Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Sam 30 Mar - 6:52




    La jeune fille était tranquillement en train de se promener dans les couloirs de Poudlard. Ca lui rappelait l’année dernière quand elle était préfète. Elle était soulagé de ne plus l’être mais c’est vrai que le pouvoir lui manquait un peu. Mais bon, elle pouvait quand même martyrisait les autres, cela ne changerait certainement pas. C’était un jeudi après-midi, elle avait fini les cours. Visiblement tout le monde n’avait pas cette chance puisque les couloirs étaient assez déserts. Elle repensait à l’année passée et à tout ce qu’il s’était passé durant ce laps de temps. Rebecca avait l’impression que c’était tellement loin. Et pourtant cela ne l’était pas tant que ça.

    Elle avait fait beaucoup de choses l’an passé, avait amélioré son palmarès, remplie son carnet. Mais elle avait surtout perdue un ami, Mathéo. Quel idiot, celui-là quand elle y repensait. Genre ça y est maintenant qu’il sortait Miss-Sainte-Nitouche, il ne pouvait pas passer du temps avec elle. Et puis ce n’était pas comme si elle l’avait violé non plus. Il était totalement consentent. Bon d’accord complètement bourré, incapable de savoir où il campait mais il était quand même d’accord. Il n’avait jamais prononcé le mot « non », pendant l’acte. Et maintenant c’était lui qui osait la rejeter comme une malpropre. Et bien parfait, tant pis pour lui. On ne traite pas Rebecca comme ça sans en subir les conséquences.

    Cette histoire l’énervait à un point. Mais qu’est ce qu’elle pouvait y faire. Elle n’allait quand même pas ramper aux pieds du Serpentard, elle valait nettement mieux que ça quand même. Elle ne s’appelait pas Rebecca McMillan pour rien. La jeune fille essayait de se vider la tête, elle ne voulait plus penser à cette tragique histoire. Elle respira un bon coup et continua de marcher tranquillement, sans se presser.

    Elle était au Deuxième étage. Elle voulait passer aux toilettes afin de se remaquiller. Vous connaissez Rebecca, le miroir était son meilleur ami. Elle ne pouvait passer une journée sans aller voir si son maquillage tenait toujours la route, ou si elle n’était pas un peu décoiffée. La jeune fille était vraiment maniaque de son apparence pour le coup. Elle voulait tout bonnement être parfaite, à point c’est tout. Elle serait la plus belle. Et puis il fallait bien ça pour faire succomber la gente masculine.

    Mais étrangement, elle entendait des bruits qui venaient des toilettes du Second Etage. Cela contrastait étrangement avec le calme des couloirs précédemment. Elle s’avançait doucement, sans faire tellement attention aux bruits. Mais plus elle approchait de ses lieux, plus les bruits se faisaient prononcés. Ce n’était pas tellement des gloussements de bécasses comme on avait l’habitude d’entendre, ni même des papotages sur les ragots. C’était assez étrange et cela laissait la Serdaigle assez perplexe.

    Finalement ce fut la curiosité qui la fit entrer dans les Toilettes des filles. Mais le problème, c’est qu’elle ne vit pas que des filles dans ces toilettes. Alexander était là. Ce pervers, cet idiot. Rebecca ne l’aimait vraiment pas. Il la dégoutait. Rien que sa vue lui donnait l’envie de se barrer vite fait de ces toilettes et d’aller à d’autres.
    Mais il n’était pas seul, il était avec la Duchâteau. Cette fille n’aimait pas vraiment la Serdaigle. Surement parce que c’était parti du mauvais pied entre elles deux et puis en général les filles n’aiment pas vraiment la sulfureuse Rebecca. A croire qu’elles avaient peur que la belle jeune fille leur fasse de l’ombre auprès de leurs conquêtes.

    Elle mit un moment à comprendre ce qu’il se passait. Elle n’avait pas fait tellement attention quand elle avait jeté un coup d’œil en rentrant mais ce n’était finalement pas une entrevue normale. Non en effet, ils étaient plaqués l’un contre l’autre. La jeune fille avait surement interrompue un mauvais instant. Rebecca ne pensait pas qu’Athalie Duchâteau était le genre de fille à tomber dans les bras d’un lourdaud comme Alexander.

    Mais quand elle vit Athalie essayant de se dégager tant bien que mal, elle comprit. Ce n’était pas un simple rendez-vous comme ça dans les toilettes du Deuxième étage. Il la forçait, elle n’était pas d’accord. Ni une ni deux, la jeune fille ne prit même pas le temps de réfléchir. Elle saisit le jeune homme par le col et le fit reculer. Il n’avait pas entendu la jeune fille entrer et était ducoup surpris par ce qu’il venait de se passer. Elle luit mit un poing dans la figure de toutes ses forces.

    Ce pervers se tenait la joue tout en regardant les deux filles. Rebecca lançait des éclairs. Ce mec était un moins que rien. Il y en avait des loosers mais dés comme lui jamais elle n’en avait vu. Même Beber valait mieux que cette pauvre larve.

    – Tu dégages maintenant, tu te casses, et tu la laisses tranquille. N’oublie pas tout ce que je sais sur toi. Si tu ne veux pas que je détruise ta vie en trente seconde, montre en main, tu te barres.

    Lança t-elle tellement furieuse qu’elle avait le visage décomposé. Peu importe qui était la fille. Ce pervers ne toucherait plus jamais une fille qui ne le veut pas. Rebecca avait toujours su qu’il avait un grain celui-là mais elle ne pensait pas que c’était à ce point. La jeune fille appuya ses mains sur le rebord du lavabo pour se calmer un peu. Elle ouvrit l’eau et en mit un peu sur son visage. Puis elle se tourna vers Athalie Duchâteau.

    – Méfies toi de lui la prochaine fois !

    Lui annonça t-elle d’une voix assez calme. C’était Athalie Duchâteau et elle l’avait défendu. C’était étrange, les deux jeunes filles ne pouvaient pas se saquer pourtant mais quand la Serdaigle avait vu ce spectacle, elle n’avait pas pu s’empêcher de la défendre. Et puis aucune fille ne méritait cela.

    – Enfin, par ta faute, ma main n’est plus en très bon état aussi.

    Annonça t-elle avec un sourire en se passant la main sous l’eau.



________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Sam 30 Mar - 18:14

    C'était un jeudi, les cours venaient à peine de se terminer et la semaine touchait à sa fin. Athalie attendait le week-end avec impatience. Chaque cours était une épreuve à passer, une heure toujours plus fatiguante - et ennuyante - que l'autre, si bien que la Serpentard n'en voyait jamais le bout. Habituellement, lorsque les cours se finissaient, elle restait enfermée dans son dortoir le reste de l'après-midi. D'autres fois, elle s'installait à la bibliothèque jusqu'à ce que celle-ci ferme, et parfois, elle passait un peu de temps avec Summer. Et lorsqu'elle se sentait seule, elle rendait visite à Jared qui ne manquait pas de l'accueillir chaleureusement à chaque fois, et ses visites se terminaient toujours d'une seule et unique façon. Cette année était mieux partie que l'autre, elle s'annonçait meilleure. Mais il s'était passé tant de chose durant l'année précédante, pouvait-il réellement y avoir pire ? Elle en doutait. Elle avait abandonnée certaines choses, tandis que d'Autres l'avaient abandonné elle, tout simplement. Mais elle avait finit par s'y faire. Ou plutôt, elle s'y faisait, ayant encore un peu de mal à avaler la chose.
    Y penser restait le plus difficile.

    Aujourd'hui était un autre jour. Lorsque la sonnerie retentit pour annoncer la fin du cours de sortilèges, Athalie quitta la pièce avec empressement - ce qu'elle faisait d'ailleurs la plupart du temps - ne pouvant supporter de rester enfermée plus d'une heure dans une salle. A la longue, elle allait devenir claustrophobe. Surtout que les professeurs trouvaient constamment le moyen de dévier du sujet principale afin de raconter leur vie ou de se plaindre de leur salaire de misère. Parfois, elle se demandait qui étaient les enfants dans ce foutoir.

    Empruntant les escaliers, elle descendit d'un étage, se rendant tout bonnement aux toilettes des filles. Elle avait étrangement apprit à apprécier ces lieux, depuis qu'elle avait comprit qu'ils n'étaient jamais bien fréquentés, en fait. Elles avaient toutes peur de croiser le fantôme qui hantait ces locaux depuis des années, mais la Serpentard ne la croisait que très rarement. Selon elle, Mimi ne devait pas beaucoup l'apprécier pour que ce soit elle qui l'évite, et pas le contraire... Elle ouvrit la porte avec empressement, se maudissant par la suite de son manque de discrétion. Elle vint se poster devant un lavabo qui n'avait pas dû être utilisé depuis bien longtemps, observant, ou plutôt examinant, son reflet dans le miroir lisse qui l'ornait. Ses grands yeux verts n'avaient pas changés, toujours aussi expressifs ; il suffisait d'encrer son regard dans le sien pour deviner à quoi elle pensait, ce qu'elle ressentait, et elle détestait ça. Son visage n'avait jamais paru aussi pâle, ce qui faisait considérablement ressortir les cernes déjà bien marqués sous ses yeux, la faisant ressembler à une sorte d'ectoplasme.

    *I am, I am, I am a zombie...*

    Quant-à ses cheveux, ils étaient toujours aussi blonds, trop blonds, ce qui s'accordait parfaitement à son teint. Longs aussi, trop long, bien trop longs. Depuis combien de temps ne les avaient-elle pas coupé ? N'en avaient-elle pas prit soin, tout simplement..?

    Elle sursauta. Son reflet aurait pu lui faire ce même effet si elle ne l'avait pas contempler durant des minutes entières, mais c'était le cas. Et la raison en était tout autre : une silhouette se tenait dans l'entrebâillement de la porte. Doucement, elle se tourna vers la cause de son malaise et elle soupira de soulagement. Ce n'était rien d'autre qu'Alexander, un élève de sa maison. Bras croisés sur son torse, il arborait cet étrange sourire qui aurait être pu défini d'inquiétant si elle ne le connaissait pas. C'était ce même garçon qui avait faillit devenir préfet tant il avait joué les fayots devant les professeurs et Athalie éprouvait une certaine fierté que ce soit son Jared qui ait eu le poste.

    - Qu'est-ce que tu fais là ? avait-elle demandé d'une voix aussi neutre que possible.

    En vérité, elle n'aimait pas le fait d'être dérangé durant ses songes. Et il la mettait mal à l'aide avec ce regard un peu trop insistant.

    - Au risque de paraître frigide, tu es dans les toilettes des filles.

    En tant normal, elle s'en serait fiché, surtout qu'il faisait ce qu'il voulait et qu'il allait où bon lui semblait. Mais le problème, c'était qu'elle était là avant lui et qu'elle détestait qu'on vienne lui voler l'un de ses endroit fétiche. Et une petite voix dans sa tête - aussi minime soit-elle - lui soufflait qu'Alex n'était pas là par hasard et qu'il savait très bien ce qu'il faisait.

    Chose qui s'avéra fondée lorsqu'il fit un pas en sa direction. Elle n'aimait pas cette situation et la même petite voix lui intima de fuir sur le champs, chose qu'elle ne fit évidemment pas. Etait-ce de l'entêtement, de la bêtise, de la curiosité ou du suicide ? Peut-être un mélange de tout ça. Et apparemment, elle avait mal calculé la distance qui les séparait, puisqu'elle émit un léger sursaut lorsque son corps se retrouva tout contre le sien. Elle n'appréciait pas vraiment cette proximité, elle se retrouvait tout bonnement coincée entre le lavabo et lui, ce qui n'annonçait rien de bon. Elle déglutit.

    *Mimi, c'est le moment d'intervenir...*

    C'était bien la première fois qu'elle souhaitait que le fantôme vienne la déranger. Avec un peu de chance, celui-ci ferait peur au Serpentard qui s'écarterait, ce qui laisserait à Athalie le temps de s'échapper de son emprise...
    Mais Geignarde de vint pas.

    Collée contre lui, la jeune fille ne supportait pas de sentir le coeur du garçon battre contre le sien. C'était une sensation étrange, qui la gênait plus qu'autre chose. Elle ne le quittait pas des yeux et le sourire inquiétant qu'il arborait encore n'avait pas l'air de vouloir le quitter non plus... Elle voulut dire quelque chose qui le ferait peut-être s'écarter un peu, mais elle n'y parvint pas.

    *Dis quelque chose, n'importe quoi, même stupide, dis quelque chose...*

    Sans grand succès. Les mots lui manquaient, refusant de sortir de sa bouche et quand elle l'ouvrit pour réitérer l'expérience, elle sentit les lèvres du garçon s'écraser sur les siennes avec grossièreté. Elle manifesta son dégoût par un gémissement étouffé mais ça ne fit qu'empirer les choses puisqu'il prit ceci pour un signe de désir envers lui, ou quelque chose comme ça. Et il ne manqua pas de coller encore un peu plus son corps contre le sien, sans manquer de lui faire part de son désir, à lui.
    Elle appréhendait sérieusement la suite des évènements.

    Et c'est quand elle cessa tout mouvement, lorsqu'elle arrêta de se débattre et qu'elle comprit que ça ne servait à rien si ce n'était se fatiguer pour rien qu'elle sentit enfin toute cette pression s'éloigner d'elle. Elle ne comprit pas immédiatement ce qui venait de se passer, trop occupée à reprendre son souffle tant bien que mal. Et puis elle vit Rebecca, juste devant elle. Elle crut d'abord à une hallucination mais le poing qu'elle mit à Alexander sut la reconnecter à la réalité. Elle ne trouva rien à dire, encore sous le choc des précédants évenements et de la soudaine apparition de sa pire ennemie dans les toilettes.

    - Tu dégages maintenant, tu te casses, et tu la laisses tranquille. N’oublie pas tout ce que je sais sur toi. Si tu ne veux pas que je détruise ta vie en trente seconde, montre en main, tu te barres.

    Une infime partie d'elle-même se demandait qu'est-ce que Rebecca savait sur le Serpentard mais elle la fit taire, ce n'était certainement pas le moment pour ces choses. Alexander semblait tout aussi éberlué qu'elle par la situation et la tournure des évenements. Il se massait encore la joue et Athalie regretta seulement de ne pas avoir eu le plaisir d'être celle qui lui décrocherait la machoire. Avec un dernier coup d'oeil pour les deux jeunes filles, il tourna les talons et s'enfuit à une vitesse fulgurante.
    Rebecca semblait en transe, posant ses mains sur le lavabo juste avant de se passer un peu d'eau sur le visage.

    - Méfies toi de lui la prochaine fois ! annonça t-elle tout en se tournant vers la principale intéréssée.

    *J'y penserai...*

    - Enfin, par ta faute, ma main n’est plus en très bon état aussi.

    Athalie sourit.
    C'était bien la première fois qu'elle souriait à McMillan mais l'idée ne lui déplaisait pas, au contraire. Cette fille venait de la sauver du garçon le plus collant de Poudlard, et c'était peu dire. Elle lui était redevable. Peut-être qu'il fallait revoir son jugement envers celle-ci, après tout. Quand elle y repensait, elles n'étaient pas partie du bon pied toutes les deux et chaque moment passé avec elle s'était transformé en remue-ménage, mais la faute à qui ? Non, pas à Rebecca, plutôt à Lasz' et d'autres. C'était vrai que la réputation de la Serdaigle suffisait à la tenir éloignée mais à présent, elle se disait qu'il n'y avait plus de raisons assez concrètes pour lui en vouloir.

    Elle soupira longuement, comme un dernier soupir qui mettrait fin à tout ça, aux derniers évenements et à cette guerre entamée.

    - Désolé pour ça, fit-elle en lui désignant sa main qui passait actuellement sous l'eau.

    Pourquoi s'excusait-elle, en fait ? Elle ne lui avait rien demandé et surtout pas de dégommer un Sery costaud, après tout. C'était entièrement de SA faute.

    *Dis-le, dis-le, dis-le...*

    - Je ferai plus attention, à l'avenir.

    *Pitié, tu trouves toujours le moyen de te fourrer dans le pétrin, que tu fasses attention ou non n'y changera rien.*

    - Et, euh... Rebecca ?

    Elle faillit partir en courant mais se rétracta.
    C'était Rebecca McMillan qui se tenait devant elle, celle qui avait était la cause de ses tourments de nombreuses fois et pour plusieurs raisons, celle qui prenait du plaisir à rabaisser les gens, celle qui sautait sur tout ce qui bougeait, qui se tapait même les garçons prit, qui n'avait jamais aucun remord, qui ne semblait jamais avoir pitié de personne, qui...

    - Merci.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 


Dernière édition par Athalie Duchâteau le Dim 31 Mar - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Dim 31 Mar - 9:36




    La jeune fille passait sa main sous l’eau désormais. On ne pouvait pas jouer à la guerrière sans en subir plus tard les conséquences. Elle savait qu’elle n’en aurait pas fini avec Alexander. Ce type était parti maintenant mais il reviendrait vite à la charge pour lui montrer qui était le « patron ». Mais peu importe, l’important c’est qu’il était loin d’ici désormais. Il était surement allé se terrer pour ne pas avoir à expliquer son œil à ses potes. Elle se retrouvait maintenant seule avec Athalie Duchâteau dans les toilettes du Second étage. Si Rebecca avait un jour pensé qu’elle défendrait cette fille … Elle avait fait exprès de la provoquer à plusieurs reprises, bien que pour l’idée des Trois balais, c’était celle de Tudor, elle avait accepté à grand plaisir.

    – Désolé pour ça.
    – Ce n’est rien, vraiment.

    Répondit la jeune fille du tac au tac. Elle n’avait pas besoin de s’excuser franchement. Et puis, elle n’y était pour rien. Rebecca aurait très bien pu décider de la laisser avec ses ennuies et de préserver sa main. Bon même si c’était mauvais pour son image d’avoir la main en sang et non pas impeccable comme d’habitude. Elle accepterait le fait de ne pas être parfaite en permanence. Et puis pour une fois, dans sa vie, ça n’allait quand même pas la tuer. Ce n’était pas non plus, comme si elle avait un énorme œil-au-beurre-noir. Rebecca réfléchit un instant. Elle avait eu de la chance qu’il ne rende pas me coup finalement.

    *Heureusement que l’adrénaline ne fait pas réfléchir, sinon tu n’aurais jamais cogné Rebecca*

    Finalement c’était vrai, dans l’action on ne réfléchit pas et c’est ce qu’il faut. Parce que dés qu’on commence à peser le pour et le contre, s’en est fini de l’action. La jeune fille retira sa main de l’eau et se regarda dans le miroir, après tout, elle était venue pour ça la première fois et pas pour faire la sauveteuse.

    – Je ferai plus attention, à l'avenir.

    Oui elle devrait, surtout avec le genre de personnes qu’elle côtoie. Il n’était pas vraiment sain pour une fille de trainer avec des garçons comme Alexander. D’ailleurs Athalie devrait faire attention avec qui elle sort. Parce que Tudor n’était pas une référence non plus. Si tu le prenais pour le sexe tout allait bien, mais le prendre en petit-ami était plutôt idiot. Et les rumeurs avaient dit également qu’elle sortait ou qu’elle était sortit avec Jake Wood. Ce jeune homme était assez violent également. Il fallait qu’elle fasse attention.

    – En effet, fais surtout attention aux garçons que tu côtoie. Le monde n’est pas toujours rose, Athalie.

    Lui annonça t-elle tout en regardant son reflet dans le miroir. Mais la jeune fille n’avait visiblement pas fini de lui parler puisqu’elle l’apostropha. Rebecca se retourna doucement pour savoir ce qu’elle allait lui dire finalement.

    - Merci.

    C’était étrange d’entendre un merci. A vrai dire, ce n’était pas ce que la jeune fille entendait le plus souvent. En même temps, elle ne le disait que très rarement également. En même temps, elle ne faisait pratiquement jamais d’action qui méritait un remerciement. Humilier les autres, les réduire à moins qu’un elfe de maison ne donne surement pas envie de remercier. Mais peu importe. La jeune fille ne put s’empêcher un sourire. Cela lui faisait plaisir. Mais reprenons les apparences quand même.

    – Ce n’est vraiment pas la peine tu sais.

    Annonça t-elle d’une voix neutre.

    – Et puis c’est normal, je n’allais quand même pas te laisser dans les bras de ce moins-que-rien.

    On voyait avec ses paroles qu’elle méprisait très clairement cet idiot de Serpentard. Elle en savait des choses sur lui, et il avait intérêt de se tenir à carreau s’il ne voulait pas que sa vie soit détruite en trente seconde. Rebecca était spécialiste en humiliation alors il devait plutôt faire attention à la belle brune. Et puis les paroles en l’air, ce n’était pas son truc. Quand elle annonçait quelque chose, elle le faisait, il fallait en être sûr.

    – Au fait, tu n’as pas de dettes envers moi, ne t’inquiète pas pour ça. Ce n’est pas parce que je t’ai sauvé la mise aujourd’hui que tu dois plus m’aimer que hier.

    Lui annonça t-elle pour la rassurer. Elle ne voulait pas que la Serpentard se voit dans l’obligation d’être amical avec Rebecca juste parce qu’elle l’avait aidé ce jour-ci.

    – Et puis tes amies ne pourront surement pas comprendre pourquoi tu sympathises avec l’ennemie.

    Dit-elle avec un sourire.

    – Je te retiens pas, tu peux partir si tu veux.



________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Dim 31 Mar - 16:18

    Ce mot de remerciement avait l'air d'avoir écorché les lèvres d'Athalie. Ce n'était pas des paroles en l'air et elle ésperait que la Serdaigle en ait conscience. Elle n'avait pas l'habitude de déclarer ce petit mot de cinq lettres aussi facilement et avec autant de... sincérité. Et encore moins à Rebecca McMillan, bien entendu. Mais la situation l'avait poussé à le dire et étrangement, elle ne le regrettait pas. Si elle était revenu trente secondes en arrière, elle l'aura redit, encore et encore...

    Mais une phrase insignifiante ou non attira l'attention d'Athalie et elle ne put s'empêcher de tilter aux mots de sa nouvelle sauveuse. Etait-elle en train d'insinuer qu'elle était, quoi, naïve ? Elle l'aurait juré. Peut-être que c'était le cas, peut-être que non, mais pour sa part, elles deux n'étaient pas encore assez proches pour se donner des conseils et surtout pas ce genre de recommandations qui sonnaient étrangement comme des mises en garde. Elle détestait ça : paraître faible et sotte. Elle ne l'était pas. Elle ne l'était pas. Elle ne l'était pas. Elle ne l'était pas. Elle ne l'était pas. Elle ne l'était pas.

    Défilèrent les habituelles paroles qui suivaient le malaise des "merci".

    - Et puis c’est normal, je n’allais quand même pas te laisser dans les bras de ce moins-que-rien.

    Athalie sourit. Rebecca parlait comme si ce qu'elle venait de faire était normal mais ça ne l'était pas, loin de là. L'ex-préfète de Serdaigle aurait très bien pu la laisser se débrouiller, après tout, elle n'était pas censé lui venir en aide pour quoique ce soit. La Serpentard n'avait jamais rien fait pour elle alors pourquoi maintenant ? Cela aurait pu passer comme une sorte de pardon pour ce que McMillan avait fait durant ces dernières années, mais elle savait que ça ne l'était pas. Elle avait seulement agis sous le coup de l'impulsivité et la blonde se demandait si la belle brune aurait fait la même chose si elle avait prit le temps de réfléchir. A son plus grand étonnement, la réponse qu'elle jugeait être la plus probable était "oui". Et celle-ci se demanda par la même occasion si elle aurait fait la même chose pour Becca si les rôles avaient été inversés. Elle aurait aimé pouvoir dire non mais elle savait qu'elle ne l'aurait pas laissé dans un pétrin pareil. Qui que ce soit d'ailleurs, personne ne méritait de telle chose, pas même la séductrice invétérée de Poudlard. Remarque, un évenement de ce genre pouvait-il vraiment se produire sur elle, qui était toujours - ou presque - consentante ?

    - Au fait, tu n’as pas de dettes envers moi, ne t’inquiète pas pour ça. Ce n’est pas parce que je t’ai sauvé la mise aujourd’hui que tu dois plus m’aimer qu'hier.

    Athalie laissa échapper un souffle de rire étouffé tout en hochant négativement la tête. Elle savait qu'elle n'avait aucune obligation envers qui que ce soit et surtout pas McMillan. Mais elle lui devait bien quelque chose et ça, elle ne pouvait lui dire le contraire. Pour ce qui était de l'aimer plus qu'hier, c'était certain qu'elle ne la portait pas encore entièrement dans son coeurs mais elle l'appréciait bien plus aujourd'hui et pas seulement grâce à ce qu'elle avait fait. Disons plutôt que ce qu'elle avait fait aujourd'hui lui avait permis d'ouvrir les yeux et de prendre le temps à une certaine réfléxion.

    - Et puis tes amies ne pourront sûrement pas comprendre pourquoi tu sympathises avec l’ennemie.

    Ses amis ? Quels amis ? Evidemment, les peu d'amis qu'elle tenait encore et qui n'avaient pas prit la fuite désapprouveraient sa "nouvelle fréquentation" mais Athalie avait toujours mit un point d'honneur à ne pas se laisser influencer par les autres. Connais tes ennemies et méfies toi de tes amis, pas vrai ? Et ce proverbe ne s'était jamais révélé aussi vrai qu'en fin d'année précédante. Quoiqu'il en soit, elle comptait bien repartir de zéro pour certaines choses, alors pourquoi pas débuter avec une certaine trève ?

    - Je te retiens pas, tu peux partir si tu veux.

    Encore heureux qu'elle ne la retienne pas. Athalie haussa un sourcil perplexe. Souhaitait-elle qu'elle s'en aille ? Ses dires sonnaient plutôt comme une déclaration qui se voulait... rassurante ? Elle n'était pas sûre.

    La Serpentard fit quelques pas en direction de la porte et lorsqu'elle se retrouva juste en face, la claqua brusquement. Cela avait le mérite d'être clair : elle ne voulait pas s'en aller. Pas maintenant.

    - Si j'avais eu envie de partir, je l'aurais fait depuis bien longtemps.

    Elle jaugea un instant Rebecca du regard, essayant de se souvenir de chacune de ses parole afin d'y répondre le plus clairement possible. Il fallait qu'elles mettent les choses au clair avant de signer quoique ce soit.

    - Je trouve ça un peu déplacé venant de toi, Rebecca, je fréquente qui je veux. Et je ne suis pas une enfant, je sais prendre soin de moi. Je n'ai jamais pensé que le monde était tout blanc ou tout noir, déclara-t-elle avec une pointe d'agacement. Susceptible, elle ? Pas du tout...

    Elle refusait qu'on la sous-estime, c'était humiliant. Peut-être que la Serdaigle avait voulu lui donner un simple conseil mais Athalie ne pouvait s'empêcher de le prendre comme une attaque personnelle, une fois de plus. Peut-être qu'elle manquait encore de confiance en soi, ou peut-être qu'elle avait simplement encore un peu de mal à sympatiser avec la brunette.

    - Et je sais que tu penses que ce que tu as fait n'était rien, mais j'insiste. Je ne sais pas ce qui se serait passé si tu n'étais pas intervenu, alors... Merci.

    *Encore.*

    - Si j'avais su les intentions d'Alexander, crois moi, je me serai enfui avant même qu'il ne comprenne ce qui se passe, ajouta-t-elle en riant doucement, histoire de se radoucir un peu, ce qui était assez contradictoire avec toute cette situation. Et... Je me fiche de ce que pourraient penser les autres.

    Inutile de préciser "amis" ou non, cela revenait au même et le principale était dit. Un sourire en coin se dessina sur ses fines lèvres, un sourire étrangement complice qu'elle n'aurait pu partager avec personne d'autres.

    - J'emmerde le monde.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Lun 1 Avr - 7:38




    La jeune fille restait accoudée au lavabo. Elle ne bougeait pas, attendant surement qu’Athalie parte la première. Elle lui annonça d’ailleurs qu’elle ne devait pas se sentir obligé de rester avec elle. Après tout, elle n’avait jamais vraiment été amie. Et ce n’était pas à cause de ça que cela devrait vraiment changer. Rebecca ne lui demandait rien. La Serpentard fit quelques pas en direction de la porte mais au lieu de disparaître derrière cette dernière, elle la claqua afin de rester à l’intérieur. Un effet de style peut-être. Mais au moins, ça avait le mérite d’être clair, elle ne voulait pas s’en aller pour le moment. Visiblement, elle ne devait pas trouvait la compagnie de la belle Serdaigle trop exécrable. La jeune fille finit par prendre la parole pour dire à voix hautes ses pensées.

    - Si j'avais eu envie de partir, je l'aurais fait depuis bien longtemps.

    Certes, mais elle n’en avait pas trop eu l’occasion avant ça. Entre les griffes d’Alexander puis les remerciements. Enfin bref, peu importe. Ce qui était intéressant désormais, c’était qu’au lieu de partir loin d’ici, et loin de Rebecca en général. Elle préférait rester en sa compagnie dans les toilettes des filles du Deuxième étage. Très bien. Mais la Serdaigle se demandait quand même ce qu’elle avait encore à lui dire.

    Visiblement elle avait mal pris l’une de ses phrases. Puisqu’elle commençait à dire que c’était mal placé de la part de Rebecca de lui dire de faire attention. Rebecca leva un sourcil. Non franchement, elle était susceptible au point de prendre cette petite phrase mal. Elle était quand même assez forte. Elle ne l’avait jamais traité d’enfant. Et puis un conseil était un conseil. Voilà tout. Maintenant Rebecca disait ça parce qu’elle savait de quoi elle parlait tout simplement et pas parce qu’elle voulait la prendre de haut ou quoi que ce soit.

    *Visiblement, tu n’es pas la seule susceptible dans ce château ma petite.*

    - Et je sais que tu penses que ce que tu as fait n'était rien, mais j'insiste. Je ne sais pas ce qui se serait passé si tu n'étais pas intervenu, alors... Merci.

    Oui elle pensait vraiment que ce n’était rien puisque si quelqu’un d’autre avait été à sa place, il aurait simplement fait à même chose. Tout le monde aurait fait la même chose qu’elle. Qui aurait laissé une jeune fille se faire agresser par un idiot comme Alexander. Personne, cela en était sûr. Mais la Serpentard semblait vouloir tout de même s’excuser encore une fois. Rebecca était un peu gêné, elle n’avait pas l’habitude qu’on la remercie comme ça. C’était une sensation assez étrange.

    *Elle a l’air mignonne cette petite finalement.*

    Evidemment que si elle avait su les intentions d’Alexander, elle serait partie. Mais le problème était que le jeune homme savait exactement comment faire bonne figure. On ne pouvait deviner seulement quand on connaissait bien le jeune homme ou qu’on avait déjà eu affaire à lui par le passé. Rebecca le connaissait bien, depuis le temps. C’était un garçon plus ou moins bien avant mais depuis qu’il trainait avec sa petite bande d’abruti, il avait totalement changé et faisait des trucs vraiment incompréhensible, comme agresser une fille dans les toilettes par exemple.

    – Et... Je me fiche de ce que pourraient penser les autres. J'emmerde le monde.

    Cette fille était quand même exceptionnelle. Rebecca ne l’avait jamais vu sous cet angle mais c’était assez intéressant. Ne pas faire attention à ce que pensait ou disait les autres était une grande qualité. Peu de gens pensait comme ça à vrai dire. La Serdaigle pensait à tout ce que la Serpentard venait de dire. Cette fille avait quand même un caractère sacrément trempé quand même. Elle n’était surement pas très commode certains jours.

    *J’ai envie de dire comme toi Rebecca.*

    Bon d’accord, elle était surement très mal placée pour juger le caractère des gens, surtout qu’elle n’était pas non plus très agréable dans son genre. Surtout quand on s’en prenait à elle. Elle savait se défendre, pas de problème pour ça mais ce n’était pas le genre de fille très conciliante. Rebecca se releva un peu pour se tenir plus droite et tout en regardant Athalie Duchâteau, elle commença à parler. Pour cette fois-ci donner son point de vue à elle.

    – Désolé d’avoir touché ta susceptibilité. Et saches que oui, tu fréquentes qui tu veux, mais que tu peux quand même écouter les conseils des autres. Ce n’est pas ça qui fera de toi une gamine mais au contraire qui t’aidera à grandir.

    Lança t-elle. Non mis oh, quand même, elle n’allait pas se laisser faire par une jeune fille un peu trop susceptible quand on lui dit quelque chose. Et puis en écoutant les autres, on pourrait avancer. Ce n’étai pas ce qui nous maintenait à terre, au contraire, c’est ce qui nous aidait à nous relever. Bref, la jeune fille lui tourna le dos et se regarda une nouvelle fois dans le miroir. Oui elle était belle mais quand même.

    – Emmerde pas trop le monde, c’est les gens qui pourraient s’en prendre à toi après.

    Lança t-elle avec le sourire.

    – Tu retrouves souvent des garçons dans les toilettes ?



________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Lun 1 Avr - 11:51

    - Désolé d’avoir touché ta susceptibilité.

    *Je te pardonne.*

    - Et saches que oui, tu fréquentes qui tu veux, mais que tu peux quand même écouter les conseils des autres. Ce n’est pas ça qui fera de toi une gamine mais au contraire qui t’aidera à grandir.

    Ouch. Elle avait touché un point sensible et la traiter de gamine avait, selon elle, empirer les choses. Bon d'accord, techniquement, elle ne l'avait pas traité de gamine. Toutefois... Le ton qu'elle adoptait ne lui plaisait pas beaucoup. Remarque, c'était Rebecca McMillan qui se tenait devant elle et pas Jill Wood, normal qu'elle se sente supérieure, ça ne changeait pas des habitudes, combien même elle avait cette impression que le jeu entre elles s'étaient considérablement calmé. Elle décida de ne rien dire, préférant ne pas envenimer les choses et laisser couler. Pour cette fois.

    - Emmerde pas trop le monde, c’est les gens qui pourraient s’en prendre à toi après.

    *Si tu savais.*

    La brunette avait annonçé cela d'une voix quelque peu amusé, le sourire aux lèvres et Athalie était plutôt réjouie du fait que la vie serait peut-être moins difficile avec une ennemie de taille en moins. Finalement, merci Alexander.

    - Tu retrouves souvent des garçons dans les toilettes ?

    Ca, c'était petit. Très petit venant de sa part, surtout. Bon okay, elle avait dit ça sur le ton de l'humour, mais bon, sachant ce qu'elle venait de vivre avec le mec le plus taré de l'école, c'était frustrant. Elle était traumatisée. Bon quand même pas, elle s'en était déjà remis, en fait, mais bon. Elle s'approcha de Rebecca, se tenant à ses côtés tout en observant son reflet et celui de la brune dans le miroir.

    - J'en ai rien à foutre, des gens, annonça t-elle tout en inclinant la tête.

    C'était assez amusant comme situation. On se serait cru dans une soirée confidence, en mode pyjama party. Sauf que son ex-pire ennemie à présent était à ses côtés et elles parlaient toutes deux comme s'il ne s'était rien passé.

    - Pas vraiment, non. Mon truc, c'est plutôt les couloirs, déclara-t-elle tout en souriant malicieusement.

    En fait, il n'y avait rien de drôle dans ce qu'elle disait, surtout quand on savait à quoi elle faisait allusion, mais étrangement, avec McMillan, elle avait l'impression de pouvoir tout dire, sans faire attention aux conséquences, comme si tout ceci n'était rien de plus qu'un jeu. Et au fond, ça lui plaisait bien.

    - Et toi ? Je suppose que t'as dû inaugurer chaque pièce de l'école.

    Athalie fit une sorte de grimace, accompagné d'un sourire amusé. Non pas qu'elle voulait connaître chaque endroit dont la Serdaigle avait marqué son territoire mais après tout, c'était une sorte de conversation qui les empêchait de parler de choses plus "sérieuses" comme leurs querelles passées, par exemple...

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Lun 1 Avr - 13:17




    Elle n’en avait strictement rien à foutre des gens. Au moins ça avait le mérite d’être clair. Il ne valait pas mieux être sa meilleure amie en ce moment visiblement. Mais Rebecca aimait son état d’esprit. De toute façon les gens n’en avaient souvent rien à foutre des autres alors. La jeune Serdaigle emmerdait les autres aussi. Elle se fichait de ce qu’il se disait dans son dos. De toute façon, elle le savait. Les gens pouvaient la traiter de tous les noms, la critiquer. Elle n’en avait rien à faire, elle savait au moins ce qu’elle valait. Athalie était quand même une personne compliquée. Avant, elle pensait que cette fille était chiante, légèrement idiote, et assez hystérique mais finalement elle avait l’impression qu’elle lui ressemblait bien plus qu’elle ne le pensait. Enfin que sur certains points, cela allait de soi.

    *Et si Athalie allait te piquer tes proies maintenant qu’elle est comme toi ?*

    Mais non, elle n’était quand même pas comme elle. Surtout sur ce point là. Et puis, la jeune fille n’avait pas peur de la Serpentard. Elle ne lui ferait certainement pas d’ombre. Non pas qu’elle ne soit pas jolie. Au contraire, la gente masculine n’avait sans doute pas de problème à la regarder. Mais voilà, elle ne prendrait surement pas tous les garçons de l’école, elle. Et puis c’était son territoire à point c’est tout.

    - Pas vraiment, non. Mon truc, c'est plutôt les couloirs.

    Intéressant. Donc la jeune fille avait déjà fait ça dans les couloirs, du moins c’est ce qu’elle laissait entendre. Visiblement, elle était beaucoup moins sage que ce qu’elle ne le pensait. Parce que le faire dans un couloir était assez risqué. Des gens pouvaient arriver à tout moment, que ce soit des préfets ou des professeurs ou même des fantômes. Cette fille l’intéressait de plus en plus finalement. Rebecca qui la croyait inintéressante et peureuse. Elle remontait dans son estime aujourd’hui tiens donc.

    *Et bah ce n’est pas tous les jours que quelqu’un t’impressionne.*

    Non, elle traitait comme des moins que rien les gens en général et pourtant certains arrivaient parfois à se montrer assez intéressant pour qu’un semblant de respect s’installe entre cette personne et Rebecca. Le truc du couloir avait fait rire la Serpentard. D’ailleurs la Serdaigle avait souri à cette annonce. Ce n’était pas tous les jours qu’on entendait des choses pareilles.

    - Et toi ? Je suppose que t'as dû inaugurer chaque pièce de l'école.

    – Non pas exactement, j’ai aussi inauguré l’extérieur si tu veux tout savoir.

    Annonça t-elle avec un petit sourire. C’était étrange d’user de l’humour avec quelqu’un à qui elle n’aurait même pas adressé la parole quelques jours plus tôt. Oui c’est vrai que la belle avait testé pas mal d’endroit, pas tous, mais un grand nombre. Elle aimait d’ailleurs beaucoup l’extérieur. C’était assez agréable l’air pur comme on le disait.

    *Rebecca, tu ne changeras donc jamais.*

    Non elle ne changerait pas, du moins pas de sitôt. Elle aimait bien sa vie comme elle était. Ne pas se prendre la tête avec qui que ce soit. Ne pas être tenue en laisse par un garçon. Rester libre et décider soi même de sa vie. Choisir avec qui on couche, comme si on choisissait un film. Beaucoup la critiquait pour ça mais elle ne faisait rien de mal, elle faisait ce qu’elle voulait. Et puis pour ceux qui disaient qu’elle détruisait des couples, elle ne le voyait pas comme ça non plus. Si un homme succombait aussi vite à son charme, c’est qu’il n’aimait pas assez celle avec qui il était en couple voilà tout.

    – Le couloir, avec Tudor ? C’est vrai qu’il aime les endroits sordides celui là.

    Lança t-elle avec le sourire. Quand on regardait de l’extérieur, on avait l’impression d’une bonne petite conversation. Et c’est ce que c’était. Rebecca aurait surement du mal à l’avouer à voix haute mais elle aimait bien la compagnie de l’ex-préfète des Serpentard.

    - Franchement coucher avec lui je comprends, mais comment peut-on sortir avec lui ?


________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Lun 1 Avr - 14:36

    - Non pas exactement, j’ai aussi inauguré l’extérieur si tu veux tout savoir.

    Alors ça, elle pouvait dire qu'elle ne s'y attendait pas. Ses sourcils se hausèrent, alors qu'un fin sourire vint se dessiner à coin de ses lèvres. Elle lui avait dit se douter qu'elle avait dû baptiser à peu près chaque endroit de Poudlard et elle lui répondait tout bonnement qu'elle avait testé l'extérieur. Aussi. Et bien, la Serdaigle ne manquait pas de culot pour faire une chose pareil en pleine nature. Un peu plus et elle l'aurait confondu à un bonobo. Athalie et Rebecca faisaient toujours face au miroir, se regardant via celui-ci.

    - Le couloir, avec Tudor ?

    Athalie se crispa.

    - C’est vrai qu’il aime les endroits sordides celui là.

    Ses dents grinçèrent bien malgré elle et ses poings se serrèrent presque automatiquement, priant pour qu'elle n'ait pas réellement dit ça. Comment osait-elle aborder ce sujet ? Soit elle était plus garce qu'elle ne le pensait, soit elle était tout bonnement inconsciente. Elle voulait vraiment jouer à ce jeu, avec elle ? Bon sang, elles étaient pourtant bien parties, pourquoi avait-il fallu qu'elle la ramène ! Son sourire malicieux s'était estompé et pourtant, celui de McMillan perdurait. Pourquoi ?

    - Franchement coucher avec lui je comprends, mais comment peut-on sortir avec lui ?
    - Ce ne sont pas tes affaires, avait-elle dit presque automatiquement.

    Ce sujet avait beau être mort et enterré, il n'empêchait qu'il était encore douloureux. Elle n'avait plus de mal à parler de Lasz', ce n'était pas ce qui la dérangeait le plus. C'était ce sujet particulier qui la mettait en rogne. Rebecca était celle qui avait mit fin à leur relation. Rectification : Athalie était celle qui avait mit fin à leur relation, Rebecca y avait seulement contribué en rendant la chose officielle. N'empêche qu'elle ne se voyait pas parler de SES moments avec le beau Serpentard quand elle savait que la Serdaigle avait pu avoir bien plus et c'était peut-être ça qui la dérangeait, finalement.

    Elle soupira avant de tourner le dos à sa condisciple tout en se mordant furieusement la lèvre inférieure en jurant contre elle-même. Elle se montrait encore susceptible. Jalouse, même, alors qu'il n'y avait plus lieu de l'être. Elle était passé à autre chose, alors pourquoi ne réussissait-elle pas à en parler ? Parce que c'était Rebecca McMillan fut la seule réponse plausible.

    Le truc, c'était qu'elle commençait à apprécier la compagnie de l'ex-préfète et que ça la rendait malade. Cette fille était franche et n'avait peur de rien et dans un sens, elle lui rappelait fortement elle-même. Elle aussi, emmerdait le monde. Elle non plus, n'en avait rien à foutre des gens.

    - Désolé, grommela-t-elle malgré elle, le dos toujours tourné, bras croisés sur la poitrine.

    On aurait dit qu'elle faisait la tronche. La tronche à son ex-pire-ennemie, c'en était comique. La brune lui demanda de répéter et Athalie se demanda si elle l'avait fait exprès, mais elle fit volte-face malgré tout, la mine toujours un peu boudeuse.

    - J'ai dis « désolé ».

    Elle aurait aimé rajouter "T'es sourde ?" mais elle se ravisa, s'affirmant à elle-même que ça ne ferait qu'empirer les choses. S'excuser pour l'agresser ensuite n'était pas la meilleure idée qui soit.

    - C'est juste que... T'as couché avec Lasz', déclara-t-elle comme si Rebecca n'était pas au courant. En fait, elle l'affirmait à voix haute simplement pour que ça rentre dans sa petite tête blonde. Comme si le dire rendrait la chose plus vraie.

    La cheerleader la prendrait peut-être pour une folle, mais elle s'en fichait. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle aurait aimé qu'elle la comprenne. Pour une fois, elle aurait aimé qu'on la comprenne. Elle ne savait pas si la jeune fille passerait son chemin en lui répondant que oui, elle se l'était tapé comme tout les autres et que, si elle voulait savoir, ça avait été d'enfer, mais elle ésperait secrètement que non.
    Et peut-être que pour la première fois, Rebecca McMillan se mettrait à la place d'Athalie Duchâteau.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Sam 6 Avr - 13:39




    - Ce ne sont pas tes affaires.

    Le ton était donné. Visiblement la jeune fille ne voulait pas parler de ces moments intimes. Pourtant ça n’avait pas l’air de la déranger cinq minutes plus tôt. Ou alors c’était plutôt de Tudor qu’elle n’avait pas envie de parler. Intéressant. C’est vrai que Rebecca s’était enfermée dans les toilettes avec lui devant son nez pour bien s’amuser et la rendre jalouse. Visiblement en plus d’être susceptible, elle était aussi légèrement rancunière. En tout cas, c’était bien du passé pour la jeune fille. Elle ne savait même plus qui avait eu cette idée et pourquoi exactement ils avaient fait ça. De toute façon, ce n’était plus très important. Elle voyait moins souvent Tudor en ce début d’année. Sa nouvelle vie d’étudiant le prenait peut-être trop. Bref, peu importe, elle avait beaucoup d’autres jouets avec qui s’amuser. D’ailleurs il fallait convaincre Aaron de se débaucher un peu pour qu’il lâche l’espace d’une après-midi sa copine du moment.

    *Toujours à vouloir te faire les mecs maqués, il y en a tellement plus qui sont célibataire en plus.*

    Oui peut être bien, mais elle avait l’impression que les hommes en couple était tellement plus intéressant. Ce n’était pas la seule raison évidemment, mais ça en faisait partie. Rebecca aimait aussi découvrir à quels points les gars maqués pouvait être fidèle. Parce que pour l’instant, elle n’en avait pas trouvé beaucoup. On lui reprochait beaucoup de choses mais en même temps, il fallait ouvrir. Un homme qui vous a déjà trompé, vous re-trompera. Enfin, les filles n’avaient pas l’air de comprendre ça. A leurs yeux, les pauvres garçons n’étaient que des victimes de la sulfureuse Rebecca McMillan, pouf officiel de l’école de Poudlard.

    Puis Athalie ayant sans doute remarqué le ton agressif sur lequel elle avait parlé à Rebecca grommela des excuses. Pas de chance, on ne comprenait pas vraiment ce qu’elle avait dit. La Serdaigle lui demanda de répéter. Et finalement elle s’exécuta en parlant cette fois-ci distinctement pour le plus grand bonheur de la jeune fille. Enfin. Rebecca continua à se regarder dans la glace, jetant de temps en temps quelques coups d’œil à la Serpentard.

    - C'est juste que... T'as couché avec Lasz'.

    Alors que c’était son petit ami. Et c’est seulement en discutant avec elle de ça, que la jeune fille se rendit compte qu’elle avait pu lui faire de mal. Oui elle avait couché avec lui et n’avait pas vraiment pensé aux conséquences ou alors s’en fichait complètement sur le coup. Elle ne se mettait jamais à la place de ses victimes, il n’y avait jamais pensé à vrai dire. Mais à ce moment là, en regardant et en entendant Athalie le dire, c’est comme si elle ressentait elle-même le mal qu’elle avait pu avoir. Cela ne changerait surement rien à ses habitudes mais en tout cas, cela changeait quelque peu sa vision sur cette histoire et sur cette fille.

    *Serais-tu capable d’avoir un cœur finalement Rebecca*

    Peut-être ou peut-être pas. Dur à savoir, dur à comprendre. En tout cas, les paroles avaient remuer la belle Serdaigle. Elle ne voyait plus Athalie de la même façon. Elle n’était plus cette fille qu’elle avait ridiculisée dans le passé et qu’elle méprisait comme toutes les autres. C’était comme si elle était finalement quelqu’un à part entière, son égal en quelque sorte. Comme elle aurait du l’être dés le début.

    – Je suis désolé. Je ne voulais pas te froisser.

    Annonça la jeune fille tranquillement. Etrange surtout de la part de quelqu’un qui n’avait surement jamais prononcé de mot. Surtout pour le dire à quelqu’un d’autre. Rebecca s’était même surprise en entendant ses paroles. Mais elle avait blessé la jeune fille et elle n’allait pas faire l’autruche simplement parce qu’elle ne voulait pas reconnaître ses tords.

    *Deviendrais-tu humaine, petit robot ?*

    Rebecca se retourna vers la Serpentard. Elle ne la regardait plus à travers le miroir mais maintenant vraiment dans les yeux. Elle voulait qu’Athalie Duchâteau sache que ce n’était pas des paroles en l’air et qu’elle était vraiment sincère. Après tout, qui a dit qu’une garce ne pouvait faire preuve d’humanité également.

    – D’ailleurs, tu es avec Wood maintenant, c’est ça ?

    Demanda la jeune fille.

    – Tu as déjà été vraiment amoureuse ?



________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    Dim 21 Avr - 11:36

    - Je suis désolé. Je ne voulais pas te froisser.

    Arrêt sur l'image. Que venait-elle de dire..? La brune venait vraiment de s'excuser auprès de la Serpentard ? Est-ce que c'était censé être "normal" ou bel et bien surréaliste comme Athalie le pensait ? Dire qu'elle était étonnée serait un euphémisme. Et elle parvint malgré tout à cacher son trouble. Etrange... Alors au lieu d'ouvrir grand les yeux et la bouche pour lui demander de répéter, elle se contenta de garder une mine impassible.

    La Serdaigle s'était tournée vers elle et avait plongé son regard dans le sien comme pour maintenir ses paroles. Elle ne les retirait pas, elle avait presque l'air sincère, ainsi. Le pensait-elle sérieusement ? Ou était-ce encore un de ses plan machiavélique pour mieux la détruire ? Aussi étrange que cela puisse paraître, la Serpy croyait aux paroles qui, selon elle, devaient se faire très rare venant de la bouche de Rebecca McMillan. Mais soit.

    Athalie ne savait pas quoi répondre à cela, alors elle contenta d'hocher lentement la tête, la remerciant silencieusement de... s'excuser ? Probablement. Non seulement elle s'excusait mais en plus, elle avait l'air de croire en ses propres paroles.

    - D’ailleurs, tu es avec Wood maintenant, c’est ça ?

    Deuxième coup qu'elle reçut en plein dans la poitrine. Décidemment, la Serdaigle avait le chic pour parler des sujets qui fâchaient. Athalie avait cette impression d'être constamment en apné lorsque celle-ci lui adressait la parole. Le faisait-elle exprès ou était-elle inconsciente à ce point ? Naïve ? Tout le monde l'était un jour.

    Cela faisait un bout de temps, maintenant, qu'elle ne L'avait pas vu. Elle n'avait jamais été avec Lui et ne le serait jamais. Alors pourquoi cette question lui faisait si mal ? Et comment diable, Rebecca était au courant qu'une quelconque relation avait pu avoir lieu entre les deux adolescents ? Elle la détestait pour ça, cette fille était toujours au courant de tout.

    - Tu as déjà été vraiment amoureuse ?

    Est-ce qu'elle s'arrêtait un jour, au moins ? Athalie se savait curieuse mais la brune avait l'air de vouloir la dépasser, même sur ce point. Elle posait un peu trop de questions à son goût... Et contrairement aux siennes, celles-ci lui paraissait beaucoup plus intimes que toutes les autres. Elle n'était même pas certaine de connaître la réponse. Comment pouvait-on savoir ce genre de chose ? Tout était si compliqué. Les sentiments se mélangeaient toujours entre eux de sorte à ce que l'on se perde dans tout ce bordel.

    - Non.

    C'était la réponse qu'elle avait jugé être la plus facile. La plus simple à prononcer. Celle qui demandait le moins d'efforts. Elle ignorait si c'était vrai mais au moins, elle essayait d'y croire. Tentait-elle de se persuader ?

    - Et Il n'était qu'une distraction.

    Elle n'avait pu se résoudre à prononcer son prénom. Ni même son nom. Parce que si elle le disait, ne serait-ce qu'une fois, elle savait que ça ne ferait que le rendre plus réel. Elle le savait. Elle avait fait un effort pourtant, mais elle n'y était pas parvenu. Et elle se fichait que ce détail fasse douter la jolie brune qui se tenait encore en face d'elle. Qu'elle la croie ou non, après tout, elles n'étaient pas encore assez proches pour savoir quand l'une mentait... si ? Elles n'étaient simplement pas assez proches pour se livrer ce genre de secrets qui en devenaient presque tabou. Et même Athalie ne pouvait répondre correctement à ces questions, parce qu'elle doutait elle-même des réponses.

    - ...comme tous les autres, crut-elle bon d'ajouter.

    Et ça, c'était un mensonge ? Probablement. Elle n'était pas comme Rebecca. Elle l'avait été, il y a longtemps mais ce temps était révolu, maintenant. Elle avait changé. Tout avait changé. Et aujourd'hui, plus que jamais, elle se prit à souhaiter être comme elle. Ce qui revenait à redevenir comme elle avait été. Est-ce que la Serdaigle était... heureuse, comme ça ? Elle avait l'air si dépendante, si je-m'en-foutisme qu'elle parvenait à rendre la Serpentard jalouse. Oui, elle l'enviait. Et elle n'avait même plus peur de le dire et de se l'avouer, enfin. Elle l'avait toujours été, finalement. La brune réussissait dans ce que la blonde échouait, simplement parce que celle-ci avait peur, constamment peur. Mais Rebecca n'avait pas peur, elle.

    - Te retourner la question serait inutile, je me trompe ?

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Rebecca/Thalie] Et si ce n'était plus ce que vous croyez ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: 
Poudlard
 :: Deuxième étage :: Toilettes des filles
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit