Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Fitz
MangemortavatarMangemort



MessageSujet: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   Mar 29 Jan - 14:09

Il faisait froid, ici. Quoique lui était bien couvert, par rapport aux autres. Et ça faisait assez flipper, aussi. Même s'il savait qu'il n'était pas le plus à plaindre.
... Par rapport aux autres.

En fait, il ne savait pas comment et pourquoi il avait atterrit là. Enfin pourquoi, si, mais comment, non. Il faisait assez sombre ici, mais l'endroit avait l'air plutôt travaillé dans le genre. Ca donnait une ambiance glauque et sexy à la fois, ce qui faisait un assez bon mélange. Il se demandait s'il les avait drogué, mais finit par se dire que c'était peut-être pas utile, finalement. Il avait croisé McBlake plus tôt dans la journée, ses affaires avaient l'air de bien marché pour lui et c'était tant mieux. Surtout qu'il n'était pas le seul privilégié, du coup. Liam avait déjà fréquenté ses filles, et plutôt deux fois qu'une, même. Mais à cet endroit, c'était clair que non, il n'y avait jamais mis les pieds. Les mains dans les poches, de ses chaussures noires à son col remonté, le mangemort se fondait parfaitement dans la masse, la mine bien plus qu'assurée, l'air de dire : "j'suis un habitué" alors que ce n'était nullement le cas. Enfin techniquement, si, mais pas là, dans cette situation. Autant faire semblant jusqu'au bout. Et puis c'était pas comme s'il en avait besoin. Il avait ce qu'il voulait, quand il voulait. Qui il voulait quand il voulait. Il avait juste besoin de nouveauté, d'un truc qui sorte de l'ordinaire. Et il n'était pas convaincu que c'était ça le mieux, mais au moins, il aurait essayé. Et "qui ne tente rien n'a rien" était l'un de ses proverbes favoris. Surtout quand on savait qu'il avait tout ce qu'il souhaitait, en général.

La déco n'était pas son truc, alors il ne fitt pas vraiment attention à tout ce paysage. En revanche, il observa comme il put les prisons-cages-cellules dans lesquelles les nanas était foutues à longueur de temps. Quelques unes avaient dû déjà s'être échappé pour que Raf' en arrive là. C'était de la séquestration. Mais au point où il en était...
C'était pas qu'il les plaignait mais merde quoi, qu'attendaient-elles pour bouger ? - La moitié avait l'air en mode off, pendant que d'autres faisaient des sourires aguicheurs un peu inquiétant. Certaines avaient l'air d'attendre quelque chose et Liam ne réussissait pas à savoir si c'était leur prince charmant ou leur prochain client. Y'avait plusieurs cellules vides aussi, et il ne fallait pas être un génie pour se douter qu'elles étaient déjàprises. Bon, quoi, fallait choisir, maintenant ? C'était probablement la partie la plus intéressante... Et la plus difficile.
Le mangemort observait tour à tour les jeunes femmes en plissant les yeux afin de dénicher la perle rare. Mais bon, elle se faisait attendre, parce qu'elles avaient beau être plutôt jolies et même très bien foutues, il était difficile, lui aussi.
Peut-être trop.

...

Celui-ci affichait maintenant un air totalement blasé, n'ayant pas trouvé son bonheur dans tout ce bordel. C'était le mot. Et ça le contrariait beaucoup, ça. Il perdait patience et c'était bon pour personne ici. Sauf qu'une couleur éclatante vint déconcentrer son esprit malsain.
Et ces yeux...

Revigorant ses poumons, il se mit en quête de sa trouvaille, marchant d'un pas toujours aussi lent pour avoir l'air détendu alors qu'il jubilait à l'intérieur. Ses derniers pas se firent plus insistants et quand il arriva au bout du chemin, il colla son front contre les barreaux froids, attendant qu'elle lève machinalement les yeux vers lui.
... Elle avait l'air si différente des autres...
Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne lui réservait pas le même sort que toutes. Après tout, chacun sa merde.

Sourire satisfait, inquiétant, mais toujours charmeur, soupir de contentement, carrément fier de son futur-nouveau jouet.

- Toi.

Juste un murmure, si séduisant à l'écoute (surtout à ses oreilles à lui), mais qui lui paraitrait probablement, à elle, comme un énième mot salace. Ils voulaient tous dire la même chose, de toute façon.

- Tu dois être chanceuse, tu sais.

A moins que ce ne soit lui ?
Rire intérieur et convaincu.

Signe au mec qui avait le pouvoir - selon lui - mais qu'il plaignait le plus. Celui qui s'occupait de leur enfermement. Celui qui était chargé de s'assurer qu'elles ne s'évaderaient pas. Celui qui avait les clefs. Celui qui avait le loisir de pouvoir les mater chaque jour, sans jamais pouvoir les toucher. Quel supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora Murdoc
Forces Sorcières IntérieuresavatarForces Sorcières Intérieures
Ambition make us whooores.


MessageSujet: Re: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   Mer 30 Jan - 14:48

Temporairement inutile. Enfin, son optimisme étrange lui faisait croire dur comme fer à ce "temporairement". Et d'un tout autre point de vue tout aussi bizarre, elle appréhendais cette potentielle descente des FSI pour "l'arracher" de ce trou à rat. Pas qu'elle aimait ce job, devenu captivité gratuite, qui au final la laissait particulièrement indifférente, mais elle s'était, disons... Attachée à ses collègues. Non, ce serait mentir, elle ne les voyait pas à cause des barreaux...
Non. D'une manière incompréhensible, elle s'était attachée à son boss. Dire que Rafael McBlake était haï autant que Voldie à son époque, par les FSI comme par les gens du commun qui tremblaient pour leurs filles... Mais il n'avait pas si mauvais fond, n'est-ce pas...?

La porte grinça, pas lourds résonnant. Ici, nulle compétition, nulle fille tentant de supplanter les autres. Pour y gagner quoi ? Un peu de chocolat à l'occaz quand l'un des Mangemorts avait le béguin pour vous.
Mais aucune des filles n'était spécialement apprêtée, il n'y avait aucun challenge, ce n'était plus un job. Elles étaient prisonnières de guerre, à disposition.

McBlake l'avait placée dans la dernière cellule, sous prétexte qu'elle était la dernière arrivée. Quelque part, elle prenait ça pour une preuve d'affection : les mecs qui trainaient le coin se servaient souvent dans les premières cellules.
Mais pas ce mec-là, apparemment. Ses pas se rapprochaient, ses semelles couinant un peu sur le sol lisse. L'air désapointé, puis il la fixa. Elle connaissait ces yeux, elle en avait croisé tellement...
Ses pas semblaient plus lourds, à mesure qu'il se rapprochait, qu'il appuyait son front contre les barreaux à la manière d'un prédateur. Elle releva la tête, blasée ; elle connaissait désormais trop les réactions des hommes pour savoir ce qu'il voulaient, et les dominant n'aimaient jamais les soumises. Presque un réflexe. Réflexe de catin...

Au moins n'était-il pas dégueulasse façon Sully Wrong of Derby. Gueule d'enfant gâté. C'était un peu inquiétant, car ces types étaient généralement d'imprévisibles capricieux.

- Toi.

*Okay, t'es du genre à parler pendant l'turbin.*

Elle se contenta d'hausser un sourcil, comme pour ébranler sa trop grande confiance en lui. C'était ce qu'ils aimaient, comme après ils aimaient avoir la preuve qu'ils avaient raison en la faisant crier. Elle n'était qu'une actrice porno, au final. Une très bonne actrice.

- Tu dois être chanceuse, tu sais.

Ce fut à son tour d'arborer un sourire sarcastique, rendu un peu inquiétant par sa lèvre encore tuméfiée d'un coup de poing de McBlake. Le prix à payer pour pas crever, si elle avait bien compris.

- Mais oui, mais oui...

Tandis qu'il appelait le surnommé "Médor" pour lui ouvrir, elle se rendit compte que, même si ça ne la dérangeait pas plus que ça d'être dans cette situation, elle en était devenue singulièrement blasée. Toujours la même chose... Seule la perspective de quitter la division la réjouissait. Et généralement c'était pour le lit de McBlake... Manque de créativité, certes, mais ça ne sonnait pas comme du taf. Parce qu'elle se retrouvait ailleurs, sûrement... Sûrement.

Alors sans un mot, elle se dirigea machinalement vers les escaliers. Elle aimait prendre l'une des deux chambres du haut, les seules à être pourvues de lucarnes donnant sur le ciel... Et elle savait par expérience que son client pouvait la mater tout son soûl tandis qu'ils grimpaient. C'est un métier, que croyez-vous.

Ouvrir la porte sur une chambre un peu miteuse, aux murs tendus de velours pourpre façon bordel des années 30.

- ... Evidemment, c'est plus glauque que l'île aux... Enfin, que la Maison.

Elle se tourna vers lui, l'analysant un peu. Il semblait pas habitué aux mouroirs ou à se salir dans les bas-fonds. Un habitué du sexe payant, peut-être, mais propre.

- Eh ouais, t'iras au bordel la prochaine fois, sugah.

Elle s'assit sur le lit, respectant la règle selon laquelle il était censé disposer d'elle comme il le souhaitait. En tant que traitre, elle était supposée fermer sa mouille, mais elle ne put s'empêcher, quitte à prendre d'autres coups dans la face :

- C'passe quoi dehors ? Vous avez pas encore gagné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Fitz
MangemortavatarMangemort



MessageSujet: Re: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   Mer 30 Jan - 17:39

Ce fut avec un immense plaisir qu'il se laissa entrainer dans les escaliers à sa suite, apprenant de plus en plus de choses sur elle... Du moins, physiquement. Elle était quand même sexy dans ses vêtements - ou ce qu'il en restait - pas mal du tout, et il se retint presque de la prendre dans les escaliers, là, maintenant. Ou du moins, la pousser pour qu'elle accélère un peu, ce qui aurait sûrement été plus soft. Mais puisqu'il était patient, il réussit à attendre jusque l'ouverture de la porte.

- ... Evidemment, c'est plus glauque que l'île aux... Enfin, que la Maison.

Rire intérieur. C'est pas qu'il avait remarqué, mais un peu quand même. Merci de l'info, jeunette. C'est pas comme si elle doutait de sa déjà venue à la Maison, comme elle disait. C'est vrai que la chambre était pas super luxueuse. Par rapport à ce qu'il connaissait, surtout. McBlake avait peut-être des efforts à faire de ce côté là. Y'avait des hommes qui se fichaient de l'endroit tant qu'il y avait une nana pour leur tenir compagnie. Liam avait de la classe, lui. Et il aimait le propre. Ce qui manquait un peu, ici.

- Eh ouais, t'iras au bordel la prochaine fois, sugah.

Il avait une sainte horreur qu'on lui dise ce qu'il devait faire et où il devait aller.

*Tu l'as ramènes un peu trop pour une p*te.*

Et puis c'était une vraie, au moins ? Garantie 100% ? Ni échanges, ni remboursés..? En gros, la pire arnaque, ou peut être que c'était lui qui était pas net. Elle avait un beau visage, un corps à faire baver la plupart des mecs normaux, mais elle parlait trop. Ca devrait pas poser trop de problèmes, il savait les faire taire.
Surtout qu'il perdait un peu patience, maintenant. Et de temps, aussi. Son temps était précieux. Très précieux.

La rouquine s'assit sur le lit en mode open bar. C'était le signe pour dire qu'il avait le droit d'y aller ? Il faillit faire un pas en avant - parce qu'il en pouvait plus là - mais damné, elle pouvait pas s'empêcher de parler.

- C'passe quoi dehors ? Vous avez pas encore gagné ?

Et en plus, THE question, quoi. Et sinon, c'est quand qu'elle se mêlait de ses affaires, à elle ? Elle pouvait pas se contenter de faire son boulot ? Merde quoi, s'il avait eu envie de parler, il serait aller voir un psy. Elle voulait faire la causette. Et bien il adorait parler - surtout de lui - mais pas maintenant, ni même ici.

- Tu poses trop de questions, chérie.

D'un côté, c'est vrai que c'était chiant une poupée de chiffon. Genre une meuf qui se laissait faire en tout. Le truc, c'est que là, il avait pas forcément envie de faire joujou. Okay, Liam avait toujours envie de jouer. Mais ça lui plaisait pas qu'une cocotte essaie de le dominer. Non, ça, il aimait pas du tout.

D'un pas trainant et lent à la frustrer, il vint s'arrêter juste devant elle, collant ses jambes contre ses genoux pliés, la toisant du regard du haut, signe que c'était lui qui dominait, ici. Evidemment, elle suivit son regard, tandis que lui ne la quittait pas des yeux. Il n'y avait beau avoir que ses jambes collés à ses jambes à elle, son niveau de testostérone venait considérablement d'augmenter.

*Fait chier.*

Patient - ou pas - d'ordinaire mais impatient dans cette situation précise, le mangemort se laissa aller sur elle, l'entrainant sur le lit, s'allongeant sur elle sans aucun mouvement brusque toutefois. Peut-être plus tard.

Ses mains de part et d'autre de son fin visage maquillée comme elle devait probablement l'être, il fit attention à ne pas mettre tout son poids sur elle, presque de peur de la casser. Il mit quelque seconde à réagir, se perdant dans ses yeux bien trop longtemps.

- Et tu parles trop, accessoirement.

... avant de succomber comme tous les autres.
Il embrassa d'abord ses lèvres (sans savoir s'il avait vraiment le droit) bien trop tentantes pour qu'il puisse résister - après tout ce n'était qu'un homme - elles étaient si bien tracées qu'on aurait dit qu'elles avaient été dessinées. Il ne se passa pas bien longtemps avant qu'il en veuille plus. Il en voulait toujours plus. Ses mains vinrent se balader à peu près partout sur son corps aux courbes délicieuses sans qu'il ne s'en rende vraiment compte.

Le truc, c'est qu'il avait envie de parler, maintenant.
Putain, il avait réfléchit à ce qu'elle avait dit. Et réfléchir à autre chose, bah, ça le faisait carrément débander.

*Putain.*

Soupir exaspéré. Il détacha ses lèvres des siennes, puisque de toute façon, elle avait sûrement sentit la baisse de passion dans ses gestes trop imprécis. Il se redressa sur lui-même, se retrouvant à genoux mais toujours sur elle, les jambes aux deux extrémités de ses hanches.

"Vous avez pas encore gagné ?"
Vous. Vous. Vous. Vous. Vous. Vous. Vous. Vous.

Elle était pas de leur côté, n'est-ce pas ? Minute, depuis quand il s'intéressait aux affiliations des uns et des autres ? Et c'est à cause de ça, qu'il la touchait plus, là ? Non mais, c'était quoi, ce mec ? Depuis quand il s'intéressait à ce qu'il baisait ?
Et à moins qu'elle ne fasse quelque chose qui le remette en action, il était contrarié, maintenant.

Sa gorge était sèche, tout comme le ton qu'il adoptait. Plus aucune intonation sensuelle ne se distinguait dans ses mots.

- T'es de quel côté, exactement ?

Et puis il était pas censé en avoir rien à branler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandora Murdoc
Forces Sorcières IntérieuresavatarForces Sorcières Intérieures
Ambition make us whooores.


MessageSujet: Re: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   Jeu 31 Jan - 15:00

- Tu poses trop de questions, chérie.

Pandora fit une moue de petite fille contrariée. Qu'ils étaient ennuyeux ces types en rut... Résignée, elle se dit avec amertume qu'aujourd'hui ne serait qu'un jour de baise comme les autres, et commença à espérer que son patron viendrait faire "l'état des lieux", ce soir. Et l'embarquerait avec lui. Cette touche d'espérance lui fit relever un visage plus avenant vers son "client" - faute d'un autre terme - du jour. Il était venu lentement se coller à elle, la toisant de toute sa hauteur, visiblement satisfait de la relation mangemort-dominant versus otage dominée. Un sourire un peu pervers de la part de la rouquine et une vague de chaleur irradia son bas-ventre, situé précisément à hauteur de son visage.

Il la renversa sur le lit, un peu trop prévisible. Bon au moins avait-il le mérite de ne pas être moche, celui-la. On se console comme on peut de son ennui... Il se révélait plutôt tendre, et soucieux d'imprimer Pandora dans sa mémoire, vu comme il la dévisageait soudain... Elle ne cilla pas. Toujours leur donner ce qu'ils veulent, même lorsqu'on n'est plus payée pour ça...

- Et tu parles trop, accessoirement.

Elle eut un mouvement de recule lorsqu'il l'embrassa. Avant, pourtant, ça ne la dérangeait pas... Avant quoi, déjà ? Dieu merci, il avait reporté son attention sur son corps, à présent, et elle s'efforçait de réagir comme il l'espérait - silencieusement, donc.
... A moins que pour la première fois depuis qu'elle faisait ça elle n'ait tout faux, car il semblait ne plus avoir envie de rien, subitement.

*Fuck, s'il se plaint j'vais m'en reprendre une.*

Il se remit en position assise, clairement contrarié. Pandora poussa un infime soupir et reporta son attention sur le bout de ciel de la lucarne. Sans doute paraîtrait-elle ennuyée - une façon comme une autre de lui refiler la faute. Elle était terriblement lassée de tout aujourd'hui, en même temps, et franchement, peu lui importaient les désordres hormonaux d'un richou capricieux.

- T'es de quel côté, exactement ?

- Hein ?

Il avait l'air presque en colère. En tout cas, il ne semblait plus chercher à jouer le prédateur sexuel. Pandora eut un sourire désolé pour lui et se redressa sur les coudes, le regardant avec une certaine douceur blasée.

- C'est la première fois que tu viens ici, n'est-ce pas...?

Elle poussa un soupir un peu triste, comme se préparant à lui ôter toute illusion - et elle espérait pour lui, mais surtout pour elle-même, que McBlake ne l'avait pas roulé en le faisant payer.

- ... Aucune des filles ici n'est de votre côté. C'est pour ça qu'y'a des barreaux. C'est juste un peu moins glauque que vos cellules, d'après c'que Raf m'en a dit. Au moins on a l'chauffage... Enfin, on reste pas moins des prisonnières de guerre. Peut importe la faute, qu'on soit membre de l'ordre du phénix, Auror, juste sang-de-bourbe, ou... Ou espionnes et traîtres.

Elle s'adressait les trois derniers termes, même si au fond elle n'était pas à proprement parler une traître. Mais elle considérait tout de même qu'elle avait trahit la confiance de McBlake - et qu'elle continuait, car ne pouvait renoncer à son allégeance.

- C'quoi ton nom, sugah ?

Elle avait subitement l'impression de garder un petit garçon, et se demandait s'il était temps de mettre le masque de "mère compatissante".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam Fitz
MangemortavatarMangemort



MessageSujet: Re: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   Sam 2 Fév - 13:54

- Hein ?

*Elle est si compliquée à comprendre, ma question..?*

Celle qui se trouvait allongée - toujours sous lui techniquement - se redressa sur les coudes et il eut presque envie de la repousser pour qu'elle se re-retrouve la tête sur la paillasse.
Une simple envie qu'il ne mit pas à exécution.

Elle eut un sourire mal placé qu'il ne comprit pas et auquel il répondit par un sourire forcé encore plus étrange, mêlé à une sorte de grimace qui lui donnait un air du genre savant-fou.

- C'est la première fois que tu viens ici, n'est-ce pas...?

*Merde, ça se voit tant que ça ?*

Lui qui voulait se fondre dans la masse et donner l'impression que c'était un habitué de ce machin. Peut-être que sa trop belle gueule le trahissait. Sa classe inné, aussi. Et puis le fait de lui avoir poser c'te question, qui était complètement stupide. Surtout qu'il connaissait déjà la réponse, avant même de la lui avoir posé.

Elle poussa un soupir, et il n'en devina pas la raison. Il ne la chercha même pas.

- ... Aucune des filles ici n'est de votre côté. C'est pour ça qu'y'a des barreaux. C'est juste un peu moins glauque que vos cellules, d'après c'que Raf m'en a dit. Au moins on a l'chauffage... Enfin, on reste pas moins des prisonnières de guerre. Peut importe la faute, qu'on soit membre de l'ordre du phénix, Auror, juste sang-de-bourbe, ou... Ou espionnes et traîtres.

*... T'sais que tu passes pour un inculte, là ?*

Okay, il venait de s'taper la honte en même pas trois secondes. Maintenant, fallait assumer jusqu'au bout.
D'accord..?

Nan, impossible. Il détestait passer pour le débile de première, surtout qu'il ne l'était pas. Mais là, putain ce qu'il avait pu réagir bêtement.
Du coup, en réfléchissant à ses paroles, il se demandait si c'était une sang de bourbe... Et dans quelle catégorie elle se trouvait.
Mais il s'en fichait, tant qu'il pouvait toujours en faire ce qu'il voulait.

Elle paraissait bien plus intelligente que toutes les nanas comme elle à qui il avait eu à faire. Plus réaliste, aussi. Elle avait l'air de savoir de quoi elle parlait, et il ne savait pas si c'était une bonne chose, ou pas.
Ne surtout pas refaire les mêmes erreurs.

*Poses plus de questions, du con.*

- C'quoi ton nom, sugah ?

Il haussa soudainement un sourcil, perplexe. En quoi le savoir lui serait utile ? A moins qu'elle aimait crier le prénom du mec qui la prenait ?
Bof, elle avait qu'à inventer, ça ne le dérangeait pas.
Tant qu'elle arrêtait de l'appeler Sugah.

- C'est bon, j'le savais, j'suis pas con, fit-il d'un ton ennuyé en levant les yeux au ciel. C'est pas c'que j'voulais dire.

Jouer la carte du mec blasé qui avait écouté jusqu'au bout sans l'interrompre, alors qu'il savait déjà tout ça.
... Et prier pour qu'elle ne devine pas que c'était un sombre crétin qui détestait avoir tort et ne pas savoir certaines choses.

- Laisse tomber.

D'un main, il la poussa simplement en arrière et elle se retrouva complètement allongée. Encore.
Sauf qu'il ne fit pas l'effort de se remettre sur elle pour continuer ce qu'il avait entamé, et se contenta de passer une jambe de l'autre côté de sa taille, afin de s'allonger à côté d'elle, observant le plafond comme la rouquine l'avait fait un peu avant en se demandant ce qu'il avait de si intéressant.

A les voir comme ça, on aurait pu penser qu'ils venaient de terminer ce pourquoi il était là, à la base. Genre essoufflés, et tout. Sauf qu'ils ne l'étaient pas. Et on ne devinait pas qu'ils n'avaient pas vraiment commencer. A moins que le port de leurs habits les trompait.

Il posa un bras sur ses yeux, comme s'il venait de s'installer dans une prairie d'été et que le soleil le gênait. Dire qu'il avait l'air endormi.
... Dans une chambre de prostituée.

- T'as qu'à m'appeler Beau-gosse, ça suffira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Liam Fitz & Pandora Murdoc] « You know, I'm no good. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RECRUTEMENT : Le royaume de Pandora
» Yume No Pandora ~
» Fitz Arthiew [Pouffy]
» [MAJ] Pandora No Kokoro...
» Où lire Pandora hearts?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: 
Reste du monde
 :: Royaume-Uni :: Ecosse :: QG des Mangemorts
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit