manque de conviction prenait le dessus. Il n’aimait pas que l’on parle de sa sœur ainsi, personne n’en avait le droit. C’était une personne comme les autres, et on lui devait le respect. De légers tremblements commençaient à parcourir l'ensemble de son corps. Signe d'une colère intense.

-C’est quoi cette question, monsieur l'endive? Je te défends de parler de ma sœur sur ce ton là. C'est compris? déclara-t-il en prenant le soin de bien articuler afin de ne pas céder.

Simple question d’observation. Jake avait hérité de ce sens, et il s’avérait parfois très utile dans certaines situations. Effectivement, sa victime avait une apparence très maigre et molle. Le regard perçant, il ne le lâchait pas une seule seconde. La rage présente, se lisait sur son visage figé. Le monde semblait s’être arrêté durant quelques secondes. Le jeune homme commençait à ressentir une peur qui se voyait sur sa façon de reculer. Il ne répondait mot. Pourquoi Jake ne le frappait-il pas? Rien ne le retenait. Néanmoins, contrairement à d'habitude, quelque chose le retenait. Dégoûté, il le bousculait brusquement contre le mur, tout en veillant bien à ce que celui ci retombe par terre et se fasse mal. Regard dédaigneux vers celui-ci, et d'un geste rapide, il lui donnait un coup de pied dans son ventre, tout en se dirigeant vers la sortie, n’attendant aucune réponse.
Frappant de son poing droit la porte, il réveillait la douleur minime de son poing. Il se dirigeait alors vers les toits du château, déterminé. Il avait besoin de vagabonder comme il l’avait si souvent fait durant son enfance. La luminosité était faible et l’air frais s’infiltrait dans les couloirs. L’envie changeante, il décidait de rester dans les couloirs sombres et mystérieux. Perdu dans ses pensées, un bruit étrange l’interpella. Aux aguets, il attendait patiemment que la présence daigne se montrer. Peu importait qui cela était, il était prêt à se défendre oralement comme physiquement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 28 Jan - 12:40

Une mauvaise matinée. Comme toutes les matinées qui avaient suivi le jour de la sortie du TDP. Elle s'était réveillée de bonne heure. S'était habillé rapidement, et rôdait dans les sombres couloirs de l'école depuis bien longtemps déjà. C'était une façon pour elle de réfléchir. Bizarrement, elle aimait marcher, surtout quand peu de personnes était présente.

Athalie n'avait pas revu Amber depuis ce jour. L'ayant apperçu quand elle était sorti en courant de la grande salle le jour du Tdp, assise à la table des Serpys en compagnie d'Alice. Elles deux paraissaient d'ailleurs être devenu amies. Elles ne s'étaient pas parlé depuis, et c'était une bonne et une mauvaise chose en soi. D'une part, simplement parce qu'il s'était passé bien des choses qu'Athalie n'avait jamais dite à Amber, et qui avait finalement était révélé ce jour là. Bien qu'Amber ai aussi des choses à lui avouer, il était préférable que les deux jeunes filles ne se revoit pas pour le moment. Athalie n'osait imaginer non plus la réaction de la Gryffondor quand elle verrait la nouvelle couleur de cheveux de son amie. Impressionnant. D'une autre part, Amber manquait terriblement à Athalie, et c'était bien la seule personne à qui elle pouvait réellement se confier. Mais elle ne pouvait pas. A moins qu'elle ne veuille pas.

La Serpentard marchait dans les couloirs d'un pas lent, et incertain, comme à son habitude maintenant. Elle avait séché de nombreux cours ces temps-ci. Et elle ne parlait étrangement plus à grand monde.

Elle n'avait plus adressé non plus la parole à Kieran depuis. Lui, n'y était pour rien. Et elle aurait aimé le revoir également. Mais, à vrai dire, elle mourrait terriblement de honte. Elle avait peur. Tout était de sa faute. Il s'était battu à cause d'elle. Et elle n'avait même pas le cran d'aller le voir pour s'excuser. C'était pitoyable.

Quand à Laszlo, elle n'y pensait plus. Du moins, elle essayait. Elle voulait se convaincre que c'était un crétin, et qu'il fallait maintenant qu'elle l'oublie. Mais c'était impossible. Elle le savait. Même si elle ne se l'avouerait jamais. Ni à elle, ni à quiquonque.

Un pas plus que trainant dans les couloirs. Un visage fermé. Elle était fatiguée. Elle ne dormait presque plus la nuit. C'était insupportable, mais elle faisait tout pour ne pas s'endormir. Résistant à la fatigue, elle ne pouvait pas combattre éternellement ses étranges rêves. Mais elle continuerait ceci jusqu'à ce qu'elle trouve un autre moyen.

Soupir.

Ses converses moldus crissaient sur le carrelage de l'école, et elle se stoppa net. Le regard perdu dans le vide, elle apperçu enfin une présence. Jake Wood. Elève de septième année, frère de la Pouffy Jill Wood d'ailleurs. Il avait une allure étrangement ténébreuse, un visage fermé et une silhouette imposante. Terriblement séduisant. Terriblement. Rien n'allait plus. Rien. Et s'il était un moyen changeant pour qu'elle pense à autre chose ? Et si elle faisait une chose stupide , et si..? Elle s'approcha de lui. Elle avait beaucoup entendu parler de lui. Certaines personnes affirmaient qu'il était dangereux. Athalie n'y croyait pas. D'autre pouvait passer par un autre chemin simplement pour l'éviter. Athalie en riait. D'autre avait peur de lui. Athalie n'avait plus peur de rien. Elle n'avait plus peur. De rien. De personne. Pourquoi avoir peur finalement ? C'était un état passager complètement idiot. Qui ne servait à rien. Seulement à installer un étrange malaise, qui faisait faire des choses puérils. Athalie n'avait plus peur. Et elle était maintenant capable de faire des choses bêtes, simplement pour oublier. Comme énerver Jake Wood, alors que lui-même n'avait pas l'air de bonne humeur. Malgré tout ce qu'elle avait entendu, elle s'en fichait. Elle n'y croyait pas. Elle voulait juger par soi-même. Et faire une chose stupide. Une chose de plus. Ca ne changerait rien. Une chose de plus. Ou une chose de moins. Peu importe. De toutes manières, elle était sur les nerfs, elle aussi. Et ne se gênerait pas pour se défendre. Mal se comporter s'il le fallait réellement.

Elle s'approcha. Se postant devant lui, comme elle se posterait devant un jeune pouffy idiot. C'était loin d'être le cas. Il faisait d'ailleurs bien une tête de plus qu'elle. Pourtant, elle le toisa du regard un instant, avant de lâcher, d'une voix sûre, et certaine :

- Tu es dans mon couloir .. Jake.

Une chose idiote. Elle venait tout simplement de le provoquer. Son couloir.. C'aurait pu être vrai, sachant qu'elle passait beaucoup de ses nuits ici. Sauf que c'était loin d'être son couloir. Et elle se fichait que lui y soit. C'était de la pure provocation. Et ça n'avait rien de bon, rien d'intelligent. Elle s'en fichait. Et qui était-il réellement ? Elle s'en fichait aussi. Elle voulait une réaction. Elle voulait oublier. Elle voulait penser à autre chose. Elle voulait qu'il la distraie en quelque sorte. Mais était-ce le bon moyen ? Une voix dans sa tête, lui affirmait qu'il ne ferait pas que la distraire. Qu'il ferait bien plus. Mais quoi ? Elle ne le savait pas. Elle s'en fichait.

Elle voulait aller plus loin. Autant être encore plus stupide. Aller au bout, à la fin de ses pensées. Et surtout le mettre à bout. Pourquoi faisait-elle tout cela ? Parfois, elle avait du mal à se comprendre elle-même. Mais elle s'en fichait aussi. Un sujet bien particulier le mettrait à bout de nerfs, c'était certain.

- Comment vas ta Pouffy de soeur, d'ailleurs ? avait-elle rajouté en chuchotant, en appuyant bien sur le mot "Pouffy". Comme si ce therme était dégradant.

Elle ne connaissait pas Jill Wood. Mais si elle était tout de même quelque peu connu pour être barbante. Et collante. Mais elle ne pouvait pas la juger. Elle s'en fichait, tout ce qui l'importait était Jake Wood pour l'instant. Et non sa "Pouffy de soeur". Elle était allé trop loin. Sûrement. Et c'était rare qu'elle agisse de la sorte sans qu'on lui ai rien fait. Méchanceté gratuite ? Pas d'après elle. Pas avec Jake Wood. Elle faisait exprès de la mettre à bout. Pourquoi ? Pour pleins de choses. Trop de choses. Mais ça aussi : elle s'en fichait.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 28 Jan - 13:00

Une silhouette commençait enfin à se dessiner dans la pénombre. Un homme, une femme. Cela pouvait être n’importe qui, encore probablement une personne agaçante. Un souhait. Que celle-ci trace sa route, il ne souhaitait pas parler ou répondre à d’éventuelles avances. Il voulait rester seul, comme il avait si souvent l’habitude. Des bruits de baskets sur le sol. Bruit effroyable aux oreilles de celui-ci. Encore un produit moldu, qui sans aucun doute, était de mauvaise qualité. Peu à peu, la silhouette s’affinait et se dessinait parfaitement. Une fille, aux cheveux couleurs feu. Intrigante. La présence s’approchait, et Jake, lui, restait immobile, le regard perdu au loin, fixant l’individu. Regard noir, perçant et menaçant. Après quelques mètres qui les séparaient encore, la fille aux cheveux feu était enfin là, en face de lui, près de lui, même un peu trop près. Du Château. Aux allures un peu … mystérieuses. Avec comme ambitions, disait-on, la trajectoire de Mc Millan. Quel gâchis. Une chose était sûre, celle-ci ne s’était certainement pas arrêtée ici pour lui souhaiter le bonsoir. Poussant un long soupir, celui-ci s’accoudait de nouveau contre le mur, les bras croisés sur sa poitrine. Allait-on encore le pousser au bout du rouleau ? Les rumeurs ne suffisaient-elles dont pas pour qu’on le laisse vivre sa vie tranquillement ? Apparemment, certaines personnes faisaient la sourde oreille. Cela ne durerait pas longtemps, non. Une fille, une âme faible, sensible, douce. Il serait facile de s’en débarrasser et de lui faire regretter cet arrêt problématique. De plus, elle lui permettrait d’évacuer son surplus de colère.

- Tu es dans mon couloir.. Jake.

Rire ironique. C’est quel avait de l’humour cette serpentarde. Jake tentait de retenir un rire plus encombrant, qui cachait sa colère, la plupart du temps. Ce n’était pas le jour idéal pour cette charmante demoiselle, non, elle n’avait vraiment pas de chance. Tant pis pour elle. Elle était là au mauvais moment, au mauvais endroit, et c’était comme ça. Non, il n’avait aucune pitié mais il le fallait. On ne choisissait pas, et pourtant nous étions obligés de subir. Se décollant gracieusement du mur, il se rapprochait de celle-ci avec certaines pensées néfastes. Il était énervé, oui, il l’était. S’approchant de plus en plus d’elle, il ressentait comme une attirance vers celle-ci, une attirance étrange. Mélange de colère, d’interrogations. Se stoppant à quelques centimètres d’elle, il déclarait sans plus tardé.

-Je m’approprie vite les choses, tu sais.

Des lieus, des personnes, des objets. Jake n’aimait pas que l’on perturbe ses habitudes. Il trouvait d’ailleurs le comportement de la serpentarde puérile. Depuis quand s’appropriait-on des couloirs ? C’était une idiote. Et Jake ne comptait réellement pas bouger d’ici, il était arrivé ici le premier, et quoiqu’elle puisse faire, il ne partirait pas avant qu’elle ne parte. Il était têtu, et le faisait très bien ressentir aux autres personnes. Cette fille semblait faible et inconsciente, ou peut être très consciente de ce qu’elle faisait. Ce qui était compréhensible, étant donné ce qu’il se disait sur son dos. Désespérée à cause de Tudor, les élèves disaient que celles-ci s’était réfugiée dans les bras d’un gryffy. Toujours était-il qu’il n’aimait pas qu’on le provoque pour des choses insignifiantes. C’était une femme après tout, et celles-ci étaient connues pour être parfois inférieures et faibles d’esprit. Mais elles possédaient toutes un atout. La beauté, la séduction, et nombreux étaient ceux qui se faisaient bernés par ces belles créatures. Par le passé, Jake avait appris plus ou moins à résister à leur charme, mais il n’était pas non plus intouchable. Mais le fait d’être mystérieux l’aidait parfois, et lui donnait l’avantage. La jeune fille ne semblait pas vouloir s’arrêter ici.

- Comment vas ta Pouffy de sœur, d'ailleurs ?

Son sang bouillait dans ses veines telles le feu attisé. Sa sœur, non il ne supportait pas le fait qu’on l’appelle par ce nom. Elle s’appelait Jill et était une personne comme les autres. On lui devait le respect. Le respect, oui le respect. Ce mot se répétait dans sa tête pour faire une boucle incessante. La rage le submergeait de toute part, et bientôt, il n’arriverait plus à se contrôler, c’était certain. Faisant glisser sa main froide sur son poignet, rapidement il la saisissait par les épaules et la plaquait contre le mur. Jake avait l’habitude de ce genre de situation, et il savait comment agir. Rapprochant sa bouche de son oreille droite, il lui chuchotait quelques mots.

-Ma sœur irait mieux si tu ne l’insultais pas de la sorte. Ne parle pas d’elle comme ça.

Sa voix tremblait, signe de sa colère envahissante. Se reculant légèrement de la jeune fille, il la fixait toujours et ne lâchait pas la pression sur ses épaules, ne lui laissant ainsi aucune possibilité de bouger ou même de s’échapper. Il aurait pu lui dire que ce n’était pas le bon soir et qu’il aurait mieux valu pour elle de fuir, mais cela ne lui ressemblait vraiment pas. Il n’était pas du genre à déballer sa vie à n’importe qui, et il avait ses raisons qui étaient plus que valables. Ces raisons ne la regardaient pas du tout, elles ne regardaient personne, sauf lui. Après tout, elle était consciente de ses actes et devait par la suite les assumer. Tout ce qui était réalisé été fait pour être par la suite assumé et non regretté. Oui, il ne fallait pas passer sa vie à regretter des actions passées. Un élément lui revenait alors en tête. Du Château était une amie d’Amber, probablement lui en voudrait-elle s’il l’amochait. Peu lui importait, cette fille n’avait pas qu’à s’arrêter ici et à le provoquer. Il tentait de contenir sa colère et de contrôler sa force. Il le pouvait encore, désormais tout dépendait d’elle, de sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 28 Jan - 19:44

BINGO. Elle avait touché un point sensible, elle le savait. Un fin sourire en coin se dessinait sur ses lèvres. Elle savait comment faire pour le rendre nerveux, maintenant. Quoique, ce n'était pas bien compliqué. A noter, cela pourrait toujours servir à l'avenir. Au cas où.
Bien qu'elle s'en doutait, Athalie sursauta quand celui-ci attrapa son poignet de sa main glacée. La saisissant à la suite par les épaules, il la plaqua assez violemment contre le mur, tandis que celle-ci étouffa un cri dû au choc. C'était donc vrai. Jake Wood était quelqu'un de.. pour ainsi dire, violent. A noter également. Et à retenir, cette fois. Après ça, il approcha sa bouche de son oreille, tandis qu'elle frissonna à ce bref contact.

- Ma sœur irait mieux si tu ne l’insultais pas de la sorte. Ne parle pas d’elle comme ça.

Techniquement parlant.. elle ne l'avait pas insulté. A moins que le therme "Pouffy" le gênait. Ce n'était que pur vérité, et dans ce cas, il s'était chargé tout seul d'insulter sa soeur. Athalie se fichait éperdumment de ce que venait de déclarer le Serdy. Tout autant qu'elle se fichait de Jill Wood. Elle avait simplement pour but de le mettre en colère. Et sa soeur était, d'après elle, la chose qui était le plus en force de le mettre à bout. Elle leva les yeux vers lui. Il était d'une étrange beauté. C'était.. déroutant.


Elle ne pouvait plus bouger.

*Monsieur a de la force à revendre à ce que je vois. Qu'essaie-tu de prouver au juste ?*

Il avait l'air tout à fait en colère. Un mot de plus, et elle pourrait bien le mettre à bout. C'était d'autant plus tentant. Tiens donc, Athalie aimerait-elle le danger ? Parfaitement puéril. Sa respiration était forte, et détaché. Il lui coupait le souffle. Au sens propre du therme, évidemment. Elle ne pouvait plus bouger, et il la tenait un peu trop fort, d'après elle.

*Pauvre type.*

- Premièrement, je n'ai pas insulté ta pauvre soeur. Techniquement parlant, je t'ai simplement demandé comment elle allait. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à cela. N'est-ce pas ?

C'était vrai. Il s'était imaginé des choses tout seule, le pauvre. Ironie du sort.

- Deuxièmement, je n'ai d'ordres à reçevoir de personnes, continua t-elle plus sèchement cette fois.

Elle en avait marre de tout ces garçons qui se croyait plus fort, et mieux que les autres, simplement parce qu'ils étaient plus musclé. Pathétique.

- Et encore moins de personnes tel que toi, siffla t-elle.

Elle essayait de se débattre, maintenant. En vain, bien sûr. Elle ne pourrait enfin bouger seulement quand il l'aurait décider. A moins qu'elle n'attrape sa fichu baguette. C'était peine perdu, elle était dans l'arrière poche de son jean. A noter : la ranger dans ses sous-vêtements la prochaine fois - bien plus simple à attraper. Cet idiot tenait fermement l'un de ses poignets.

*Aïe ?*

Elle se demandait si tout cela allait continuer bien longtemps. Cette situation était loin d'être "normale". En même temps, elle l'avait bien cherché. A elle de subir les conséquences. Mais elle n'avait pas peur. Quoiqu'il dise, quoiqu'il fasse, elle ne fuierait plus. Et tout cela était plus que passionnant.

- Maintenant, si tu veux bien...

*Oui, parce-que, si ça se trouve, t'es toujours pas d'humeur, sait-on jamais.*

- j'aimerai que tu me lâche, abruti.

Le meilleur moyen de la radoucir n'était peut-être pas de passer aux insultes. Sauf, que c'était peut-être légerement sortit tout seul.

- Tu me fais mal, crut-elle bon d'ajouter en chuchotant, et en relevant la tête en arrière. Soupir. Tandis qu'elle se cognait complètement au mur qui se trouvait derrière elle.

A vrai dire, il ne ressemblait pas aux personnes qui se souciait de son entourage. Il trouverait peut-être son petit jeu encore plus jouissif. Parfait. S'il voulait jouer, alors ce serait avec grand plaisir, qu'elle s'amuserait avec lui.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Dim 29 Jan - 9:35

Un bruit sourd venait de la bouche de Du Château, probablement dû au contact rude avec le mur dur et froid. N’importe qu’elle autre personne étant à sa place, ce serait excusé auprès d’elle, mais Jake n’était pas ainsi, non, loin de là. Il avait toujours eu l’habitude de frapper et encore frapper. Pourquoi ? Il n’en savait réellement pas grand-chose. Mais ce qui était sûr c’est que son caractère c’était forgé durant son enfance. Bon nombre de fois, des naïfs c’étaient mesurés à lui pour des raisons plus stupides les unes que les autres. Et puis … il avait passé la fin de son enfance dans la rue, à traîner avec des bandits et autres personnes peu fréquentables. Depuis ce jour, il n’avait plus jamais adressé la parole à ses parents. Il les avait oubliés depuis bien longtemps.
Jake ressentait toujours cette colère provoquée par de nombreuses choses au cours de la journée. Il maintenait encore la pression sur les épaules de la jeune fille, si bien qu’il ne sentait plus sa force. Il la fixait toujours dans les yeux, attendant une réponse quelconque de sa part.

- Premièrement, je n'ai pas insulté ta pauvre soeur. Techniquement parlant, je t'ai simplement demandé comment elle allait. Je ne vois pas ce qu'il y a de mal à cela. N'est-ce pas ?

Pauvre sœur ? Adjectif négatif. Et là ne venait-elle pas de l’insulter ? A l’écoute de cet adjectif si mesquin, Jake inspirait profondément comme pour essayer de se contenir et de trouver un minimum de sang-froid, sans doute l’une des choses la plus difficile à faire pour lui. Le restant de la phrase exprimait une part de vrai, mais Jake l’avait déjà oublié, seul un mot résonnait dans son esprit. Il pouvait sentir ses pulsions, tellement son sang brûlait. Mais autre chose venait se mêler aux siennes. Les pulsions de Du Château. Attirance.

- Deuxièmement, je n'ai d'ordres à recevoir de personnes
, continua-t-elle plus sèchement cette fois.

Rire intérieur. Se croyait-elle vraiment supérieure et en droit de dire des choses comme ça dans ce genre de situation ? Toujours la même chose. Disquette et encore disquette. Ces paroles se démodaient et devenaient inutiles.

- Et encore moins de personnes tel que toi, siffla-t-elle.

Une blague ? Vulgaire et pathétique. Que voulait-elle dire par cette phrase ? Jake voulait savoir, bien que la plupart du temps, il se contrefichait de l’avis des autres sur sa personne. Lui savait qui il était, les autres ne le savaient pas. Ils pensaient le savoir, mais il n’en était rien.

-Qu’est-ce que ça veut dire au juste ?

Soudain, la jeune fille tenta de se débattre. Un sourire se dessinait sur ses lèvres. Il aimait ce genre de situation, lorsqu’il avait un avantage sérieux sur son adversaire.

- Maintenant, si tu veux bien...j'aimerai que tu me lâche, abruti.

Abruti ? Le mot de trop, le mot qui venait de faire déborder le vase si remplit d’eau bouillante, à la limite de l’ébullition. Cette fille était plus que pathétique et ne se rendait pas compte de ses actes. Elle venait de lui pourrir sa soirée déjà bien enflammée.

- Tu me fais mal.


Il lui faisait dont mal ? Il ne pouvait espérer mieux venant de sa part. Malheureusement pour elle, elle ne se trouvait pas au bout de ses peines. Lâchant son poignet ainsi que ses épaules, Jake la regardait d’un air pitoyable et colérique. Levant son poing droit, celui-ci s’apprêtait grandement à faire un bel atterrissage sur la joue rosée gauche de la jeune fille. Son poing serrait, montrait la force qui était présente, dû aux veines qui ressortaient nettement sur sa main. En une seule seconde, son poing partait, et à sa grande surprise s’écrasait à côté de la tête de la jeune fille, provoquant un bruit assourdissant. Son poing avait dévié, pourquoi ? La douleur se réveillait de nouveau. Les plaies se ravivaient, pour laisser passer le sang chaud et rouge vif, pour ainsi lui permettre de couler sur sa main. Inspiration, expiration. Il paraissait calmé, du moins en apparence. Il la fixait encore, droit dans les yeux, comme hypnotisé par elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Dim 29 Jan - 15:23

Il la lâcha. Enfin. Athalie put enfin souffler. Respirer. Elle releva la tête vers lui, et le toisa du regard un instant. Il paraissait si.. renfermé. En colère. Plus qu'en colère. C'était tellement facile de le mettre à bout. Flippant. Comme s'il ne pouvait se contrôler. Il s'était crispé. Un coup d'oeil vers son poing indiquait qu'il se retenait.

*Non, non, non, non, non..*

Il n'allait pas oser ? Pourtant, une voix intérieur lui affirmait que si. C'était pas humain. Non, il n'oserait pas. Elle n'avait qu'à se poster vers la droite, et partir en courant. Elle en avait la place maintenant, il l'avait lâché. Mais elle ne voulait pas. Elle voulait avoir une réponse à sa question. Il oserait vraiment poser la main sur elle ? Elle fronça les sourcils. Et quand elle vit son poing partir, elle baissa rapidement la tête, en fermant les yeux.

Rien.

Rien ne se passa. Enfaite si. Elle entendit seulement un bruit sourd à ses côtés. Et quand elle tourna la tête, il avait frappé à seulement quelques centimètres de son visage. Elle fermait les yeux.

Soupir.

Entrouvrant les lèvres, elle respirait. Expirait. Doucement. Un soulagement certain la parcourut. Elle avait évité le pire. Il s'était retenu. Pourquoi d'ailleurs ? Quand elle plongea son regard dans le sien, il la regardait aussi. Dieu, ce qu'il était séduisant. Dommage que ce ne soit qu'un créin imbu de lui-même. Abruti. Certes. Elle le fixait de son regard émeraude. Elle savait que ses yeux avaient tendance à dérouter certaines personnes. Elle aimait s'en servir. Elle ne savait pas ce qu'elle devait penser de lui. Elle ne savait plus. Ce qui était certain, c'est qu'il avait bien faillit ne pas la rater. D'ailleurs, était-ce fait exprès ? Peut-être aurait-il voulu réeterer son poing ? Elle serra les dents. Elle n'aimait pas ce garçon. Malgré le fait qu'il était vraiment attirant. Bien plus qu'attirant. Elle ne pouvait se résumer à partir. Après tout, Jake voyait peut-être ça comme un avertissement. "Degage de là, ou cette fois, c'est pas le mur que je cognerai". Possible. Elle s'en fichait. Elle voulait lui dire ce qu'elle pensait, et elle se fichait éperdumment de l'empleur que pourrait prendre cette échange. Elle se contenta de lâcher sèchement, le ton dur :

- Vas-y frappe moi, qu'est-ce que t'attend ?

Elle avait lâché ça tout simplement. Son ton était sec, elle y exprimait tout son dégout. Comment pouvait-il ne serait-ce que songer à poser la main sur elle ? Sa question révélait également une invitation. Il vallait d'ailleurs mieux pour elle qu'il la décline. Mais dit comme ça, c'était moins sur qu'il se mette à faire repartir son poing en sa direction. Elle continua, toujouirs aussi sèchement :

- Après tout, c'est si facile de frapper quelqu'un qui est en posture d'infériorité. N'est-ce pas, Jake ?

Non pas qu'elle était faible, loin de là. A vrai dire, s'il osait la frapper, elle ne se gênerait pas pour lui rendre son poing. Rien ne lui ferait plus plaisir, au contraire. Sauf, que dans le cas présent, Athalie était bel et bien en posture d'infériorité. Déjà parce-que elle était presque contre le mur, et également parce que Jake faisait (plus ou moins) le double de sa taille ..


Soupir, reprenant sa respiration.

- Tu ne sais faire que ça. Tu en viens toujours aux mains.


C'était logique. Vu la manière qu'il avait de se contenir, c'était forcément quelqu'un qui avait la mauvaise habitude de régler ses affaires en donnant des coups. Pathétique. Sa voix devenait petit à petit un insignifiant chuchotement. Comme si elle faisait face à une immonde vérité.

- Tu es puéril.

Athalie ne cessait de le fixer. Elle regrettait de l'avoir cherché, mais était fière d'elle à la fois. Ca lui avait permit de cerner un peu plus la personne qu'était Jake. Ca valait le coup, se disait-elle.
Un pas en arrière qui la colla un peu plus contre le mur. Un pas en arrière qui l'éloigna quelque peu plus de Jake. Au cas où cette insulte l'aurait mis en colère. Au cas où l'envie de la frapper le reprenait. Elle ne cessait pourtant de le regarder. Elle ne voudrait pas lui faire plaisir en baissant les yeux devant lui. Et puis, il y avait aussi le charme hypnotique qu'il dégageait. Elle ne voulait pas le lâcher des yeux. Comme elle ne voulait pas s'en aller.

Peu importe. Il savait qu'elle disait vrai. Le reste était à prévoir.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Dim 29 Jan - 16:25

La jeune fille semblait soulagée. Jake avait lâché la pression, et il était certain que de pouvoir de nouveau bouger à sa guise devait faire du bien. Quand Jake leva son poing, la jeune fille semblait terrorisée, si bien qu’elle avait fermé ses yeux, puis les avait ouverts par la suite se rendant compte ainsi que Jake ne l’avait pas frappé. C’était d’ailleurs étonnant. Pourquoi ne l’avait-il pas tapée ? Le fait que c’était une fille ne changeait rien, non. Celle-ci le fixait dans les yeux, et c’était assez déroutant. Ses yeux étaient … si étranges et intéressants. Une envie de détourner le regard le prenait, mais il n’en était pas question, non. Il n’avait pas comme habitude de céder le premier, pour lui, c’était comme une sorte de faiblesse. Il l’admirait, et peu à peu sa respiration reprenait un cours normal. Soudain, la jeune fille le ramena à la réalité.

- Vas-y frappe moi, qu'est-ce que t'attend ?

Provocation. Oui, qu’est-ce qu’il attendait ? Pourquoi ne la frappait-il pas puisqu’elle le demandait ? Pourquoi ne pas répondre à sa demande, à son invitation ? Non. C’était beaucoup trop facile. Jake ne tapait pas sur demande, il tapait quand il en ressentait le besoin, ce n’était pas un livreur moldu vulgaire.
Il la fixait encore. Cette fille était attirante, et des idées moins néfastes s’emparaient de lui pour enfin chasser la presque totalité de sa colère envahissante. Elle exerçait sur lui, une sorte d’apaisement agréable.

- Après tout, c'est si facile de frapper quelqu'un qui est en posture d'infériorité. N'est-ce pas, Jake ?

Oui. S’avouait-elle donc plus faible ? Jake savait que parfois il avait l’avantage, mais ce n’était pas pour autant qu’il comptait s’arrêter. La pitié était un mot qu’il ne connaissait pas, qu’il avait banni de son esprit depuis bien longtemps. Néanmoins, ce mot semblait pointer le bout de son nez en cette situation.
Comme mesure de sécurité, la jeune fille reculait de plusieurs pas. Mais cela ne servait à rien. Jake ne ressentait plus aucun signe de colère. Il paraissait calmé et prêt à parler. Il ne voulait plus lui faire regretter, non. Etrange.

- Tu ne sais faire que ça. Tu en viens toujours aux mains.

La voix de la raison c’était-elle emparait d’elle ? Ce qu’elle déclarait était vrai, mais ça, jamais Jake ne l’avouerait à haute voix. Il était trop conservateur, il ne voulait pas avouer ses faiblesses, non.

- Tu es puéril.

Sourire. S’arrêterait-elle donc un jour ? Il lui semblait qu’elle parlait depuis déjà quelques minutes.
Une idée, une envie. Peut être serait-elle regrettée, ou peut être appréciée. Saisissant une mèche de ses cheveux, il la fixait toujours, et se rapprochait d’elle. Il savait que la jeune fille avait eu quelques problèmes au niveau amour. Tout d’abord Tudor, que Jake ne connaissait pas réellement, puis Aaron, frère de Moreno. Il savait également qu’O’Farell était un ami de la belle. Il ne le supportait pas. Il entretenait une relation similaire avec celle de Moreno mais elle était moins forte. S’il pouvait faire enrager O’Farell, il ne pouvait qu’approuver cette illumination. Mais elle, comment réagirait-elle ? Peu lui importait. Il fallait savoir prendre des risques de temps à autre.
Saisissant ses bras de façon douce, il s’approchait lentement vers son visage, si bien qu’elle se retrouva adossée au mur. Faisant délicatement monter sa main vers son visage, il lui saisissait son cou, et approchait dangereusement ses lèvres des siennes, pour enfin les coller contre les siennes. Il l’embrassait par envie, par ambition. Cela ne lui ressemblait pas. Lui qui était si violent, et qui en cet instant même incarnait la douceur même. Ce baiser était agréable mais tout de même rapide. Ce n’était pas un baiser de cinéma, non, car nuls sentiments n’étaient présents. Après quelques secondes, Jake interrompit ce baiser et se recula de quelques centimètres de la jeune fille, tout en la fixant droit dans les yeux. Ses lèvres étaient pulpeuse et douces. Les lèvres d'une fille. Pourquoi ces êtres étaient-elle si belles et charmantes? Elles étaient souvent responsables des échecs divers.

-Suis-je toujours puéril ?

Question simple qui ne demandait pas réellement une réponse concrète.
Jake jeta alors rapidement un coup d’œil furtif sur son bras gauche, vérifiant ainsi si son haut couvrait toujours son bras. De nouveau, il la fixait, comme si tout était normal, attendant une réponse de sa part, ou un geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Ven 3 Fév - 20:47

Bizarrement, Jake sourit à sa remarque. Tant mieux. Il avait l'air de s'être apaisé depuis tout à l'heure. Bon, ne plus le chercher surtout, ne plus le chercher. Ca vallait mieux pour tout le monde... Non, surtout pour elle, enfaite. Ses gestes, qui suivit, Athalie ne les avait pas prévu. Elle qui avait tendence à savoir comment les personnes réagissaient. Ca, non. Ca, elle ne l'avait pas prévu du tout. Jake commença d'abord par se saisir doucement de ses bras, avant de s'approcher dangereusement de son visage. Dangereusement. Athalie se retrouvait maintenant adossé contre le mur, ne bougeant pas une fracton de seconde. Attendant la suite. Le Serdaigle fit monter délicatement ses mains vers le visage de la Serpentard avant de lui saisir la nuque, et de l'embrasser avidement. Athalie n'essaya pas de se défaire, ou de rompre ce baiser. Jake avait été si violent il y a quelque instant. Cela ne se reproduirait sûrement pas de sitôt. Alors autant en profiter. Et puis même si elle le voulait, elle ne pourrait pas. Impossible. Après seulement quelques secondes, celui-ci se retira. Se reculant de quelques centimètres, avant de lâcher le plus normalement du monde :

- Suis-je toujours aussi puéril ?

Haussement de sourcils. Athalie ouvrit la bouche, pour la refermer aussitôt, en lâchant un bref soupir. Jake jeta un coup d'oeil furtif à son bras, avant de reporter son attention sur la la Serpentard. Ce geste la surprit également quelque peu un instant. Bien qu'elle n'y fit pas expréssement attention, elle le retint tout de même dans un coin de sa mémoire.

Que dire ?

Etait-il toujours aussi puéril ? Bonne question.

Que faire ?

Athalie esquissa un léger sourire en coin, tout en fixant Jake. Quand on connaissait Athalie, c'était toujours très mauvais signe de la voir sourire de la sorte. Une idée lui traversa l'esprit. Aussi rapide qu'une étoile filante. Et pourtant, cette idée, elle la retint. S'approchant du Serdaigle, elle le fixa comme à son habitude, de ses yeux verts émeraude. Fronçant les sourcils, malgré une brève lueur amusée dans le regard. Avant de le pousser plus ou moins brusquement contre le mur qui se tenait en face d'une main. Ou d'un bras, tout dépendait de la façon dont on voyait les choses. Avant de s'emparer de ses lèvres comme la chose la plus normale qui soit. Se saisissant par la suite de la nuque de Jake, elle le rapprocher vers elle, afin d'appuyer sur leur baiser. Rien n'était doux là dedans. Il n'avait d'ailleurs rien à voir avec celui dont elle avait eu à faire précédamment. Avec la même personne, cependant. Tout cela était plutôt brusque, et rapide. Un baiser.. quoi passionné ? Fougueux ? Peut-être. Peut-être pas. Un baiser de cinéma ? Effectivement ; Sûrement. Elle se montrait brusque à sa manière. Ce qui était d'autant plus sensuel. Elle termina par un baiser plus doux cette fois, mettant un therme à son petit jeu enfantin. Avant de se reculer de quelques centimètres, comme il venait de le faire précédemment. Et de répondre d'une voix suave, le sourire aux lèvres :

- Toujours.

Toujours. Après tout, ce n'était pas un baiser qui allait changer quelque chose, d'après elle. Mais pourquoi pas. De toute manière, c'était d'autant plus drôle de répondre ceci, que par un non. Elle attendait avec impatience sa réaction. Après tout, elle ne lui avait pas vraiment laisser un temps de parole. Mais tant mieux. Elle préférait mener la danse.

Voulant dériver sur un autre sujet, elle inclina la tête sur le côté, avant de se souvenir d'un bref geste de sa part, qui l'avait surprise un peu plus tôt. Elle se demandait avant si c'était une bonne idée. Puis n'ayant rien dautre à dire, elle lâcha finalement :

- Que caches-tu sous ta manche ?

Tout en jetant un coup d'oeil à celui-ci d'un air interrogateur. Question qui demandait une réponse clair et net, sachant toute fois qu'il ne livrerait pas une info aussi important si tel était le cas.
S'il n'avait rien à caché, alors il arborerait sûrement par la suite, un air surpris. Dans une autre option, il cachait sûrement bel et bien quelque chose sur son bras.

Dans tel cas, Athalie serait prête à tout, pour découvrir ce que c'était.


________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 4 Fév - 11:17

Le Soleil était propice. L’humeur rayonnante. Amber se réveillait, l'aube était en train d'arriver doucement, tandis qu'elle s'étirait gracieusement sous sa chemisette de nuit. Se tournant ensuite vers sa droite, elle se mit à regarder sa petite sœur dans le lit voisin. Hermia était encore en train de dormir paisiblement, serrant entre ses petits bras sa peluche aux yeux globuleux, ce qui la fit sourire. Il faut dire qu'il y avait de quoi être de joyeuse ces temps-ci. Depuis que son meilleur était revenu, jamais son sourire n'avait été aussi lumineux. Jake était l'une des personnes auxquelles elle tenait énormément, comme s'il avait toujours fait parti de sa vie. Bien que parfois il lui ait arrivé très souvent de ne pas le comprendre. Comme le jour de son retour. Apprendre qu'il était Mangemort fut un pire qu'un choc pour la jeune fille. Non pas que ça l'avait étonné, en effet cela lui ressemblait si bien, ces idéaux ayant toujours été tourné du côté des ténèbres, mais ce qui la tracassait le plus c'est qu'il lui arrive quelque chose. Si s'avérait qu'elle devait le perdre, jamais elle ne pourrait le supporter.

[D'abord Alice qui veut en être une et qui le sera bientôt, puis j'apprends que Jake l'est déjà... Pourquoi faut-il que ça se passe comme ça ? C'est pour ça que je te dis de revoir tes fréquentations ma chère. Jamais mes fréquentations n'ont été aussi bien choisi! Tu ne sais pas regarder comme je le fais c'est tout.]

Sortant doucement de son lit, Amber se dirigea vers les douches des Préfets pour sa toilette habituelle pour ensuite en ressortir toute pimpante et de retourner dans son dortoir pour se peigner tranquillement devant sa coiffeuse. Enfin, elle se dirigea vers son armoire pour enfiler un haut au col en froufrou crème et sa petite jupette à fleurs sombre. Après quoi elle se saisit de ses bottines camel et sortit à petits pas du dortoir. Descendant les escaliers, elle n'aperçut pas grand monde dans la salle commune, du moins peu de personnes susceptibles d'être assez intéressante pour lui parler ce matin-là. Elle se décida donc de faire un petit tour matinale dans le château. Traversant les couloirs du septième étage, des voix familières attirèrent son attention.


[Oh non, faisons demi-tour pendant qu'il est encore temps... Qu'est-ce qui te fais peur ? Il y a que ce n'est pas encore le moment pour elle et moi de parler, surtout ps ce matin. Enfin je pense.]

-Tu ne sais faire que ça. Tu en viens toujours aux mains. Tu es puéril.

Elle n'était pas toute seule. En même temps il était rare que l'on parle tout seul à haute voix dans un couloir... Amber se demandait tout de même à qui elle pouvait bien parler. S'avançant sur la pointe des pieds, collée contre le mur pour ensuite avancer doucement sa tête et tenter d'apercevoir Athalie et l'inconnu, qu'elle ne fut pas sa surprise quand elle se rendit compte que son amie parlait à Jake.

[Depuis quand ils se connaissent ?]

Mais alors....Mais vraiment… Jake abusait parfois ! Si Amber avait bien entendu, Athalie avait parlé "d'en venir toujours aux mains "parce qu'il voulait la frapper ? Évidemment dans ce cas qu'il était puéril. D'ailleurs ça n'était surement pas la dernière fois qu'on allait le lui reprocher cela. Amber le lui avait déjà répété tellement de fois auparavant. Il est vrai qu'elle n'avait jamais apprécié ses façons d'agir, rendre le mal par le mal, régler ses comptes par des coups... Ce qui n'avait jamais plu à Jake de se voir réprimander de la sorte et donc souvent mené à des grandes disputes entre les deux meilleurs amis.

[Jake, j’ai beau t’aimé, et être ta meilleure amie, il y a des limites quand même…]

Quelque chose d'autre perturbait grandement la jeune fille.


[Bonté divine ! C'est quoi cette couleur ? Et moi qui croyait qu'elle n'aimait pas la couleur "tomate" comme elle me disait quand elle parlait de Constance... Il y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ma chère. Je vois ça.]

La Gryffondor s’apprêtait à annoncer sa présence avant que son ami ne fasse le moindre mal à Athalie quand quelque chose d’encore plus surprenant se produisit devant ses yeux. Le jeune homme était en train de se saisir des bras de la Serpentard pour la caler contre le mur finissant par s’emparer de son cou et de l’embrasser. Inutile de décrire dans quel confusion était la Préfète. Toutes ses pensées se mélangeant d’un coup. S’imaginant qu’il devait s’agir depuis le début d’une sorte de dispute de… couple ? Que Jake faillit gifler Athalie qui se défendit ensuite et le jeune homme finit donc par se radoucir et l’embrasser !? Bon sang c’était à ne plus rien y comprendre. Et la matinée venait à peine de commencer. Oui mais dans ce cas, cela voulait dire qu’elle avait réellement oublier Lasz’. Mais Aaron dans tout ça il avait servi à quoi ? Et Ludwig ?

[Ca y est l’ouragan de mes petites cellules grises commencent réellement à me donner le tournis à force de réfléchir. Voyons tu te poses trop de question… Je t’avais bien dit que les hommes réagissaient toujours pas impulsivité. Oui mais là c’est trop ! Et si ils ne sont pas ensemble, il est hors de question qu’il se serve d’Athalie pour jouer avec elle. Je ne lui pardonnerai jamais. Et si elle était d’accord, elle…? Hein ?]

Bonté divine ! C’était encore plus dingue que ce que de la Gryffondor aurait pu s’imaginer. Athalie était à son tour en train de le pousser brusquement contre le mur pour ensuite lui rendre son baiser à sa façon. Jamais Amber n’avait pu imaginer que son amie allait réagir de la sorte.

[C’est une image que je ne pourrai jamais ôté de mon esprit.]

Il y avait alors deux solutions qui se présentaient: soit ils étaient ensemble et comme elle s’était imaginée précédemment, ils se réconciliaient, seul hic, elle se demandait alors pourquoi aucun des deux ne lui avait dit cette nouvelle… Ou soit tous les deux étaient en train de rentrer dans une sorte de jeu de séduction plutôt effrayant. Ce qui dans ce deuxième cas décevrait Amber, Jake encore elle avait l’habitude des agissements enfantins et désolants de son ami mais pour Athalie ça n’était pas pareil, elle la verrait complètement d’un autre œil si c’était ce cas-là. Se mettre à embrasser tous les garçons qui lui passaient sous la main dès qu’elle en avait l’occasion n’était pas du tout l’image qu’avait donné Amber à Athalie.

-Que caches-tu sous ta manche ?
Interrogea soudainement la Serpentard, en retirant brutalement Amber de ses pensées.

Athalie venait de poser ses yeux sur le bras gauche du jeune homme.


[Oh non. Quel crétin, mais vraiment quel crétin ! Je pourrai parier n’importe quoi que par inadvertance il a jeté un coup d’œil dessus et bien sûr ça a attisé la curiosité de Thalie. Jake, Jake, Jake… Mon si cher Jake… Tu es vraiment imprudent.]

Passant sa main sur son front dans un signe de désespérance totale, Amber sortit de sa cachette, et s’approcha le plus normalement possible de ses deux amis.

-Allons allons… M’aurait-on caché quelque chose ? Claironna joyeusement la rouge et or, mains derrière le dos, dans un démarche gracieuse. C’est vraiment pas drôle, mes deux meilleurs amis oseraient donc me dissimuler la vérité sur eux… ? Auriez-vous honte ? Finit-elle par dire en s’appuyant contre le mur en face d’eux, bras croisés et un sourire malicieux au lèvres.

Au moins c’était une chose de faite, avec ça ils allaient être obligé de lui répondre, et de cette façon Athalie oublierait pour un temps ce que cachait la manche de Jake. Elle était intervenue également afin que son ami ne se mette pas en colère contre Athalie. Amber était bien placée pour le savoir, Jake avait horreur qu’on lui pose des questions qui étaient susceptibles de le mettre dans une situation délicate surtout lorsque la curiosité venait d’une personne qu’il ne connaissait pas vraiment. Sauf si comme Amber le pensait, ces deux-là étaient bien ensemble mais vu comment couraient les nouvelles au château, elle aurait été mise au courant. A moins qu’ils l’aient très bien caché.

________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3


Dernière édition par Amber Fiamata Dia Capulet le Sam 4 Fév - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 4 Fév - 12:18

Jake venait de l’embrasser. Que lui était-il passé par la tête ? Il ne pensait pas être autant en manque de femme. Il venait subitement de changer d’optique. Tout d’abord énervé contre cette fille puis comme attiré. Faible, c’était une faiblesse éventuelle, mais il ne devait pas le montrer. Il la regardait, droit dans les yeux, attendant une réponse quelconque de sa part. Il aurait pu la frapper, mais il en avait décidé autrement sans réellement le vouloir. Il venait de redécouvrir cette faiblesse, qui durant de nombreuses années avait déserté. Duchâteau esquissait un sourire assez perturbateur. Quelque chose lui disait que cela annonçait une action que Jake ne repousserait pas, et similaire à l’une des siennes. Jake s’interrogeait, comment avait-il pu dériver autant ? En arriver là ?
Elle s’approchait de lui, comme il l’avait fait précédemment, les sourcils froncés, Jake avait plus ou moins la réponse à sa question. Il avait donc en quelque sorte gagné cette partie, elle cédait également. Mais c’à quoi Jake ne s’attendait pas, c’était à la façon de sa procédure. Comme quoi, les filles possédaient une apparence d’ange mais il n’en était rien. La jeune serpy plaquait Jake contre le mur de façon brutal. Sourire intérieur. C’était une sauvage. Elle semblait reproduire le parcours de Jake mais de façon moins délicate… Les rôles s’inversaient. Quelques secondes plus tard, elle l’embrassait de façon fougueuse, peut être trop fougueuse. Baiser de cinéma. Domination. Plaisir. Elle se retirait à son tour, de la même façon que Jake, restant tout de même à quelques centimètres. Jeu. Séduction. Divers.

- Toujours.


Sourire. Toujours. Mot qui signifiait beaucoup de chose. Sa réponse était amusante, et Jake n’en attendait pas moins. Une réponse négative aurait été beaucoup moins appréciée. Il n’avait pas une seule seconde attendu une réponse négative. Il ne l’avait pas embrassé pour changer son avis sur lui, mais par envie. Oui, il réalisait toujours ses actions par envie, pas pour devenir meilleur à la vue des autres. Seul son avis comptait pour lui.

- Que caches-tu sous ta manche ?

*Rien qui ne te regarde*

Question. Mauvaise question qui n’aurait aucune réponse sympathique. Sa colère s’attisait de nouveau, l’envie de frapper revenait. Curiosité. Un défaut. Jamais elle n’aurait du poser cette question. C’était sa vie, et rien ne la regardait. Il ne la connaissait pas, la seule chose qu’il connaissait chez elle était ses lèvres, rien d’autre. Elle n’avait donc pas le droit de poser des questions de ce genre. Les personnes se mêlaient beaucoup trop souvent des affaires des autres, et ceci était l’une des principales causes de sa colère. Si la jeune fille s’attendait à ce que Jake accorde sa sympathie, elle s’était grandement trompée. Il ne supportait le fait que l’on s’intéresse à lui mais surtout qu’on lui pose des interrogations sur lui. Il n’avait pas l’habitude ni l’envie d’étaler sa vie à tout le monde.
Sa colère était plus grande qu’auparavant. Elle méritait cette fois-ci d’être frappée, pour de vrai, plus de pitié. Il lui apprendrait à se mêler de ses affaires, oui il le ferait. Jake bouillait de nouveau, il se rendait lui-même susceptible d’attraper des maladies. Serrant ses poings, il s’en voulait également à lui-même. Pourquoi avait-il jeté un coup d’œil vers son bras ? Et surtout pourquoi s’était-elle intéressée à cet acte indifférent vu de l’extérieur ?
Il s’apprêtait à répondre, et à évacuer sa colère revenue, mais un couinement lui fit tourner la tête. Une silhouette. Depuis combien de tems était-elle là ? Si c’était une personne qui n’avait rien à faire là, alors il lui ferait bien comprendre la vie. Une fille. Une gryffondor. Amber. Sauveuse. Que faisait-elle là ? Avait-elle tout vu ? Probablement aurait-il droit encore à un interrogatoire. Soupir. Néanmoins, il était ravi que ce soit-elle, et personne d’autre.

-Allons allons… M’aurait-on caché quelque chose ?

Amber, toujours la même, encore et encore. Jake l’appréciait pour ce qu’elle était, elle avait une façon de faire agréable. Sa colère s’apaisait.

C’est vraiment pas drôle, mes deux meilleurs amis oseraient donc me dissimuler la vérité sur eux… ? Auriez-vous honte ?


Jake arborait un sourire discret. Des questions. Les personnes en revenaient toujours à la même solution. Les interrogations. Et pourtant, la plupart du temps, il n’obtenait pas la réponse exacte. C’était flou, et peu clair. Jetant un regard à Amber puis à Duchâteau, Jake remerciait intérieurement Amber d’être intervenue. Ainsi, il n’aurait pas à répondre à l’interrogation de la jeune serpy qu’il voulait oublier. S’appuyant contre le mur, il croisait également les bras sur son torse, avec un sourire aux lèvres. Cette situation était drôle, et assez plaisante.

-Une chose est sûre, ce n’est rien de tout ce que tu as pu t’imaginer Amber.

C’était donc vrai. Amber les avait vus échanger un baiser, preuve d’amour la plupart du temps. Mais dans cette situation il n’en était rien. Jake ne ressentait rien vis-à-vis d’elle. Il la connaissait trop peu, et les seules personnes qui étaient responsables des sentiments positifs de Jake, étaient la plupart des personnes à qui il tenait plus que tout. Si une personne souhaitait un jour faire parti du palmarès de Jake, il lui faudrait beaucoup de courage et de patience. Son amitié ne se gagnait pas comme une note d’examen. Non, il en fallait beaucoup plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 10 Mar - 12:49

Un seul regard lui confirma qu'il y avait bien quelque chose. Qu'il cachait quelque chose. Ses yeux s'étaient soudainement assombri. De colère, sûrement. Diable, qu'il s'énervait vite. Etait-ce si important ? Que souhaitait-il cacher au juste ? Athalie était bien trop curieuse. Elle ne voyait pas là un défaut. Mais ce n'était pas une qualité non plus. Jake serra ses points. Mauvais signe ? Problablement. S'il souhaitait lui faire oublier la question qu'elle venait de poser, ce n'était sûrement pas la manière dont il fallait s'y prendre. Elle n'avait pas peur. Au contraire, elle avait eu la réponse à sa question. Il cachait quelque chose. Elle n'avait pourtant aucune idées de ce qu'il s'agissait. Mais elle trouverait. Elle en était persuadé.

Un grincement lointain lui dit tourner la tête. Une ombre apparut, puis une silhouette se dessina. Fine, élégante, belle. Aux cheveux d'un noir profond. Elle ne dû pas réfléchir longtemps pour voir Amber qui se tenait au coin du mur. Pourquoi était-elle là ? Depuis combien de temps exactement ? Pourquoi se cachait-elle ? Mais d'autre pensées vinrent lui traverser l'esprit au même instant. Cela faisait tellement longtemps. Elle ne souhaitait pourtant pas la revoir. Du moins, pas pour l'instant. Pas après tout les incidents. Pas après tout ce qui s'était passé. Pas maintenant. Ce n'était pas le moment. Mais un soulagement vint s'accompagner aux émotions qui la submergeaient. Elle aura voulut sourire, également. La prendre dans ses bras, et la serrer contre elle. Mais elle n'afficha rien. Son visage resta fermé. Elle n'affichait rien. Impartiale. Elle prit enfin la parole, suite à un temps de silence, indéterminé.

-Allons allons… M’aurait-on caché quelque chose ?

Sourcil haussé, suivit d'un léger coup d'oeil vers le Serdaigle qui se tenait non loin d'elle. Comment cela "caché quelque chose" ? Bien sur qu'elle lui cachait des choses. Elle ignorait pourtant de quoi elle parlait, mais elle songea tout de même au Tdp et tout ce qu'elle avait entendu sur Amber. La gryffondor lui cachait tant de choses. Trop de choses. Elle en était persuadée. Mais ne lui cachait-elle pas des choses également ?


- C’est vraiment pas drôle, mes deux meilleurs amis oseraient donc me dissimuler la vérité sur eux… ?

Sur eux ? Non, parce qu'elle croyait vraiment que..? Pensait-elle réellement qu'ils pouvaient entretenir une relation... secrète ? Mensonges. Sottises. C'était idiot. Sauf que... petit retour en arrière, sur ses paroles.


*Mes deux meilleures amis..?*

Impossible. Jake était son meilleur ami ? Elle n'en avait jamais entendu parler. Amber ne le lui avait jamais dit. Ce serdaigle, qui s'enervait pour un rien, qui songeait à frapper tout ce qui bougeait sur son passage, était le meilleur ami de la Gryffondor, si calme ? Incroyable. Etonnant. Mais, elle y réfléchirait plus tard. L'heure était à autre chose.

- Auriez-vous honte ?

Honte ? Athalie ne suivait plus. Elle ne comprenait pas réellement ce que sa meilleure amie voulait dire par là. Et puis, c'était complètement idiot, après tout. Jake répondit avant elle, s'appuyant contre le mur, tandis qu'un léger sourire étirait ses lèvres. Cela l'amusait ?


- Une chose est sûre, ce n’est rien de tout ce que tu as pu t’imaginer Amber.

Il marquait un point. Athalie ne savait pas exactement ce que la Gryffondor avait pu imaginer, mais ce n'était sûrement pas ça. Elle n'éprouvait que de la rancoeur envers ce Serdaigle trop brutal. Pour l'instant, elle le méprisait.


Elle fronça les sourcils, croisant le regard d'Amber. Un pincement au coeur, elle afficha un regard dur. Trop sec, pour Amber. Elle n'avait pas le droit. Pas devant elle. Tout, sauf elle. Mais elle avait des choses à régler avec la Gryffi. Elle était en colère contre elle. Amber l'était sûrement également.

Soupir.

- Parce-que tu ne me caches rien, toi ?

Elle avait parler d'un ton brute. Sec. Ses sourcils étaient légerement froncés. Elle était contrariée. Elle savait qu'elle n'aurait pas de réponses. Et encore moins devant Jake. Elles auraient bientôt une discussion. Même si elle aurait aimé l'avoir à cet instant précis, d'ailleurs. Elle aurait alors souhaité que Jake disparaisse pour qu'elle puisse discuter avec la Gryffondor.

Elle fit un pas en avant, puis plusieurs, afin de se retrouver à quelques mètres tout de même d'Amber. Elle ne la quittait pas des yeux, la même mine impartiale affiché sur son visage.

- Je crois même que, tu me dissimules bien plus de choses, que je n'en suis capable.

Elle aurait voulu tout savoir de sa dénommée meilleure amie. Mais toute deux se cachaient peut-être trop de choses. L'une des seules qui comptait réellement à ses yeux. Et pourtant...

Trop de choses restaient interdites.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Sam 10 Mar - 23:53

Jake. Toujours le même, la moindre situation gênante était pour lui amusante. Ce qui la rassura, c'est que sa colère semblait s'être estompée. Amber avait l'air d'agir comme un calmant sur son ami dès qu'elle était là. Un petit sourire se dessinait sur ses lèvres tandis qu'il regarda tour à tour les deux jeunes filles. Amber attendait toujours une réponse de l'un deux, bras croisés, toujours en face d'eux.
Ce fut le jeune homme qui décida de briser la glace, s'appuyant à son tour contre le mur.

- Une chose est sûre, ce n’est rien de tout ce que tu as pu t’imaginer Amber.

-Bien sûr... murmura-t-elle pour elle-même.

Il est vrai qu'embrasser une personne sans raison apparente était assez courant ces derniers temps. Amber eut un petit rire très discret en entendant sa réplique. Quelque chose la titillait et la gênait cependant depuis le début de son intervention, ou plutôt depuis qu'elle les avait surpris sans s'être annoncer. Athalie ne semblait pas du tout être la même personne qu'elle avait toujours connu. Pourtant ça faisait quand même un petit moment qu'elles ne s'étaient pas vus et aucune joie ne se lisait sur son visage de porcelaine. Aucune. La Serpentard restait de marbre, le visage totalement fermé à toutes émotions, impassible. Enfin la rouge et or était étonnée, il faut dire qu'elle cachait également sa joie, peut-être en était-il de même pour Athalie. Amber aurait préféré intérieurement qu'elles ne se voient pas maintenant en réalité et elle se doutait bien qu'Athalie devait surement ressentir la même chose. Toutes les deux avaient quelques petits détails à éclaircir ensemble, mais ça n'était pas encore le moment.

Le regard d'Athalie se fit soudainement plus dur, Amber haussa les sourcils, légèrement étonné quand son amie elle, fronçait ses sourcils.

- Parce-que tu ne me caches rien, toi ?

Amber écarquilla les yeux. C'était la première fois qu'elle lui parlait aussi sèchement. Bien sûr qu'elle lui cachait des choses, mais elle n'avait pas à être au courant. Ni Jake ni même Hermia non plus ne l'était pas. Et si la Préfète n'avait jamais parlé de quoi que ce soit à Athalie c'était pour une seule et bonne raison. Elle ne voulait pas la mettre en danger.

C'était tellement inhabituel de la voir dans cet état là. La dernière fois qu'Amber avait vu Athalie arboré une expression aussi froide et contrarié datait de leur rencontre dans le parc.

En colère ou non, peu importait Amber. Elle n'avait pas l'intention de lui dire quoi que ce soit et surtout devant pas devant Jake. S'il apprenait qu'elle allait suivre Alice pour sa mission, il la tuerait surement. Façon de parler. Enfin tout ça pour dire que Jake n'allait pas concevoir qu'Amber s'entraine là dedans. Et Athalie non plus. Sans parler d'Hermia... Bref.

Athalie s'avança alors vers elle, se retrouvant face à la rouge et or, le regard toujours aussi glacial et prêt à l'entendre se défendre.


- Je crois même que, tu me dissimules bien plus de choses, que je n'en suis capable.

Absurde. Complètement absurde. A part sa nouvelle liaison de soeurs de sang avec Alice et le plan de son homologue pour rejoindre les Mangemorts elle ne lui cachait rien d'autre. Ok c'était déjà beaucoup mais bon...

Amber aussi avait son mot à dire à présent, sans bouger de sa position, toisant du regard Athalie, elle prit la parole à son tour:


- J'ignore de quoi tu veux parler Athalie,
répondait-elle d'une voix calme. Mais tout ce qu'il me semble que tu me dois quelques explications sur certaines choses. Le TDP par exemple.

C'était si dur de devoir se montrer glacial également, mais Amber n'avait pas le choix, son secret elle devait le garder. Elle se l'était promis. Alice lui faisait confiance et ça n'était pas pour rien. La Gryffondor avait beau tenir à la Serpentard plus que tout, elle ne pouvait rien lui dire.

-Enfin, j'imagine que ça n'est pas vraiment le moment pour en parler, n'est-ce pas ? J'ai du vous... déranger dans votre petite entrevu je crois,finit-elle par ajouter avec un sourire narquois en direction de Jake avant de retourner son attention sur Athalie.





________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Dim 11 Mar - 8:42

Silence. La serpentarde semblait muette, ou tout du moins comme une poupée de cire qui semble vous observez de loin avec un visage si pâle et doux. Une expression de visage inconnue, ou plutôt rude, méchante. Jake continuait toujours de dévisager les deux jeunes filles, une tension paraissait être présente, mais Jake ne saisissait pas réellement la cause de celle-ci.
Sourcil haussé, la jeune serpentarde jeta un coup d’œil au Serdaigle qui arbora un sourire. Cette situation qui pour la plupart des personnes étaient gênantes, s’avérait être intéressante et amusante pour lui-même. D’autant plus qu’Amber ne pouvait tomber mieux, façon de voir les choses.
La jeune fille semblait éprouver de l’incompréhension totale vis-à-vis des paroles qu’exprimaient Amber, mais il n’y avait rien à comprendre. Probablement c’était-elle imaginée des choses fausses, sans aucun doute. Certainement que son esprit avait un peu trop divagué.
Lui et elle ? Une blague vulgaire. Jake ne connaissait pas cette insolente à l’allure séduisante, non et il n’en avait pas l’envie. Le comble aurait été que les pensées d’Amber, n’importe lesquelles, auraient été justes. Ce n’aurait plus été lui, mais une autre personne qui aurait prit possession de son corps. Un démon ?
Un regard de nouveau foudroyant de la part de la jeune fille envers la préfète. Certitude, quelque chose n’allait pas. A ce moment même Jake se demandait pourquoi elle n’avait pas usé de ce regard foudroyant face à lui auparavant. Sec, dur, un regard peu commun chez une fille. Un soupir sortant de ses lèvres.

- Parce-que tu ne me caches rien, toi ?

Amber écarquillait les yeux, signe d’un étonnement profond.
Un ton brutal, et peu social. Jake avait l’habitude de ce ton ci. Il l’avait beaucoup trop employé dans le passé pour qu’il l’oubliât.
Cacher. Tout être sur terre camouflait un jour ou l’autre quelque chose à l’un de ses proches, c’était presque une obligation. Certaines choses ne se disaient pas. De peur que celui ou celle que l’on met au courant soit en danger, ou tout simplement pour ne pas blesser la personne.
Elle fit tout d’abord un pas, puis deux, et trois, jusqu’à se retrouver face à Amber, pour enfin lui adresser ce regard hostile, qui ne plaisait pas vraiment à Jake. Il ne savait pas les causes de ce début de tension, mais la façon dont la serpentarde parlait à Amber ne lui plaisait guère. Mais une chose lui revint alors en tête. Amber avait fait référence à la jeune fille, comme étant sa meilleure amie. Haussement de sourcil. Jamais, elle ne lui avait parlé de cette fille. Raisonnement stupide. Jake avait été absent durant plus de trois ans, pleins de choses avaient du se dérouler en trois ans …

Je crois même que, tu me dissimules bien plus de choses, que je n'en suis capable.

Des phrases déclarées avec comme principal but accuser, peut être. Jake se sentait perdu, mais sa colère s’était dissipée pour laisser place à un amusement étrange.

- J'ignore de quoi tu veux parler Athalie, répondait-elle d'une voix calme. Mais tout ce qu'il me semble que tu me dois quelques explications sur certaines choses. Le TDP par exemple.

Ton glacial, qui ne ressemblait en aucun point à Amber, ce qui par la même occasion surpris quelque peu Jake. Le TDP, un journal dévastateur, qui est riche en ragot mais aussi professionnel pour vous ruiner une journée, du moins si l’on prend en compte ce qui est écrit à l’intérieur. Pour ce qui était de Jake, il n’avait jamais vraiment prit les articles le concernant au sérieux. D’ailleurs, c’était peut être l’une des rares choses qui ne l’énervait pas.

-Enfin, j'imagine que ça n'est pas vraiment le moment pour en parler, n'est-ce pas ? J'ai du vous... déranger dans votre petite entrevu je crois.

Un sourire narquois, qui ne plaisait pas réellement à Jake. Leur entrevu ? Mais quelle entrevue ? Les déranger, et puis quoi encore ? Peut être par la même occasion les avoir fait trembler d’angoisse ? C’était stupide, et puéril. Rien n’ayant une importance quelconque ne venait de se passer. Un baiser. Mais qu’est-ce qu’était un baiser de nos jours ? Un geste banal, réalisé par des milliers de personnes chaque jour, rien de plus. Peut être une preuve d’amour, mais ici il n’en était rien.
Jake voulait en savoir plus, mais selon lui, il se ferait juste refoulé par les deux jeunes filles, mais l’envie prenait le dessus.

-Vous pourriez je n’sais pas moi, me mettre au courant de la situation … ?

Silence. Quand une chose lui revint alors en tête.

-Et attendez, deux secondes les filles.

Réflexion. Jake semblait réfléchir. C’est vrai, elles prétendaient plus ou moins être les meilleures amies du monde, et elles se parlaient si froidement qu’elles atteignaient la température de la glace.
Certes, Jake n’était pas une référence, loin de là.

Vous ne voudriez pas vous parlez un peu plus calmement, sereinement ?


*Waouh, super mec, t’es vraiment trop balèze, ca fait vraiment très crédible sortant de ta bouche --'*

Pause. Ce qu’il venait de déclarer était simplement et purement lamentable, et ne portait aucun sens. Lui dire ca ? Alors que lui-même ne pouvait envisager de rester serein dans une situation telle quelle. Pourquoi ne s’était-il donc pas tût ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Mer 14 Mar - 20:29

Amber écarquilla les yeux après sa première réfléxion. Etait-ce à cause de la façon dont-elle lui parlait ou simplement parce qu'elle savait pertinemment qu'elle avait raison ? Peut-être un peu des deux... peu importe. Par la suite, Amber ne bougea pas de sa place. Sans broncher. Sans rien faire. La toisant simplement de son regard, de ses magnifiques yeux ambres. A cet instant, toute deux ne paraissaient pas vraiment amies. Et encore moins meilleures amies. Non, elles se fixaient. Se déchiffraient. Comme si elles ne se connaissaient pas. Comme si elles ne s'étaient jamais connues. Comme le premier jour.

- J'ignore de quoi tu veux parler Athalie.

*Evidemment..*

- Mais tout ce qu'il me semble que tu me dois quelques explications sur certaines choses, continua d'une voix plutôt calme.
Le Tdp par exemple, reprit-elle d'une vois un peu plus sèche.

Athalie fronça les sourcils. Le TDP ? Bien sur. Elle ne se souvenait plus exactement ce qui avait été dit à l'intérieur. Tellement de choses. Trop de choses.

- Enfin, j'imagine que ça n'est pas vraiment le moment pour en parler, n'est-ce pas ? J'ai du vous... déranger dans votre petite entrevu je crois, finit-elle par dire tandis qu'une sourire narquois se dessinait sur ses fines lèvres.

Celle-ci se tourna vers Jake, avant de se remettre à toiser Athalie du regard.

Cette situation était trop étrange. Elle n'éprouvait finalement que de l'incompréhension totale. Tout cela n'était pas normal. Elles ne devraient pas agir comme cela l'une envers l'autre. Rien de tout cela n'était réel. Ce n'était qu'une illusion. Une illusion malsaine.

Et puis, à quoi faisait-elle référence en parlant d'"entrevue" ? Elle croyait encore que..? Non, impossible. La serpentard pensait plutôt qu'elle se jouait d'eux, finalement. A moins qu'elle ne veuille éviter le sujet. Dans tout les cas, tout cela sonnait faux.

-Vous pourriez je n’sais pas moi, me mettre au courant de la situation … ?

Jake. Elle l'avait presque oublié. Comment cela "le mettre au courant" ? Pourquoi faire ? Et lui, s'énervait quand on lui posait des questions sur sa vie privée.. ? Pathétique.

- Et attendez, deux secondes les filles.

Qu'allait-il sortir comme idiotie, encore ?

- Vous ne voudriez pas vous parlez un peu plus calmement, sereinement ?

... Il rigolait ? Non, parce-que c'était comique venant de lui. Et elle ignorait que Jake pouvait faire de l'humour. Alors, quoi, il était sérieux ?

Soupir.

Athalie ferma les yeux quelques secondes, avant de se retourner vers Jake, tandis que ses cheveux balayaient ses épaules. [L'oréal, parce-ce qu'on le vaut bien Cool]

Cette situation l'exaspérait au plus haut point, et elle ne le cachait pas. Parler de la sorte à Amber... trop de secrets... Jake qui parlait trop... Beaucoup trop.

Décidemment, c'était de trop.

Attrapant sa baguette qui se trouvait dans l'arrière de l'une de ses poches, elle la pointa plus ou moins discrètement vers Jake, lui lançant par la suite un Silencio infomulé. Au moins, il ne parlerait plus pour un bon moment. Surtout si c'était pour sortir des débilités pareil.

Elle le foudroya du regard, avant de pourtant répondre d'une voix calme :

- Ne parle pas pour ne rien dire, Jake.

Puis se retournant vers Amber, elle lui attrapa le bras, l'emmenant légerement plus loin. Si bien que Jake était encore dans leur champs de vision. Mais assez loin pour qu'il n'entende rien. Elle suivit Amber du regard, avant de faire tomber le masque glacial qu'était son expression précédemment.


Sa voix n'était maintenant qu'un murmure :

- Ne me prends pas pour une idiote, Amber. Je sais bien que tu me caches des choses. Et si tu n'as pas assez confiance en moi pour me le dire, alors... on est peut-être pas aussi proche que je ne le pensais.
Baissant la tête, comme pour réfléchir, elle la releva du moins rapidement.

- Quand à Jake, ne t'imagine pas n'importe quoi. Ca ne signifiait absolument rien, alors arrêtes un peu avec tes sous-entendu...

Vu comme ça, cette phrase pouvait faire penser à un ordre. Ce n'était absolument pas le cas. D'autant plus qu'elle l'avait dit d'une voix douce et calme. Presque gentille, même. Et puis, Amber la connaissait trop pour penser qu'Athalie était capable de lui donner des ordres. Quelqu'ils soient. Non, décidemment ça sonnait faux.

Elle jeta un coup d'oeil discret à Jake, se souvenant de sa présence, et se demandant surtout s'il allait réagir au sort qu'elle venait de lui lancer...

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 


Dernière édition par Athalie Duchâteau le Ven 16 Mar - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Ven 16 Mar - 17:54

Pitoyable. C’était le mot qui convenait le mieux à ce qu’il venait de déclarer. C’était purement stupide, lui un névrosé osait déclarer qu’il fallait parler plus sereinement. C’était comme un muet qui aurait pu prendre la parole … Insensé. Jake se dégoûtait lui-même pour ainsi dire. C’était si absurde que de l’entendre dire des choses pareilles. Comment envisager de dire des choses à d’autres personnes que vous n’appliquez pas vous-même ? Probablement que les deux jeunes filles auraient une réaction digne de ce nom, et pour une fois, il ne pourrait pas vraiment les contredire.
Un soupir qui aurait pu être considéré comme sans grande importance, mais une fermeture des paupières accompagnaient ce geste significatif de lassitude. Face à face, la jeune serpentarde venait de se retourner. Qu’allait-elle bien pouvoir lui dire ? Jake ne savait que trop penser quant à ses futures paroles encore voilées. Pour une fois, la situation prenait une autre tournure que celle de la violence, mais pour combien de temps ? Car il était certain qu’en sa présence, rien ne pouvait se dérouler tendrement et calmement. Jake attendait blasé, avait-elle donc perdu sa langue de vipère ?
Sortant sa baguette magique, elle lança un sort informulé que Jake ne put percevoir. Après coup, la jeune fille lui lança un regard assez noir, mais Jake très peu certain que son sort ait réussi, ne ressentait toujours aucune colère et prenait même son acte à la légère.

- Ne parle pas pour ne rien dire, Jake.

Immobile. C’était une blague ? De l’ironie ? Elle n’avait pas osé ?! Non, non. Elle n’avait quand même pas lancé un silencio sur Jake ? Humour, c’en était. Une blague, une vulgaire menace, rien de plus ?
Tentative sans grand résultat. Aucun son, muet comme une tombe. Tandis que Jake se rendait peu à peu de ce qu’il venait de lui être administré, l’inconsciente de serpentarde emmenait Amber un peu plus loin. Non. Un flot, ou plutôt un tsunami naissait en lui. Cependant un tsunami plus petit que la moyenne, car il était vrai qu’il n’y avait pas de quoi s’énerver réellement, mais Jake n’était pas une personne normale qui savait garder son sang-froid, mais qui au contraire s’énerver pour très peu. De quel droit emportait-on sa parole ? Personne n’en avait le droit, et ce n’était probablement pas une petite peste qui allait la lui retirer. Réflexion faite, tout cela était faux, elle venait de le faire à l’instant même. Fusant comme une météorite, Jake fermait ses paupières comme pour se préparer, ou tout du moins tenter de se contenir un peu. Frappant de ses points contre le mur, Jake semblait devenir intenable. Un regard plus noir que jamais, des traits très visibles, et une humeur noire comme les ténèbres. Fixant la jeune fille inconsciente, c’était comme une attirance meurtrière envers elle.

*Ma voix. Sale petite c*nne.*

Des insultes bien pensées, et plus que tout approuvées. Une sensation horrible. Ne pas pouvoir extérioriser sa furie si grande qu’elle vous mange de l’intérieur.
Jake avait déclaré cette phrase improbable d’une façon gentille, et pour une fois qu’il tentait de comprendre, on l’en empêchait. Sottise.

*Frappe-là, elle n’attend que ça, c’est une masochiste*

Une envie immense, encore plus douloureuse que la précédente. D’un pas déterminé, il se dirigeait vers la personne si détestable qu’elle était. Certainement, ne l’aimerait-il jamais, et il ne voulait pas. C’était une idiote, une *nne, une inconsciente, une provocatrice, une peste, une hyène, une vipère, une … ennemie.

*Amber, je t’en prie, dit moi que je peux la frapper ? Dit le moi, je t’en prie, ça ne durera que quelques secondes … *


Désespérance, colère, furie. Ses pensées semblaient se transformer en paroles, mais il n’en était rien. Ne recevant aucune réponse de la part de la belle préfète, Jake prenait ce refus de réponse pour un oui, une affirmation.
Et pour une fois, ce n'était pas lui qui avait cherché les ennuis, non, pour une fois ce n'était pas lui. Saisissant la vipère par le col, il la surélevait légèrement, si bien que ces pieds touchaient de justesse le sol. Quel dommage. Il ne pouvait la menacer et peut être ainsi la faire changer d’avis, il devait simplement lui faire comprendre, car il était muet. Levant son poing, celui-ci voulait à tout prix écorcher le visage de la jeune fille, mais …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Lun 19 Mar - 17:02

C'était pas difficile à deviner, vu l'expression de contrariété profonde ou autre qui s'affichait sur leur visage à tous les deux, Amber avait bien vu qu'elle n'était pas arrivée au bon endroit au bon moment. Si l'on était de leur côté, mais si on était du côté d'Amber, c'était tout l'inverse. Pour elle, elle était arrivée pile au moment où il le fallait, peut-être que ça n'était pas le fruit du hasard... Et aucun des deux n'avaient à lui en vouloir de les avoir surpris, après tout ils n'avaient qu'à s'en prendre à eux-mêmes s'ils étaient en colère d'avoir été découvert. Ce couloir était tellement fréquenté par les Gryffondors en même temps. Quelle idée de passer par là.

En tout cas, Jake avait l'air de vouloir comprendre quelque chose. Il arborait l'attitude d'une personne à qui il lui semblait qu'elle avait manqué un truc, un évènement quelconque. Il prit alors la parole, perplexe :


-Vous pourriez je n’sais pas moi, me mettre au courant de la situation … ?

Apparemment aucune des deux filles n'avaient le coeur à répondre au jeune homme. Jake se décida de continuer en brisant le léger silence qui c'était presque installé.

-Et attendez, deux secondes les filles.

Amber soupira, amenant ses bras croisés devant sa poitrine en levant les yeux en l'air, que voulait-il ajouté de nouveau ?

Vous ne voudriez pas vous parlez un peu plus calmement, sereinement ?

D'accord... Niveau crédibilité c'était zéro. Entendre Jake sortir ce genre de phrase c'était presque comme entendre un Mangemort dire qu'il était fan des moldus. En gros ça ne lui ressemblait pas du tout de déclamer de pareils conseils. Et c'était tellement désopilant venant de lui qu'Amber ne put se retenir de le dévisager deux secondes avant de rire discrètement.

[Oui bien sur mon Jake... Et tant qu'on y est on sort les tasses de thé, on s'installe et on en discute tranquillement...]

Elle se demandait comment elle avait pu réussir à passer ses trois dernières années sans lui, Jake avait un don pour le surprendre et la faire sourire pour un rien. Il était tellement imprévisible. Même Athalie semblait surprise. Et il y avait de quoi. Mais son amie ne semblait pas vouloir en rire, elle avait l'air plus exaspéré par le jeune homme qu'autre chose. La Serpentard s'avançait vers Jake, Amber s'était rendue compte qu'elle avait sorti discrètement sa baguette de sa poche arrière.

- Ne parle pas pour ne rien dire, Jake.

[Oh non mauvaise idée.]

Amber n'avait rien entendu d'autre, l'espace de quelques secondes elle s'atait imaginée qu'Athalie allait lancé un sort au jeune homme. Mais même s'il était informulé, Jake n'avait rien reçu. Une simple menace donc ? Tant mieux. Athalie ne connaissait pas Jake. Et Amber était bien placée pour savoir que la moindre lueur de défi que l'on faisait au jeune homme pouvait être fatalement dangereuse, même pour une fille. Jake ne faisait pas vraiment la différence malheureusement.

Prenant rapidement la Préfète par le bras, Athalie tira Amber un peu plus loin du Serdaigle avant de lui murmurer :


-Ne me prends pas pour une idiote, Amber. Je sais bien que tu me caches des choses. Et si tu n'as pas assez confiance en moi pour me le dire, alors... on est peut-être pas aussi proche que je ne le pensais.

Garder son calme. Surtout ne pas monter la voix, ne pas s'exaspérer devant l'entêtement grandissant de son amie de savoir ce qu'elle lui cachait. Athalie ne comprenait rien. C'était la mettre en péril si elle lui disait quoi que ce soit, déjà qu'elle avait du mal à le dissimuler devant Hermia, la première qui pouvait savoir rien qu'en regardant la Gryffondor si elle mentait ou non. Si Athalie si mettait aussi ça n'allait plus aller du tout.

[Il manquerait plus que Jake fasse son curieux aussi et ce sera la fête. Allons ma chère, tu t'es mis toute seule dans ce périlleux enjeu... Comprends ton amie et ta soeur, il est normal qu'elle s'inquiète pour toi. Je pense que tu as oublié dans quel but je fais cela. Non, difficile de l'oublier. Dans ce cas, laisse-moi arranger tout ça.]

-Quand à Jake, ne t'imagine pas n'importe quoi. Ca ne signifiait absolument rien, alors arrêtes un peu avec tes sous-entendu...

Sa voix semblait s'être radoucit. L'expression sur le visage de la Serpentard ressemblait plus à celui de la vraie Athalie qu'elle avait pour habitude de voir maintenant. Il y avait juste un détail qui la titillait. C'était quoi son soucis dans ce cas ? Enfin plutôt les raisons qui la poussait à embrasser quasiment tous les garçons qu'elle rencontrait ? Amber s'apprêtait à répondre, mais elle avait oublié un petit élément. Jake était encore là et ce fut un bruit violent de frappe contre le mur qui lui avait rappelé la présence de son ami.

Jake avait changé complètement de visage. Il était très facile de voir quand il était en proie à un tourbillon de noirceur. Se tournant vivement vers Athalie, Amber lui chuchota :


-Bon sang, qu'est-ce que tu lui as fait Atha...

Trop tard. Jake était maintenant face aux demoiselles, en proie à une colère sourde. Amber ne comprenait rien, elle était totalement figée. Et pourquoi il ne disait rien ? Il regardait la rouge et or sans un mot, comme s'il cherchait une répondre dans son regard, une réponse à laquelle elle ne pouvait pas répondre vu que Jake ne s'exprimait pas. Et c'est sans un seul mot que le Serdaigle s'élança sur Athalie, la prenant par le col de sa chemise, devant les yeux ahuris de la rouge et or.

-Jake ! Mais t'es devenu fou ! hurla la jeune fille en lui tirant son bras droit.

Mais le jeune homme ne l'écoutait pas. Il était monumentalement hors de lui, et se mit à lever son poing droit sur Athalie.


-Mais arrête ! Arrête ! Lâche-là ! Ou je te le ferai regretter ! s'interposa Amber en le poussant de toutes ses forces vers l'arrière en ayant retenu le poing gauche du jeune homme dans sa petite main droite.

Le corps tout tremblant de tension contenu de la rouge et or avait réussi à repousser à temps le jeune homme d'Athalie. Mais c'est avec une calme et une impassibilité presque exaspérante qu'elle lui fit ensuite baisser doucement son poing tout en plongeant son regard dans le sien pour le supplier de se calmer. C'était la seule manière d'adoucir Jake, il ne supportait jamais quand la Gryffondor le réprimander sereinement, et c'est ce qui marchait le plus souvent et le rendait moins violent par la suite. Elle espérait que ça marche encore.

Amber se tourna ensuite vers Athalie, le regard inquiet, examinant sa nuque et remettant en place le col de sa chemise avec douceur.


-Je peux savoir ce qui t'as pris exactement Jake ? Tu te rends même plus compte de ce que tu fais c'est pas possible ! s'alarma doucement Amber en tournant son regard vers le Serdaigle avant de se rencontrer vers son amie. Ca va aller ?murmura-t-elle sur un ton désolée.

Désolée pour le comportement inattendu et puéril de Jake. Il était peut-être son meilleur ami depuis sa première année, il y avait des limites. Amber lui en voulait, même si elle n'était généralement pas rancunière, le fait qu'il est osé s'approcher de sa meilleure amie l'avait profondément horripilé. Enfin peut-être que si elle avait prévenu Athalie que Jake était son meilleur ami depuis leur arrivé à Poudlard et inversement pour Jake avec Athalie depuis cette année, ça ne serait pas arrivé. Mais là n'était pas la question.


________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Mer 4 Avr - 13:34

Attendant seulement et simplement la réponse de la rouge et or, elle en aurait presque oublié Jake. Le bruit de ses pas lui fit à peine tourner la tête. Jake se tenait maintenant devant les deux jeunes filles. Son regard noir, qui lançait des éclairs, n'était pas bon signe. Pendant une minute, elle oublia qu'elle venait de lui lancer un sort, se demandant ce qu'il lui prenait, encore. Mais, après mûre rélféxion, elle comprit. Avant de pouvoir dire quoique ce soit, ou exprimer son "étonnement" pas si étonné face à l'attitude de Jake, elle entendit déjà Amber chuchoter :

- Bon sang, qu'est-ce que tu lui as fait Atha...

Mais nul temps de terminer sa phrase. Jake se mit à attraper Athalie par le col de sa chemise, tandis que celle-ci étouffa un cri de surprise, la faisant presque décoller du sol, et l'étouffant à moitié. Quoi, il était en colère ? Non, sans blague - Athalie l'avait cherché, et elle n'avait eu que ce qu'elle méritait ? Etait-ce cela ? Peut-être. Sûrement. Ce qui était fait était fait. Sa phrase favorites. La seule qui excusait à moitié son impulsivité.


- Jake ! Mais t'es devenu fou !

*Non, tu crois ?*

La Serpentard essayait tant bien que mal de faire en sorte que le Serdaigle la lâche. Aggripant fermement sa poigne, tentant en vain de la tirer en arrière. Mais ses fines mains ne faisant pas le poids contre la force de Jake. Personne ne faisait le poids contre lui.

Elle ne remarqua pas qu'Amber tentait elle aussi de la défendre. Tirant à la fois le bras de Jake pour qu'il la laisse tomber. Mais rien à faire. Athalie ne comprit pas. Et c'est seulement quand il leva le point sur elle, qu'elle le fixa dans les yeux. Serrant les dents, et fronçant légerement les sourcils. Ne fermant pas les yeux cette fois. Affrontant le serdaigle en face. "Frappe, si tu l'oses." C'était un peu cela.. Sauf qu'il n'y avait pas à douter une seconde. Jake n'hésitait pas dans ces moments là. Il allait frapper, c'était certain. Elle était en colère. Contre elle-même, mais surtout contre Jake. Elle aurait aimé savoir ce qui avait fait qu'il était devenu ainsi. Quel évenement. Parce qu'il s'était passé quelque chose, c'était certain. A moins, que .. ? Elle en oublia ce qu'il cachait sous sa manche. Gardant cette opportunité de découvrir une chose probablement importante sur lui, et pour lui. Mais l'heure n'était pas aux questions, ou à la curiosité maladive de la Serpentard. Elle ne le quittait pas des yeux, se mettant presque à admirer son visage à l'allure pourtant si dangereuse et envoûtante à la fois. Scrutant ses yeux qui avaient eu l'air de s'être assombris, presque noir, inquiétant. Sur le moment, elle en oublia presque qu'il était sur le point de la frapper, trop occupé à songer.

Alors Amber apparut. Tel un ange ..

-Mais arrête ! Arrête ! Lâche-là ! Ou je te le ferai regretter !

En colère, certes. En prononçant ses paroles, elle venait de pousser presque violemment Jake d'Athalie, qui s'écroula à moitié sur le sol. Se retrouvant assise contre le mur froid du couloir. Tâtant les parcelles de sa peau, de son cou, découvrant quelques traces rouges insignifiantes.

Soupir.

Amber, sa sauveuse par exellence. Celle-ci avait retint le poing de Jake dans sa petite main délicate. Le rabaissant par la suite calmement, avec douceur, comme elle savait si bien le faire, sans pour autant le quitter des yeux.

La Gryffondor se retourna ensuite vers Athalie, s'approchant de celle-ci, avant de remettre tout aussi délicatement le col de sa chemise, en place, et d'observer un instant la gorge de son amie.

- Je peux savoir ce qui t'as pris exactement Jake ?

Athalie fronça les sourcils quand elle vit qu'Amber s'était retourné une seconde fois vers le Serdaigle.

- Tu te rends même plus compte de ce que tu fais c'est pas possible !

Ses quelques paroles, ses remarques, allaient certainement l'offenser. Le blesser. Probable, bien qu'il ne le montrerait certainement pas. Le silence aurait été meilleure solution. Même si prendre sa défense, flattait Athalie. Jake penserait probablement qu'Amber se mettait du côté de la Serpentard. Et c'était une mauvaise idée, sachant qu'il était son meilleur ami autant qu'Athalie l'était pour la Gryffondor. Il allait peut-être une fois de plus se mettre en colère, s'énerver contre la rouge et or cette fois. Et Athalie serait la cause de tout cela. Presque comme d'habitude, aurait-elle voulu dire. Ou seulement penser. Qu'importe.

- Ca va aller ? murmura t-elle par la suite.

C'est à cet instant qu'Athalie décida de se lever. Hochant discrètement la tête vers son amie, en signe d'affirmation. Puis s'approchant de quelques pas de Jake. Gardant une distance d'écart convenable au cas où il ne s'était pas calmé, se postant au côté d'Amber, comme si toute deux allaient s'allier et mener une guerre contre Jake. Elle jeta un coup d'oeil à Amber, ne jugeant pas la peine de la remercier devant le Serdaigle. Un "Merci", aurait probablement été déplacé. Merci de quoi ? De l'avoir sauvé de celui-ci ? Ironie du sort. Soupirant, avant de reprendre sa baguette en main. Scrutant Jake qui se tenait maintenant face à elle, plongeant son regard dans le sien, le visage impartiale, n'exprimant ni compassion, ni fierté, ni colère, ni peur.

Pour simplement, jeter le sort inverse qui redonnerait son à la voix, pourtant si attirante, du Serdaigle.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Ven 6 Avr - 16:52

Un son strident, fort désagréable à l’ouïe sortit alors de la bouche de la seule personne témoin de cette scène…troublante ?

-Jake ! Mais t'es devenu fou ! hurla la jeune fille en lui tirant son bras droit.

Une force pressante sur son bras le déconcerta quelques secondes, mais Jake ne perdait pas son but de vu. C’est à peine s’il écoutait ce que lui hurlait Amber.

-Mais arrête ! Arrête ! Lâche-là ! Ou je te le ferai regretter !
s'interposa Amber en le poussant de toutes ses forces vers l'arrière en ayant retenu le poing gauche du jeune homme dans sa petite main droite.

Il allait frapper, il allait la défigurer mais il fallait qu’on l’en empêche, une fois de plus. Pourquoi l’empêchait-on tout le temps de réaliser ce qui lui tenait à cœur ? Son poing était dans une trajectoire parfaite pour laisser une trace vilaine sur sa joue et son nez. Celui-ci s’apprêtait à s’écraser contre sa joue, mais elle n’atteignit jamais sa destination. Son intention se brisa par une force que Jake n’avait pas perçue instantanément. Amber, elle venait de s’interposer entre les deux adolescents de façon physique. Une force se liguait contre lui, contre ses intentions, et cette force, venait tout droit d’Amber, sa soi disant meilleure amie. Elle venait de prendre son poing dans sa petite main délicate, et de ce fait, sa trajectoire voulue venait d’être brisée. Son souhait venait de s’être envolé.
Elle venait de réussir à l’emmener assez loin de la jeune serpentarde pour qu’il ne lui donne pas de coup aux répercussions graves. Pourquoi faisait-elle ça ? Incompréhension puis colère intense, jalousie.
Son poing se baissa alors lentement, comme ensorcelé, puis la gryffondor le fixa droit dans les yeux, mais Jake ressentait beaucoup trop de colère pour être apaisé de cette façon-ci. A ce même instant, une seule envie le hantait. Qu’Amber s’éloigne de lui, et rapidement. Il n’avait pas envie de sentir sa main sur la sienne, il voulait qu’elle s’en aille.
Après quelques secondes, celle-ci se tourna alors vers la victime comme si elle avait entendu ses pensées pourtants cachées. Jake observait la scène avec étonnement et ahurissement. Celle-ci remettait en place le col de la pauvre victime avec un air inquiet. Furie, furie, furie. Jake pensait, hurlait à l’intérieur de lui-même, car c’était la seul chose qu’il pouvait faire.

-Je peux savoir ce qui t'as pris exactement Jake ? Tu te rends même plus compte de ce que tu fais c'est pas possible ! Ca va aller ?murmura-t-elle sur un ton désolée.

Ahurissement de nouveau. Qu’est-ce qu’il lui avait pris ? Et elle mais qu’est-ce qu’il lui avait pris ?!! On ne devait pas le provoquer, on ne devait pas l’insulter, c’était une chose qui ne devait pas se faire avec lui. Hors de lui, c’était le mot, et encore celui-ci n’était pas tout à fait représentatif de la situation dans laquelle il se trouvait. Bien sûr que si, il savait parfaitement ce qu’il faisait ! Jake n’agissait jamais sans être sûr de ce qu’il voulait. Bouillonnant de l’intérieur, il commençait à ressentir des choses uniques. Il était hors de lui, non même pire. Il était tant énervé qu’il ne faisait plus attention à son entourage, puis la serpentarde le fit réagir quand celle-ci s’approcha de lui. Il n’attendait que ça, qu’elle vienne, et qu’il puisse enfin la frapper, la taper, se défouler sur elle comme sur un pantin.Un soupir accompagné d’un geste réalisé avec sa baguette. Elle le fixait droit dans les yeux, avec un regard vide. Son cœur cessa alors de battre durant un millième de seconde, puis il inspira profondément. Sa voix, venait-il de la récupérer ?
Murmure pour lui-même.

-Non.


Puis comme un tueur, il démarra au quart de tour sans prévenir quiconque.

MAIS OUI BIEN SÛR ! C’est elle qui me provoque et c’est moi qui suis le fautif ?!!!!!! Pour une fois que j’essayais de prendre la chose posément on me remballe ! Faudrait savoir ! Dois-je être une brute ou un bisounours ?!

De la colère indescriptible. Tant la furie s’emparait de lui, qu’il devenait difficile de parler doucement et distinctement.

On ne cherche jamais à savoir qui à donné le premier coup, c’est chaque fois la même chose ! Mais oui je suis une grosse brute sans cœur tu devrais bien le savoir Amber ! Alors pourquoi tu n’as pas prévenu ta putain d’amie ?!

Une accusation forte que Jake ne regrettait pas, et dont chaque mot était pensé fortement. La rage devenait trop importante pour qu’il arrive encore à se contrôler, probablement que d’ici quelques minutes, celui-ci se transformerait en animal.

*Pars avant de transformer cette confrontation en bain de sang*

Je n’en reviens pas que tu la défendes ! Tout ce que j’ai fait pour toi durant des années !


Il hurlait encore, comme si, la seule façon de s’exprimer était celle-ci. Furieux, hors de lui, incontrôlable, il se rapprochait de la serpentarde et la plaquait contre le mur violemment, espérant ainsi la blesser.

Et toi…


Sa voix tremblait.

… ne t’avise plus jamais de me provoquer ou la prochaine fois tu sentiras réellement la douleur parce qu’Amber ne sera pas là la fois suivante !

La lâchant brutalement, il s’éloignait des deux jeunes filles afin d’éviter toutes blessures envers Amber. Cependant, il ne comptait pas cacher son mécontentement vis-à-vis d’elle.

Une dernière chose. La seule personne qui est ici fautive n’est autre que cette connasse.

Partant dans un élan furtif, il marchait rapidement, sans se retourner derrière lui, avec un état d’esprit pire qu'étonnant. Jake en voulait plus que tout à Amber. La jalousie était une chose mauvaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Ven 6 Avr - 19:21

Jamais la gryffondor n'avait été aussi choquée. Le regard inquiet vers Athalie, elle attendait une réponse de cette dernière mais elle ne dit mot. Un simple signe de la tête pour confirmer qu'elle allait bien, ce qui la rassura un peu. Se relevant simplement pour ensuite se poster à une distance plus ou moins éloigné du jeune homme, Athalie restait de marbre et aucune émotion se lisait sur son visage de poupée. Surement pour éviter les feux de Jake qui devait probablement être hors-de-lui et vu sa tête ça n'était pas difficile à discerner. Amber la regardait toujours, Athalie venait de tourner son regard vers elle quelque seconde avant de soupirer et de se saisir de sa baguette. La Préfète avait suivi son geste comme pour tenter de comprendre ce qu'il se passait.

Mais elle ne comprenait plus rien. Pourquoi Jake avait-il réagit si mal ? Il est vrai qu'Amber avait l'habitude de voir Jake se comporter si violemment mais sur une fille, elle ne l'avait jamais vu frapper une fille. En même temps elle ne l'avait plus revu depuis si longtemps avant qu'il revienne au château...

Un simple sourire, un simple changement d'expression sur le visage de son meilleur ami, n'importe quelles choses rassurantes lui auraient redonné l'assurance. Mais rien, rien de tout cela. Jake arborait une expression complètement opposé et à vrai dire Amber était de moins en moins rassurée. Les mains perdus dans le vide, Amber serrait doucement ses poings attendant impatiemment que le Serdaigle daigne enfin dire quelque chose même si elle le redoutait.

Son imperceptible sortant de la bouche du jeune homme avant qu'il extériorise toutes ses pensées d'un coup, sans crier gare vers les deux amies. Ce qui fit immédiatement sursauté Amber qui serrait davantage ses points, presque effrayé par l'intonation de sa voix, cette intonation qu'elle préférait ne jamais entendre et ne présageait jamais rien de bon.


- MAIS OUI BIEN SÛR ! C’est elle qui me provoque et c’est moi qui suis le fautif ?!!!!!! Pour une fois que j’essayais de prendre la chose posément on me remballe ! Faudrait savoir ! Dois-je être une brute ou un bisounours ?!

Les yeux grands ouverts, Amber se tuait à chercher qu'est-ce qu'il s'était passé exactement, s'exaspérait intérieurement de ne pas savoir, pourquoi avait-elle l'impression d'avoir manqué un événement ? Et quel était ce pressentiment épouvantable ? Pourquoi avait-elle l'impression que son coeur allait exploser d'une minute à l'autre ? Pourquoi ?
Si au moins il pouvait s'expliquer ! C'était tellement déstabilisant et angoissant de ne pas comprendre.


-On ne cherche jamais à savoir qui à donné le premier coup, c’est chaque fois la même chose ! Mais oui je suis une grosse brute sans cœur tu devrais bien le savoir Amber ! Alors pourquoi tu n’as pas prévenu ta putain d’amie ?!

Désillusion. Incompréhension.

Peut-être que s'il lui expliquait son geste déraisonné peut-être qu'elle aurait compris, bien que dans tout les cas, Amber était contre la violence et elle n'aurait jamais accepté qu'il touche à un seul cheveux de son amie pour x raison, quand bien même la raison aurait été valable. La violence n'arrangeait jamais rien au contraire elle ne faisait qu'attiser les confrontations et les rendre plus sanglantes et interminables.

Elle était paumée, complètement larguée. Maintenant c'était de SA faute si elle n'avait pas prévenu Athalie ? Alors que peut-être si il lui avait donné de plus amples nouvelles de lui pendant son absence peut-être qu'elle aurait dit à la Serpentard qu'elle avait un meilleur ami depuis sa première année. Meilleur ami qui l'avait laissé en plan pendant trois longues années sans qu'elle puisse espérer le revoir. Bien sur il fallait que tout retombe sur elle. Et c'était tellement dur à accepter.
Avant qu'elle finisse par comprendre au bout de quelques secondes ce qu'Athalie avait bien pu lui lancer comme sort. Celui qu'Amber utilisait souvent quand elle ne supportait pas qu'on ne lui laisse pas le loisir de s'exprimer. Silencio... Mais alors qu'elle avait enfin réalisé ce qu'il avait, et qu'elle s'apprêtait à prendre elle aussi la parole, Jake n'en avait pas encore fini. Non il venait à peine de commencer à dire tout ce qu'il avait sur le coeur.


Je n’en reviens pas que tu la défendes ! Tout ce que j’ai fait pour toi durant des années !

Amber était tétanisée devant les propos si blessants et si durs de son ami. Il voulait qu'elle culpabilise à présent. C'était plus que ce qu'elle pouvait supporter de sa part. Pire que ce qu'elle aurait pu s'imaginer. Et pourquoi était-elle là aussi ? Peut-être que si elle n'était pas allée dans ce couloir rien de tout cela ne serait arrivé. Mais comment peut-on savoir ce qui aurait arriver ou non ? Bien sur qu'elle lui était redevable de tout ce qu'il avait fait pour elle ! Mais était-ce une raison pour lui laisser le loisir de frapper Athalie ? Est-ce qu'il croyait vraiment qu'elle allait le laisser faire ?

Chacun de ses mots traversait le coeur de la rouge et or si violemment, qu'on aurait dit des lames de rasoirs qui lui traversaient tout entière et qui la glaçait, doucement... lentement, la faisant sombrer dans un nuage de ténèbres angoissant.

Les yeux écarquillés, la jeune fille vit Jake se rapprocher furtivement d'Athalie pour la plaquer brutalement contre le mur.


-Et toi...… ne t’avise plus jamais de me provoquer ou la prochaine fois tu sentiras réellement la douleur parce qu’Amber ne sera pas là la fois suivante !

Son cœur se serra étrangement. Un pincement si vigoureux qu’elle ne put bouger d'un pouce. Trop éberluée pour effectuer la moindre réaction ou action.

Jake fit volte face pour ensuite s'apprêter à partir devant le regard désespérée, choquée et perdue d'Amber.


Une dernière chose. La seule personne qui est ici fautive n’est autre que cette connasse.

Il venait de répliquer ces derniers mot si durement et si nettement, que ce fut comme un dernier coup de poignard qui la traversa.

Désolée d'avoir fait subir tout ceci à sa chère Athalie. Affligée de voir partir Jake de la sorte, l'être pour qui elle ferait n'importe quoi. Les larmes étaient là, mais l'émotion qu'elle éprouvait à ce moment était si fort, si poignant, si indescriptible qu'aucune goutte ne voulaient tomber le long de son visage.

Main serrée cette fois sur son cœur, Amber s'adossa contre un mur, tentant de reprendre calmement sa respiration. Comme elle venait de faire un marathon. Son cœur battait si fortement, qu'elle avait l'impression qu'elle ne pouvait plus contrôler ses battements. Elle ne voyait plus rien. Prise par l'émotion, elle n'arrivait même plus à entrevoir sa meilleure amie. Ses larmes lui embuaient sa vue, mais restaient bloqué.

Amber était tourmentée d'incertitude, pâle d'une colère sourde contenu et d'une tristesse qui ne demandait qu'à sortir, elle réussit pourtant à prononcer quelques mots sans grande conviction :


-Je... Je... Excuse moi...
murmura-t-elle sans oser regarder Athalie dans les yeux, le visage tourner vers le couloir interminable et les yeux humides.

Ils venaient à peine de se retrouver et c'était déjà pour se perdre. Athalie et elle se voyaient enfin et c'était déjà pour s'embrouiller. Pourquoi la vie pouvait-elle parfois être aussi injuste ? Pourquoi avait-on cette impression étrange que tout n'allait jamais bien avec vous ? Comme si le destin s'acharnait obstinément sur nous sans qu'on le mérite forcément.


-C'était Jake... mon meilleur ami... finit-elle par dire en suffoquant presque, un peu trop tard certes.

Cétait ridicule. Mais la Préfète ne savait même plus ce qu'elle disait. Tout ce qu'elle voulait c'était de courir après Jake et de se retrouver contre lui, de sentir son aura protectrice près d'elle mais elle n'allait surement pas revoir son meilleur ami avant longtemps. Si d'ici là il l'était encore. Peut-être que son appartenance chez les Mangemorts l'avait réellement changé sans qu'il s'en soit rendu compte et que l'amitié fusionnelle qu'il ressentait pour elle avait aussi changé...

La gorge serrée, elle ravala rapidement ses larmes avant de fermer les yeux et de se laisser glisser doucement sur le mur, se sentant presque défaillir. Lasse.


Jake... Jake... Me laisse pas tomber par pitié, pas au moment où j'aurai le plus besoin de toi...

________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Dim 8 Avr - 20:04

A cet instant précis, Athalie préférait ne rien dire. Se tenant en retrait était finalement la seule solution envisageable avant qu'il ne s’énerve plus encore. Qu'il était prévisible. Tel un enfant à qui on découvrait facilement les intentions. Athalie se demanda un instant si elle avait bien fait de lui rendre sa voix. Il n'allait pas rester sans rien faire, c'était certain. Elle songea un instant à reformuler le sort afin qu'il ne dise rien, finalement. Mais, c'était trop tard. A quoi bon. Il était en droit de s'exprimer maintenant. Même s'il exagérait fortement la situation d'après elle. Il sembla murmurer pour lui même. Quelque chose d'incompréhensible. Puis, telle une claque sur le visage, il explosa sans même prévenir.

- MAIS OUI BIEN SÛR ! C’est elle qui me provoque et c’est moi qui suis le fautif ?!!!!!!

*Oh arrête, par pitié, tu n'es pas aussi innocent que tu veux le faire paraître.*

- Pour une fois que j’essayais de prendre la chose posément on me remballe !

*T'avais qu'à la fermer, on t'avait rien demandé.*

- Faudrait savoir ! Dois-je être une brute ou un bisounours ?!

*Aucun des deux.*

A vrai dire, il n'évaluait certainement pas la mesure de ses propos. Athalie lui avait lancé ce silencio par exaspération, rien de plus. Mais elle aurait dû se douter qu'il réagirait de la sorte. Sachant que ses émotions étaient toutes multipliés. Mais dieu seul savait qu'elle ne réfléchissait pas avant de faire. Et là était le problème. Son impulsivité, qui la perdra un jour ou l'autre.

- On ne cherche jamais à savoir qui à donné le premier coup, c’est chaque fois la même chose ! Mais oui je suis une grosse brute sans cœur tu devrais bien le savoir Amber ! Alors pourquoi tu n’as pas prévenu ta putain d’amie ?!

Cette insulte dont il la qualifia sous le coup de la colère, quoiqu'il la pensait sûrement également, lui fit l'effet d'une gifle en pleine figure. Il était en colère, c'était son droit. Mais l'insulter de la sorte n'arrangeait en rien les choses, et cela ne faisait qu'augmenter la haine que ressentait Athalie à son égard. Comment osait-il ? ...

- Je n’en reviens pas que tu la défendes ! Tout ce que j’ai fait pour toi durant des années !

Froncement de sourcils, lourd de sens. Cette fois, celle-ci se retourna vers son amie. La Gryffondor semblait.. blessé, presque apeurée par les paroles que lui envoyait son propre meilleur amie. Soit disant : meilleur ami. Comment pouvait-il la faire culpabiliser, à présent ? Comment osait-il ? A Amber qui plus est ? C'était presque inhumain. N'avait-il pas de coeur à ce point ? Ou était-ce la haine et la colère qui le faisait chavirer ? Elle ne s'en remettrait pas. Pas venant de lui. Bon dieu, la Serpentard aurait voulu lui envoyer son point en pleine figure. Mais ça ne ferait qu'aggraver la situation. Evidemment. Mauvais idée. Très mauvais idée.

Athalie ne vit pas Jake se rapprocher expressément de celle-ci, la plaquant contre le mur.. une fois de plus. La faisant serrer les dents à la limite du grincement, tandis qu'elle ne cessait de le fixer dans les yeux.

- Et toi...

*Ferme la, bordel.*

- Ne t’avise plus jamais de me provoquer ou la prochaine fois tu sentiras réellement la douleur parce qu’Amber ne sera pas là, la fois suivante !

Froncement de sourcils.

Jake la lâcha brutalement, sèchement. S'éloignant rapidement, sans plus attendre.. Avant de faire volte-face.

- Une dernière chose. La seule personne qui est ici fautive n’est autre que cette connasse.

Une énième claque. Avait-il terminé, ou voulait-il jouir encore de la situation et l'insulter de tout les noms avant de réellement s'en aller ?
Mais il parti, finalement. Laissant les jeunes filles derrières elles, tandis que lui traçait sa route, sans mots.

Un seul coup d'oeil vers Amber la fit défaillir. La Gryffondor s'adossait contre le mur, respirant pourtant calmement, les larmes aux yeux. Entrouvrant les lèvres, Athalie ne savait pourtant pas quoi dire. Elle ignorait quoi faire à cet instant, et devant son amie. Elle ne savait même pas quelle attitude entreprendre. C'est pourtant la rouge et or qui réussit tant bien que mal à aligner quelques mots :

- Je... Je... Excuse moi...

Pourquoi s'excuser ? Pourquoi ? C'était à la Serpentard de s'excuser, et pas le contraire. S'excuser d'être aussi impulsive. S'excuser de son comportement. S'excuser de son attitude envers son amie. S'excuser d'avoir mis Jake dans cet état, et de l'avoir mis à bout. Mais alors, elle reprit :

- C'était Jake... mon meilleur ami...

Son coeur tambourinait dans sa poitrine. La qualification de "meilleur ami" de la gêna pas, c'était seulement pour Amber.. Elle n'osait imaginer son état à cet instant. Elle était tant désolée pour elle. Mais alors, elle la vit sombrer. Se laissant tomber contre le mur froid du sombre couloir, la courageuse Gryffondor ferma les yeux.

Alors, Athalie s'approcha. S'agenouillant aux côtés de son amie, elle lui prit délicatement une de ses main, avant de la serrer dans sa paume.

- Amber, pardonne moi...

Baissant la tête, elle avait horriblement honte. Plus que tout, elle voulait revenir dans le passé et que cet incident soit oublié à jamais.

- Tout est ma faute...

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Ven 13 Avr - 20:18

E
nvahi par une accablante tristesse, Amber n'arrivait plus à cacher son trop plein d'émotion qui n'avait pas cessé de croître en l'espace en si peu de temps. Comment cela avait-il pu se dérouler ainsi ? Pourquoi fallait-il toujours qu'elle arrive au mauvais moment ? Pourquoi était-elle là ? Amber avait eu l'impression qu'on venait de lui transpercer le coeur. Elle désirait tellement n'avoir jamais pris ce couloir. Si seulement elle avait pu retourne en arrière.

La Gryffondor aurait tant espéré que la rencontre entre les deux personnes qu'elle chérissait tant se passe tout autrement. C'était une véritable catastrophe. Et elle s'en voulait qu'Athalie ai du faire les frais du côté ténébreux de Jake. Peut-être que si elle n'était pas venue ça ne serait jamais arrivée. Et elle avait des regrets également à présent et une immense boule dans sa gorge.

Une main la fit alors recouvrir peu à peu ses esprits, le contact réconfortant de la douce main de la Serpentard qui se saisissait de celle de la rouge et or la fit tresssaillir et lui fit ouvrir doucement ses yeux:

- Amber, pardonne-moi...

Athalie ne la regardait pas ou plutôt semblait ne pas osé affronter le regard de la Préfète. Elle avait baissé sa tête comme prise d'une gêne profonde voir d'une honte. Mais pourquoi ?

-Tout est de ma faute...

De sa faute ? Que voulait-elle dire par là ? Que depuis le début elle avait tenté de mettre à bout Jake ou que depuis l'arrivée d'Amber elle avait changé d'attitude et donc exaspérer le jeune homme... ? Non. Athalie n'était pas plus coupable que Jake ou Amber. Ils étaient tous les trois bien conscient de leurs actes et du fait qu'ils étaient rentrés dans une sorte de duel ou confrontation dangereuse dont il savaient les conséquences. Ça n'était pas de sa faute, ni la sienne, ni celle de Jake ou d'Amber mais la malchance.

-Non Athalie,
murmura la Gryffondor, ça n'est pas de ta faute... Je sais que ça peut paraitre idiot de dire ça comme cela mais... Mais si je suis proche de Jake, c'est qu'il y a bien une raison. Il a toujours été là pour moi pendant mes premières années ici, je lui dois en quelques sortes tout ce que je suis aujourd'hui. Jake peut paraitre froid et inapprochable aux premiers abords, mais je t'assure qu'il n'en est rien une fois qu'on apprend à la connaitre.

En effet, Amber était sans doute la mieux placée après Jill pour le savoir. Bien que le Serdaigle avait un caractère agressif et impulsif, il savait se montrer bienveillant et doux quand on le connaissait bien. Mais c'était donné à si peu de personne cette parti de lui qui ne demandait pourtant qu'à être connu. Enfin il est vrai qu'il fallait preuve de beaucoup d'imagination pour tenter de visualiser Jake gentil, calme etc... Après tout, Amber était surement l'une des seules personnes à avoir réussi à cerner dès le début le jeune homme et à avoir su lui accorder sa confiance.

Cependant, pour le moment, elle préférait penser à autre chose, avant de réellement fondre en larme en pensant à ce malentendu entre eux. Elle tenait tellement à lui que la moindre chose négative l'anéantissait complètement, surtout parce qu'elle venait à peine de le retrouver. Le plus affolant et angoissant c'est qu'elle ne savait pas quand est-ce qu'elle pourrait reparler au Serdaigle. Car Amber savait très bien que lorsqu'elle se disputait avec lui, ça n'était pas que pour une journée, quand bien même ils étaient meilleurs amis... Jake était quelqu'un de rancunier et peu importe si il adorait Amber ou non, cela ne changeait rien à cela, quand il était vexé, se sentait trahi ou autre, il ne le cachait pas. Même pour Amber. Et pour elle, c'était la chose la plus dure à supporter.
Et de plus, elle ne voulait pas... Elle ne voulait pas qu'Athalie se sente coupable de quoi que ce soit en voyant l'état dans lequel était la rouge et or. Il en était hors de question.


-Athalie,
déclara doucement et faiblement Amber, tu m'as tellement manqué !

Et dans un élan frénétique, Amber s'élança vers elle en l'entourant de ses bras, oubliant complètement cette "querelle" qui les avait mis en froid juste avant l'incident. C'était étrange de lui dire qu'elle lui avait manqué certes, sachant qu'elles étaient dans la même école, le même batiment, et pourtant ces mots avaient tout leur sens et étaient emplie d'une sincérité profonde.

________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous Killjoy
avatar
MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   Lun 23 Avr - 21:17

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: No one can save you [PV Athalie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

No one can save you [PV Athalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» [Mécanisme] Système de fichiers save et MAJ du jeu
» Save the last Rose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: Saison 1 :: Poudlard :: Septième étage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit