Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Jeu 16 Aoû - 16:36

Athalie s'apprêtait à se baisser d'un rapide mouvement afin d'éviter une assiette qui virevoltait dans sa direction, quand on l'attrapa subitement par le poignet. Elle se retourna en fronçant les sourcils, prête à décocher une droite à celui qui venait de faire ce geste, quand elle apperçut que ce n'était autre que Jake.

- Joli T-shirt. On en trouve pas des comme ça dans les boutiques connues. Je suis jaloux. Transparent et coloré. C'est une nouvelle mode ?

- J-Jake ?

Elle entrouvrit les lèvres, presque étonnée de le voir ici, tandis qu'elle jetait un coup d'oeil bref à son t-shirt sale, avant de reporter son attention sur le Serdaigle. Ses yeux déviaient sur son poignet qu'il serrait d'une seule main. Que lui voulait-il encore ? Quand était la dernière fois qu'ils s'étaient croisés tout les deux ? Au parc ? Ah non, à la sortie du Tdp. Quoiqu'ils s'étaient adressé la parole très brèvement, pour ne pas dire presque pas puisqu'Athalie avait rapidement regagné les dortoirs ce jour-là. Elle décida de ne pas prendre sa première remarque comme une réfléxion désobligeante. Elle était de bonne humeur il y avait cinq minutes de cela, ou peut-être dix, quand Rebecca n'avait pas encore cherché à faire sortir Thalie de ses gongs. Rester calme. Et puis Jake n'y était pour rien. Celui-ci venait de la tirer par le bras, la rapprochant un peu plus de lui.

- Que dis-tu ... d'aller ailleurs ? Simple proposition.

Elle fronça les sourcils d'incompréhension, pas vraiment choquée par sa proposition mais plutôt par le ton étrangement neutre qu'il avait employé. N'était-il pas aussi fâché qu'il l'avait dit ? Qu'elle le pensait ? Il lui avait pourtant prouvé le contraire à plusieurs reprises... Mais c'est vrai que même à la sortie du Tdp, il n'avait pas cherché à la provoquer. Du moins, trop méchamment. Une petite voix dans sa tête ne cessait pas de lui répéter qu'il n'était pas sincère, qu'il jouait un rôle.

Elle balaya la grande salle du regard, observant les élèves qui balançaient encore de la nourriture partout, à la vue des murs qui commençaient à se colorer, puis elle tourna la tête en direction de Rebecca, la toisant d'un regard froid, même si celle-là n'avait pas le regard porté en sa direction.

*Un autre jour. Elle ne perd rien pour attendre.*

Elle se retourna vers Jake et plongea son regard clair dans le sien, avant d'entreprendre de se défaire de l'emprise que celui-ci avait sur lui. Pas brusquement, un geste simple, comme pour lui montrer qu'elle ne s'enfuira pas. Ce n'était absolument pas son genre d'ailleurs. De fuir... Mais il fallait qu'il cesse cela, tout en reculant de quelques centimètres, elle lui jeta un regard qui voulait dire "Il faut que tu arrêtes ça : m'attraper le poignet, me plaquer contre un mur... ou un arbre ! Calme tes ardeurs, tu veux." Mais elle n'était pas sûre qu'il comprenne le sens exacte de ses pensées. Probablement prise d'une montée soudaine d'adrénaline, elle prit la main de Jake dans la sienne, avant de murmurer près de lui :

- Viens.

Elle l’entraîna hors de la grande salle, loin des agitations qui commençaient toutefois à se calmer, ne sachant pas réellement où elle l'emmenait. Un endroit sûr et calme. Les couloirs ? Non, elle en avait assez. A chaque fois qu'elle passait dans l'un d'eux, elle ne pouvait s'empêcher de repenser au moment où Jake l'avait brusquement plaqué contre l'un des murs, à la limite de l'étouffement et d'Amber qui essayait tant bien que mal de la protéger de son emprise. Elle se surprenait parfois elle-même d'être obnubilé par ça.

Elle traversait les couloirs, pivotant sur ses pieds à chaque portes afin de voir où cela menait, tandis qu'à cet instant, elle montait les marches du grand escalier, tenant toujours Jake par la main. C'était étrange la sensation qu'elle éprouvait quand elle était en contact avec lui. Ça ne ressemblait en rien à une sorte d'amitié naissante et elle ne voulait absolument pas que ça le soit. Le Serdaigle était quelqu'un d'imprévisible. Un peu comme elle parfois... A la différence que lui était carrément sur ses gardes à chaque seconde et constamment sur la défensive. Elle détestait son côté brutal, surtout envers elle. Elle ne comprenait toujours pas ce qui avait bien pu se passer pour qu'il ait autant besoin de se défouler et user de ses points. Et puis, il montrait également une autre facette de son caractère... Le problème, c'est qu'elle ignorait s'il était sincère. Jake ne faisait rien sans raison, sans un but précis. Rien sans rien.

Arrivée au troisième étage, Athalie se souvint d'une des portes qui n'étaient jamais fermés à clés. Elle s'était trompé d'endroit un jour et celle-ci était ouverte alors qu'il n'y avait personne à l'intérieur. Elle se demanda une seconde si celle-ci l'était encore et essaya de l'ouvrir. Un léger déclic l'informa que oui et elle s'y engouffra, entraînant Jake à sa suite. Lâchant enfin sa main, elle referma doucement la porte derrière elle afin de ne pas être repéré, au cas où ils n'avaient pas le droit de rester ici.

Quand elle se retourna, la salle était assez grande. Oui, en fait, c'était une salle de classe, probablement peu utilisé à première vu. Elle fit quelques pas à l'intérieur, jetant un bref coup d'oeil à la fenêtre, admirant l'extérieur un instant avant de se diriger vers le fond de la salle. Elle tira sur son t-shirt, apercevant avec plus de détails la tâche immonde se trouvant sur celui-ci. En plus de dévoiler une partie de son sous-vêtement, une couleur orangeâtre complétait ce magnifique tableau.

- Je vais la tuer cette pimbêche à deux balles. Je vais me la faire. Elle perd rien pour attendre.

Elle se tourna vers Jake, cette fois contrariée de s'être laisser entraîner ici. Quoique c'était elle qui avait le choix... Toutefois, elle regrettait de ne pas être passé par la case "douche" et "changement de vêtements". Elle essayait tant bien que mal de nettoyer ça, une mine boudeuse aux lèvres. Et quand elle se rendue compte que c'était peine perdue, elle reporta toute son attention sur Jake.

Ses yeux dérivèrent sur la porte close, tandis qu'en un millième de secondes, ses pensées vagabondèrent sur le fait que ce n'était peut-être pas une aussi bonne idée que d'être enfermée avec lui, ici, sachant qu'il était probablement l'élève le plus violent et impulsif de Poudlard. Quoiqu'il suffisait de ne pas le contrarier, ce qui pourrait s'avérer très dur dans le sens où Athalie pouvait s'amuser à le provoquer. Mais c'était loin d'être le moment, surtout que cette fois-ci, Amber ne serait pas là pour prendre partie. La Serpentard s'assit sur l'une des tables en face de là où se tenait Jake tandis qu'elle l'observait du coin de l'oeil.

- Au fait, *Qu'est-ce que tu veux ?* qu'est-ce qu'il y a ?

Question tout à fait approprié à son sens, puisqu'il était probablement venu à sa rencontre pour une raison bien précise. Et en toute curiosité saine, elle se devait de savoir laquelle.

- Je suppose que tu n'es pas venu me voir pour prendre de mes nouvelles...

Un sourire se dessina lentement au coin de ses lèvres, presque malgré elle. Elle n'était pas si naïve, non. Et puis, elle avait marqué un point dans leur relation, c'est elle qui tirait les ficelles et au fond, c'était peut-être ce qui faisait peur à Jake.

- Si c'est à propos de...

*Tes activités extrascolaires.*

- Tu sais quoi...

*T'as qu'à dire "Voldemort" aussi ?*

- Je n'dirai rien, j'te l'ai dit.

Elle se doutait que Jake ne devait pas la porter dans son coeur. Probablement ne lui faisait-il pas confiance... Et pourtant, il le devait. Athalie ne pouvait pas révéler son secret, c'était presque impossible. Et même si elle n'aimait pas cette idée, Amber ne le supporterait pas, comme l'avait bien dit le Serdaigle. Amber était sa meilleure amie, et celle de Jake, également. Athalie éprouvait presque de la jalousie face à cette forte amitié qui unissait ces deux êtres. Mais elle savait que jamais la rouge et or ne la laisserait tomber. Et puis elle ne pouvait les séparer, Amber était presque une soeur pour Jake...

En parlant de soeur, Jill Wood était-elle au courant du statut du Serdaigle ? Elle en doutait. Probablement Jake voulait la protéger... Il faudrait penser à lui poser la question... Une lumière rouge puis une alarme retentit, se faisait entendre dans la tête d'Athalie, proclamant "MAUVAISE IDÉE ! MAUVAISE IDÉE ! JAKE A HORREUR DE PARLER DE SA SOEUR, TU LE SAIS BIEN !" Oui, mieux valait ne pas s'aventurer sur ce terrain dangereux.

Elle se souvint de sa réaction lorsqu'elle avait apprit que Jake était un mangemort.

*Mangemort...*

Elle avait encore du mal à y croire. Cette idée lui déplaisait quelque peu. Elle qui se disait neutre avait été horrifié d'apprendre que le Serdaigle s'était tourné vers le côté obscur... Mais ce n'était pas l'idée même d'être mangemort qui lui faisait si peur. Peut-être simplement le fait que c'était Jake... C'était étrange. Comme si elle refusait qu'il appartienne à tout cela. Malheureusement, c'est ce qu'il était et elle ne pouvait le changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Jeu 16 Aoû - 17:52

Le vacarme était assourdissant, si bien que le temps de réaction de la jeune fille qui pourtant n'était pas extrêmement long, paru durer une éternité. Elle déclara tout d'abord le prénom du serdaigle ce qui lui fit arborer un regard interrogatif. Oui c'était bien lui, ne s'attendait-elle pas à le revoir? Pensait-elle être tranquille? Jake n'était pas ce genre d'homme qui vérifiait une seule fois la fiabilité des choses. C'était l'exact opposé. Peut être ... à la limite de la paranoïa. Mais la serpentarde lui avait bien prouvé qu'il n'était pas encore assez vigilant quant à la curiosité maladive de son entourage. Il fallait qu'il soit sûr, pour se rassurer. D'ordinaire, il n'était pas un homme ressentant une terrible angoisse, mais cette fois-ci, il avait peur, même s'il ne voulait pas se l'avouer, il le savait. Très souvent, il songeait même aux possibilités qui s'offraient à lui, telle que la potion d'amnésie ... Mais Amber ne le verrait pas du même regard que Jake ...

La serpentarde brisa alors l'emprise légère que Jake avait porté sur son poignet quelques secondes auparavant. Un signe de peur peut être? Non, simplement une envie de rester soi même, probablement. Son comportement eut pour effet de faire rire Jake. Les situations comiques semblaient connaître la blonde. T-shirt tâché, comportement hilarant. Il était vrai qu'elle avait du potentiel, mais elle n'arrivait pas à la cheville de Jake. Pas qu'il soit orgueilleux, simplement, il savait reconnaître les choses. Il était un homme et elle une femme. De naissance, les hommes possédaient déjà un avantage. La force. Et ses activités extrascolaires l'avaient énormément aidé également. Il savait néanmoins que certaines femmes avaient plus de force que lui, mais pas elle. En réalité, il la percevait comme une fleur délicate qu'il ne fallait pas froisser. Elle semblait vouloir se préserver de lui, mais Jake n'avait nullement l'intention d'user de violence cette fois-ci, du moins, pour l'instant. Car tout dépendrait une nouvelle fois de ses réactions face à lui.
Saisissant la main de Jake, elle prit l'initiative de les emmener ailleurs.

*Voleuse de plan. *

C'était son idée, mais elle avait été plus rapide que lui pour une fois. Cette action eut comme conséquence de surprendre Jake. Contradiction. Elle le repoussait, puis le repêchait. Son regard plongé dans le sien, ce contact visuel ne faisait que renforcer le premier.
La sensation de sa paume contre la sienne n'était pas désagréable. Une main douce et féminine, et une main brutale et forte.

- Viens.


Pris dans son propre piège. En quelque sorte. Il se faisait mener par une fille, infériorité subite. Désagréablement surprenant. Des sentiments opposés se manifestaient avec leur étrange discrétion. Un sentiment négatif qui signifiait qu'il n'appréciait guère ce retournement de situation léger. Et un sentiment de ... bien être ? Un sentiment qui lui soufflait une bonne humeur.
Transporté par la jeune fille rapidement en dehors de la grande salle, ils parcoururent les étages un à un, couloirs après couloirs qui lui rappelaient aisément l'une de leur entrevue ... mouvementée. La serpentarde, plaquée contre le mur, Jake au bord du ravin qui engendrerait la mort, et Amber. Amber qui avait tout fait stoppé. Fort heureusement pour la blonde. Mais il fallait l'avouer. C'était mieux ainsi qu'avoir une mort sur la conscience, et pas n'importe laquelle ... Celle de la serpentarde qui était la meilleure amie de la perle rouge qu'était Amber.
En temps normal, Jake ne songeait plus aux actes passés, mais cette fois-ci, cela semblait plus fort et rude que lui. Ressasser cet évènement du passé lui procurait un sentiment péjoratif, un sentiment qu'il n'aimait pas. Ce n'était pas des regrets, non c'était tout autre chose ... Une chose qu'il ne pouvait qualifier.
Jake ne savait pas réellement quelles étaient les intentions de la jeune fille qui semblait bien déterminer à trouver un endroit sûr et calme. Ne le craignait-elle dont plus? Mais .. l'avait-elle craint? Pas que Jake s'en souvienne selon les propos qu'elle avait pu déclarer ... Mais peut être tentait-elle de s'en persuader.
Trois étages plus haut, la jeune fille semblait avoir trouver ce que son cœur souhaitait. Et leurs mains restaient encore nouées. Un endroit cloisonné, calme, et .. abandonné. Pénétrant dans la salle, il n'y avait aucun doute quant à l'âme de cette pièce décédée depuis ... des années ? Des chaises rangées par colonne .. Une salle de classe. C'était sûre. Ou alors elle jouait très bien la comédie. Mais elle n'avait plus peur de lui. Ou seulement en apparence. Jake ne savait plus vraiment comment prendre la chose, et surtout comment comprendre la jeune fille qui paraissait ... inaccessible.
Brisant le contact de leur main, elle referma la porte qu'elle avait ouverte quelques secondes, juste avant. Jake la suivait du regard, trouvant de nouveau cette situation .. drôle ? Réalisant quelques pas en direction du fond de la salle, elle s'acharna sur son T-shirt tâché, le frottant comme elle le pouvait tout en exerçant une force sur lui qui dévoila une parti de ses sous vêtements déjà bien visibles. Puis, elle éclata enfin le silence qui commençait à s'installer progressivement :

- Je vais la tuer cette pimbêche à deux balles. Je vais me la faire. Elle perd rien pour attendre.

*En colère?*

Pour une fois que les rôles s'inversaient. Elle semblait furieuse, alors que lui était plutôt serein. Le monde à l'envers. Elle proférait des menaces à l'égard sans doute de celle qui était responsable de l'apparence de son T-shirt plutôt ... transparent ? Ses yeux dérivèrent de nouveau. Saleté de forme. Formes qui ne le laissaient peut être pas indifférent ... Détournant le regard comme pour fuir la réalité, il fixait les murs faisant mine d'observer la salle, avant qu'un nouveau silence ne refasse surface pour être de nouveau chassé du territoire.

- Au fait, qu'est-ce qu'il y a ?

Les mains dans les poches, Jake ne détourna même pas son regard, sachant parfaitement que c'était dangereux. Question tout à fait inutile. Jake était certain que celle-ci savait la raison de sa présence, c'était si logique, si évident.

- Je suppose que tu n'es pas venu me voir pour prendre de mes nouvelles...

Jake arbora alors un sourire assez rapidement, et approuvait en quelque sorte ce qu'elle déclarait si soigneusement. Il venait pour prendre des nouvelles, mais pas celles que l'on a pour habitude de prendre. C'était un tout autre type ..

- Si c'est à propos de...Tu sais quoi... Je n'dirai rien, j'te l'ai dit.

Certes, elle le lui avait promis comme il lui avait demandé, mais après tout, ce n'était que des paroles, rien de concret selon lui. Et qui pourtant le devenait avec les gens qu'il aimait. C'était plus fort que lui, il n'arrivait pas à lui accorder sa confiance, et cela en devenait maladif.
S'approchant doucement d'elle tout en jouant de ses doigts sur les tables, il releva son regard brutalement vers elle, faisant ainsi ressortir sa colère en veilleuse.

-Tu aurais ... aimé ?


Une question qui n'attendait peut être pas de réponse ... Mais qui en attendait peut être une au fond. Se stoppant brutalement en face de la jeune fille, il s'arrangea de façon à ce que ses yeux restent dans les siens.

-Ce ne sont que des paroles. Et ... les paroles ne sont pas .. fiables. Je préfère les actes. Je veux une preuve.

Une sorte de provocation. Il laissa planer un silence de quelques secondes puis reprit pour détendre -ou pas- l'atmosphère qui s’endurcissait.

-Je pourrais te faire passer par la fenêtre, et voir si tu survies. Tu pourrais faire des acrobaties avec ton joli T-shirt. Ensuite je te croirais, peut être...

Il avait déclaré cette phrase d'un ton neutre mais surtout calme et doux, qui inspirait une sorte de confiance mais qui sous entendait également la plaisanterie. Restait à voir comment celle-ci l'interpréterait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Ven 17 Aoû - 16:41

Jake n'y arrivait pas. Il lui était impossible de faire confiance à la Serpentard, elle en était persuadée. Il le voulait sûrement, mais il ne pouvait pas... Il n'y arrivait pas. Il s'approcha lentement de la jeune fille, tel un félin en chasse de sa proie, faisant claquer ses doigts sur les différentes tables qui ne manquaient pas dans cette classe, presque concentré sur ce qu'il faisait - avant de relever vivement la tête et de plonger son regard sombre dans celui, pourtant clair, d'Athalie.

- Tu aurais... aimé ?

Le jeune homme la prenait complètement au dépourvu, c'était certain. Elle essayait tant bien que mal de le cacher, faisant mine de garder un air presque froid. Mais elle ne savait pas comment réagir face à lui. Il changeait si subitement de caractère... d'émotions. Lunatique ? Le mot était faible. Elle mit une seconde avant de comprendre à quoi il faisait allusion. Et elle allait répliquer, mais celui-ci la devança rapidement, ses yeux toujours dans les siens :

- Ce ne sont que des paroles. Et... les paroles ne sont pas... fiables. Je préfère les actes. Je veux une preuve.

Elle n'avait aucune idées du comment elle pourrait faire pour prouver à Jake sa sincérité. Elle avait du mal à le comprendre, cela faisait bien quelques semaines déjà qu'elle avait découvert son secret. Si elle voulait le dénoncer, ne l'aurait-elle pas fait depuis longtemps ? - Dans un sens, elle le comprenait. Des cachotteries telles que les siennes, il ne pouvait se permettre de douter. Il fallait qu'il soit sûr. Certain, qu'elle ne le trahirait pas. Mais elle le comprenait parfaitement. Et à sa place, il lui aurait fallu une preuve à elle aussi. Une chose qui lui permettrait de dormir sur ses deux oreilles et de ne plus douter. Ne pas avoir peur. Ne plus avoir peur. Mais quoi ?

- Je pourrais te faire passer par la fenêtre, et voir si tu survies. Tu pourrais faire des acrobaties avec ton joli T-shirt. Ensuite je te croirais, peut être...

*Des... acrobaties..?*

Cette fois, elle ne cachait pas son étonnement. Elle écarquilla les yeux devant son audace soudaine et entrouvrit les lèvres, prête à répliquer. Sauf qu'aucun sons ne sortaient de sa bouche. Voulait-il jouer avec elle ? Ou peut-être jouer d'elle, tout simplement. Il était tellement compliqué de découvrir à quoi il songeait, ce qu'il pensait.

Perchée sur sa table, Jake debout face à elle, ils étaient pourtant à la même hauteur. Probablement que la table était basse et que Jake était grand. Quoiqu'il en soit, Athalie soupira doucement avant de se remettre sur pied, laissant peu de place entre son corps et celui de Jake. La tête relevé en sa direction pour lui faire face et son coeur qui battait de plus en plus fort. Ces sensations, elle ne les identifiait pas. Elle ne les comprenait pas. Quant-à son regard, il dérivait de celui de Jake à ses lèvres et cela dura plusieurs secondes, tandis qu'elle ponctuait ses gestes dans un murmure :

- Peut-être.

Oui... Non... Peut-être. Ces deux mots représentaient l'incertitude même et elle ignorait ce que Jake allait penser de sa réponse. Mais elle ne voulait pas lui faire le plaisir de ne pas répondre à sa provocation, aussi fine soit-elle. Elle n'avait pas peur de lui. Il fallait qu'il le sache. Il se pensait peut-être plus fort parce qu'il l'était physiquement, mais Athalie était persuadée qu'au fond... C'était bien lui qui redoutait la Serpentard.

Une énième millième de seconde passa, avant que celle-ci ne rompe leur contact visuel afin de s'approcher de la fenêtre. Un sourire caressait la commissure de ses lèvres, tandis qu'elle ouvrait le rideau qui cachait quelque peu la lumière, alors qu'elle se mettait sur la pointe des pieds pour ouvrir la barrière qui se maintenait entre la salle de classe et l'air pur. Entrant à pas de loup dans son jeu, elle reporta alors son attention sur celui-ci, qui n'avait pas bougé de sa place.

- Vas-y, j't'en prie, dit-elle tout en désignant la fenêtre du regard ainsi que d'un mouvement simple de la main.

Elle ne cessait de sourire, plus ou moins amusée face à la situation. Elle devait montrer à Jake que ses paroles étaient quelque peu sottes et presque naïves. Et la situation était plutôt comique dans un sens. Sauf si le Serdaigle la prenait réellement au sérieux... Là, ce serait vite moins drôle.

Athalie s'approcha à nouveau du beau Serdaigle, se tenant face à lui, avec toutefois un périmètre d'écart, non sans le quitter des yeux. C'était un jeu auquel aucun des deux ne se lassait, apparemment. Parce-que, ni Athalie, ni Jake avait pour habitude de baisser les yeux devant l'autre. C'était à celui qui pousserait la douce provocation au mieux... Son regard voyagea vers la table qui se tenait à côté, tandis que ses doigts fins dessinaient une chose inconnu dans le vide.

- A moins que tu ne veuilles jouer avec mon T-shirt...

Elle haussa les épaules.

- Mais je doute que c'est ce qui prouvera mon honnêteté.

Jake était loin d'être en confiance et une petite voix dans sa tête lui déclara qu'il n'était pas prêt de laisser tomber. Autrement dit, il voulait réellement une preuve. Il ne voulait en aucun cas commettre une autre erreur, probablement s'en voulait-il déjà assez de s'être laissé berner par une fille... Jake était vraisemblablement l'un de ces garçons qui se croyaient plus fort que les jeunes filles inoffensives. Mais peut-être pas si innocentes que ça.

Elle ne fit que s'approcher plus encore de Jake, plongeant une énième fois son regard dans le sien, l'air presque désolé pour lui.

- Sois réaliste, Jake...

Réaliste... L'était-il ou vivait-il dans un monde bercé d'illusions ?

- Je... Je n'peux pas te le prouver. Simplement te le promettre. Il faut que tu me crois...

La gorge sèche, elle s'humecta les lèvres.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Ven 17 Aoû - 17:19

Jake avait émis une question qui obtiendrait une réponse probablement floue et peu certaine. Affirmer une réponse positive ou négative face à cette interrogation serait probablement perturbateur, dans les deux cas possibles. Tout semblait être déstabilisant en sa présence, même des actes simples du quotidien pourtant neutre d'ordinaire. La jeune fille en elle même était perturbante ... Une personnalité pourtant banale, du moins en apparence, car Jake ne savait pas quel était son réel caractère. Tâche difficile à réaliser puisque tous deux ne cessaient de jouer au chat et à la souris, se montrant agréable envers l'autre durant une période, puis taquin voir même violent tant dans les paroles que les actes. Violence physique et psychologique, déséquilibre physique et psychologique. Dans chacun des cas, ces deux parties différentes étaient atteintes.
La jeune fille paraissait immobile et identique à elle même quelques secondes auparavant, laissant ainsi comme conclusion que les paroles de Jake la laissait indifférente. Réellement ? Doute. Jake n'arrivait plus à déceler le vrai du faux. Comédie ou réalité?
Toutefois, rangeant son costume de statue dans les coulisses, la serpentarde daigna enfin réagir à la dernière déclaration de Jake, légèrement provocatrice, ou totalement énervante. Des yeux ronds, écarquillés, démontrant encore plus la profondeur de ceux ci et leur clarté. Des yeux hypnotiseurs. Tentant de rétorquer à ses propos, la jeune fille ouvrit ses lèvres, mais elle se trouvait dans l'incapacité même de dire quoique ce soit. Tandis que celle-ci se relever, Jake luttait intérieurement contre l'envie oppressante qu'était de regarder ses lèvres ou même sa poitrine. Se rapprochant dangereusement de Jake, la serpentarde ne laissait un espace que très insuffisant pour une troisième personne.

*Ne plus jamais venir avec elle dans un endroit fermée. Plus jamais.*


Une pensée que Jake voulait morte. Il ne voulait pas penser ce genre de chose, et encore moins vis à vis d'elle, car cela sous entendait fortement qu'il ressentait des envies, peut être ... étonnantes? Ses yeux semblaient alors fixés pour l'éternité dans les siens. Simple question de défi. Il détestait baisser le regard en premier. Duel.

- Peut-être.

Un murmure. Un souffle. Une réponse. Floue et attendue. Aucune surprise. Il s'attendait à cette réponse, ou il attendait cette réponse. Oui, c'était plutôt cette seconde option. Brisant encore une fois leur contact visuel, apprécié malgré lui, la serpentarde se dirigea vers la fenêtre en compagnie d'un doux sourire que Jake adoptait également. Tirant le rideau, la luminosité faible de l'extérieur prit d’assaut la pièce sombre et froide. Elle comptait donc répondre à ses provocations... Ouvrant la fenêtre, la serpentarde semblait amusée, et surtout prête à défier Jake.

- Vas-y, j't'en prie.


Jake baissa la tête, avec comme expression principale l'amusement. Elle était réellement prête à répondre à ses provocations, et elle ne lésinait pas sur les mots. A cet instant même, il doutait de la peur éventuelle de la jeune fille... Après tout, rien ne lui certifiait que Jake ne ferait rien. Elle ne le connaissait pas. Il était peut être capable du pire ... Et c'est ce qu'il voulait lui faire croire.

*C'est si gentiment proposée*


Puis, elle revint sur ses pas, brisant ainsi l'enthousiasme de Jake. Quoique .. il n'aurait aucune difficulté à la ramener près de la fenêtre ...
Elle se rapprocha alors une nouvelle fois de lui, ravivant ainsi le jeu auquel tous deux participaient.

- A moins que tu ne veuilles jouer avec mon T-shirt...

Interloqué, Jake arbora de nouveau un sourire. Une seconde proposition qui fusionnaient parfaitement avec ses envies camouflées. C'était dingue. Pourquoi l'avait-il suivi ? Enfin de compte, rester à la surveiller de loin n'était peut être pas une si mauvaise option.

- Mais je doute que c'est ce qui prouvera mon honnêteté.

Sur ce point, il l'approuvait entièrement. Il ne voulait pas qu'elle fasse ce genre de chose, parce qu'il n'était pas ce genre d'homme ne vivant que pour les formes des femmes. Bien que ... cela ne l'aurait peut être pas déranger, car il y avait vraiment quelque chose entre eux, même infime, quelque chose était présent.
Une fois encore, elle brisa le peu de distance qui se trouvait entre eux. A croire que cette situation était destinée à se répéter de façon incessante.

- Sois réaliste, Jake...

Un ton presque désolé, et doux.

- Je... Je n'peux pas te le prouver. Simplement te le promettre. Il faut que tu me crois...


Une dernière déclaration qui lui laissait comme ultime sentiment une sorte de confiance. Mais il ne pouvait se permettre, il ne pouvait s'y résoudre. C'était si facile. Au bord de l'approbation, il était prêt à lui accorder sa confiance, mais non. Parce que ce qu'elle était physiquement l'aidait énormément. Il ne devait pas céder une seconde fois. Il échouerait.
Détournant le regard, il fixa la fenêtre, et en profita pour s'éloigner d'elle de quelques centimètres, tout en liant sa main avec la sienne.

-J'espère ... que tu n'as pas le vertige ?

Tout en disant cela, il l'entraînait dans sa marche vers la fenêtre ouverte qui laissait ainsi pénétrer l'air pur.

-Je te propose un marché honnête. Tu sautes ...

Il la fixait de nouveaux dans le fond de ses prunelles ...

-... et ensuite, on joue avec ton T-shirt. Mais avant, prouve moi que je peux te faire confiance.

*Abruti, comment le peut-elle?*


Phrase complétement absurde, car lui même ne possédait aucune idée de comment le pourrait-elle ... Tirant sur son bras et faisant perdurer le contact avec sa main, il se trouvait à seulement quelques centimètres d'elle. C'était tout comme si ils se trouvaient l'un contre l'autre ...

- ... De toute façon ... si tu me trahis ... Je te coupe la tête ...

Un murmure accompagné d'un mouvement de main destiné à légèrement pencher la tête de la jeune fille délicatement. Puis la lâchant brusquement, il rompu tout contact, et s'écarta légèrement afin de s'appuyer contre le mur tout en riant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Sam 18 Aoû - 12:41

Quelque part, au fin fond de ses pensées, elle se disait que Jake était sur le point de céder. L'hésitation était lisible sur son visage et Athalie ne le quittait pas des yeux afin de mettre tout ses atouts en avant. Elle voulait tant qu'il la croit, qu'il comprenne qu'elle n'était pas prête de parler. Et elle était persuadée qu'au fond... Il savait qu'elle disait vraie. Mais pour une raison inconnue, il ne voulait pas céder. Peut-être ne voulait-il pas qu'elle pense qu'il était du genre à céder face un battement de cil ? Pour ce qui était d'avoir confiance en elle... C'était tout autre chose. Et elle ne gagnerait pas sa confiance d'un claquement de doigts. En revanche, sa confiance, elle n'était pas certaine de vouloir la posséder.
Elle feignait presque l'innocence comme ça, à l'observer de ses grands yeux couleur émeraudes. On aurait presque dit qu'elle l'admirait, mais...
... Mais le Serdaigle n'était pas dupe, voilà le problème. Et même si la jeune fille était on ne peut plus sincère et par dessus honnête, il n'avait pas l'air de vouloir changer d'avis.

Celui-ci s'écarta d'ailleurs quelque peu d'elle, l'air de vouloir instaurer un périmètre de sécurité entre leur deux corps, augmentant l'écart qui se tenait entre eux, sauf que tout était contradictoire et il prit sa main dans la sienne, tout en murmurant :

- J'espère... Que tu n'as pas le vertige ?

Elle qui avait détourné le regard au contact de se peau contre la sienne, Athalie tourna vivement la tête vers lui, le toisant du regard, essayant vainement de déchiffrer ses pensées. Celui-ci l'entraînait d'ores et déjà vers la fenêtre déjà ouverte, tandis qu'elle essayait presque de freiner, telle une jeune reine refusant d'être guillotinée. Il n'était pas sérieux ? Il n'allait quand même pas oser, n'est-ce pas..? Il voulait simplement lui faire peur. Oui, c'était sûrement cela. Et pourtant... Athalie sentait son cœur battre plus fort, bien malgré elle et probablement que son regard passait de l'étonnement à la frayeur. Elle déglutit.

- Je te proposes un marché honnête. Tu sautes...

*Ok, il plaisante.*

Du moins, elle l'espérait réellement. Sérieusement, il la laisserait se jeter par la fenêtre..? Non, non et non. S'il ne l'avait pas tué depuis tout ce temps, c'était bon signe. Il ne voulait pas blesser Amber. Oui, c'était ça, il ne voulait pas faire de mal à la rouge et or en assassinant sa meilleure amie... Athalie espérait sincèrement que le Serdaigle aimait véritablement la Gryffondor pour se retenir de faire ce geste pour le moins stupide. Mais pourquoi avait-elle peur, en fait ? Il n'y avait absolument aucune raison de s'inquiéter, le Serdaigle n'allait pas commettre ce... geste imprudent ? Depuis qu'elle était enfant, Athalie était une fan de toute ces choses à sensations moldus. Alors, non, elle n'avait pas le vertige. Ce qui l'inquiétait plus, c'était que Jake puisse vraiment faire une chose pareille et par dessus tout, de quelle manière allait-il s'y prendre ?

Jake avait une fois de plus plonger son regard dans le sien, cherchant au fond de ses yeux clairs, une chose indéfinissable. Les yeux du Serdaigle étaient si... sombres. Presque noirs. Et pourtant, Athalie cherchait constamment un contact visuel avec lui, comme si c'était la seule et unique chose qui les liait. Elle ne s'en lassait pas.

- ... Et ensuite on joue avec ton T-shirt. Mais avant, prouves moi que je peux te faire confiance.

Une fois de plus, Athalie ignorait comment réagir face à lui et ses étranges paroles. Elle sourit, malgré elle. N'avait-il toujours pas compris que ni lui, ni elle n'avait trouvé un assez bon moyen, une véritable preuve pour prouver l'honnêteté de celle-ci ? Que voulait-il au juste ? Il aimait vraisemblablement se jouer d'elle, c'était certain. Et cette situation l'amusait probablement, bien plus qu'elle.

Sans lui lâcher la main, Jake l'attira vers lui, la collant un peu plus contre lui. Une sensation loin d'être désagréable, la pièce dégageait d'ailleurs une ambiance |chaleur|euse, maintenant.

- ... De toute façon... Si tu me trahis... Je te coupe la tête... avait-il murmuré.

Un sourire plus large fit son apparition sur les douces lèvres d'Athalie. Il ne se prenait donc pas réellement au sérieux... Devait-elle s'éponger le front en s'exclamant : "Ouf !" dans un murmure sifflotant ?

Elle soupira plus ou moins de soulagement et d'amusement face à sa réaction exagerée. Bien sûr que non le Serdaigle n'aurait jamais osé faire une chose pareille... Quand bien même il était mangemort, et... C'était ça le problème. Il était mangemort. Or, les mangemorts n'étaient pas réputés pour leur bonté. Soit, une crainte refit surface, bien que plus infime. Il aurait réellement pu le faire. Mais il ne l'avait pas fait. C'était le principal... N'est-ce pas..?

Et une fois de plus, Jake fit un geste presque inattendu. Délicatement, il pencha la tête de la jeune fille, peut-être pour illustrer ses propos, elle l'ignorait, mais elle se laissa faire... Quoiqu'il en soit, elle se surprit elle-même à souhaiter à cet instant qu'il l'embrasse. Elle n'espérait plus qu'une chose : ses lèvres collées contre les siennes. Cette tentation à laquelle ils avaient tout les deux cédés à plusieurs reprises... Et pourtant.

Ses pensées furent rapidement interrompus face à Jake qui la lâcha subitement, sans prévenir. Elle revint cependant rapidement à la réalité, faisant fuir tout les pensées complètement inappropriées qu'elle venait d'avoir. Quant-au Serdaigle, il semblait carrément rire de la situation. Alors comme ça, il trouvait ça drôle ?

- Ça t'amuse, n'est-ce pas ?

Elle humecta une fois de plus ses lèvres devenues sèches avant de sourire, à son tour. Dire qu'il s'amusait... Elle aussi voulait rire de bon coeur ! Une idée absurde lui parvint, mais elle la chassa bien aussi vite qu'elle lui était apparue, faisant face à un éclat de lucidité. Or, son idée se révéla moins absurde qu'elle ne le pensait et c'est son éclat de lucidité qu'elle se hâta de faire fuir. Dire qu'en une seconde, la belle avait le temps de réfléchir à un plan et ce qui allait suivre. Du moins, elle espérait qu'elle avait raison. Il lui arrivait de se tromper... Mais très rarement, bien entendu... La logique n'était en rien son fort et la réflexion non plus. En une fraction de seconde, Athalie ôta son affreux T-shirt, laissant parfaitement apercevoir son sous-vêtements, ce qui ne laissait plus que peu de places à l'imagination... Une montée d'adrénaline, probablement. Oh, sans oublier une bonne dose de regrets, puisqu'elle regretterait probablement ses gestes plus tard. Ce qui était certain, c'était que pour le moment, ses gestes, elle les assumait complètement. Athalie avait toujours trouvé la pudeur de toute ces innombrables filles exagérées. Mais peut-être que ça ne l'était pas temps que ça, finalement... Son T-shirt en chiffon, froissé dans ses deux mains, elle le jeta brusquement contre le torse du Serdaigle, sourcil haussé, regard provocateur. Non provocateur dans ce sens, plutôt dans celui où il avait voulu commencer à jouer un jeu. Et la Serpentard n'aimait pas être à l'écart.

Se tournant vivement vers la fenêtre qui se tenait tout près d'elle, elle leva un pied, puis l'autre, afin de s'accrocher à celle-ci, puis d'être maintenant placée au rebord de cette fenêtre grandement ouverte, se tournant face à celui tant convoité. Elle jeta tout de même un coup d'oeil par dessus son épaule, afin de s'assurée que l'extérieur était désert et forte heureusement, c'était le cas. Cette salle de classe se trouvait probablement trop caché du parc. Reportant son attention Jake, elle murmura :

- Tu veux une preuve ?

Étrangement, elle n'avait plus peur maintenant que c'était elle qui prenait les initiatives. Peut-être redoutait-elle seulement qu'un autre fasse des choix à sa place, finalement. Là était peut-être son unique crainte. Elle se souvint de la fois où elle avait faillit tomber du haut de la tour d'Astronomie... Probablement que si Kieran n'avait pas été là, elle serait... au fin fond des ténèbres. Probablement. Quoiqu'il en soit, le Serpentard l'avait retenu de justesse avant que l'écart ne soit trop immense pour qu'il ne puisse rien tenter. Ici, il était au troisième étage, rien à voir avec la tour et donc : plus près du sol. En revanche, cela était tout de même bien haut, et si elle aurait succomber en plein vol lors de sa probable chute du haut de la tour, cette fois, c'est une fois écrasé sur le sol qu'elle succomberait. Il fallait prendre des risques dans la vie. Tenter le tout pour le tout. Alors même si elle n'était pas véritablement sûre que Jake la rattraperait de justesse, tout comme Kieran l'avait fait, elle voulait essayer. Par dessus tout, elle voulait voir si le Serdaigle la laisserait tomber. Après tout, c'était l'excuse rêvé ! Athalie Duchâteau qui tombait par mégarde du troisième étage. Jake n'aurait donc plus aucun soucis à se faire. Et pourtant... Elle souhaitait que les quelques parties pour le moins différente du Jake qu'elle avait tant détesté réapparaissent à cet instant. Dire qu'elle se devait de le détester. C'était un être abject. C'est ce qu'elle avait pensé lors de leur première rencontre, en compagnie de la douce Amber... Et voilà qu'elle allait risquer sa vie pour connaître le fond d'un Serdaigle ! Un insignifiant Serdaigle. Peut-être pas si insignifiant, finalement...

Elle plongea ses yeux dans ceux de celui qui se tenait en face d'elle, puis, elle mima ses précédentes paroles. "Si tu me trahis... Je te coupe la tête..." De son pouce droit, elle se trancha - du moins elle fit semblant - la gorge, un fin sourire aux lèvres. Puis, se disant qu'elle vivait peut-être ses derniers instants, ce qu'elle ne pouvait réellement croire, elle rit. Peut-être était-ce nerveux. Mais elle rit. D'apparence joyeuse, enfantine.

Avant de se laisser tomber.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Sam 18 Aoû - 14:46

Il l'avait une énième fois provoquée, jouant d'elle, et faisant tout pour réussir à lui faire croire que ses intentions étaient réelles, si bien que lui même s'égarer quelques fois. Mais la certitude exacte se trouvait au fond de lui même. Il ne pouvait se permettre d'assumer la responsabilité d'un tel acte, un acte qui serait le facteur d'une destruction à laquelle Jake ne survivrait pas. L'amitié éternelle qu'il portait envers Amber serait brisée. Il essayait tant bien que mal de s'en persuader, que c'était la seule et unique raison qui l'empêchait de réaliser l'acte mortel, mais enfin de compte ... C'était bien plus que ça. Amber n'était pas le seul obstacle à l'éventuelle réussite de ce qu'il voulait faire croire à la serpentarde. Peut être ... qu'au plus profond de lui même ... par les actes de violence qu'il avait exercé sur elle, peut être, que son cœur avait entreprit un début d'attachement envers la blonde. Malgré lui.
La jeune fille n'opposa tout d'abord aucune résistance, puis comprenant les paroles de Jake, celle-ci le toisa du regard, exerçant ainsi une force contraire à la sienne, mais trop faible pour la vaincre. Son regard était si lisible. Apeuré, c'est ce qu'il pensait. Sa beauté n'en était que plus intense avec ce regard doux et .. faible. Qui disparu brutalement. La jeune fille avait déceler la plaisanterie du jeune homme, participant ainsi à sa frustration. Ce regard, il exprimait tant de choses à la fois. Et c'était plus fort que lui, il ne pouvait s'empêcher de la regarder dans le fin fond de ses prunelles .. envoûtantes. Un léger sourire se dessina alors sur son visage fin, mais Jake ne le percevait que très faiblement, trop absorbé par ses yeux verts ... Trop verts.
La blonde arbora un sourire beaucoup plus prononcé et clair, juste avant que la petite scène théâtrale que Jake avait entreprit de réaliser ne se produise. Des détails plus infimes que les autres, mais que Jake percevait aussi simplement que l'art de respirer. Dès son plus jeune âge, le garçon avait apprit à être attentif, et pourtant la jeune fille lui avait causé du tord en jouant de ses charmes ...

- Ça t'amuse, n'est-ce pas ?

Nouveau sourire. Jake semblait ne plus pouvoir s'arrêtait, arrêter de sourire et de montrer son amusement. Bien sûr que cela l'amusait, dans un sens. Tant de sentiments se fusionnaient au sein de lui même, qui en créaient de nouveaux, des sentiments indéfinissables. De la peur, de la crainte, mais aussi de la joie et du bien être. Des sentiments opposés qui brassaient son cœur d'ordinaire si dure et intouchable. Inaccessible. Il paraissait cette fois-ci, exposé aux éventuels dangers, sans protection.

*Tu préférerais que je pleure peut être?*


Une pensée, simple et banale. Une pensée qui jamais ne semblait avoir eu l'occasion de se manifester. Ses yeux avaient peut être été privés du pouvoir qu'était celui de pleurer. C'était un point positif. Car pleurer était exposé sa faiblesse, et donc être plus susceptible aux actes mesquins des autres. Il fallait se préserver des autres, des sentiments, et de ce que l'on pouvait ressentir ... Parcours complexe, car la vie offrait tant de perles rares telles Amber. Contre ça, il était impossible de lutter, et parfois, cela engendrait le chaos au sein même de son organisme.

La serpentarde attira de nouveau l'attention du jeune homme quelque peu perturbé. Elle humectait ses lèvres ... et souriait de nouveau. Un comportement qui se transformait en bombe au sein de Jake. La jeune fille paraissait légèrement songeuse, probablement souhait-elle également participer à l'amusement de Jake... Il n'y voyait pas d'inconvénients.
La serpentarde ôta alors son T-shirt transparent, ce qui eut comme effet de surprendre Jake. D'ailleurs, la surprise fut tellement inattendue qu'il ne pu retenir un léger froncement de sourcil, comme pour l'interroger sur ses intentions. Si elle comptait lui prouver qu'elle était digne de confiance de cette façon là ... Elle s'égarait. Jake n'était pas un homme atteint d'obsession de ce genre... Même si la jeune fille ne le laissait pas indifférent, quelque chose en lui lui soufflait que tout ça ne plairait pas à Amber.

Perdu quelques secondes dans ses pensées, ce qu'il voyait le ramena bien vite à la réalité. La jeune fille, en soutien gorge, à la limite d'être dénudée. Ses formes étaient encore plus visibles, dévoilant ainsi une poitrine ni trop forte ni trop faible, simplement convenable pour une fille de son âge, et cette fois-ci Jake se sentait comme qui dirait ... mal à l'aise. Toutefois, il ne laissait rien paraître, ne voulant pas donner raison à la blonde. La fierté était quelque chose à laquelle il tenait beaucoup, même peut être trop. Son regard qui semblait s’être figé pendant de longues minutes sur le principal atout de la serpentarde, n'avait en réalité qu'effleuré un peu trop sa poitrine. Elle avait son T-shirt froissé entre ses mains, qui bientôt se retrouva sur le torse du garçon. Comme un réflexe, il le rattrapa, évitant ainsi sa chute certaine. Il la fixait toujours, ne voulant se détacher de son regard. De son regard qui devenait provocateur, et qui provoquait en Jake des sensations étranges. Des sensations trop peu ressenties pour être analysées, des sensations nouvelles, peut être.

Puis, se tournant en direction de la fenêtre, elle entreprit une marche vers celle-ci encore ouverte, faisant ainsi disparaître par la même occasion la vue offerte précédemment. Elle semblait sûre d'elle, et ne présentait aucune once d'incertitude ... Passant ainsi à tour de rôle ses jambes de l'autre côté de la fenêtre, pour être enfin perchée au dessus du vide. Elle se trouvait de l'autre côté, à l'extérieur. Tout semblait si réelle, elle paraissait prête à se laisser tomber dans le vide, mais en avait-elle réellement l'intention? Jake sentit le doute s'installer. L'ayant tout d'abord interprété comme plaisanterie, l'interrogation s'installait, laissant ainsi le doute planer quant à ce qu'elle comptait réellement réaliser. Hésitation pour Jake. Retournant son attention sur le serdaigle, elle souffla dans un murmure sucré :

- Tu veux une preuve ?

Une question, à laquelle tous deux connaissaient déjà la réponse. Il voulait une preuve, une preuve qui serait fiable, mais elle semblait ne pas exister, elle semblait introuvable. Mais il ne voulait, il ne pouvait pas se permettre de lui accorder ...

Une sorte de peur commença à s'emparer de lui, car celle-ci ne semblait pas faire part d'une plaisanterie quelconque. Replongeant ses yeux dans ceux de Jake, elle ravivait ses dernières sensations récentes. Puis, elle s'attarda à mimer les dernières paroles de Jake qui avaient comme seul et unique but de la menacer de façon ... amusante. Un sourire éclatant. Comme par mesure de sécurité, ou simplement pour se rassurer soi-même, Jake se rapprocha de seulement quelques pas, voulant s'assurer des intentions de la jeune fille. Un rire sema alors encore plus le trouble dans son esprit. Elle riait. Mais pourquoi riait-elle ?

Le coeur de Jake battait de plus en plus vite. L'endroit qui était froid semblait se métamorphosait en un four vivant. Son cœur battait dans ses tempes. Tout ça, il le ressentait en un millième de seconde. Elle venait de lâcher prise. Elle venait de se laisser tomber. Son cœur battait à tout rompre, et son premier réflexe fut celui de se pencher à travers la fenêtre comme pour regarder le paysage extérieur, avant de se pencher davantage et de saisir de toutes ses forces la main de la jeune fille dont la vie ne tenait plus qu'à un fil. Tout d'abord, il crut ne pas avoir réussi à la rattraper, laissant ainsi tomber maladroitement le T-shirt de la jeune fille, et c'était comme si une symphonie se trouvait dans son organisme. Son corps semblait être en ébullition, et la peur l'avait surpris par derrière, chassant tout autre sentiments positifs. Ce qu'il ressentait au plus profond de lui même avait enfin de compte décidé de sortir de l'obscurité. Tout était sous ses yeux, et pourtant il ne voulait pas l'accepter. Il le reniait tellement. Cette serpentarde qui était soi disant inexistante et sans valeur, venait d'obtenir de l'affection du Serdaigle. Jake ne savait plus où donner de la tête, il venait d'être pris par surprise, une sensation qu'il détestait plus que tout. Il semblait songer durant des minutes éternelles, mais cela n'avait durée que quelques secondes .. Tout au plus trois, mais pas davantage.
Se rendant enfin compte qu'il avait réussi à rattraper la jeune fille de justesse, il la tira d'un seul mouvement, avec toute la force qu'il possédait, même si cela s'avérait assez simple, la ramenant ainsi sur le plancher, bien solide lui. Inspirant profondément -très profondément- il ne savait plus départager ce qu'il ressentait. De la peur, de la colère, beaucoup de colère, et un tas d'autres sentiments indéfinissables. Regardant la jeune fille dans les yeux, son regard était noir, très noir. Et sans prévenir personne, c'était comme si un bidon d'essence s'embrasait par mégarde.

Ses muscles tremblaient, pas à cause de l'effort, simplement parce que son sang bouillait dans ses veines, et cette chaleur anormale, il la ressentait à travers son corps entier. Se retournant de façon excessivement brutale, il attrapa en plein élan une table qu'il n'eut aucun mal à lever de façon aisée. Sa destinée était toute tracée. La table s'envola en direction du mur pour se briser en un seul éclat et un vacarme assourdissant. Traversant la salle de façon furieuse -et encore, le mot s'avérait être faible-, il saisit cette fois-ci une chaise qu'il brisa contre son genou, pour ensuite offrir la même mort à ses anciennes voisines. Similaire à un carnage, c'est ce qu'il était en train de faire. Ruiner la salle de classe. Tout allait y passer. Il n'y aurait plus que de vulgaires bouts de bois brisés. Mais en fin de compte, c'était mieux que Jake passe ses nerfs sur les meubles plutôt que la jeune fille, ou alors, cela aurait été fort probable qu'elle n'en réchappe pas.
Il ne pouvait plus se contrôler, les chaises et les tables valsaient une à une contre les murs. Jake ne pensait plus. C'était le chaos entier, et il était dans l'incapacité même d'émettre une seule pensée. Seul l'acte de la serpentarde à blâmer rester immortel sous ses yeux.

Puis, comme se rappelant soudainement de la présence de la blonde, il se dirigea tel un missile vers elle. A ce moment même, rien d'autre ne comptait que de lui faire comprendre sa colère. Ne cherchant même pas à savoir comment se portait-elle -après tout, elle était responsable-, il la plaqua brusquement contre le mur, acte qui lui rappelait leurs entrevues passées. Ses deux mains positionnées sur ses épaules, il se trouvait face à face avec elle. C'était tout juste s'il ne respirait plus, chose que son organisme ne manqua pas de lui rappeler. Inspirant rapidement, il savait que s'il ne respirait pas, que s'il n'essayait pas de se contrôler, la jeune fille serait la receveuse de ses poings. Puisant tout ce qu'il trouvait de positif en lui -très faible ceci dit-, il leva ses poings de façon coordonnées et les fracassa contre le mur, des deux côtés de la tête blonde, évitant ainsi les coups à la serpentarde.

Fermant les yeux, il inspirait, toutefois de façon assez complexe. Il fallait qu'il se calme, malgré lui. Il le devait, parce que les coups qu'il lui porterait ne serait probablement pas de la même envergure que les précédents. Ouvrant les yeux, il la fixa directement droit dans les yeux, oubliant par la même occasion la tenue dans laquelle elle se trouvait, et le peu de distance qui se trouvait entre eux deux. Puis, il referma ses yeux, et inspira de nouveau, répétant ainsi l'action plusieurs fois. Mais sa jauge de colère ne diminuait pas.
S'éloignant alors brutalement de la fille irrationnelle, il tenta de parler.

-Putain de merde !!!!!! Mais qu'est-ce qu'il t'a prit bon sang de bordel ?!!! Tu t'es cru dans un film d'action où quoi ?!! Merde, je suis pas James Bond !!!

Il criait, mais tant la colère s'avérait être oppressante, il ne s'en rendait pas compte. Seulement, parler, extérioriser étaient peut être l'unique solution pour parvenir à un état de nouveau normal. Il n'arrivait toujours pas à le croire. Elle avait osé se jeter de la fenêtre. Et si ... et si il ne l'avait pas rattrapé? Bon dieu, qu'il se serait probablement tué avec. Inconsciente, c'était le mot.

-Bordel, bordel !!! T'es complètement inconsciente !

Peu à peu, la colère se faisait plus douce, mais elle ne perdait pas un instant pour continuer de se faire ressentir. Serrant les poings, il fermait de nouveau ses paupières, laissant ainsi un silence de courte durée s'installer.

-Athalie...

C'était la première fois -ou tout du moins l'une des premières fois- qu'il l'appelait par son prénom, ayant opté les fois précédentes pour son nom de famille ou encore sa maison et autre. De cette façon, il brisait la barrière invisible qui s'était établie entre eux deux, mais peut être que cette démolition n'était que temporaire, car encore sous l'effet de la surprise, rien n'affirmait qu'il accepterait la réalité.
Il se dirigeait de nouveau vers elle, cette fois plus ou moins sûr que ses pulsions ne le trahirait pas.

-... je t'interdis de refaire ça.

Cette déclaration, c'était un ordre, et il voulait qu'elle le respecte.
Posant une seconde fois ses mains contre le mur, la jeune fille se retrouvait de nouveau prise au piège. Ses yeux regardant les siens, il réalisa momentanément la pensée qui venait de le parcourir, ou tout du moins, l'envie qu'il ressentait.

Ses lèvres il en avait longtemps rêvé d'une certaine manière, et cette fois-ci, l'envie ne semblait plus pouvoir être battue, sans doute, la colère jouait-elle un facteur majeur. L'embrassant sans modération, il fit durer ce plaisir -personnel ?- plusieurs secondes, avant de se calmer un instant, laissant reprendre du souffle à la jeune fille, avant de recommencer une seconde fois ce qu'il avait entamé quelques secondes auparavant. Goûtant ainsi à ses lèvres durant peut être une minute - ? - , sa colère se faisait plus minime, mais cependant elle semblait encore prête à rester quelques instants.

Se dégageant légèrement de la jeune fille, il lui laissait un peu plus d'espace vitale, et aussi, la possibilité de répondre enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Mer 22 Aoû - 19:49

C'était comme si son esprit s'était envolé. Comme si le temps s'était arrêté. Comme si... Comme si rien n'était plus pareil. Comme si ce n'était plus la même. Ses yeux s'étaient lentement fermés, la scène s'était presque déroulé au ralenti, et elle n'arrivait même plus à penser à quoique ce soit. Elle ne pouvait plus réfléchir. Etait-ce trop lent ou bien rapide ? Avait-elle peur ou était-elle heureuse ? Sa vie avait-elle un sens, avant tout ? Etait-ce elle qui songeait à tout cela ou peut-être son subconscient ? Avait-elle déjà été effrayé, réellement ? Mais pourquoi ? Comment ? Que se passait-il, déjà ? Que venait-elle de faire ? Qu'allait-il se passer ? Pourrait-elle sourire à nouveau ? Pleurer ? Hurler ? Rire ou avoir peur. Parler ou se taire. Pourquoi fallait-il toujours réfléchir aux conséquences ? Elle avait fait ce qu'elle avait juger bon de faire. Mais elle ne se souvenait plus de quoi. Elle divaguait, maintenant. Où était-elle ? Avait-elle au moins déjà exister ? Qu'était-elle ? Pouvait-elle dire "elle" au moins ? Une impression d'enfermement l'étouffait. Comme si elle était serré dans un endroit clos et qu'elle ne pouvait plus bouger. Elle n'arrivait plus à penser. Que se passait-il ? Elle pensait avoir aperçue le soleil quelques secondes avant. Mais avant quoi ? Dorénavant, il n'y avait que du noir. Il faisait si sombre tout à coup. Comme si son âme l'avait subitement quitté. Et comme si son coeur avait soudainement arrêté de battre. Pourquoi battait-il ? Pour qui ? ...

Et puis elle sentit qu'on la prenait. Qu'on la libérait. Et tout réapparut comme si rien n'était jamais partit. Elle respirait à nouveau, elle souffla profondément. Ses yeux s'étaient ouverts au moment où Jake l'avait rattrapé. Oui, c'était bien lui. Ça y est, il était là. Il venait de lui attraper la main. Son corps avait arrêté de voler comme un simple oiseau, elle s'était pas tombée, elle s'était relevé. Grâce à lui. Pourquoi avait-il fait cela, déjà ? Elle se cogna à moitié contre le rebord de la fenêtre mais elle s'en fichait. Tout ce qui l'importait, c'était lui. Il venait de la tirer vers lui, aussi rapidement et soudainement que si sa propre vie en dépendait. Et elle aurait voulue lui sauter dans les bras et l'étreindre si elle n'avait pas faillit retomber par dessus l'autre côté de la fenêtre, à même le sol. Elle avait observait Jake, comme si elle ne comprenait pas la situation. Sa réaction. Son geste. Mais le comprenait-elle vraiment ? Le regard de Jake était noir. Si sombre. Une obscurité qu'elle avait l'impression d'avoir déjà vu. Elle ne voulait pas parler. Non, elle ne pouvait pas parler. Sa gorge était sèche, tout comme ses lèvres et c'est-à peine si elle pouvait les ouvrir. Jake respirait lentement. Il haletait presque. Et quand elle humecta encore une fois ses lèvres afin de dire quelque chose, n'importe quoi qui briserait ce silence oppressant, Jake sembla exploser de l'intérieur.

Alors quand il se retourna vivement, presque brutalement, Athalie recula de la même façon, ne sachant pas si elle devait essayer de comprendre sa réaction. Son regard était vide, il n'exprimait absolument rien. Tout comme le comportement de Jake qui ne menait nul part. Un bruit assourdissant parvint à ses oreilles lorsque celui-ci brisa une table. Puis des chaises qui se trouvaient dans cette même salle. Elle aurait voulu se protéger de ce vacarne, boucher ses oreilles afin de ne plus rien entendre, sortir de cet air étouffant, courir et s'échapper. Mais elle n'y parvint même pas. Le voulait-elle, au moins ? Elle avait l'impression que ses sens ne fonctionnaient plus. Elle ne réfléchissait même plus. Ce qui se déroulait sous ses yeux avait l'air si improbable. Elle aurait tant souhaiter tenir tête à Jake à ce moment, le calmer, l'apaiser, lui dire que cela ne servait à rien, que ce n'était pas la solution, que rien de tout cela ne le calmerait. Qu'elle était là... Mais rien ne comptait. Et Jake ne comprendrait pas. Il était comme un enfant à qui il était difficile d'apprendre de nouvelles choses, car il ne connaissait que ce qu'il avait déjà essayé... C'était si dur à supporter de le voir ainsi, de voir la colère le prendre et prendre possession de tout son être. Comme si quelqu'un s'était introduit en lui. Qui était-il réellement ? Elle aurait préféré qu'il se montre violent face à elle plutôt qu'il s'inflige cette souffrance à lui-même. Que pensait-il de tout cela ? Réfléchissait-il même ? En colère, elle l'avait vu plusieurs fois, mais autant, jamais. Etait-il à ce point haineux parce ce qu'il venait de faire..? Parce qu'il venait de lui sauver la vie..? Regrettait-il son geste ? Pourquoi cette réaction brute. Comment un être de 17 ans pouvait se montrer sous cette forme, que s'était-il passé ? Elle voulait tant mieux le connaître, savoir pourquoi il était ainsi. Elle voulait tant obtenir des réponses à ses innombrables questions. Elle voulait y croire. Mais était-ce possible ?

Quand Jake se tourna enfin vers elle, la lueur qui se trouvait n'avait rien de clair et lumineux. Elle n'aurait même pas su le décrire. Tout ce qu'elle savait, c'est qu'à l'instant où Jake avait déposé ses yeux sur elle, elle ressentit une chose étrange. Mêlée de peur et de raison. Quelque chose d'indescriptible. Et lorsqu'il s'approcha d'elle, elle n'eut pas le temps de faire un pas, ne serait-ce que de cligner des yeux qu'il se tenait déjà face à elle, la plaquant brusquement sur le mur. Elle ne retint aucun cris de douleur, parce que ce n'était en aucun cas de la souffrance qu'elle ressentait. L'incompréhension était la seule chose lisible sur son pâle visage. Alors elle émit un simple gémissement plaintif. Et quand Jake semblait encore bouillonner de rage, une colère qu'il se devait probablement d'extraire, et qu'elle remarqua ses deux poings s'élever au même moment, elle n'essayer même pas de bouger, sans même fermer les yeux. Elle se contenta de retenir son souffle.

Elle ne comprenait pas pourquoi il venait de lui sauver la vie, de la retenir, de l'empêcher de faire face au vide qui s'était tenu à quelques mètres d'elle pendant une fraction de secondes, si c'était pour la faire souffrir d'une autre manière peu de temps après. Mais elle ne dit rien. Et lui, il abattit brusquement ses poings sur le mur collé au dos de la jeune fille. Il respirait lentement, elle haletait. Le soulagement qu'elle éprouva n'avait aucun noms mais elle le ressentit bien en évidence à cet instant. Le même soulagement qu'au moment où il s'éloigna de celle-ci. Elle, ne réussissait toujours pas à aligner la moindre phrase, lui, semblait vouloir extraire sa colère de cette manière.

- Putain de merde !!!!!! Mais qu'est-ce qu'il t'a prit bon sang de bordel ?!!! Tu t'es cru dans un film d'action où quoi ?!! Merde, je suis pas James Bond !!!

La métaphore aurait pu l'amuser, voir la faire sourire, mais tant elle restait encore sous le choc de par son comportement, tout ce qu'elle arrivait à faire, c'était de baisser les yeux, presque honteusement. Mais était-ce cela ?

- Bordel, bordel !!! T'es complètement inconsciente !

Inconsciente, elle l'était. Mais c'était loin d'être nouveau. Elle avait été inconsciente quand elle s'était jeté par la fenêtre, tout comme elle l'avait été la fois où elle s'était amusé à marcher au bord de la tour d'Astronomie, ou ne serait-ce la fois où elle avait voulu étancher sa soif de curiosité en souhaitant découvrir ce que Jake cachait alors qu'elle savait que les répercutions seraient plus ou moins grave pour elle. Inconsciente, elle l'était. Et ce n'était pas prêt de changer.

- Athalie...

Son prénom dans la bouche de Jake lui fit l'effet d'une douche froide. Elle ignorait si elle devait le prendre pour une sorte d'amélioration dans leur relation ou comme une mauvaise impression. Il n'avait encore jamais prononcé son prénom, du moins face à elle. Et elle ne savait même pas si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Jake se rapprochait à nouveau d'elle, plus doucement, sans plus aucune brutalité. Sans un mauvais mouvement de sa part. Toute peur avait quitté Athalie et elle se sentait presque en sécurité, à nouveau. Rassurée, protégée. Mais ce n'était probablement qu'un simple état d'esprit qui changerait rapidement. Celui-ci posa à nouveau ses mains sur le mur qui se trouvait derrière Athalie, aux deux extrémités de son visage, emprisonnant la belle de son emprise, alors qu'il terminait ce qu'il avait commencé dans un murmure.

- ... Je t'interdis de refaire ça.

Un ordre ? Mais alors ne regrettait-il pas ses actions ? Les gestes qu'il venait de faire à l'instant ? Il avait l'air sincère dans ses propos. Et si ce n'était pas Jake qui se tenait face à elle, elle l'aurait probablement crut. Sauf qu'il lui avait montré plus d'une fois ce qu'il était, elle le savait maintenant. Et elle ne pouvait plus se permettre d'accorder sa confiance à n'importe qui. Sa seule véritable détentrice était Amber. Et peut-être Kieran... Mais elle ne pouvait pas réellement faire confiance à plus de personnes. Non, c'était trop risquée, elle n'était pas se sentir trahis par la suite. Elle ne pouvait simplement pas. Et pourtant, face à Jake, c'était quelque chose d'étrange qu'elle ressentait, quelque chose qui avait l'air improbable. Le problème, c'est qu'elle ignorait ce que c'était.

Alors quand le Serdaigle approcha ses lèvres - si tentantes - de celle d'Athalie, celle-ci ne put que céder à ce caprice. S'il n'avait pas daigner faire ce mouvement, probablement l'aurait-elle fait à sa place. Alors non, elle ne lui en voulait pas de faire ça. Bien au contraire. Ses lèvres avait un un goût sucré, une chose que l'on aurait constamment envie de déguster encore et encore. Quand il se détacha - enfin ? - de ses lèvres, elle reprenait difficilement son souffle, tandis qu'une impression de vide vint la surprendre comme si elle n'était pas encore rassasiée de ce plaisir interdit. Et elle fut plus que satisfaite de savoir que Jake avait cette même sensation puisqu'il vint savourer une seconde fois les lèvres de la jeune fille, un baiser qu'elle savourait toujours autant. Puis il cessa toute activité, se rendant probablement compte de ce qu'il faisait, ce à quoi elle-même n'avait pas encore réagit.

Puis se dégageant de l'emprise qu'il avait sur Athalie, Jake recula, la laissant ainsi libre de ses mouvements. Celle-ci se laissa lentement glisser contre le mur, ses cheveux suivant le même parcours, avant de se retrouver assise à même le sol. Elle ne prit même pas la peine de regarder Jake, c'était comme s'il n'était plus là, soudainement. Elle ne comprenait plus ses réactions et elle avait beau être également lunatique et parfois imprévisible, elle n'arrivait pas à garder son calme devant ses réactions si différentes. C'était pour ne pas dire si elle ne les supportait plus. Que lui arrivait-il ? Pourquoi ces réactions si disproportionnées ? Etait-ce réellement exagérés ou trouvait-il cela normal, lui..? Athalie soupira profondément, fermant les yeux à la fois, histoire de calmer l'ambiance plus ou moins pesante qui s'était installé. Non, elle ne comprenait toujours pas.

- Je n't'ai rien demandé. C'était pas la peine de se mettre dans un état pareil. Et gardes tes ordres pour toi.

Un ton probablement trop sec. Mais bon sang, lui avait bien le droit de mettre cette foutu salle en miette ! Elle avait bien le droit d'être en colère, non ? Elle n'avait en aucun cas à être gentille avec lui. Et s'il n'était pas assez intelligent pour le comprendre, probablement que le choixpeau l'avait envoyé dans la mauvaise maison. Bien sûr, ce n'était pas la meilleure solution pour le calmer complètement. Mais il fallait qu'elle lui dise ce qu'elle pense, et lui, devait se rendre compte que ses gestes étaient stupides et ses réactions trop inattendues pour êtres normales.
Elle ignorait pourquoi mais Athalie n'était plus dans le même état d'esprit. Si l'incompréhension l'avait longtemps gagné, c'est la colère qui la submergeait, dorénavant. Elle aurait pu le remercier. Elle aurait dû. Mais elle ne le fit pas. Allez savoir pourquoi. Tout ce qu'elle savait, c'est que, selon elle, ce n'était pas le moment. Peut-être plus tard.

- Tu me fais confiance, maintenant ?

Sa confiance, elle ne l'avait probablement pas, ce qu'elle voulait dire était plutôt : "Tu as ta preuve, maintenant ?". Mais il comprendrait, c'était certain. Et puis dans la situation, le sens était le même. Etait-ce une preuve concrète pour ne plus avoir la peur qu'elle le dénonce ? A son sens, oui. Elle venait de lui prouver qu'elle était capable de se jeter d'une fenêtre pour cela, alors s'il n'était pas satisfait, elle ne parlerait probablement pas avec autant de calme que maintenant.

Un léger frisson la parcourut alors qu'elle couvrait ses bras de ses mains, se rendant enfin compte de l'état où elle était. Bon sang, que fichait-elle encore en sous-vêtements ?! Elle avait vraiment l'air de Becca comme ça, à s’exhiber devant quelqu'un. Et Jake en plus ! Tournant sa tête d'un côté, puis de l'autre, elle se mit en quête du T-shirt perdu (XD), avant de s'arrêter net sur le bord de la fenêtre. Elle ne contempla Jake qu'à ce moment-là, d'un air quelque peu inquiet :

- Jake ? Je peux savoir où est mon T-shirt..?

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Mer 22 Aoû - 21:13

Tout c'était déroulé si rapidement, ou peut être trop lentement, que cela en devenait même frustrant. Il aurait du constater la réalité, mais il n'y parvenait pas, hésitant encore sur la durée éternelle ou la durée trop sauvage pour qu'elle soit appréciée. A vrai dire, le chaos même prenait encore d'assaut son esprit, si bien que réfléchir ou tenter de comprendre ne serait-ce qu'une infime partie de ce qui venait de se dérouler, s'avérait être d'une complexité étonnante. Son sang bouillait encore sur le chemin de ses veines dénudées et privées de raison. C'était ça, il était irrationnel, complètement fou à lié. Dépourvu de raison. La pièce venait soudainement de s'accaparer une ambiance sombre et ... affolante. Dévastée par la colère rouge et braisée de Jake, encore très brûlante, brûlante comme le soleil matinale et fiévreux. Capricieux. Enfant têtu et violent. Tant de colère pour une seule et même personne... Pour un seul et unique esprit. Trop restreint mais pourtant extensible. Il venait de détruire cette salle, seulement pour extérioriser. Ressentant ce besoin intense de détruire autre chose que la blonde inconsciente.

La première déclaration de Jake, vainement enfiévrée, eut comme effet un bruit assourdissant comme les vagues qui se fracassent sur les côtes perdues des littoraux. La jeune fille baissait les yeux, presqu' honteuse de ses actes, sans doute. Elle ne devait simplement pas l'être, la seule chose qu'elle devait éprouver était les regrets, chose que Jake fuyait depuis que la Terre était devenue son habitat. Des picotements. C'était étrange que de ressentir ce sentiment brumeux mais si dévastateur. De la crainte, concernant le destin de la jeune fille qui l'avait délaissé entre les mains de la mort. De la crainte, concernant Amber, mais pas que. D'autres raisons bien dissimulées. C'était souffrance que de s'affliger cela. Mais rien ne semblait pouvoir y faire. Une fois qu'il vous habitait, il semblait indélogeable.

Trop nerveux, trop en colère, il s'était vu incapable de résister à la tentation, à l'appel de ses lèvres qui lui susurraient tendrement de les embrasser, à la danse infernale qu'offrait son physique plaisant. Une attirance certaine, mais difficile à révéler, à accepter. Trop de fierté, sans doute. Ils s’étaient alors échangés de façon réciproque deux baisers enviés, qui furent de courtes durées, mais qui en apparence parurent durée une éternité. Le temps ne cessait de rire de Jake, jouant avec son esprit perturbé. De la colère, du désir, du plaisir, de la peur. Des sentiments inverses, semant le trouble. Plus aucune harmonie présente, seulement des choses qu’il ne connaissait pas, qu’il ne voulait, qu’il ne se devait pas de connaître.

Un soupir. Très profond pour n'être qu'un simple soupir. Un soupir poussait par la jeune fille. Incompréhension soudaine. Celle-ci se laissa alors glisser telle une plume sur un parchemin contre le mur qui aidait à la constitution de cette pièce dévastée. Jake venait de la sauver des griffes de la mort, dont elle avait provoqué l'envie de meurtre. C'était si ... insensé. Lui, qui s'était auparavant imaginé la mort de la jeune fille dans un futur proche pour cause de trahison... Et là qu'elle se donnait entière à la mort, de façon volontaire, il l’arrachait au diable envieux. Pourquoi ce comportement ... si surprenant? Jamais Jake n'avait autant était lunatique. Sautant de l'aspect taquin à celui de monstre enragé, fiévreux, à celui de passionné. C'était l'inconnu même qui s'emparait de lui en présence d'elle. Cette fille qui lui retournait la tête, tandis qu'il se persuadait que ce n'était pas la réalité. Mais le physique était ce qu'il était, et bien présent, réel. Causant quelques soucis ... assez problématiques.
Alors que le silence se faisait lourd, la jeune fille daigna enfin déclarer quelque chose, prouvant ainsi la réalité des choses.

- Je n't'ai rien demandé. C'était pas la peine de se mettre dans un état pareil. Et gardes tes ordres pour toi.

Choc. Pas la peine? PAS LA PEINE? Certitude. Inconsciente depuis des générations probablement. On ne pouvait être autant inconscient qu'elle l'était, c'était improbable. Il n'y avait pas d'autres solutions que celle-ci. L'inconscient devait régner dans sa famille depuis des générations. Elle venait de risquer sa vie, à cause de simples provocations. Elle aurait pu mourir, mais non, tout cela restait sans gravité de son point de vue. Le ton sur lequel avait été déclaré ses propos, laissait un goût amer à Jake. La façon qu'elle avait choisi de lui répondre lui déplaisait réellement, et Jake ne le cachait pas. Son visage exprimait clairement que cela ne lui plaisait pas. Au lieu de le remercier, elle s'avisait simplement de le critiquer et de le remettre à sa place. Son acte devait donc être regretté? Jake commençait sincèrement à se poser des questions... Aucune gratitude envers lui pour ce qu'il venait de faire. Les gens étaient donc tous similaires? Ingrat et malpoli ? C'était désolant, tout comme ce qu'était Jake. Un homme violent.

- Tu me fais confiance, maintenant ?


Rire accompagné d'hallucination. Il ne lui faisait toujours pas confiance, car cet acte prouvait bien son côté enfantin. C'est ce qu'il pensait désormais. La vie n'était pas un jeu. Mais en ce qui concernait sa preuve ... Elle venait de la lui fournir, cependant, elle n'était nullement suffisante pour accorder une confiance méritée. Inspiration. Expiration. La colère se faisait plus douce, même si la jeune fille faisait tout -peut être inconsciemment- pour la raviver.
Elle se releva alors, afin de se diriger vers la fenêtre de façon songeuse. Ne songeait-elle quand même pas à ressauter?

- Jake ? Je peux savoir où est mon T-shirt..?

Son T-shirt ... Ah oui. Son T-shirt ... Les évènements précédents encore chauds refoulés son esprit assez rapidement, se rendant peu à peu compte de la terrible destinée de celui-ci. Se frottant la tête de sa main droite comme un peu gêné, il souriait, sachant pertinemment où se trouvait le T-shirt en question, et par la suite, dans quelle situation se trouverait la jeune fille qui était encore dévêtue, dévoilant ainsi ses formes.
Fermant les paupières, il tenta éperdument de chasser toute once de colère, voulant rester calme.
Une phrase lui traversa l'esprit ... Une déclaration totalement insensée, mais qu'il se sentait comme obligé de la dire haut et fort. Hésitant d'abord, la détermination s'empara par la suite de lui :

-Excuse-moi ...

Suspens, pause.

-Enfin non ! Pourquoi je devrais m'excuser d'abord? C'est de ta faute ! Ah oui vraiment, tu ne m'as rien demandé? Donc ... tu insinues que j'aurais du te laisser tomber dans le vide? Non je ne te fais pas confiance ! C'était carrément puéril bordel !

La colère se ravivait un peu, mais elle s'avérait toutefois beaucoup moins intense que la première vague.

-T'aurait peut être préférée que je rattrape ton T-shirt à ta place ? Non parce que sincèrement si c'était ce que tu voulais, il suffisait de me le dire !

Ahurissement. C'était absurde.

-Si c'est qu'ça, ton T-shirt je te le rachèterais !


Était-ce ... de la gentillesse ? Non. Seulement de la gentillesse accompagnée de colère. Tant ses réflexions lui déplaisaient, qu'il s'emportait de façon confuse, et peu semblable à sa personne. Mais après tout ... au point où il en était ... cela ne changerait rien. Rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Dim 26 Aoû - 9:58

Athalie avait un mauvais pressentiment concernant la destination de son T-shirt... Elle fixait le bord de la fenêtre avec inquiétude, avant de reporter toute son attention sur le Serdaigle, qui... recoiffait ses cheveux..? Non, c'était tout autre chose et le jeune homme paraissait presque gêné. Gêné ? Jake ? Jake gêné ? Ça cachait probablement quelque chose d'étrange. De très étrange. Quoiqu'il en soit, cette manière lui donnait presque l'air d'un jeune garçon normal. En air étonnamment attendrissant.

- Excuse-moi...

Athalie laissa tomber sa tête en avant dans une expression de stupeur. Venait-il de faire, ou plutôt de dire ce qu'elle pensait l'avoir entendu dire ? Jake venait réellement de s'excuser ? Elle avait du mal à y croire... Que lui arrivait-il ? Et pourquoi s'excusait-il, en fait ? Elle ne le comprenait plus, et c'étain loin d'être nouveau. Mais c'était dingue les réactions totalement opposés qui lui prenait. Athalie aurait pu dire quelque chose, n'importe quoi pour qu'il reste désolé et qu'il ne regrette pas ses paroles, parce que oui, elle était certaine qu'il dirait quelque chose pour décridibiliser ses dires précédant. Parfois, elle avait l'impression de le connaître depuis des années. C'était inquiétant. Pas pour elle, mais pour le Serdaigle. Il était facile de lire en lui, finalement. Quoique son imprévisibilité l'empêchait de réellement pouvoir penser cela.

- Enfin non !

*Bingo.*

- Pourquoi je devrais m'excuser d'abord ? C'est de ta faute ! Ah oui vraiment, tu ne m'as rien demandé ? Donc... tu insinues que j'aurais du te laisser tomber dans le vide ? Non je ne te fais pas confiance ! C'était carrément puéril bordel !

*J'hallucine...*

Ah non, là ça n'allait pas. C'était comme si un vent avait soudainement balayé tout les sentiments positifs que ressentait Athalie à l'égard de Jake pour laisser place à... de la colère ? Pourquoi ne pouvait-il pas être désolé sans avoir à rattraper ses paroles par la suite ? Ce n'était pas de sa faute ! Etait-ce elle qui lui avait demandé d'aller dans un endroit plus tranquille ? Qui lui avait demandé une foutue preuve inutile, dont même n'avait même pas une idée ? Et à présent, il osait dire qu'il ne lui faisait pas confiance ! C'était de la folie. Ce garçon était fou. C'était lui qui était puéril, pas autre chose.

- T'aurait peut être préférée que je rattrape ton T-shirt à ta place ? Non parce que sincèrement si c'était ce que tu voulais, il suffisait de me le dire !

La seule et unique chose qu'elle réussit à faire fut un début de rire nerveux... abasourdis. Mais à quoi il jouait au juste ? Première chose, elle fut peinée parce qu'il venait de dire que son T-shirt avait bien sauté à sa place. Deuxièmement... Mais quel idiot ! Mais vraiment, c'était du grand art. Elle ignorait vraiment comment elle devait le prendre, parce que tout ce qu'elle était pour le moment, c'était énervée. En colère.

- Si c'est qu'ça, ton T-shirt je te le rachèterais !

D'accord, il se fichait ouvertement de la Serpentard. S'il voulait être gentil, c'était perdu d'avance. Il la croyait pauvre ou quoi ? Mais quel manque de tact, c'était impossible d'être naïf à ce point. Dommage qu'il avait réduit la salle en miette, parce qu'elle lui aurait volontiers envoyer une chaise en plein vu sur son visage. Remarque, il restait encore quelques bouts de bois...

Athalie se leva plus ou moins habilement, se détachant de sa position initiale assise sur le sol, plus ou moins gêné par l'état dans lequel elle était encore, mais n'en montra rien pour autant. Elle fit une fois de plus face à Jake, ce Jake qu'elle détestait tant. C'était dingue comme elle avait des sauts d'humeur. Mais était-ce vraiment son humeur qui changeait ? Ou simplement les sentiments qu'elle ressentait face à lui ? Elle ne le comprenait pas et elle ne souhaitait pas le comprendre. Elle avait toujours des réactions contradictoires face à lui et à cet instant, elle le détestait. Elle en était certaine. Mais peut-être la colère lui jouait-elle des tours.
Elle ne s'approcha toutefois pas d'un pas, peur d'être prise d'une pulsion de colère et de lui en coller une... Non, elle préférait rester calme et respirer doucement.

- MA faute ? Parce que c'est moi qui t'aies demandé une preuve pour ne plus avoir peur que mon secret soit révélé, peut-être ?

Jamais elle n'aurait baissé sa garde aussi facilement que l'avait fait celui-ci... C'était presque une erreur de débutant. Peut-être ne s'était-il pas douté un seul instant qu'elle n'avait pas oublié le détail de l'incident des couloirs. Or, Athalie faisait toujours attention aux détails. C'était eux qui révélait les choses les plus importantes. Avait-il douté de sa curiosité ? Il n'aurait jamais dû. Surtout quand on cachait un secret tel que le sien... Etait-il naïf à ce point ? Ou pensait-il qu'il n'y avait que lui qui pouvait berner les autres ? Et bien, il avait tort. Son secret à elle, était bien gardé. Peut-être n'était-il pas aussi important que celui de Jake, mais pour le moment, personne ne l'avait découvert. Une seule personne était au courant et ce n'était pas celle que l'on pensait. Enfin.

- Athalie Duchâteau 1-0 Jake Wood -

En tout cas, celui-ci avait vraiment fait fort dans ses paroles. Soit il était vraisemblablement stupide... Soit, au contraire, il savait pertinemment ce qu'il disait. A cet instant, elle penchait plutôt pour la première option.

- J'arrive pas à y croire ! Tu oses dire que tu ne me fais pas confiance alors que j'ai sauté par dessus cette putain de fenêtre, pour toi ! Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ?

Elle fit un pas en sa direction, se rapprochant dangereusement de celui-ci.

- Tu sais quoi ? Vas te faire voir. Toi et ta preuve. Je n'ferai plus rien pour te prouver quoique ce soit. Et il ne fallait pas me rattraper si tu n'en avais pas envie, ça t'aurai épargné tout ces... regrets.

Etrangement, c'est ce qu'elle pensait sincèrement. Il l'avait peut-être rattrapé prise par une pulsion, une poussée d'adrénaline, sans penser aux conséquences... Et puis il s'était enervé par la suite en voyant la chance qu'il n'avait pas su saisir... Ce devait être ça. Mais bon sang, qu'elle était bête !

Elle soupira profondément, se détachant du regard de Jake, même si elle avait horreur de succomber la première, faisant quelques pas dans la pièce, avant de s'approcher de la fenêtre et se pencher en avant afin de voir où se trouvait son T-shirt. Elle se tourna une fois de plus vers Jake, sourcils froncés.

- Je n'ai pas besoin que tu me rachètes un T-shirt, merci. Laissa t-elle tomber sèchement. Je n'peux tout simplement pas sortir comme ça !

N'était-ce pas évident ? Que penserait les autres s'ils la voyaient comme ça..? Elle ne préférait même pas y penser. Elle recouvrit ses bras de ses mains, avec l'horrible sensation d'être vulnérable, même physiquement, c'était désagréable. Elle avait l'impression d'être comme à découvert. Elle ne faisait même plus attention à Jake. Elle voulait s'en aller d'ici le plus rapidement possible. Si elle restait une seconde de plus, elle allait défaillir, c'était certain. L'air était de plus en plus lourd et elle ne le supportait plus.

Elle émit un énième soupir, montrant une fois de plus par une autre manière, son mécontentement.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Dim 26 Aoû - 11:07

La situation venait de subir un changement d’état précoce et très soudain. Passant d’une couleur bleu à une rouge. Ou encore d’un ciel paisible à un ciel noir. C’était si étrange que de changer aussi subitement d’état d’esprit, de comportement vis-à-vis de l’autre. Des sentiments caméléons et très peu appréciés, provoquant ainsi des changements de températures brutales, comme un choc thermique. Passer du blanc au rouge était complexe et les conséquences n’étaient pas moindres. Retournement de situation. Les tensions qui semblaient demeurer silencieuses n’étaient en fait que plus éveillées que la mer acharnée et défoulée.
Lorsque Jake eut le courage de dire le mot fatal, la serpentarde baissa de nouveau la tête pour une raison qui lui était inconnue. Puis, au fur et à mesure que Jake s’emportait, la serpentarde lâcha un rire nerveux qui ne fit qu’attiser davantage sa colère initiale. Elle se foutait de lui ? Non, tout de même … Il était on ne peut plus sérieux dans ce qu’il disait. Et, elle, celle qui devenait subitement insignifiante, se moquait de lui et de ses propos. Mais où s’en allaient-ils ?

La blonde se leva alors de façon étrange, puis se dirigea vers Jake. Sourire aux lèvres. Réaction réellement étrange puisque la situation était aux tensions et non à la joie. Cependant, elle ne daigna s’approcher davantage du serdaigle, voulant surement laisser un intervalle de sécurité amplement suffisant pour éviter tout écart.

- MA faute ? Parce que c'est moi qui t'aies demandé une preuve pour ne plus avoir peur que mon secret soit révélé, peut-être ?

Waouh. Délire total. Hallucination extrême, rire intense, folie. Cette situation était totalement indescriptible tant l’irrationnel se trouvait entre ses murs, dans cette pièce délabrée, dans cette pièce regrettée. C’était si absurde que de dire cela. Certes, Jake avait exigé une preuve mais sur un ton peu crédible, et certainement pas une preuve au point de se livrer entre les mains de la mort. Ce n’était pas sa faute après tout, si la jeune fille avait perçu cela de cette façon ci. Il n’y était pour rien, ce n’était pas lui la cause, mais plutôt l’esprit délirant de la jeune blonde.

- J'arrive pas à y croire ! Tu oses dire que tu ne me fais pas confiance alors que j'ai sauté par dessus cette putain de fenêtre, pour toi ! Mais qu'est-ce que tu veux, à la fin ?


Bien sûr, maintenant, tout était de sa faute. Il ne lui avait rien demandé, et surtout de ne pas sauter par-dessus cette fenêtre comme un enfant en basage dépourvu de raison aurait pu le faire. Son acte était complètement puéril et idiot. Insensé. La question qui hantait toutes les lèvres. Qu’est-ce qu’il voulait ? Certainement pas effacer ce qu’il venait de se passer, après tout, ce qui était fait était fait, il fallait l’assumer et ne plus revenir sur les actes passés qui étaient irréparables.
La serpentarde avança alors d’un pas vers le serdaigle, réduisant ainsi considérablement l’inter distance importante.

- Tu sais quoi ? Vas te faire voir. Toi et ta preuve. Je n'ferai plus rien pour te prouver quoique ce soit. Et il ne fallait pas me rattraper si tu n'en avais pas envie, ça t'aurai épargné tout ces... regrets.

Rire. Venait-elle vraiment de dire ce que Jake venait de percevoir ? C’était hilarant que d’entendre des propos pareils sortir des lèvres d’une fille telle que cette serpentarde. Comme quoi, toutes les filles étaient des saintes nitouches.
Sa dernière phrase résonnait dans son esprit encore perturbé. Regret. Ce mot, il le détestait et avait tout fait pour le damner à jamais de son être. Jamais, jamais il n’avait éprouvé des regrets à quelques exceptions prêtes. Il se l’était interdit, voulant rester inaccessible par ce sentiment néfaste et destructeur.
Et voilà que la jeune fille avait remis d’actualité leurs regards mêlés, mais pour une fois, ce fut elle qui s’en détacha en première, offrant par la même occasion un profond soupir. Réalisant quelques pas dans la salle en direction de la fenêtre, elle y jeta un œil, probablement pour apercevoir son T-shirt perdu. T-shirt, qui était responsable de cette prise de tête. Pour une fois, ils atteignaient un niveau encore jamais atteint. Se disputer pour un stupide T-shirt sans valeur.

- Je n'ai pas besoin que tu me rachètes un T-shirt, merci. Je n'peux tout simplement pas sortir comme ça !

Déclaration sèche à la limite d’être hautaine. Sentiment désagréable. Pour qui se prenait-elle ?
Goût amer, envie de s’évader et de ne plus percevoir cette fille puérile. Rage. Toutefois, ce qu’elle déclarait été tout à fait réaliste. Elle ne pouvait pas sortir ainsi, mais après tout, elle semblait assez grande pour se débrouiller. Pourquoi Jake devrait-il l’aider après tout, elle n’avait pas osé le remercier pour son acte. Voilà qu’elle soupirait de nouveau, pour la énième fois, et ce comportement commençait à perdre Jake dans sa fureur.

-On dirait que la tigresse qui sommeille en toi tend à se réveiller. Je commençais à m’ennuyer.

Il riait, et il était placé sur un ton provocateur qui soufflait bien des choses néfastes pour n’être qu’une simple déclaration banale. Détournant son regard, il plongea le sien dans celui de la serpentarde, comme pour lui faire passer un message clair et subtil.

-Je t’ai demandé une preuve mais de là à sauter ! Seule toi en a déduit que c’était celle-ci la mieux appropriée ! Sauf que ... malheureusement, il n'y a aucune façon pour me le prouver. Quelle puérilité. Tu n’es qu’une enfant. Et je ne t’ai aucunement demandé un tel acte pour prouver ta fiabilité ! Au contraire, ceci prouve à quel point tu manques de raison !


Il disait ces paroles sans réellement réfléchir, et probablement que celles-ci blesseraient la jeune fille. Soit, ce qui était dit était dit. Placé toujours dans le même optique, il arborait toujours ce regard noir qui manifestait son mécontentement face à la réaction de celle-ci.

-Merci, c’est trop gentil que de me dire d’aller me faire voir. J’aime. Vraiment. Je n’oublierais pas d’aller me faire voir. C’est un conseil d’une grande maturité.

Jake se moquait littéralement d’elle, finalement, cette situation l’amusait plus qu’autre chose. Les propos de la serpentarde faisaient l’effet d’une blague.

-Et sache … Que je ne regrette jamais rien. Même si tu fais tout pour.

Cette révélation faisait mal, car il s’agissait là de la serpentarde, mais c’était une généralité. Il n’y avait aucune exception. Brisant le contact visuel, il se permit alors d’analyser la situation malgré ses premiers sentiments qui lui soufflaient de la laisser dans cette situation embarrassante. Il aurait pu lui faire du chantage … mais ce n’était certainement pas le bon comportement à adopter face à elle, sachant qu’elle détenait son secret.
Sans réfléchir davantage, il retira son T-shirt, acte qui rappelait celui de la serpentarde, sans aucune gêne. Dévoilant ainsi la plupart de ses tatouages, sauf celui qui affirmait son appartenance au groupuscule des mangemorts, non visible, puisqu’il s’avérait être camouflé par une sorte de bandage que les sportifs utilisaient. Jetant son T-shirt sur la jeune fille avec un sourire aux lèvres, il baissa la tête durant quelques secondes pour ensuite la relever subitement.

-J’pense qu’un mec torse nu passera plus inaperçu qu’une fille en soutien gorge …

Il fit une pause, puis rajouta, comme incapable de maîtriser sa taquinerie :

-A moins que tu veuilles rester ici toute la nuit ... ou ... que tu ne souhaites repêcher ton serpentard …

Sourire aux lèvres. Ce n’était un secret pour personne. La serpentarde était sortie avec le mec le plus populaire de Poudlard, et ce genre d’évènements ne restait généralement pas en mode silencieux.
Il attendit alors, de façon calme, que la serpentarde daigne réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Dim 26 Aoû - 16:45

- On dirait que la tigresse qui sommeille en toi tend à se réveiller. Je commençais à m’ennuyer.

Jake arborait un sourire pour finalement rire par la suite. Et Athalie ignorait s'il riait parce qu'il était amusé de la situation ou s'il riait pour l'énerver. Dans les deux cas, la jeune fille ne cachait plus sa colère envers le Serdaigle. "La tigresse" ? Nouveau surnom qu'elle ne trouvait pas très flatteur, selon elle. Et il n'avait encore rien vu, il savait pertinemment qu'elle pouvait aller bien plus loin que dans ses simples paroles. Encore fallait-il qu'elle le veuille.

Jake accrocha son regard dans le sien, plongeant ses yeux presque noirs, sombres, dans les yeux clairs d'Athalie. Regard qu'elle ne pouvait détourner, comme s'il elle était hypnotisé... C'était complètement fou.

- Je t’ai demandé une preuve mais de là à sauter ! Seule toi en a déduit que c’était celle-ci la mieux appropriée ! Sauf que ... malheureusement, il n'y a aucune façon pour me le prouver. Quelle puérilité. Tu n’es qu’une enfant. Et je ne t’ai aucunement demandé un tel acte pour prouver ta fiabilité ! Au contraire, ceci prouve à quel point tu manques de raison !

On aurait pu penser qu'entendre de telles paroles auraient accentuées la colère qu'Athalie ressentait envers Jake, or, étrangement, toute haine la quitta, laissant place à une tout autre sensation. Elle n'avait pas déduit que c'était la meilleure preuve, non... Elle avait simplement été prise par une poussée d'adrénaline, probablement. Elle ne voyait que ça. Et son impulsivité n'avait fait que l'y entraîner plus vite. Et maintenant, Jake persistait à dire qu'il n'y avait aucune façons de lui prouver son honnêteté ? Sa sincérité ? Alors pourquoi tout cela..? Pourquoi l'avoir entrainé, ici si ce n'était pour autre chose que de lui faire faire commettre un tel acte ? Elle ne comprenait plus. Ce qu'elle comprenait dorénavant, était qu'elle avait été réellement naive en l'écoutant. Elle avait été naive en acceptant de lui prouver quelque chose dont elle n'avait absolument pas à se justifier. Elle n'avait fait qu'empirer les choses. Tout cela n'avait été qu'un jeu pour lui, depuis le début. Et elle avait été bête d'y croire.

- Merci, c’est trop gentil que de me dire d’aller me faire voir. J’aime. Vraiment. Je n’oublierais pas d’aller me faire voir. C’est un conseil d’une grande maturité.

Ainsi, il se moquait éperdument d'elle, maintenant ? Il se fichait carrément d'elle, oui. Mais à ce point, elle n'aurait pas pu imaginer. Pourquoi faisait-il cela ? Pour dire cela ? Est-ce que ça l'amusait vraiment ou il n'avait que pour seul but de la blesser ? Parce que si c'était pour ça, ça marchait. Et elle s'en voulut de se sentir mal à cause de lui. Il la traitait ouvertement d'enfant et voilà qu'il ironisait sur le fait qu'elle disait des choses mâtures. Mais à quoi jouait-il, bon sang ? Athalie n'avait aucune envie de rire à cet instant. Elle était mêlée de colère et de... de quoi ?

- Et sache… Que je ne regrette jamais rien. Même si tu fais tout pour.

Elle ne comprenait plus ses paroles. Son but était peut-être de la prendre encore une fois au dépourvu mais ce qu'elle comprenait vraisemblablement de ses paroles étaient... qu'il ne regrettait pas ? Alors il ne regrettait pas de l'avoir sauvé ? Il ne regrettait pas de ne pas l'avoir laissé tomber ? Pourquoi affirmer cela ? Devait-elle y déchiffrer un message codé ? Il ne comprenait pas... Il ne comprenait jamais rien. Elle ne faisait pas tout pour, à sa différence, lui disait des choses pour remettre la faute sur elle et faire croire que ses paroles étaient dénués de sens. Or, elles avaient tout leurs sens.

Athalie ne quittait pas Jake des yeux, comment l'aurait-elle pu ? Quoiqu'il en soit, il fit soudainement une chose ianttendue. Le genre de trucs qu'Athalie faisait sans problèmes et qu'elle mettait sur le compte de son caractère inconscient. Sauf que le jeune homme avait beau être impulsif, elle n'aurait pas songé une seule minute à la chose qui venait de se passer. Celui-ci venait, à son tour, d'enlever son T-shirt subitement avant de le jeter sur le Serpentard, le sourire aux lèvres, comme celle-ci précédamment. Athalie examina durant quelques secondes le T-shirt qu'elle tenait entre ses mains, restant sceptique sur le geste du Serdaigle, avant de reporter toute son attention sur lui.

- J’pense qu’un mec torse nu passera plus inaperçu qu’une fille en soutien gorge…

Effectivement, c'était moins courant... Remarque, c'était peut-être le genre de choses que faisait Rebecca fin de se faire remarquer... Quoiqu'il en soit, il fallait dire qu'Athalie resta littéralement bouche-bée devant l'attitude du garçon, observant à la limite de l'admiration le torse à la musculature vraisemblablement parfaite de celui-ci. Ce qui était le plus déroutant restaient tout de même son autre tatouage... Mise à part la marque des ténèbres, elle ne se doutait pas une seconde que Jake puisse en avoir un autre... Elle admira un instant la rose marquée sur son torse, se demandant ce qu'elle pouvait bien signifier. Finalement, elle se reprit toutefois rapidement, humectant ses lèvres pour la enième fois depuis le début de leur discussion, avant de se dépêcher d'enfiler le T-shirt trop large pour elle du Serdaigle. La situation était plutôt amusante en elle-même. Ils n'étaient en rien d'accord sur les dires de l'autres, et pourtant voilà que la jeune fille portait l'un des habits du Serdaigle. Vraiment, c'était assez drôle.

- A moins que tu veuilles rester ici toute la nuit...

*Non merci...*

Songeuse, elle baissait les yeux, jouant avec le tissu de son nouveau T-shirt.

- Ou... que tu ne souhaites repêcher ton Serpentard…

Athalie releva subitement la tête, observant Jake de ses yeux émeraudes. Alors c'est ce qu'il pensait réellement ? Qu'elle voulait récupérer Lasz' ? Mais quel était le rapport ? Et pourquoi dire des choses aussi stupides et mesquines ? A quoi voulait-il jouer avec elle ? Il comptait réellement la blesser ou n'était-ce qu'un vil passe-temps ? Son but était réellement cela ? Il y avait un avantage à toutes choses... Au moins, elle le comprenait mieux maintenant et elle arrivait peut-être finalement à cerner sa personne. Elle aurait préféré qu'il se taise au lieu de dire de telles sottises. Surtout que cela faisait quelques temps maintenant qu'elle avait oublié le beau Serpentard et qu'elle avait mit un therme à leur relation. Alors pourquoi fallait-il constamment en revenir à celui-ci ? Elle n'éprouvait plus rien pour lui. Et ce dont elle était encore plus sûre était qu'elle détestait à présent le Serdaigle. Elle se mordit fortement la lèvre, chassant toute les mauvaises pensées que ces souvenirs faisaient ressurgir en elle.

Elle secoua frénétiquement la tête, ne sachant toujours pas si elle était en colère ou réellement blessée par les propos vexants de Jake. Elle ne bougea pas d'un milimètre, ne battit pas d'un cil, se contentant d'observer Jake, toujours aussi impassible.

- Tu n'étais pas obligé d'être si blessant.

Et pourtant, elle était presque certaine qu'il avait perçut le tremblement de sa voix. Et maintenant ? Elle croyait que ça allait changer quelque chose ? Jake se fichait d'elle de toute façon. Depuis le début. Et elle se sentait complètement idiote d'avoir pu imaginer ou ne serait-ce penser le contraire. Elle ouvrit la bouche, pour la refermer aussitôt. A quoi bon répondre aux provocations de Jake ? Et puis, elle ne savait même pas quoi répliquer à tout ça. Son but était peut-être de la blesser mais quoiqu'il en soit, ce n'était pas le sien, à elle. Le fixant droit dans les yeux, une dernière fois, elle se tourna en direction de la porte, la main sur la poignée, et lâcha sans même se retourner :

- Merci pour le T-shirt.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Dim 26 Aoû - 17:36

Jake avait tenu des propos qui sortaient peu fréquemment de sa bouche. A vrai dire, il était plus souvent impulsif, et faisait part de sa rage ou de son mécontentement par la violence ou par les insultes ... Mais cette fois-ci, il avait usé de phrases structurées ... Certes probablement blessantes mais structurées. Une chose qu'il n'avait jamais réellement faite avec une autre personne qu'Amber ou Jill. C'était comme si, soudainement le serdaigle s'était mis à réfléchir de façon posée et sérieuse ... Mais il n'en était rien. Il avait déclaré ces propos comme sous l'influence d'une drogue quelconque, ne réfléchissant pas une seule seconde aux conséquences que cela engendrerait. Après tout, il ne faisait qu'exprimer une part de lui même. Inconscient et beaucoup trop rapide quant à ses réactions. Impulsif. Sans doute, que le portrait du jeune homme venait de subir une dégradation spectaculaire dans l'estime de la serpentarde.

La jeune blonde observa alors quelques instants le T-shirt que Jake venait de lui balancer, probablement douteuse de son acte. Il était vrai que ... Jake se surprenait lui même. Il venait de lui faire part de propos néfastes, et désormais, il lui venait en aide? Pas qu'il ressentait une sorte de devoir envers la belle, mais c'était comme une sorte d'envie qui lui susurrait à l'oreille de réaliser cet acte. Peut être parce qu'il voulait simplement, être gentil. Ce devait être ça la réelle raison, mais sa fierté trop imbu de lui même, masquait ce sentiment si réel.

Jake était perdu dans ses pensées, songeant qu'il avait peut être été trop brusque dans ses paroles, mais bien vite la réalité rattrapait son retard, chassant quelques minimes regrets qu'il voulait oublier. La jeune fille avait ses yeux verts émeraude rivés sur ... son torse? Doute. Puis certitude. L'interrogation se transformait rapidement en affirmation. C'était bel et bien la réalité. Ce comportement plus que surprenant -?-, déclencha un rire discret sur les lèvres de Jake, mais tout à fait percevable par la jeune fille. C'était amusant, mais contrairement à tout à l'heure, il ne se moquait pas. Non ... ce qu'il ressentait en ce moment même était ... de la gêne, de la flatterie -?- et un sentiment de bonheur soudain.

Comme précédemment, Jake passa une main dans ses cheveux, remarquant que la blonde avait enfin daigné mettre un terme à son observation, mais ... elle était encore dénudée, avec le T-shirt entre les mains.

Ce fut comme si celle-ci avait lu dans les pensées de Jake, enfilant ainsi le T-shirt un tant soit peu trop grand après s'être humectée les lèvres attirantes, mais jouant son rôle de sauvetage. Tandis que Jake finissait son discours, la jeune fille jouait avec son T-shirt comme une petite fille jouerait avec sa poupée. C'était ... attendrissant. Puis, elle releva son regard, vers celui de Jake.

- Tu n'étais pas obligé d'être si blessant.

Elle n'avait pas osé bouger la moindre partie de son corps, et cette déclaration venait d'être déclarée subitement, sans que Jake ne s'attende à de tels propos. Le ton sur lequel elle avait dit ça, avait réussi malgré lui à engendrer quelques pics de remords. Comment était-ce possible? Lui qui avait tout fait pour se préserver de ça, de ce sentiment monstrueux, désormais, il s'emparait de lui. Il ne regrettait pas ses actes, simplement, peut être, ses paroles à l’égard de la jeune fille. Sa voix, d'ordinaire si agréable à l'oreille, venait lui semblait-il, de trembler. Dévoilant ainsi probablement ses pensées et ressentis camouflés.

Elle venait de lui faire part d'un reproche, un reproche que Jake n'appréciait pas. C'était presque comme s’il s'en voulait. Fronçant les sourcils comme pour battre ce sentiment intérieur et visiblement imbattable, son regard regardait le sol, le sol parsemé de bout de bois. Puis, pour la énième fois de cette soirée, la jeune fille plongea son regard ensorcelée dans celui du serdaigle, pour ensuite se retourner sans même lui dire un seul mot, avec la ferme intention de partir. La main sur la poignée, le dos tournée, elle était sur le départ.

- Merci pour le T-shirt.

Au moins, elle le remerciait, mais cela n'effaçait rien. Déglutissant, il songea durant quelques secondes dépourvues de réaction. Se retournant brièvement, il rattrapa la main de la jeune fille, l'empêchant ainsi de partir. Parce que, c''était ce qu'il voulait, au fond de lui. Il actualisait alors ce contact corporel, nouant sa main avec la sienne comme au début de leur entrevue. Et pourtant, ce contact qui avait eu lieu d'être plusieurs fois, procurait toujours ce même effet déconcertant. Des frissons parcouraient alors son corps, comme si la jeune fille venait de lui procurer un courant d'air froid.

Inspirant profondément, ce qu'il s'apprêtait à dire n'était pas dans la norme, et c'était une certitude quant aux séquelles que prendraient sa fierté si protégée.

- Excuse-moi. Vraiment. Je le pense. Et crois moi ... ma fierté en prend un coup.


La dernière partie de sa phrase s'était vu déclarer sur un air légèrement hilarant. Mais après tout, peut être s'avérait-elle inutile ? Après tout la jeune fille devait s'en moquer ... Et pourtant, ce que venait de faire Jake à cet instant n'était pas commun pour lui, c’était tout comme un exploit. Le monde à l'envers. Sans doute que la jeune fille songeait que celui-ci retirerait rapidement ses excuses, mais non, il laissa planer un long silence comme pour prouver sa sincérité. Puis, renforçant la pression sur sa main, mais toutefois de façon mesurée, il rajouta :

- Euh ... Je pourrais peut être te ... raccompagner à ta salle commune... ?

Il avait été hésitant, mais pour une seule raison. La hantise de brusquer la jeune fille qui venait d'être blessée par les propos qu'il avait osé tenir auparavant. Mais ce qui lui faisait également peur, c'était le fait que la jeune fille était entièrement libre de refuser, et de le refouler. Après tout ... si tel était ce qu'elle voulait faire ... Il n'y pourrait rien, car c'était lui le responsable de ses réactions futures.
Malgré cette hantise, le contact physique perdurait toujours ... comme si, cela était éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Lun 27 Aoû - 15:40

Ce qui était en train de se produire était exactement le genre de choses qu'elle aurait aimé ne pas voir se passer. Partir dans un élan de rancune n'était jamais une bonne chose. Après tout, cela voudrait dire que les prochaines fois qu'ils se reverraient, probablement qu'ils s'éviteraient, qu'ils s'ignoreraient et que ni l'un ni l'autre ne viendrait s'excuser parce qu'ils avaient tout deux beaucoup trop de fierté. Foutu caractère ! Elle ne voulait pas réellement que ça se termine ainsi, mais Jake avait tenu des propos vraiment blessants et qui n'avaient pas laissé la jeune fille de marbre. Peut-être était-elle trop sensible, peut-être qu'elle se comportait bêtement et que tout était de sa faute... Peut-être était-elle trop susceptible, après tout. Mais elle ne regrettait pas de ne pas avoir répondu aux provocations de Jake, il n'en valait pas la peine et elle ne voulait pas s'énerver contre lui pour si peu. Si peu ? Elle n'était même pas sûre de lui en vouloir. Elle ne cessait de se rappeler qu'elle ne comprenait pas Jake mais à vrai dire, elle ne se comprenait pas elle-même.

Quand elle tourna la poignée de la porte, sur le point de l'ouvrir, elle sentit qu'on lui prenait la main. Et elle ne s'était tellement pas imaginé que le Serdaigle pourrait avoir l'idée de la rattraper qu'elle émit un sursaut, se retournant vivement vers celui-ci. Elle le toisa un moment du regard, plongeant une énième fois son regard dans le sien, ne pensant à rien d'autre qu'à lui, avant de baisser les yeux afin d'observer la main de Jake dans la sienne. C'était si... déroutant. Tout était déroutant chez lui. Son regard, son caractère, ses réactions...

- Excuse-moi.

Athalie releva une fois de plus la tête vivement, le scrutant, le cherchant des yeux, tandis que ses sourcils se fronçaient légèrement, ne sachant pas si elle devait être heureuse ou ébahis. A moins que celui-ci ne se rétracte une fois de plus et retire ses paroles ? Etait-il aussi désolé qu'il ne le paraissait ? Devait-elle le croire ? Elle ne savait même plus quoi penser.

- Vraiment. Je le pense.

Bon sang, alors il était réellement sincère..? C'était incroyable. Athalie n'en revenait pas. Il s'excusait. Pourquoi s'excusait-il ? Pour ses paroles ? Peut-être, elle s'en fichait. Le principal était qu'il avait une fois de plus baissé sa garde devant elle pour lui dire qu'il regrettait. La jeune fille ressentait plusieurs émotions, dont quelques unes qu'elle ne saurait décrire. Et pourtant, elle les connaissait, peut-être ne voulait-elle simplement pas mettre de noms dessus, cela rendait la chose moins vraie. Plus énigmatique et irréelle. Quoiqu'il en soit, elle ne cessait d'observer Jake, se demandant à quoi il songeait à cet instant. Elle aurait tout fait pour déchiffrer ses pensées. Une infime partie d'elle se demandait tout de même s'il faisait ça par intérêt, pour qu'elle ne dévoile pas son secret par colère... Peut-être que c'était ce qu'il pensait, après tout.

- Et crois moi... Ma fierté en prend un coup.

Elle réussit à esquisser un faible sourire, mais toujours sincère. Elle se doutait bien qu'il ne devait pas s'excuser tout les jours et elle ne se sentit que plus fière d'y avoir eu le droit, elle. Elle était réellement touchée de cette attention et elle aurait pu lui sauter dans les bras si elle ne savait pas que c'était trop inattendu pour être normal. Surtout que cette fois, elle ne pourrait pas mettre ça sur le compte de l'adrénaline.

- Euh... Je pourrais peut être te... raccompagner à ta salle commune... ?

Athalie ouvrit la bouche, pour la refermer aussi vite. Décidément, ça lui arrivait beaucoup en compagnie du Serdaigle. Elle ignorait si c'était parce qu'elle ne savait pas quoi dire ou si Jake la mettait mal à l'aise. La seule chose qu'elle réussit à faire fut un simple hochement de tête, accompagné d'un fin sourire. Parfois, les gestes valaient mieux que les paroles. Leurs deux mains toujours liés, elle le tira vers elle, ouvrant la porte de sorte à ce que leurs deux corps puissent passer, avant de se stopper net, de lâcher la main de Jake qu'elle serrait dans le sienne et de se retourner vers celui-ci, l'arrêtant à son tour entre le couloir et la salle de classe. Entre autre, dans l'entrebâillement de la porte.

- Attend !

Elle ouvrit la bouche, avant de se rendre compte qu'elle venait de déposer ses mains contre le torse chaud du jeune homme. C'est bien simple, aucun sons ne sortit de ses lèvres, elle n'était même plus en position de relever la tête vers le Serdaigle, c'était comme si elle n'était plus libre de ses mouvements. Dans l'élan, Jake avait buté contre Athalie, si bien qu'il ne restait de place simplement pour y glisser un bout de parchemin. Athalie ne se recula que très légèrement, toujours accaparée par ses mains qui reposaient contre le torse du jeune homme, avant de se rendre compte que l'une d'elles était posé sur la rose dessiné sur son buste. Comme fascinée, elle fit glisser sa main dessus, effleurant de l'un de ses doigts le dessin de la magnifique fleurqui se tenait là.

Cessant tout mouvements, elle reprit l'usage de ses mains, aussi vite que si le torse chaud de Jake l'avait brûlé. Elle déglutit avant de s'humecter les lèvres et de laisser échapper un soupir, puis de racler sa gorge, comme pour revenir à la réalité. Elle se remit en quête de trouver le regard de Jake, observant les traits qui le caractérisait, avant de se souvenir qu'elle avait commencé à dire quelque chose.

- C'est peut-être pas une bonne idée... A te voir...

*Pèses tes mots, ma chère, tu pourrais le regretter.*

- Comme ça..., fit-elle tout en désignant le torse nu du Serdaigle, Et moi, avec ton T-shirt...

Elle reprit son souffle, vraisemblablement gênée de ce qu'elle pourrait dire si elle ne réfléchissait pas assez à ses paroles.

- Ca pourrait porter à confusion...

*Tu m'étonnes, John.*

- Enfin, tu vois, on pourrait penser que...

*Que..?*

Elle était certaine qu'il avait comprit, et ne préférait donc pas aller au bout de ses pensées. Et comme rappelé à l'ordre par une prise de conscience, elle se rendit compte que c'était absurde. Depuis quand se souciait-elle de se que les gens pourraient penser d'elle ? Il y avait eu tellement de rumeurs à son sujet qu'elle avait apprit à passer outre. Elle souffla en un sourire amusée, avant de reprendre :

- Laisse tomber. On s'en fiche.

Et de saisir sa main une fois de plus, la nouant dans la sienne, et de le tirer encore vers elle et la sortie.

- Allez, viens.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   Lun 27 Aoû - 19:14

C'était comme si ... les propos qui venaient de sortir d'entre ses lèvres avaient été falsifiés ... Comme si une autre personne autre que lui venait de prendre possession de son corps, de son âme, et que désormais, seule une autre personne était dans la capacité de lui dire quoi faire. Il paraissait dépourvu de prendre la moindre décision, laissant son âme entre les mains d'une autre personne qui lui était inconnue. Cette situation était anormale, et probablement que ce jour devrait être marqué d'une pierre blanche de grande valeur. S'excuser ... C'était un acte que Jake ne connaissait qu'auprès d'Amber et de Jill, mais jamais personne d'autre n'y avaient réellement eu le droit. Ses paroles si surprenantes résonnaient encore dans son esprit comme si elles venaient tout juste d'être prononcées ...
Elle venait alors d'offrir un léger sourire, probablement que sa dernière phrase faisait rire la blonde intérieurement, tout comme Jake. C'était comme si, il venait de se mettre à nu devant la jeune fille, devenant ainsi vulnérable, trop vulnérable. Il venait de lui délivrer une part de lui même importante qui ne laisserait pas son état indemne.

La suite des évènements se déroula alors de façon très rapide, si bien que ce qu'il venait de se passer dans cette salle paraissait très lointain ... Comme de vieux souvenirs oubliés qui ravivaient la flamme éteinte. La serpentarde aux allures dorés arbora alors un léger sourire accompagné d'un signe de tête qui avait pour but d'apporter une confirmation à Jake. Elle venait -outre mesure- de donner son accord au serdaigle, acceptant ainsi volontiers sa proposition. Une peur venait alors de se faire oublier ... Celle de se faire refouler agressivement.

Leurs mains étaient toujours nouées, et ce frisson éternel semblait ne pas vouloir migrer. Soudainement, comme dans un film à hautes tensions, la jeune fille ouvrit la porte, révélant ainsi le calme du reste du château. Pourtant, dans cette pièce, tout semblait avoir pris de l'ampleur, tant physiquement que dans les paroles. Ils s'étaient retrouvés durant un instant dans une autre dimension unique. Bien assez tôt, les actes de la jeune fille le ramenèrent à la réalité. La porte était ouverte, et la serpentarde se trouvait dans le couloir, alors qu'une force le retenait lui, dans la salle de classe. Elle venait alors de rompre leur lien physique de façon inattendu, comme si, quelqu'un aurait pu les observer et que cette situation s'avérait être problématique pour la belle blonde. Jake se trouvait dans une situation quelque peu étrange. Entre la jeune fille et la porte, tout simplement à la limite du couloir.

- Attend !

Cette déclaration sonnait comme un ordre ou plutôt ... un ordre masqué qui en fait était un souhait. Seulement ce n'était pas ceci qui était le plus perturbant pour le jeune homme, non, c'était tout autre chose... Une chose à laquelle il ne s'était pas du tout attendu, pas le moins du monde. Les mains de la jeune fille se trouvaient sur le torse du serdaigle, provoquant ainsi une chaleur appréciée, un contraste léger. Jake ne savait pas comment celle-ci avait pu déposer ses mains sur son torse sans qu'il ne s'en rende compte ... D'ailleurs, celle-ci fit une tentative inutile de placer une phrase. Mais aucun son ne daignait sortir. L'espace qui se trouvait alors entres les deux jeunes adolescents étaient infimes, voir complètement inexistant. Le corps de la blonde se trouvait contre le sien, et c'était comme si une nouvelle fois le monde s'avérait être invisible. Jake n'était plus maître de ça, de ce qu'il se passait, car seule la jeune fille était dans la possibilité de reculer. La situation ne le gênait pas ... il était comme absorbé par le regard de la serpentarde et par celui de ses mains sur son torse. La raison semblait s'être envolée pour laisser place à un monde dépourvu de durée quelconque.

Une énième fois, elle brisa l'inter distance, se reculant légèrement. Puis, d'une main incontrôlable, elle effleura son pectoraux droit d'un seul doigt. Ce fut comme un déclic, son acte lui rappelait alors la présence quasiment oubliée de son tatouage si significatif. Celui-ci, il se l'était offert pour qu'Amber demeure à jamais auprès de lui. Peut être, qu'au fond de lui, il le savait. Mais, il refusait de l'admettre, parce que c'était si douloureux que de songer à leur séparation prochaine mais bien réelle.
La réalité. La serpentarde venait de la rétablir, cessant ainsi tous mouvements vertical, des mouvements pourtant réellement ... appréciés. S'humectant les lèvres, la blonde aux yeux émeraudes laissa échapper un soupir et remit de nouveau leur regard en contact.
Puis, elle reprit son discours, comme si rien de tout cela ne s'était produit.

- C'est peut-être pas une bonne idée... A te voir...

Ses propos restaient en suspens ... Et malgré ce manque de précision, Jake comprenait parfaitement où voulait en venir la jeune fille. Il était vrai que les personnes extérieurs pourraient s'interroger de diverses manières ... Ils s'étaient enfermés tous deux dans une pièce à l'abri des regards, ils venaient d'en sortir, la serpentarde portant le vêtement du serdaigle, et celui-ci torse nu, et pour finir, ils étaient main dans la main. Pourtant, n'importe quelle conclusion définit à partir de ça, s'avérerait être fausse. Rien de malsain ne s’était produit dans cette pièce, et surtout pas entre eux, même si certains actes portaient à confusion ... Jake n'appréciait pas la serpentarde, pas à cause de ses valeurs, simplement parce qu'il ne la connaissait pas, mais sans doute que cela ne tarderait pas. La seule chose qui aurait éventuellement pu le pousser à commettre de tels actes ... c'était son attirance refoulée pour la jeune fille ... mais certainement pas pour ce qu'elle était puisqu'il n'en connaissait que d'infimes parcelles ... Du moins, c'est ce qu'il se laissait croire ... car la réalité était bien plus forte. Jake connaissait chaque jour un peu mieux la serpentarde ...

- Comme ça... Et moi, avec ton T-shirt...

A l'écoute de ses dires, Jake ne pu retenir un rire. La situation était réversible. Une fois, elle s'avérait assumée, et une autre ... quelque peu gênante.

- Ca pourrait porter à confusion...

Alors comme ça ... ce que l'on pourrait dire sur eux gênait la blonde? C'était étonnant venant de sa part ... Jake la percevait plus comme une personne forte, qui serait en mesure de garder la tête haute dans ce genre de situation. Quant à lui, il s'en fichait de façon extrême. Ce qu'on pouvait dire ou insinuer sur lui, l'importait tellement peu. Rien de tout ça ne l'atteignait, et dans ces situations là, il préférait de loin répondre par le silence ou des rires moqueurs. Comportement étrange, lui qui d'ordinaire montait en fureur pour la moindre réflexion envers ses proches. Seulement, il y avait une nette différence entre ses proches, et ... lui.

- Enfin, tu vois, on pourrait penser que...

Que ... Jake ressentait une terrible envie d’aboutir sa phrase, n'ayant aucune crainte quant aux oreilles indiscrètes. Oui, c'était une certitude, si les gens les croisaient, alors ils songeraient que tous deux auraient réalisé des actes étonnants. Et alors?
La jeune fille sembla alors percevoir les pensées du serdaigle, et sur un air enjoué elle déclara joyeusement :

- Laisse tomber. On s'en fiche.

Elle venait de saisir sa main, ravivant ainsi de vieux sentiments peu fréquents, tandis que Jake souriait comme un pauvre innocent, et elle rajouta d'un air amusé :

- Allez, viens.

"Allez viens", cette phrase lui faisait étonnement penser à son passé, à son enfance peu enviée, à de doux souvenirs. Mais cette phrase, elle lui faisait penser plus que tout à Amber.
Athalie, la fille qui lui avait fait faire des folies. Son prénom, jamais auparavant il ne l'avait prononcé, et ce soir, il avait ignoré les règles.
Et sans broncher, il la suivit, comme si tous deux étaient des enfants, des enfants irrationnels, et trop surveillés par leurs parents, brisant ainsi les règles établies, vivant simplement, leurs vies, leurs rêves et leurs envies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Perso] Il y a beaucoup de chaises, ici... (PV Jakie.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Warhammer] Classement des perso'
» Coralie [Perso~Réality d'Evangeline]
» Feuille de perso
» Quel est votre perso préféré dans le sda?
» reset de perso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: Saison 1 :: Poudlard :: Troisième étage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit