Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [Premier cours] Animagus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lawrence A. Mattheson
MinistèreavatarMinistère



MessageSujet: [Premier cours] Animagus   Sam 20 Avr - 15:42

    Aujourd'hui, à 16h30 précisément, le premier cours de métamorphose aura lieu. Tous les élèves, de toutes années confondues devaient se rendre à ce cours qui faisait partit des plus importants, c'était une matière fondamentale avec les sortilèges, la défense contre les forces du mal et les potions. Il fallait donc un professeur exemplaire pour enseigner cette discipline particulièrement ardue, cette année, le professeur chargé d'éduquer ces élèves ignorants n'était autre que Lawrence Abraham Mattheson. Plus communément appelé le Pingouin à cause de sa démarche vacillante. Il faut dire que marcher avec une jambe artificielle n'était pas chose facile, surtout quand on est comme Lawrence, un vieil homme qui ne sait tenir sa langue et qui se voit presque obligé d'agacer les autres. Pauvre médecin, lui qui devait le supporter une fois par mois afin de lui vérifier sa prothèse, il devait vider à lui tout seul sa boîte de médicaments histoire de pouvoir tenir deux heures par mois avec monsieur Mattheson. Bien évidemment, il n'était pas comme toutes ces vieilles personnes qui ne font que conter les mésaventures de leur vie qui touche bientôt à sa fin, il n'a rien du portrait barbant que l'on peut se faire des aïeux d'aujourd'hui. Au contraire, lui, il carbure autrement. Caustique, misanthrope, agaçant, vulgaire, il avait tout pour plaire ce monsieur Mattheson. Tout, sauf des qualités. Rares sont les personnes qui le supporte, on les compte sur les doigts d'une main, voir même qu'il y a trop de doigts sur cette main pour compter les amis de cet homme. Si il est ici, chose sûre, ce n'est pas pour son amour de l'enseignement ou des enfants, loin de là, sa propre fille le déteste et aimerait le voir croupir en Enfer. Si il est ici aujourd'hui, en train de boire bruyamment sa tasse de café à son bureau tout en médusant l'assemblée de sièges vides face à lui, c'est parce qu'il est envoyé par le ministère de la magie afin de relever le niveau scolaire des élèves de l'école Poudlard. Cette prestigieuse école avait déjà chuté dans ses résultats au temps où Albus Dumbledore était aux commandes, mais maintenant, cette crise des notes affectait de plus en plus d'élèves et, Mattheson est un expert de l'autorité, pour ne pas dire un maniaque.

    Ainsi, le nouveau professeur de métamorphose était à son bureau, posant ses jambes sur le meuble qui était face à lui, se basculant alors un peu en arrière avec sa chaise qui grinçait sous son poids tout en sirotant bruyamment son café. Café noir, sans sucre, corsé. Toujours la même recette, de quoi en écoeurait plus d'un, pas lui. Comme à son habitude, il était plutôt habillé de façon décontraqueté comparé aux autres membres du corps enseignant, il n'était pas question de robes de sorciers avec lui, il haïssait tellement cet accoutrement. Il portait une chemise brune dont tous les boutons étaient ouverts, laissant ainsi paraître derrière cette même chemise un pull-over bleu ciel. Il avait également un jean banal, sombre, couvrant ses deux jambes qui se reposaient sur le bureau de bois. Ses chaussures toujours aussi cirées, on pouvait se voir dedans. Le vieil homme faisait alors tournait dans sa main sa canne qui lui servait aussi d'étuie pour sa baguette magique, histoire de la dégainer plus facilement qu'en l'enfouissant dans sa poche de pantalon. L'heure tant redoutée approchait à grands pas. Toutes les deux minutes, il tournait son regard en direction de la pendule au fond de la pièce qui semblait prendre malin plaisir à accélérait le temps qui passait. Très vite, deux minutes en devenaient dix. Ainsi, en moins de temps qu'il ne fallut pour le dire, tous les élèves franchirent la porte de la salle de classe dans un brouhaha insupportable qui ne semblait pas affectait plus que cela le professeur qui buvait sa tasse sans même regardait le visage de ses nouveaux élèves. Lors de la répartition, il avait déjà eut l'occasion de se moqué de plus d'un d'entre eux, surtout les premières années qui se faisaient presque dessus lorsqu'ils s'asseyaient sur le tabouret avant que le Choixpeau ne soit posé sur leur crâne. Nombre d'entre eux devaient encore trembler rien qu'en repensant à Lawrence. Il faut dire qu'il avait marqué les esprits de nombre d'étudiants comme d'enseignements en ce soir de rentrée, il avait fait tombé un professeur en lui volant sa chaise furtivement, avait dévoilé à une de ses collègues les désirs d'un autre et ainsi, il avait put semer le trouble sans trop se forcer au sein de l'établissement. Le directeur devait vraiment se demander ce qu'il avait fait au ministre pour mériter pareil châtiment. Car oui, Lawrence était un châtiment à lui tout seul.

    Si ponctuel qu'il fut, à 16h30 tapante, il ferma à double tour la porte d'entrée avec sa baguette et déambula déjà autour de son bureau en boitant, le cours avait commencé. A priori, il n'y avait que quelques absents ou quelques retardataires qui, malheureusement pour eux, n'auront pas droit à ce premier cours de métamorphose. Le vieux rabougri inspecta donc du regard tous les élèves, un silence planant alors dans la salle, il finit par le rompre pour mettre les choses au clair :

    - Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous... Fit-il en guise de présentation, sans aucune réaction de ses spectateurs : Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ? Demanda t-il ironiquement.

    Pour le moment, l'heure était aux présentations. Il se moquait complètement de leur identité, de leurs projets d'avenir ou même de leur niveau dans sa matière, pour l'instant, il se présentait à eux et c'était tout. Pas l'ombre d'un sourire sur son visage de marbre, il était là, trop occupé à les dévisager tour à tour en remarquant déjà le visage de ceux qui se marraient bien dans leur coin. Certainement ceux avec qui il prendrait le plus de plaisir. Cette année serra très dure pour eux, il s'en fait la promesse. De voir ces jeunes là le rendait presque nostalgique de ces jeunes années collège, lui qui avait été le bouc-émissaire de types comme eux, aujourd'hui il ne se laissait plus marché dessus et compter bien jouer au commissaire avec ces malotrus. Il reprit :

    - Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »... Déjà certains se reconnaissaient à travers les paroles de l'enseignant. Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis. Avoua t-il sans même changer d'expression faciale. Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisis et vous ne m'avez pas choisis.

    Que de belles paroles. Au moins, ils savaient tous à quoi s'en tenir avec ce nouveau professeur. Soudainement, lorsqu'il frappa de sa canne par terre, les chandelles s'éteignirent et une vieille illustration faite sur papyrus fut projeté au tableau par un vieux dispositif de projection d'images. Sur ce papyrus, on voyait un homme, fait sous forme de croquis, et à ses cotés une sorte de chien qui était tout aussi bien réalisé :

    - Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ? Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ? Demanda t-il alors en pointant de sa canne une miss, Alice Von Gotha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léna Taylor
GryffondoravatarGryffondor

MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Sam 20 Avr - 16:36




    Léna avait rassemblé ses affaires. Il était désormais temps d’aller à son cours de Métamorphose. La jeune fille avait son sac en bandoulière et monta les escaliers pour arriver devant la salle. Elle était perplexe. En effet, elle aurait affaire à un nouveau professeur. Elle espérait que celui-ci ne serait pas trop désagréable parce qu’avec le cours de Lucifer Mogg, elle en avait déjà bien assez. Celui-ci était revenu et il n’allait surement pas lui faire de cadeaux. Alors, elle préférait que celui-ci ne soit pas de ce genre non plus, plus du style tranquille et sympathique. Mais il ne fallait pas trop rêver. Surtout qu’elle avait entendu des rumeurs sur lequel il viendrait du Ministère. La jeune fille n’aimait pas vraiment que des professeurs viennent de là-bas. N’y en avait-il pas assez pour que le directeur ne les recrute pas là-bas. A cause de tous ces professeurs, le Ministère s’immisçait vraiment dans les affaires de l’école.

    La jeune fille arriva dans la salle un peu en avance. Ce n’était pas dans ses habitudes mais là, elle était curieuse de le voir, ce nouveau professeur. De voir s’il allait rendre sa vie un véritable enfer. Léna s’installa au Troisième rang. Elle n’était pas tout devant mais non plus tout derrière. A peine l’horloge sonnait 16h30, qu’il fermait la porte à double tour. Il était vraiment étrange. Elle le dévisagea un moment. Il n’était plus tout jeune et marchait difficilement. Elle sortit néanmoins ses affaires, curieuse d’en savoir plus. Un silence planait dans la classe. Tout le monde semblait d’entrain à écouter ce nouveau professeur. Finalement ce fut, lui, qui rompit le silence.

    - Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

    Tout commençait bien. Visiblement, il ne cachait pas qu’il venait d’une Ministère. Les rumeurs étaient donc fondées. Mais à peine avait-il commencé à parler qu’il les insultait déjà. Franchement il se sentait donc supérieur à eux simplement parce qu’il avait plus du vécu. N’importe quoi ? Et puis c’était complètement idiot de les soumettre aussi bas, simplement pour le plaisir. Non il n’était pour l’instant pas vraiment dans le cœur de la jeune fille. Et il n’y serait pas de sitôt s’il continuait à les insulter comme ça. Léna n’était pas le genre de fille à se laisser rabaisser de la sorte, et elle ne le supportait pas. Elle murmura pour elle :

    – Vieux débris. Qu’est ce qui te rend mieux que nous …

    Un abruti derrière elle se mit à rigoler. Visiblement, il avait surement entendu ses paroles pour avoir une telle réaction. Mais elle s’en fichait, que ce mec l’ait entendu ou non, était le cadet de ses soucis. Après, il valait juste mieux que le professeur ne l’ait pas entendu. Quoi qu’elle assumerait ses paroles de toute façon. Elle n’était pas du genre à mentir pour se protéger. Non mais franchement ça la mettait vraiment hors d’elle tout ça. Tellement intelligent ? Il ne se prenait vraiment pas pour de la merde celui-là. S’il se sentait tellement supérieur, il avait qu’à rester tranquillement dans son bureau du Ministère au lieu de venir leur imposait sa présence ici.

    – Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

    *Tu voudrais quand même pas qu’on te déroule le tapis rouge ?*

    Non mais franchement. Il était détestable. Peut-être pas autant que Mogg mais là, il aurait de la concurrence sérieuse. Léna se contenait vraiment pour ne pas exploser. Un tel comportement l’énervait au plus haut point. Elle était tellement dépitée qu’elle riait calmement, d’un rire jaune. Un rire méprisant envers celui qui les traitait comme des moins que rien. Elle lançait des regards noirs envers cet idiot. Il était là, à les regarder, avec son visage dédaigneux. Et puis il reprenait déjà la parole, surement pour dire encore et encore des trucs consternants.

    - Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »...

    – L’idiot du village serait plus exact.

    Pas très fort, une nouvelle fois. Même s’il boitait, ce n’était rien. Ce n’était pas ça qui donnait envie de le surnommer. Mais plutôt son comportement. Un comportement tellement déplacé. Ce n’était pas parce qu’il avait du pouvoir qu’il devait se montrait de la sorte devant des élèves. Ils étaient des adolescents. Mais cela voulait-il dire qu’ils étaient complètement ignares ? Adolescent rimait-il avec Ignorant ? Non elle ne cautionnait pas ça. Elle ne voulait pas. Elle ne pouvait pas. Elle n’aimait pas la désinvolture des adultes face à eux. Ils avaient des cerveaux et savaient l’utiliser. Et ce n’était pas en les encourageant de la sorte, qu’ils arriveraient à faire quelque chose.

    – Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis.

    Léna n’accepterait pas d’avoir un Troll si elle avait rendu un bon travail. Encore heureux qu’il n’était pas là pour être leur amis, sinon il aurait été très mal barré. Léna avait sa tête dans ses mains. Ouais les conneries qu’il pouvait débiter à la minute lui donnaient vraiment mal à la tête.

    – Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisis et vous ne m'avez pas choisi.

    – Ce n’est pas une raison pour en faire une dictature.

    Lança t-elle d’une voix légèrement froide. Cette fois-ci elle n’avait pas pris la peine de murmurer. A quoi bon, faire l’autruche avec un professeur pareil. Il interrogeait Von Gotha. D’abord Mogg et maintenant lui. Tous avaient décidé de se la prendre en chouchoute ou quoi. Cette fille, ce prof … Tout lui sortait par les yeux dans ce cours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice_Von_Gotha
MangemortavatarMangemort
Unaware of where the truth ends and my li(f)e begins.


MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Lun 22 Avr - 15:42

Il l'avait forcée à y aller, comme il l'avait forcée l'année précédente dans le seul but de faire chier sa collègue incompétente. Alors Alice traînait des pieds, ponctuelle, jusqu'à la salle de métamorphose, sous prétexte de feinter la reconnaissance face à sa réadmission, comme Il le lui avait demandé. Feinter la reconnaissance, feinter la normalité. Elle balança son sac sur une table du fond, tout à côté de la fenêtre, priant intérieurement que personne ne prenne place à côté d'elle... En vain.

*God was never on your side...*

Elle se colla contre le mur, refusant catégoriquement de regarder son voisin pour bien lui faire comprendre qu'il ou elle n'était pas le bienvenu à ses côtés... Si bien que son attention ne s'éveilla qu'à l'entente du mot "larves".

- Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

Elle haussa un sourcil perplexe. La plupart des autres élèves semblaient tendus, quand ils ne se marraient pas, et elle pouvait même imaginer Taylor et Black marmonner dans leurs barbes imaginaires.

- Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »... *What the hell.* Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis. Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisis et vous ne m'avez pas choisis.

Son discours la laissait vaguement indifférente, pour ne pas dire qu'il l'ennuyait carrément, mais Taylor ne pu s'empêcher d'ouvrir sa grande gueule :

- Ce n'est pas une raison pour en faire une dictature.

Dans son coin, Alice haussa les épaules pour elle-même. De toute façon, Lucifer lui avait promis une surprise si elle la cognardait au prochain match. Blasée, la préfète Serpy s'appuya sur sa main pour regarder les images projetées, faute d'une meilleure distraction.

- Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ? Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

*Plaît-il ?*

Elle cligna des yeux stupidement, s'assurant que le prof s'adressait bien à elle, et se redressa un sourire terriblement méprisant aux lèvres face à ce qu'elle considérait comme une insulte - et encore, sa culture moldue proche du niveau de la mer ne lui permettait pas de mettre un visage sur le nom. Voix blasée.

- Un sorcier capable de se transformer en animal, comme chacun sait.

*Oh tu peux faire ta maligne pour l'instant, mais n'oublie pas qu'il finira par te demander de métamorphoser un truc... J'm'en fous un peu en fait. Te taper Lucifer te rend pas intouchable. Presque. Il aurait aucun scrupule à shooter dans la jambe de ce type, tu sais.*

________________Requiem for a Prophecy________________
Unaware of where the truth ends and my li(f)e begins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pure-nevrose.skyrock.com
Constance de Harcourt
SerdaigleavatarSerdaigle



MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Lun 22 Avr - 17:30

- Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

La mauvaise blague aurait pu être le renouvellement de l'investiture du professeur Sheffield à ce poste... Mais la Gazette avait assez relaté le nouveau nom du professeur en charge de cette matière, un certain L. Mattheson. "Mais... c'est pas lui qu'a perdu une main en combattant un adepte de magie noire ?", lui avait dit sa mère sur le Chemin de Traverse, rassurante comme toujours. En réalité, il avait perdu l'usage d'une jambe - tout aussi rassurant donc - mais il inspirait beaucoup de respect à Constance, horrifiée à l'idée qu'on ne puisse plus sentir la douce odeur d'un bronzage estival sur ses deux jambes.
En fait, elle était ravie de reprendre cette matière primordiale, étant donné qu'elle envisageait sérieusement de découvrir les tenants et les aboutissants d'une aide-médicomage. Elle ne semblait même pas avoir assimilé le fait qu'il les ait traité de larves, inconcevable pour une élève aussi apte qu'elle à transformer un rat en un parfait verre de cristal. Ses yeux se fixèrent finalement sur le professeur et, avec un sourire satisfait, elle posa sa plume dans l'alignement parfait du pupitre d'écolier.


- Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »... Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis.

A ces dernières paroles, le visage de Constance s'obscurcit. Oui, elle avait espéré obtenir un traitement de faveur - ce que les autres professeurs ne lui avaient jamais rendu, en fait.

- Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisi et vous ne m'avez pas choisi.

Sa voisine de table et elle échangèrent un regard plein d'angoisse, avant de se retourner pour jauger Léna Taylor gravement, car celle-ci venait de prendre la parole sans avoir levé la main... Non mais allô quoi. Les deux pimbêches n'avaient, en plus, pas capté un seul mot de ce que la Gryffondor avait dit, étant donné qu'elles s'étaient installées bien devant, en front de la salle.
Un claquement de canne - et une syncope plus tard - elles étaient toutes deux plus qu'attentives, les yeux rivés sur le vieux tableau.


- Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ? Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

Constance marqua de nouveau son torticolis pour assouvir sa curiosité, le professeur désignait Alice et elle lui lança un de ces regards qu'elle ne se serait pas venue chercher la monnaie de sa pièce, même si le surnom dont il l'avait affublé était particulièrement jouissif, et que la Serpentard ne demeurait pas sa rivale en Métamorphose, contrairement en Potions.

- Un sorcier capable de se transformer en animal, comme chacun sait.

*Oh pitié, pas déjà des points pour les Serpentard...*

Elle grimaça, dépitée. Cette année était celle des Serdaigle, son année, celle où elle puiserait assez de courage pour avouer son amour à Laszlò (et celle où il la refoulera), celle où les bleus et bronzes s'imposeront sur une entité générationnelle réactionnaire et oppressive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Lun 29 Avr - 12:20

    - Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

    Apparemment, il ne faisait pas partie de ces profs, classés dans la catégorie "souhaite faire bonne impression dès premier cours. Non, c'était même tout le contraire, en fait. A croire qu'il désirait une seule et unique chose : qu'on le déteste. Et à l'entente des premiers murmures chuchotés en synchronisation dans la classe, sa méthode fonctionnait à merveille.

    - Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

    Mais quelle ironie ! Quelle sarcasme ! Quel humour ! Quel... prof.
    Aussi étrange que cela puisse paraître, Athalie appréciait ses railleries - du moins, tant que celles-ci ne lui étaient pas directement adressés -. Oui, il la faisait rire : et c'était bien la première fois qu'un enseignant y parvenait.
    Celle-ci se cala un peu plus sur sa chaise, croisant les bras sur sa poitrine, un sourire amusé sur le coin des lèvres.

    - Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »... Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis.

    Rectification : Athalie vénérait ce professeur, combien même elle était une bien piètre élève en métamorphose.

    - Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisi et vous ne m'avez pas choisi.
    - Ce n'est pas une raison pour en faire une dictature.

    Léna Taylor dans toute sa splendeur. Est-ce que c'était plus fort qu'elle ou elle se plaisait à défendre son statue de parfaite insolente ? Ah, les Gryffondor et leur pseudo courage à deux noises.

    - Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ?

    *Euh...*

    - Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

    Ouf ? Lorsqu'elle fut certaine que cette "insulte" ne lui était pas adressé, elle tourna la tête en direction de l'élève qui avait été pointé de la canne de Mattheson, à savoir Alice, qu'elle apperçut, sourire pincé - et plutôt inquiétant - aux lèvres.

    - Un sorcier capable de se transformer en animal, comme chacun sait.

    Et la blonde sourit à son tour, ayant toujours - ou presque - admiré la certaine nonchalance de sa préfète. Oui, aujourd'hui, elle était probablement de bonne humeur.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Mathéo Moreno
SerpentardavatarSerpentard

MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Mer 1 Mai - 9:52




    Premier cours de Métamorphose de l’année avec un nouveau professeur. Mathéo n’avait pas envie d’y aller. La métamorphose était loin d’être son truc. Il était plutôt nul d’ailleurs mais par un miracle il avait eu une bonne note aux buses, du coup on l’avait poussé à continuer et depuis ça allait de mal en pis. Donc il allait à reculons à ce cours. En plus les rumeurs disaient que ce professeur était loin d’être commode. Certains l’appelaient « pingouin » et Mathéo n’avait jamais compris pourquoi. Peut-être le découvrirait-il aujourd’hui. Bon finalement, il était assez curieux, il décida d’accélérer la cadence pour arriver à l’heure.

    Finalement, il pénétra dans la salle juste derrière Athalie Duchâteau et se décida à se mettre à côté d’elle. Il luit fit un sourire avant de s’assoir et de commencer à déballer ses affaires. Sa maladresse habituelle lui fit faire tomber la moitié de ses livres sur le sol. Il se dépêcha de tout ramasser tandis que le professeur refermait violement la porte. Visiblement, il attendait le silence pour pouvoir commencer son discours de rentrée.

    – Lawrence Abraham Mattheson. Langue de plomb du Ministère de la Magie professeur de métamorphose à l’école Poudlard pour une durée indéterminée.

    Et bien, ça faisait un tas d’informations balancés en même temps à essayer de mémoriser. Personnellement Mathéo n’avait retenu que professeur et Ministère. Bon ils étaient en Métamorphose donc pas trop dur de savoir ce qu’il enseignait. Mais que venait faire le Ministère dans la conversation. Pauvre Mathéo, il avait toujours la tête dans les nuages et n’entendait jamais totalement tout le discours d’un professeur. Mais il fallait qu’il soit nettement plus attentif sinon la Lauréana ne le raterait pas. Le jeune homme se redressa donc sur sa chaise, peut-être quand dans cette position, il arriverait à capter plus de mots qu’avachis comme un touriste.

    – Empêcheur de tourner en rond, misanthrope, tellement intelligent qu’il ne devrait même pas se mettre au niveau de larves tels que vous …

    – Ca veut dire quoi « misanthrope », Thalie ?

    Ouais autant comprendre à qui il avait vraiment à faire. Bon vu sa description, il n’allait pas être commode. Il se sentait supérieur. Parce qu’il avait un quelconque rapport avec le Ministère ou simplement parce qu’il était professeur. Mathéo s’en fichait qu’il se prenne pour le roi du monde. Après tout, il n’aurait affaire à lui que quelques heures par semaine. Et se mettre à dos un machin comme ça, non franchement ça ne lui disait vraiment rien. Il ne valait mieux pas se frotter à des gens comme lui. Il avait quand même du pouvoir et ce serait bête d’avoir encore du monde sur son dos. Après tout, Mathéo avait bien assez de la Lauréana qui guettait ses moindres faits et gestes, à croire que ça lui procurer du plaisir de l’interdire de Quidditch, d’accord elle était la directrice des Gryffondor mais quand même.

    Et maintenant qu’il demandant des acclamations. Mathéo voulait bien qu’il se prenne pour le roi mais à trop se mettre en avant comme ça, il allait réveiller certaines personnes qui elles aussi aimaient bien se faire remarquer. Après tout, peut-être était-ce ce qu’il cherchait, voir qui étaient les têtes fortes, qui étaient les têtes brulés qui allaient le défier toute l’année. Mathéo balaya la salle des yeux et vit quelques personnes qui avaient visiblement du mal à se retenir. Cela semblait être simplement une question de temps.

    – Il plaira à nombre d’entre vous de me surnommer « le Pingouin ».

    – Ha Ha Ha, j’ai enfin compris la blague.

    Enfin, quand il vit une partie des gens le regarder, il s’enfonça dans sa chaise pour disparaître, son fou-rire soudainement coupé. Il n’avait pas voulu se faire remarquer. Mais c’est vrai qu’il avait enfin compris la blague du surnom. Il avait fait le rapprochement avec la façon de marcher de son professeur, ce qui expliquait finalement l’animal. Mais c’est vrai qu’il aurait du garder cette remarque dans sa tête surtout que ce professeur faisait assez peur.

    Bref, il continua de les prendre pour des gamins ahuris qui ne connaissent rien et qui sont encore plus débiles les uns que les autres. Mais peu importe, il espérait simplement qu’il ne lui dirait rien pour sa phrase maladroite et qu’il pourrait tenter de se faire oublier en disparaissant derrière ses cahiers. Il n’était pas comme certain, ayant intentionnellement l’envie de se faire remarquer, et de se faire noter dés le premier jour.

    Pas comme Léna qui visiblement n’avait pas compris qu’il ne fallait pas prendre la tête à des professeurs aussi étrange et sévère que Mogg. Elle n’en avait visiblement pas assez avec un et en voulait plusieurs pour compléter sa collection. Mathéo aimait bien Léna, mais dans ce genre de situation, il la trouvait juste complètement tarée.

    Le professeur posa une question à Alice Von Gotha sur le thème du cours, les Animagus. La jeune fille sut répondre bien. Normal en même temps, il n’avait pas choisi un cancre. C’était l’une des meilleures élèves de l’école. Enfin elle paraissait légèrement trop sur d’elle. Ca ne changeait pas trop de d’habitude après tout. Mathéo quant à lui n’osait plus parler ni même bouger de peur que l’autre fou lui dise un truc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawrence A. Mattheson
MinistèreavatarMinistère



MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Sam 4 Mai - 18:13

    Ne connaissez vous pas l'expression : Ne pas se fier aux apparences ? Bande d'ignorants. Même si on pouvait ranger Lawrence dans la même tranche d'âge que les pépés sourds, lui n'en était pas un. Il avait encore une très bonne ouïe ! Ainsi, il avait très bien entendu les murmures de la demoiselle un peu plus loin qui se plaisait à commenter chaque dires de son professeur. Même si pour le moment il n'en disait rien, il l'avait déjà catalogué et elle serrait certainement sa prochaine victime, si il n'en trouve pas une plus appétissante à croquer d'abord. Pour le moment, c'était la dite Cruella qui était sous les feux des projecteurs. Nonchalamment, elle se contenta de répondre la définition brute d'un animagus. Soit, pour n'importe quel professeur cela aurait été suffisant mais pas pour Lawrence, car il n'était pas n'importe quel professeur. Pourtant, cette réponse était tout à fait satisfaisante mais lui préférait que l'on soit plus précis et qu'on ne se contente pas du strict minimum, il haussa donc un sourcil. C'est qu'elle avait l'air si heureuse d'être ici la demoiselle, mais qui serrait heureux de se retrouver avec pareil professeur ? Une touche d'empathie qui touchait peut-être Mattheson... Aucune chance ! Pas de pitié pour les faibles, en l'occurence, pas de pitié pour ses élèves. Il balaya alors d'un coup de bras la table du voisin de Von Gotha et s'installa sur son pupitre qui était mis à nu, l'encrier de l'élève s'étant renversé par terre. Désormais assit sur la table, il ne lâcha pas la jeune femme du regard jusqu'à ce qu'il entendit un éclat de rire mémorable. Qui ? Il balaya automatiquement toute la classe du regard mais ne perçut qu'un jeune homme portant le blason des Serpentard, ainsi qu'un visage juvénile, en pleine euphorie. Il haussa ses sourcils et écarquilla ses yeux. Autant ne pas demander à cet imbécile heureux pourquoi il riait. Il passa et, maintenant assit, il demanda :

    - Est-ce que c'est tout, Cruella ? Je savais très bien que je n'aurais pas grand chose à espérer de vous mais de là à ce que vous me sortiez une définition que même un troll pourrait me dire, je pense que cela a le mérite d'être applaudie. Lâcha t-il en tapotant sa main contre l'autre, d'abord doucement puis, de plus en plus fort de manière à encourager les autres élèves à suivre le mouvement.

    Il se releva ensuite, demandant au voisin de Von Gotha de nettoyer un peu tout cela, même si c'était lui qui avait mit dans cet état son bureau. Le professeur se rendit ainsi jusqu'à son vieux rétroprojecteur et réajusta l'image avant de changer, mettant cette fois ci une image représentant des indiens, ainsi que des animaux. Quel rapport ? Bonne question. Le vieil homme se remit alors face à eux et préféra cette fois ci s'abstenir de toute intervention d'un élève. Il s'attendait au pire. Vraiment, il se demandait vraiment si il se trouvait à Poudlard. Tant d'ignorants. Cette école était tombée plus bas que terre et si elle continuait à creuser encore, elle allait certainement trouvé du pétrole. A part rire et être indiscipliné, ils ne semblaient pas avoir hérité d'une grande source de savoir ou alors il avait le don pour choisir les élèves les plus débiles de toute la classe. Autant ne pas renouveler l'expérience pour l'instant en interrogeant un autre élève, il risquerait de mourir à force d'entendre pareilles sottises... Soudain, quelque chose lui revint à l'esprit et il annonça à Von Gotha en la pointant du bout de sa canne :

    - Tant que j'y pense, car ma mémoire pourrait me jouer des tours, Serpentard perd 5 points pour votre comportement. J'aime quand les élèves sont passionnés par mon cours, ou au moins par moi. Dit-il en élargissant son sourire.
    - Quoi ? Demanda un jeune élève de Serpentard, outré.
    - 10 points en moins pour Serpentard, j'ai dis.
    - Non, vous aviez dit 5 !
    - Ma mémoire me joue des tours, souvenez-vous. Répondit-il, toujours en souriant.

    Ah ! Emmerdez son monde, quel bonheur ! C'était divin. Comme lui, quoi. Il restait stoïque, puis dirigea son regard en direction de la Gryffondor qui depuis le début du cours semblait prendre un malin plaisir à lui répondre. Seul problème, ici seul lui était autorisé à prendre du plaisir. Sauf si les élèves étaient masochistes. Ce qui n'était pas le cas de la jeune femme. Il se demandait encore à quelle sauce il allait la mangé jusqu'à maintenant, il rajouta alors en commentaire :

    - Il me semble vous l'avoir déjà dit, ici c'est une dictature. Je pense même que la blondasse là-bas s'en souvient parfaitement, n'est-ce pas ? Est-ce que je peux t'appeler Collée-deux heures-samedi-matin ? Cela me fait plaisir, pas besoin de me remercier. Annonça t-il en restant froid, sans l'ombre d'un sourire. Elle avait eut l'honneur d'être la première à être collée par Lawrence. La première d'une longue liste. Il reprit alors : Pour en revenir au cours, un Animagus est une personne pouvant prendre l'apparence d'un animal qui convient à sa personnalité, de plus, un Animagus ne peut se transformer qu'en un seul animal, pas deux, pas trois. Tous les Animagus doivent être recensé au Ministère.
    - Et vous monsieur, vous êtes un Animagus ? Demanda une jeune Serdaigle.
    - Non, quel intérêt de se transformer en un animal ? Même si je suis sûr que miss Collée-deux heures-samedi-matin pourra vous dire que je suis déjà un chien, n'est-ce pas ? Demanda t-il en étirant un large sourire.

    Petite dédicace. Il allait passer à la suite du cours maintenant. Il déambula alors jusqu'à l'image projetée contre le mur et pointa avec sa canne l'indien. Tout en regardant l'ensemble des élèves, il poursuivit :

    - Les premiers Animagus apparurent pendant l'Antiquité. On retrouve d'ailleurs la notion d'Animagus dans la religion hindouiste sous la forme de "Résurrection", les hindous pensent que lorsque l'on meurt, on peut revivre sous la forme d'un animal ou d'une autre personne. Mais c'est une pensée moldue, parmi les hindous, il y avait des Animagus, ce qui prêtait à confusion pour les moldus de cette époque.

    On se croyait en cours d'histoire. Il ne manquait plus que les dates. Le professeur pointa alors le rigolo de tout à l'heure avec sa canne, maintenant, c'était à son tour de rire. Un léger sourire apparut sur les lèvres du vieux professeur, restait à savoir si il en avait dans la tête. Qu'il aimait ça ridiculiser ces larves, enfin de compte, le boulot de prof était un boulot pour lui. Poudlard était pire que lorsqu'il l'avait quitté, et pourtant il y avait un certain niveau à ce temps là déjà. Le professeur questionna alors le jeune rigolo :

    - Alors, à votre tour Gueule d'Ange, pouvez-vous me dire quelle est la différence entre un lycanthrope et un Animagus ? Et tâchez de ne pas me donner la version résumé de votre camarade s'il vous plait, autant évitez de perdre du temps éternellement. Que diriez-vous de monter les enchères ? Maintenant c'est 20 points en moins pour mauvaise réponse. Dit-il en regardant Von Gotha. Et quatre heures de colle pour réflexions désobligeantes. Poursuivit-il en regardant maintenant Léna.

    Voilà que maintenant il faisait peser un énorme poids sur les frêles épaules de Mathéo. Il s'appuya sur sa canne en bois avec ses deux mains et attendit, impatient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony Zimmer
GryffondoravatarGryffondor



MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Dim 5 Mai - 11:49

    Tony arriva presque en courant à son premier cours de Méta', histoire de ne SURTOUT pas arriver en retard. Il avait entendu dire que ce prof était un peu taré sur les bords alors il préférait faire gaffe. Autant prendre les devants, après tout. Et puis comme disait la bonne vieille expression moldue "mieux vaut prévenir que guérir !" ouais, nan, en fait, ça faisait pitié.

    Bref, il entra dans la classe et remarqua une chevelure blonde ensoleillée au troisième rang qu'il repéra très rapidement. Il s'installa donc à la table, aux côtés de Summer qui, il en était persuadé, devait être très honoré qu'il se soit assis à côté d'elle. Un point positif pour lui : maintenant que Lewis était étudiant, il n'assistait pas aux mêmes cours qu'eux, mouahahah.

    - Lawrence Abraham Mattheson.

    *C'est légale d'avoir un nom pareil ?*

    - Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

    *C'toi la larve, ouais.*

    - Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

    *Tu rêves.*

    - Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin ».

    Tony rit comme un débile à ce que le prof venait de signaler, se reconnaissant lui-même dans cette appelation Ô combien sympathique.

    - Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll.

    *Hé !*

    Le Gryffondor se débrouillait pas mal en métamorphose, alors il ésperait que ce Mattheson ne le cataloguerait pas trop vite. Il était à peu près sûr que c'était un de ces instit' qui notait par rapport à la tronche des élèves plutôt qu'à leur travail. C'était complètement injuste. Et le brun détestait l'injustice.

    - Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis.

    *Tiens, pourquoi ça ne m'étonne pas..?*

    - Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisi et vous ne m'avez pas choisi.
    - Ce n'est pas une raison pour en faire une dictature.
    - Bien dit, Lénouche ! avait chuchoté Tony en se penchant légerement pour que Léna, située juste devant lui, puisse l'entendre.

    Oui, il était bien trop faillot pour crier ce genre de choses, il préferait rester un tant soit peu discret en vue du prof qui semblait un tant soit peu coincé du cul.

    - Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ?

    *Fastoche.*

    - Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

    Et alors que la dénommée Cruella prenait la parole, Tony se cala sur sa chaise, croisa les bras sur ton torse et fit les yeux doux à Blondie qui ne prenait même pas la peine de le regarder, pff.

    Le prof se mit à répondre, à déblatérer, à enlever des points aux Serpy - ce qui n'était pas pour lui déplaire - et pour finir : colla Lénouche de son coeur. Minute. Comment avait-il oser l'appeler ? Non mais, il n'avait aucun droit, cet abruti ! OK, il avait affublé un surnom à presque chaque élève de cette classe, mais ce n'était pas une raison ! Lénouche n'était pas une élève "comme les autres", il n'avait pas le droit de l'insulter de la sorte. Bon sang, qu'est-ce que cet homme venait faire à Poudlard ? Cette école n'était pas censé payer des dictateurs, c'était complètement dingue. Le Gryffondor fronça les sourcils et regarda l'enseignant d'un oeil mauvais avant de se tourner, outré, vers la mouche, comme pour assisté à sa réaction.

    - ...pouvez-vous me dire quelle est la différence entre un lycanthrope et un Animagus ?
    - Un animagus choisit de se transformer, un loup-garou n'a pas le choix, pauv' con.

    Et voilà qu'il faisait la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer Diland
PoufsouffleavatarPoufsouffle



MessageSujet: [color=lightblue][/color]   Dim 5 Mai - 13:00

Le nouveau professeur était dingue à ce que disait les couloirs, et pour cause, Summer avait préféré ne pas arriver en retard, ne sachant pas à qui elle devrait faire face. Assise au troisième rang, la surprise l'assaillit quand le jeune homme transporteur de béton vint s'asseoir à ses côtés. Ses yeux suivaient le jeune homme pour ensuite rester scotché pendant quelques secondes.

-Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

Mattheson, ce nom germait dans son esprit, provoquant l'apparition de moquerie.

*Mate son cul.*

Au lieu de quoi, ses yeux se trouvaient rivés sur sa canne de grand père.

Porte verrouillée, c'est ainsi que cet homme leur offrait un monde de tyrannie en exclusivité pour eux seuls. Elle ne pourrait donc pas se sauver, ni de son camarade, ni de son professeur fou à lier. Il débitait cses paroles avec une aisance, très vite remanieé par le contenu de ses propos. Et quel modestie .. Il se présentait comme le grand manitou des temps à vénérer. Un syndrome particulier qui de temps à autre prenait le dessus sur ce qui leur servait de professeur. Il aspirait méticuleusement toutes pensées rationnelles, laissant comme unique sentiment l'étonnement. Et si respectueux. Il venait de les assimiler à des larves.. Tellement attendrissant.

- Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

*Des acclamations pour ton arrogance? Avec plaisir !*

Des acclamations? Et puis pourquoi pas une statue en son honneur? L'étonnement foulait nettement son âme, et voilà que les professeurs se proclamaient être unique à vénérer. Poudlard était si mal en point pour oser engager une personne telle que celle-ci? Il allait les rendre dingue.

- Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin ». Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis.

Les règles étaient fixées, mais celles-ci ne plaisaient pas réellement à la jeune fille qui se décomposait sur place. Il n'avait pas d'ami? Quelle heureuse nouvelle pour l'humanité ! Il périrait seul, vieux, et aigrit comme tous les gens de son espèce de pingouin déluré. C'était tellement difficile à accepter. Cette réalité semblait trafiquée de toute part, pourtant, il s'agissait malheureusement d'une réalité entière.

- Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisis et vous ne m'avez pas choisis.

Une dictature, mais où les menait-il? Le professeur s'établissait chef de cette classe, sans en demander l'avis. Bien sûr qu'il était aître d'une autorité, mais il dépassait les limites fixées. Les regrets commençaient à se faire nombreux, pourquoi avait-elle décidé de venir à ce cours monstrueux?

- Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ? Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

Cruella .. Et il la désignait à l'aide de sa canne. Alice était la principale victime, seulement dans un premier temps, puisque ce vieux crouton semblait avoir trouvé un joli surnom à chacun des élèves. Soudainement, le gryffondor devenait une belette inoffensive qui était agréable à fréquenter. Elle ne cherchait même plus à le fuir, et elle ne chercherait sans doute plus, traumatisée par la gentillesse de ce professeur.
Léna proférait quelques insultes que tout le monde pensait secrètement, quant à la dite Cruella, elle tentait de répondre à sa question, avec comme résultat un échec. Tandis que le professeur continuait sur sa lancée déplorable, les colles fusaient par ci et par là, et le cours continuait. Le pire était que ce guignol prenait un malin plaisir à rire. Sadique. Mathéo devenait alors la seconde cible, Summer le prenant en pitié. On ne s'attaquait pas à momo la terreur !

Son ouïe déviait les pics du professeur évoquant la lycanthropie, s'attardant sur les dires du gryffondor. L'observant minutieusement, elle remarqua bêtement que celui-ci n'avait pas suivi ses conseils. Cette phrase connue disait vraie, on n'était jamais mieux servi que par soi même ! Déchirant un bout de papier, elle s'aventura à y inscrire en grande lettre "DANGER", avant de le plaquer violemment contre le torse du jeune homme. Elle se surprenait elle même, s'adonnant au jeu du jeune homme, y participant même de façon volontaire.


- La sécurité avant tout. Tu risquerais de te retrouver avec un torse en bois.

* Les accidents arrivent si vite, tu le sais.*

Sa pensée rappelait le coup de poing donné au jeune homme quant au torse en bois, il faisait évidemment référence au professeur et sa canne, il n'était jamais trop tard pour engager les lancers de couteaux.

________________Requiem for a Prophecy________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pauline Skyshy
GryffondoravatarGryffondor



MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   Dim 12 Mai - 11:58


Pauline devait assister à son premier cour de Métamorphose aujourd’hui. Elle avait entendue dire que son professeur, Monsieur Mattheson, était vraiment… comment dire…étrange. En entrant dans la salle, elle avait soigneusement évité de se mettre au premier rang. Elle s’était donc assise à peu près au milieu de la salle. A peine avait-elle sortit ses affaires que le professeur commençait déjà son monologue.

- Lawrence Abraham Mattheson. Langue de Plomb du Ministère de la Magie, professeur de métamorphose à l'école Poudlard pour une durée indéterminée. Empêcheur de tourné en rond, misanthrope, tellement intelligent qu'il ne devrait même pas se mettre aux niveaux de larves tels que vous...

*« Tellement intelligent » il ne se jette pas des fleurs, là ?*

– Vieux débris. Qu’est ce qui te rend mieux que nous …

Dit une de ses camarades de Gryffondor. Cela fit rire un gars, dans la rangée derrière.

-Et avec toutes ces qualités, je n'ai même pas droit à des acclamations ?

S’attendait-il réellement que les élèves l’acclament ? Pauline baissa les yeux et commença à jouer avec sa plume.

-Il plaira à nombre d'entre vous de me surnommer « le Pingouin »...

– L’idiot du village serait plus exact.

– Ha Ha Ha, j’ai enfin compris la blague.

Au moins réussissait-il à faire réagir ses élèves. Ce cour promettait d’être plus animé que les autres.

-Et moi, il me plaira d'inscrire sur leurs copies des remarques toutes plus agréables les unes que les autres, avec même une petite lettre à laquelle ils seront apparentés : T, pour Troll. Sachez aussi que je ne suis pas là pour être votre ami, je n'ai pas d'amis. Ici, c'est une dictature, je ne vous ai pas choisis et vous ne m'avez pas choisi.

Heureusement, que l’on ne l’avait pas choisi. Quelle personne saine d’esprit l’aurait choisi ? Intentionnellement, tout du moins.

– Ce n’est pas une raison pour en faire une dictature.

Quelqu’un chuchota quelque chose à l’adresse de la Gryffondor. Mais Pauline n’en comprit pas un mot et le prof non plus, visiblement.

- Pour en revenir au cours, qui peut me dire clairement ce qu'est un Animagus ? Tiens, pourquoi pas vous, Cruella ?

Il est sérieux, là ? C’est qu’il pointait Alice du bout de sa canne en plus. On ne lui a jamais dit que ce n’est pas bien de pointer quelqu’un ?

- Un sorcier capable de se transformer en animal, comme chacun sait.

Pff, et aller, déjà des points en plus pour Serpentar.

- Est-ce que c'est tout, Cruella ? Je savais très bien que je n'aurais pas grand chose à espérer de vous mais de là à ce que vous me sortiez une définition que même un troll pourrait me dire, je pense que cela a le mérite d'être applaudie.

Il tapa dans ses mains, incitant les élèves à faire de même. Cela n’eut pas l’effet escompté. Aucun élève ne réagit. Pauline caressa le bout de son nez avec sa plume, le regard dans le vide.

- Tant que j'y pense, car ma mémoire pourrait me jouer des tours, Serpentard perd 5 points pour votre comportement. J'aime quand les élèves sont passionnés par mon cours, ou au moins par moi.

Pauline releva rapidement la tête. Voilà quelque chose qui l’interpellait. Mais qu’avait donc bien dut faire ce Serpentard pour que le prof lui retire cinq points ?

- Quoi ?

Apparemment, l’élève ne savait pas non plus.

- 10 points en moins pour Serpentard, j'ai dis.

- Non, vous aviez dit 5 !

- Ma mémoire me joue des tours, souvenez-vous.

Les yeux écarquillés, Pauline ajouta intérieurement le mot injuste à la liste qui qualifiée ce prof. Ce dernier paraissait ravi de s’en prendre aussi facilement à un élève.

-Il me semble vous l'avoir déjà dit, ici c'est une dictature. Je pense même que la blondasse là-bas s'en souvient parfaitement, n'est-ce pas ? Est-ce que je peux t'appeler Collée-deux heures-samedi-matin ? Cela me fait plaisir, pas besoin de me remercier. Pour en revenir au cours, un Animagus est une personne pouvant prendre l'apparence d'un animal qui convient à sa personnalité, de plus, un Animagus ne peut se transformer qu'en un seul animal, pas deux, pas trois. Tous les Animagus doivent être recensé au Ministère.

- Et vous monsieur, vous êtes un Animagus ?

- Non, quel intérêt de se transformer en un animal ? Même si je suis sûr que miss Collée-deux heures-samedi-matin pourra vous dire que je suis déjà un chien, n'est-ce pas ?

Apparemment il s’adressait à Léna. Elle devait être la première élève à être collée. Ceci ne paraissait pas la déranger plus que ça.

- Les premiers Animagus apparurent pendant l'Antiquité. On retrouve d'ailleurs la notion d'Animagus dans la religion hindouiste sous la forme de "Résurrection", les hindous pensent que lorsque l'on meurt, on peut revivre sous la forme d'un animal ou d'une autre personne. Mais c'est une pensée moldue, parmi les hindous, il y avait des Animagus, ce qui prêtait à confusion pour les moldus de cette époque.

Pauline n’avait jamais réussi à retenir les dates. C’est pour cela que la matière où elle avait le plus de mauvaises notes était l’histoire de la magie. Elle lança un coup d’œil au prof alors que celui-ci pointait un autre élève.

- Alors, à votre tour Gueule d'Ange, pouvez-vous me dire quelle est la différence entre un lycanthrope et un Animagus ? Et tâchez de ne pas me donner la version résumé de votre camarade s'il vous plait, autant évitez de perdre du temps éternellement. Que diriez-vous de monter les enchères ? Maintenant c'est 20 points en moins pour mauvaise réponse. Et quatre heures de colle pour réflexions désobligeantes.

Pauline arrêta son mouvement, sa plume en l’air. 20 points en moins ? Avait-il au moins le droit de faire cela ? Le pauvre ! Elle espérer que le jeune homme allait bien répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Premier cours] Animagus   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Premier cours] Animagus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: 
Poudlard
 :: Deuxième étage :: Cours de Métamorphose
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit