Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virgilius Spudding
MinistèreavatarMinistère

MessageSujet: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Jeu 8 Mar - 22:20

Deux jours. Deux jours que Spudding avait investi ses appartements dans Poudlard. Deux jours depuis le meurtre de l'élève. Deux jours que des parents affolés retiraient les leurs de l'école. Il faut dire que la nouvelle avait fait grand bruit - merci chère Gazette du Sorcier... Sur ce point, Virgilius était d'accord avec Ambroise et le ministère : il était parfois nécessaire de cacher des vérités trop étranges à leurs concitoyens.

La gosse disparue était le suspect n°1, et bientôt un avis de recherche serait lancé à son encontre. Mais c'était ridicule : n'avait-elle pas essayé d'attenter à la vie d'un Mangemort ce jour-là même ?

Spud se pinça l'arrête du nez. Trop réfléchir sur ces mystères était un réflexe de flic, et avait faillit lui faire négliger la préparation de son premier cours. Fort heureusement, Frank avait été, comme souvent, un excellent conseiller.

La cloche sonna. Il avait laissé la porte de la salle de classe ouverte, pour que les élèves s'y installent directement, sans perdre de temps à l'attendre. Il prit deux minutes pour déblayer son bureau de l'amas de journaux qui s'y entassaient.


*Ça fait plus partie de ton job, mon vieux Spud...*

Il sortit de son bureau. A l'autre bout du couloir, les derniers élèves rentraient en classe... Parfait. Il y pénétra à son tour, et allait fermer la porte quand un garçon essoufflé se présenta...

- Excusez-moi j-...

- Vous êtes en retard. Demain dix heures dans mon bureau.


Voix froide, sarcastique et autoritaire. Le professeur lui claqua la porte au nez, avant de se tourner lentement vers la classe remplie d'élèves qui le dévisageaient en silence.


- Aucun retard toléré. Un conseil si vous ne voulez pas me voir plus souvent que nécessaire...

Il parcourut l'allée qui le séparait du bureau, indifférent aux quelques murmures qui s'élevaient dans son dos. Arrivé en bout de parcours, il reprit :

- Ponctualité... Discipline...

Se retournant fasse à la classe qu'il toisa de son regard dictatorial, il ajouta :

- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Spudding fit une légère pause, attendant les éventuelles réactions - tout en espérant qu'il n'y en aurait pas. Voeux exaucé, sans doute les gosses avaient-ils besoin de le tester un peu plus longtemps...

- Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...


Sa voix avait quelque chose d'assez impressionnant, dus aux cours d'éloquence dispensés à la Brigade Magique... D'un coup de baguette, le thème du cours s'inscrivit au tableau :


Le Révélasort de Scarpin.


Puis il saisit une liste de noms sur le bureau.

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

Spudding releva la tête, attendant que le premier élève se manifeste.

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 9 Mar - 14:19

La bibliothèque. Lieu privilégié du Sepentard lorsqu’il n’avait pas cours les premières heures. L’esprit ailleurs, il tentait de se concentrer sur ses révisions de DFCM. Mais ses pensées vagabondaient. Voilà deux jours qu’elle avait disparu et qu’il s’obstinait à chercher ce qu’il ne trouvait pas. Comment se faisait-il qu’il avait des souvenirs plus ou moins flous de leur confrontation. Tout était tellement brumeux dans son cerveau.

*M.rde mais pourquoi je ne me souviens de rien quasiment !*

Ca n’était plus l’heure aux interrogations, remballant ses affaires dans une attitude blasé, il sortit de la salle afin de se rendre à son cours.

Nouveau professeur de sortilège. Kieran avait finalement hâte de pouvoir s’y rendre et de voir comment était leur professeur. Il faut dire qu’il appréciait énormément ce genre de cours. Il avait toujours été plutôt doué. En même temps il le fallait, c’était obligatoire et primordial pour lui s’il voulait rejoindre son père en tant qu‘auror.

Petit coup d’œil sur sa montre. Dix heures vingt cinq. Il était un peu à l’avance au cours. Mais la porte était ouverte, passant la tête pour voir si il y avait déjà des élèves, il s’aperçut que les trois quart de la salle était rempli. Ce qui voulait dire que l’on pouvait rentrer. Il s’avança donc tranquillement au milieu de la pièce pour s’installer et déposer son sac à terre, attendant la déclenchement de la sonnerie. Il jeta un coup d’œil sur la personne à côté de qui il s’était assis.

*Mauvais choix je crois*

En effet, des yeux ambres le dévisageait. Il n’avait pas remarqué qu’il s’était installé à côté de son homologue féminin Gryffondor, cette fameuse Amber. Haussant les épaules, il décida de na pas lui adresser la parole, c’était mieux ainsi. Il n’avait pas tellement envie de parler de toute manière. Et ça allait surement arrangé la rouge et or qu’il se taise.

La cloche sonna enfin les dix heures et demi. Le professeur fit alors son apparition.

*C’est moi où j’ai l’impression qu’il m’inspire pas celui là ?*

- Vous êtes en retard. Demain dix heures dans mon bureau.

Kieran se retourna brusquement. Le professeur venait de fermer la porte au nez à un élève qui étai en retard de quelques secondes à peine.

*Il abuserait pas un peu de son autorité là…*

- Aucun retard toléré.

*Ca si on l’avait pas compris…*

Un conseil si vous ne voulez pas me voir plus souvent que nécessaire...

Kieran le dévisageait complètement. Mais pour qui se prenait-il ? Le Serpentard commençait déjà à regretter de s’être réjoui d’aller à ce cours. Dire qu’il croyait que ça allait lui changer un peu les idées. L’enseignant traversa l’allée pour rejoindre son bureau avant de reprendre la parole sans se retourner :

-Ponctualité... Discipline...

*Si ça commence ça je sens que je vais avoir du mal à le supporter.*

Soupir.

Le professeur finit par se retourner, face à la classe, les toisant littéralement du regard, un regard plutôt inquiétant, un regard complètement despotique surtout:


- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

*Oh mon dieu, encore un peu et je me croirai dans un camp de concentration…*

- Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...

Inutile de dire à quel point le Préfet était perplexe face au déroulement prochain des cours. Ce professeur dont il avait oublié le nom d’ailleurs était pire que Lucifer Mogg.

*Je le sens pas. Je le sens pas du tout.*

Coup de baguette vers le tableau pour annoncer le premier sortilège qu’ils allaient étudier.

Le Révélasort de Scarpin.

Soupir de soulagement. Au moins le cours allait être intéressant. Liste devant ses yeux, il semblait chercher les éventuels élèves qu’il s’apprêtait à interroger:

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

*Ok je le sens vraiment pas!*

Heureusement qu’il savait de quoi il s’agissait, travailler en dehors des cours pour approfondir ses connaissances et augmenter ses chances d’aboutir à son but ne servaient pas à rien.

Prise d’inspiration, ne pas faire d’erreur. Les premières impressions sont toujours les plus importantes. Et le Serpentard se devait de montrer qu’il n’avait pas été nommé Préfet pour rien. Et sa voisine qui le toisait du regard l'air d'attendre qu'il se trompe:

*Tu vas voir toi.*

- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

Regard triomphant vers la rouge et or, qui semblait surprise.

*Ah ah et toc miss Capulet*

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 9 Mar - 14:27

Cours d'option musiques finis. Amber se dirigea directement à son prochain cours, celui de sortilèges. Leur nouveau professeur était arrivé depuis deux jours. Arrivé depuis le départ d’Alice.

*Alice. Où es-tu maintenant?*
La Préfète espérait qu’elle allait bien et qu’elle ne risquait rien peu importe l’endroit où elle se trouvait. Était-elle mangemort à présent ? C’était tellement frustrant de ne pas avoir de nouvelle d’elle. Depuis le meurtre de Dimitri, la rouge et or faisait des cauchemars à longueur de nuit, le visage du Poufsouffle la suppliant de le sauver lui réapparaissant à chaque fois qu’elle tentait de s’endormir. C’était Hermia qui la réveillait à chaque fois qu’Amber tressaillait dans son sommeil. La petite tellement inquiète pour sa sœur s’était incrustée ces deux dernières nuits dans le lit de son ainée pour veiller sur elle. Sans doute si Hermia n’avait pas été là, Amber n’aurait pas pu surmonter ses frayeurs et angoisses.

Marchant moitié anxieusement et moitié sereinement vers le troisième étage, la jeune fille entra directement dans la classe qui était ouverte, s’installant seule dans la rangée du centre de la pièce. Quand quelqu’un s’installa à ses côtés une minute après qu’elle se soit installée. Levant un regard agacé sur la personne.

*Et lui en plus.*
Kieran O’Farrell, Préfet des Serpentard, jeune homme en qui elle n’accordait pas la moindre attention. Heureusement il ne semblait pas vouloir lui adresser la parole et cela valait mieux.

La sonnerie retentit, et le professeur fit son entrer et à peine venait-il d’arriver qu’il imposa immédiatement son autorité lorsqu’un malheureux élève arriva en retard de quelques secondes. Porte fermé au nez, il se tourna vers la salle:

-Ponctualité... Discipline...

*Ouh nous avons là quelqu’un qui ne semble pas vouloir rire*
- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Pause. Surement pour que les élèves aient le temps d’analyser ce qu’il venait de dire avant de continuer ou pour voir qu'ils étaient bien concentrés.

Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...

Il n’y avait aucune objection à ce qu’il disait, bien qu’il semblait un peu trop intransigeant sur les bords selon la Gryffondor. Elle trouvait qu’il se débrouillait pas mal pour instaurer son prépondérance sur les élèves. Au moins il n’y aurait aucune surprise, ni débordement avec lui. Kieran semblait étonné devant l’autorité dont faisait preuve Spudding, Amber ne comprenait pas vraiment pourquoi.

Le professeur fit ensuite apparaitre sur le tableau d’un coup de baguette, le premier sortilège qu’ils allaient étudier.

*Le Révélasort de Scarpin. Intéressant*

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

Sourire amusé, le Préfet des Serpentard venait d’être interroger. Posant sa tête sur sa main pour l’observer expliquer, Amber attendait avec impatience sa définition de l’enchantement.

*Alors voyons comment il se débrouille*

Elle avait entendu dire qu’il désirait devenir auror. Comme tout bon élève, il se devait de connaitre ce sortilège. Et ce fut sans trop grande surprise que le jeune homme prit la parole, sur de lui:

-- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

*Je crois que je l’ai sous estimé.*

________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athalie Duchâteau
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy
Light me up when I am down.


MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 9 Mar - 17:51

Marchant d'un pas pressant, Athalie se rendait à son cours de sortilèges. Un nouveau professeur était arrivé depuis deux jours environs. Depuis que l'alarme avait sonné. Depuis la mort de Dimitri Battistelli. Athalie n'avait jamais éprouvé la moindre... compassion, pour ce Pouffsouffle. Mais l'annonce de sa mort, lui avait fait un choc. Toute mort sonnait faux. Toute mort ne méritait pas d'avoir lieu. Quoique, non : la mort se méritait. Et dans son cas, d'après elle, le Pouffsouffle ne méritait en rien le sort qu'on lui avait jeté. D'ailleurs, elle ne comprenait pas qui avait pu faire ça. Oh, et puis pourquoi comprendre ? Ce n'était pas ses affaires.

Un dernier pas menant vers la salle de classe. Elle y entra et pu apperçevoir Amber, qu'elle n'avait pas revu depuis son alercation avec elle dans les couloirs. Elle hésita à s'asseoir à ses côtés, mais Kieran le fit avant elle. Elle haussa un sourcil, avant de finalement s'installer plus loin. Plus loin d'eux.

La sonnerie stridente retentit, ce qui lui laissa échapper un sursaut tandis qu'elle sortait ses quelques affaires. Elle vit le professeur claquer la porte au nez d'un élève, avant de longer la salle, entre deux rangées.

- Ponstualité... Discipline...

Ce professeur n'avait décidemment pas l'air... commode. Sévère ? Ce mot le qualifiant serait bien trop gentil.

- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Rude ? Rigide ? Sec [<- This XD] ? Cruel, serait le mot. Il fit une légère pause, peut-être le temps de digérer ses paroles. Mais surtout de les retenir.


- Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...

*On va bien s'amuser...*, pensa t-elle ironiquement en posant les coudes sur sa table.

Tandis qu'il se posta face au tableau, il écrivit d'un coup de baguette, le premier sort qu'ils allaient étudier.

Révélasort de Scarpin, fut alors lisible.

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

Elle fut soulagé que le professeur ne l'ai pas désigné pour définir cet enchantement, sachant qu'elle n'avait strictement aucune idées de ce que c'était, à quoi il servait, et dans quel but. Elle se tourna tout de même vers Kieran, à qui elle n'avait toujours pas reparlé.


- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

Elle ne savait pas quoi penser de ce que venait de déclarer Kieran. Cétait... quoi : parfait ? D'après elle, oui. Elle n'avait peut-être aucune idées de ce que ce... truc signifiait, mais c'était bien dit. [BRAVO KIKI ! *O*]


Athalie se tourna par la suite vers Tibus Tintagel. Le meilleur ami de Lasz', d'ailleurs. Entre crétins, abrutis, idiots, et d'autres insultes bien plus vulgaires qui lui passaient en ce moment même par la tête, elle trouvait qu'ils se comprenaient sûrement très bien.

Se calant au dos de sa chaise, et faisant claquer ses doigts sur sa table, elle attendit. Simplement que quelqu'un parle. Ou que quelque chose se passe.

________________Requiem for a Prophecy________________

Light me up when I'm down:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harry-potter-world.exprimetoi.net/
Tibus Tintagel
Poufsouffle-KilljoyavatarPoufsouffle-Killjoy



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 9 Mar - 18:05

La cloche sonna, Tibus sursauta et rangea ses affaires avec entrain.

*YOUPI C'EST LA RECREEEEEEEE. *


- Allez, plus qu'un cours et on a notre pause.

*. *

- Ouais.

*<_<. *

- Hé Tagel, t'as fait ta dissert' en Sortilèges ?

- NON QUOI ? DE QUOI ?

Éclats de rire général, Tibus avait vraiment une mémoire de Botruc concernant les cours. Le pauvre, avec l'arrivée de nouveaux professeurs, il ne s'y retrouvait plus du tout, déjà que c'était pas la joie avant non plus.
Pendant le cours de Runes, auquel il avait été forcé de s'y inscrire par Thaïs, Tibus avait développé un talent certain pour le dessin... Ou plutôt le gribouillage.
En descendant les deux étages nécessaires pour se rendre en salle de Sortilèges, il posa la question fatidique.


- Tu me passeras tes no-

- Ouais.

Le petit groupuscule de Poufsouffle s'engouffra dans le couloir, leurs chaussures faisant craquer le vieux parquet.
Thaïs et lui utilisèrent la même technique du "passage devant la salle ouverte pour savoir si y'a des gens et si on peut rentrer". Affirmatif, ils retournèrent sur leurs pas et rentrèrent dans la classe.

*LASZ EST A L'HEURE Ö. *

Tintagel s'installa à côté de son pote Serpentard, Laszlò, après avoir reluqué le nouveau prof de Sortilèges (et après avoir planté Yohou, sans s'en apercevoir).

*OMG UN ROUX x_x. *


- Il a une tête sympathique, mis à part ses cheveux.

Tibus plaça ses mains devant lui en plissant les yeux, comme pour cacher à sa vue la capillarité de son professeur et ainsi observer ce que sa tête donnait sans orange sur le crâne. Une fois qu'un élève se fit royalement refoulé, sous le petit rire amusé de Thaïs, située derrière son dos, le professeur entama un discours dynamique qui terrorisa le Poufsouffle. Sa méthode d'enseignant était pas mal, mais il serait obligé de bosser dans cette matière, alors qu'il avait obtenu de justesse une Buse en Sortilège.

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

*NOOOOOOOOOOOOOOOOOOON. *

Regard de désespéré en direction de Lasz'. La salle était imbibée de silence pour écouter le Préfet Serpentard, ils ne pourraient pas communiquer. Tibus avait lu quelque part le nom de ce sort... Mais impossible de se souvenir de l’appellation exacte. Il fixa le tableau en essayant de paraître le plus cool possible.

*Allez Kiki, soit sympa. Donne la réponse é_è. *


- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire.

Le moment où il devrait prendre la parole allait arriver.

- En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

Au moment où son stress avait atteint son summum, il cria presque, accroché à sa chaise :

- SPARTACUS REBELION.

________________Requiem for a Prophecy________________
Only on this earth for a short time, time
So don't go outside, cause you don't want to die, die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laszlò Tudor
Serpentard-KilljoyavatarSerpentard-Killjoy

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 12:56

Le jour d'avant avait été une journée banalisée, un peu comme une sorte d'hommage à Dimitri. C'était honteux de se l'avouer, mais ça avait bien arrangé Lasz' qui avait pu rattraper tout son sommeil en retard... C'est absolument surpris qu'il s'était réveillé à l'heure, ce matin là.
Surpris qu'il n'avait pas loupé le petit dej devant la Grande salle.
Surpris qu'il arrive devant sa salle de classe avant la sonnerie indiquant le début du cours... La porte était ouverte, il entra sans se poser de question, incitant ceux qui attendaient déjà dans le couloir à faire de même. Stratégie : quand on ne connait pas son prof, mieux vaut se mettre en milieu de classe, pour ne pas se faire remarquer. Il posa son sac sur la chaise à côté de lui, pour la réserver à Tibus.

Celui-ci arriva peu de temps après, suivi par Thaïs qui s'installa derrière eux.


- Vous êtes en retard. Demain dix heures dans mon bureau.

Lasz' fit volte-face tellement vite qu'il faillit se coincer les cervicales. Il avait bien fait d'arriver à l'heure, il venait tout juste d'être autorisé à reprendre le Quidditch et ce n'était pas le moment de perdre des heures d'entrainement en retenue.

- Il a une tête sympathique, mis à part ses cheveux.

- Mouais...

Il rigola silencieusement en voyant son pote essayer de l'imaginer avec des coupes de cheveux différentes, et il loupa la moitié de son discours de bienvenue.

- Imagine-le avec les cheveux de la Capulet ! Ou ceux de Yohou.

Mais son pote ne semblait pas l'avoir entendu, et il se résigna à suivre le cours - au moins juste pour essayer de comprendre la nouvelle crise d'angoisse de Tagel.

- ... des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Lasz déglutit.

*Il fait pas marrer.*

Il préféra ne pas faire part de cette remarque dans le silence de la classe et préféra prévoir une séance de lynchage verbal pendant la récré, loupant encore une partie de son monologue soporifique. Enfin, sa voix n'était pas soporifique, mais Lasz' devait se concentrer pour comprendre les mots compliqués, et il préférait économiser son énergie pour sa séance de remise en forme de ce soir. Ce fut le sujet du cours magiquement apparu au tableau qui le rendit à nouveau attentif.


*Oh non, si c'est un encore un cours à mettre en lien avec l'histoire de la magie j'me pends.*

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

Lasz' jeta un regard horrifié à Tibus, qui lui rendit, l'expression de celui qui va se trancher les veines dans quelques secondes en plus. Lasz' essaya de communiquer en mimant les mots sur ses lèvres de façon exagérée, yeux grands ouverts.


*DIS. QUE. T'ES. MALADE.*

Mais son pote s'était retourné vers le tableau, tentant probablement une de ses techniques inefficaces de relaxation. Lasz' le regarda avec appréhension, oubliant totalement de noter - ou d'écouter - la réponse de Kiki. Au pire Thaïs leur filerait ses notes... La voix de Kieran s'interrompit, et Tibus s'accrocha comme un désespéré à sa chaise, en gueulant :

- SPARTACUS REBELION.

*Game over.*

Lasz' observa la sueur perler sur son front - uniquement causée par le stress - et tenta de sauver son pote :

- Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?

Okay, c'était peut-être pas l'idée du siècle, vu le genre de prof à la Moggie qu'il semblait être. Mais pour le coup, il avait rien trouvé d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Summer Diland
PoufsouffleavatarPoufsouffle



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 14:20

Longtemps, elle avait perdu le courage de retourner en cours, préférant de loin s’isoler dans des pièces, seule. Elle avait eu le temps de réfléchir, même de trop réfléchir. Des regrets en masse, mais rien ne pouvait faire changer les actes passés, malheureusement. Mais elle se relevait de cette dépression plus forte que jamais, la tête haute, et presque dure comme le marbre. C’était décidé, elle passerait à autre chose, elle cesserait de s’apitoyer sur son sort, elle oublierait tous ceux qui l’avaient faite souffrir, et elle ne se laisserait plus marcher dessus. C’était ces nouvelles ambitions, et elle comptait bien les appliquer. L’être humain ne disposait que d’une seule vie, il fallait en profiter, et rester sur des évènements passés ne servaient strictement à rien.
Plusieurs échos étaient parvenus à ses oreilles, des échos assez déplaisants, mais elle ne laissait rien transparaître. Dire qu’elle ne ressentait plus rien pour Kieran aurait été mensonge. Une personne ne s’oubliait pas aussi rapidement, mais une chose était certaine, elle ne voulait plus le voir, elle ne voulait plus lui parler, elle voulait l’oublier. Lui, celui qui l’avait fait souffrir, qui l’avait fait chuté.
Le printemps approchait pas à pas, du moins c’est ce que le ciel laissait transparaître. Vêtue d’une robe et d’escarpin, Summer se rendait en cours de métamorphose. D’après les dernières rumeurs, un nouveau professeur était venu remplacer Marius, ce gros attardé. Un mangemort parmi tant d’autre. La vie était si triste, composée de tant de différence. Pourquoi toujours vouloir régler des différences ?
Entrant dans la salle, le pire se trouvait ici même. Kieran était là. Pourquoi fallait-il sans arrêt des obstacles ? Se dirigeant à côté d’Athalie qu’elle n’avait pas vue depuis un bon bout de temps, elle la saluait d'un signe de tête tout en sortant ses affaires quand la sonnerie daigna retentir. Un claquement de porte fit alors sursauter discrètement Summer.
Cela faisait si longtemps que les deux jeunes filles ne s’étaient pas vues. Elles devaient parler, c'était une certitude;

- Ponstualité... Discipline...

Pause. Qu’est-ce que c’était que ce professeur ? Il y avait d’abord eu Lockwood et maintenant lui ? Poudlard était déjà assez bien garnit en matière d’enseignant « j’exige et je ne veux pas ». La fin d’année s’annonçait rude et peu plaisante. Ce professeur n’avait vraiment pas l’air … rassurant.

- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Mise en garde. Menaces. Ce professeur n’était vraiment pas au goût de celle-ci. Il avait l’air de prendre sa profession beaucoup à cœur, de s’investir plus que nécessaire. Ils n’étaient pas des sauvages … si bien entendu Tintagel et Tudor n’étaient pas pris en compte…

- Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...

Génial, tout semblait s’annoncer d’une façon parfaite et incorrigible. Soupir intérieur. Pourquoi n’était-elle donc pas restée dans son lit ?
Écrivant d’un coup de baguette magique au tableau, on pouvait bientôt lire au tableau, Révélasort de Scarpin.
Saisissant une liste, il parut songeur, puis il finit par déclarer :

- Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.

Il semblait désormais patienter, et Summer se refermait sur elle-même, telle une fleur.

*Ne pas penser à lui*


- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

Super. Comment ne pas songer à une personne quand celle-ci se trouve juste dans la même pièce que vous ? Tâche impossible. Irréalisable. Summer se cherchait encore … Elle avait beau être de retour physiquement et mentalement, elle ne savait plus qui elle était vraiment, et il était certain que ce ne serait pas facile de se retrouver.
Un cri, qui fit frémir de peur Summer, qui sans plus tarder se retourner vers l’émetteur.

- SPARTACUS REBELION.

Rire intérieur. Tintagel, toujours aussi … drôle ?

- Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?

Soupir intérieur. Excuse bidon, peu recherchée, mais qui peut être ferait l’affaire. Gros doute. Une excuse comme celle-ci ne devait pas fonctionner auprès d’un professeur tel que celui-ci.
Summer imaginait déjà sa réaction.

________________Requiem for a Prophecy________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathéo Moreno
SerpentardavatarSerpentard

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 17:07

    Mathéo s’était levé tôt. D’habitude, il restait au lit le plus longtemps possible afin de profiter au maximum de son sommeil. Parfois même, il était en retard à cause de ça. Mais aujourd’hui était un nouveau jour et le jeune homme était en avance. C’est avant tout le monde qui passa sous la douche et s’habilla. Il quitta rapidement le dortoir des garçons, ainsi que la salle commune et se dirigea vers la Grande Salle. Il s’installa seul à la table des Serpentard. Son petit coup d’œil habituel vers la table des Gryffondor lui montra qu’Amber n’était pas là. Il prit un cookie et commença à manger. Cela faisait deux jours que Dimitri Batistelli était mort. C’était étrange de se dire qu’il y avait eu un mort à Poudlard. Cette alarme l’autre jour, c’était ce qu’elle signifiait. Mathéo n’aimait pas le Poufsouffle. Il passait d’ailleurs le plus clair de son temps à se moquer de lui. C’était la mort d’un élève qui faisait peur. Poudlard était censé être le lieu le plus sur du monde après tout. Sa mère avait voulu l’enlever de Poudlard quand elle avait appris ce drame. Elle avait peur pour son fils et voulait l’avoir près d’elle. Le jeune homme avait refusé catégoriquement. Il préférait rester ici que retourner chez lui. Il ne rentrerait pour rien au monde de toute façon.
    Mathéo n’avait pas cours jusqu’à dix heures trente. Il était donc allé à la bibliothèque afin d’étudier un minimum. Il n’aimait pas ça mais était bien obligé après tout. Il y était resté jusqu’à qu’il entende la cloche sonner. Le jeune homme quitta la bibliothèque pour le troisième étage. Il était à l’heure et pénétra donc dans la salle de métamorphose, déjà bien remplie. Mathéo passa devant Amber, elle était assise à côté de Kieran. Lui, préféra se diriger vers le fond de la salle. Il s’installa à l’avant-dernier rang, près de la fenêtre. Il attendit pendant peu de temps. En effet, le nouveau professeur sortit de son bureau. Un garçon entra en classe après tout le monde, il paraissait plutôt essoufflé et avait du surement courir pour en arriver jusque ici. Il s’excusa mais le prof le coupa dans son élan.

      Virgilius Spudding – Vous êtes en retard. Demain dix heures dans mon bureau.


    *OMG, un prof aimant la ponctualité ! J’imagine qu’on ne va pas s’entendre*


    Mathéo trouvait qu’il y allait un peu fort dés son premier cours. Peut-être cherchait-il absolument à se faire respecter pour que les élèves ne lui marchent pas dessus. Mais bon, le Serpentard aimait les professeurs un peu plus cool, un peu plus détendu. Mais en ce moment à Poudlard les profs semblaient vraiment vouloir imposer leur autorité. Il était plutôt froid, autant dans sa voix que dans son attitude. Le professeur lui claqua la porte au nez. Le jeune homme haussa un sourcil. Et bas dis donc, tout ça n’allait vraiment pas être sympathique. L’heure allait surement être la plus longue qu’il n’eut jamais vécue. Même Mogg lui avait fait une impression un peu moins pourri la première fois. Complètement taré. Il faudrait que le directeur revoie la liste des profs qu’il engage car on dirait que cela devient du grand n’importe quoi.


      Virgilius Spudding – Aucun retard toléré. Un conseil si vous voulez pas me voir plus souvent que nécessaire.


    Et mince. Aujourd’hui, Mathéo était arrivé à l’heure mais sinon ce n’était pas vraiment ses habitudes. Il aimait prendre son temps. Malheureusement, le jeune homme se sentait un peu visé par cette phrase et pensait bien qu’il serait collé par ce prof avant la fin de l’année. A vrai dire, cela aurait été trop beau que le jeune homme arrive à l’heure à tous ces cours. Spudding parcouru l’allée pour revenir à son bureau. Quelques murmures s’élevaient dans son dos. Visiblement il les ignorait ou alors il ne les avait pas attendus. Le jeune homme aurait bien fait quelques réflexions mais il n’avait pas de voisins de table et parler tout seul aurait été un peu étrange, à vrai dire.

      Virgilius Spudding – Ponctualité … Discipline …


    *Bon c’est bon on a compris, change de sujet un peu !*


    Non Mathéo n’aimait pas ce genre de professeur qui ne faisait qu’insister sur le fait qu’il fallait qu’ils soient de bons et gentils élèves sinon ils auraient une punition. C’était assez lourd à force. Et puis, c’était ennuyant. Autant rentrer dans le vif du sujet et qu’il se décide enfin à faire son cours. Après tout, il était ici pour faire ça. Il se retourna vers la classe. Il avait un de ces regards. Il faisait vraiment flipper. Mathéo baissa les yeux et s’avachit sur son bureau tout en écoutant ce que Spudding avait à leur dire.


      Virgilius Spudding - ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.


    Et bas dis donc, Mathéo le prenait déjà pour un taré mais là, c’était encore pire. Un contrat entre l’élève et le professeur. Mais sérieusement. Mathéo soupira bruyamment. Vraiment il trouvait ça complètement stupide de faire autant de manière. Il avait cas dire « Tenez-vous tranquille ou vous finirez comme Batistelli », et là tout le monde aurait comprit et aurait obéis. Trop de blabla, c’était soporifique. En plus, c’était un peu idiot ce qu’il disait. Ils étaient bien des adolescents, et avaient le droit, par conséquent, de se comporter comme tel. Les enfants immatures seront collés. Bien sur. Pourquoi pas, comme ça en colle, ils pourront apprendre à colorier sans dépasser. Mathéo jeta un coup d’œil à Amber. Ca faisait un moment qu’il n’avait pas passé de temps ensemble et il ne pensait pas dire ça un jour, mais il en avait bien envie.
    Le professeur avait fait une pause comme s’il attendait que des élèves manifestent leurs mécontentements. Oui Mathéo n’était pas d’accord mais il n’était pas assez stupide pour se manifester tout de suite. Il testerait ce prof un peu plus tard, quand il serait de meilleures humeurs. Personne ne dit rien.

      Virgilius Spudding - Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...


    Le fait que la partie théorique serait courte raviva le jeune homme. Au moins, il ne s’ennuierait pas pendant très longtemps. Une participation active ? Mathéo n’y participerait pas vraiment. Il laisserait le loisir de parler aux autres. La partie pratique. La plus intéressante de toute. Là, au moins, il s’amuserait, il pourrait parler. Ah bah non, en fait, il ne voulait pas de bavardage. Voulait-il leur ôter toute envie de vivre dans ce cours. Et bien, pour Mathéo c’était réussi. Le jeune homme n’avait même pas la consolation d’avoir Amber à côté de lui. Mais bon, elle était plutôt sérieuse et n’aurait peut être pas voulu bavarder au lieu d’écouter.
    Sa voix était quand même assez impressionnante. Il agita sa baguette et le sujet du cours s’inscrivit au tableau. Aujourd’hui, ils allaient donc étudier « Le Révélasort de Scarpin ». Pendant un court instant, il observa un papier posé sur sa table.

      Virgilius Spudding - Partie théorique, donc. Monsieur O'Farrell va nous définir cet enchantement et nous allons demander à... Monsieur Tintagel de nous en donner la formule.


    Ah maintenant le cours risquait de devenir un peu plus intéressant. Non pas pour O’Farell, car il était assez intelligent et allait donc donner une réponse plutôt normal. Mais Tintagel n’était pas du genre brillant. Sa réponse serait sans aucun doute des plus intéressantes. Le jeune homme se demandait quand même si les noms qu’il avait cités étaient vraiment inconnus. Peut-être avait-il entendu parler d’eux et c’était pour cela qu’il les avait interrogé.

      Kieran O’Farell - Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédients d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.


    Kieran n’était pas si bête finalement. Il avait beau être à Serpentard, ce n’était pas l’intelligence qui lui manquait. Mathéo, lui, aurait été incapable de sortir une définition comme celle-là. Mais bon, Mathéo était un cas à part, il n’avait jamais vraiment écouté quant il était en cours alors il ne risquait pas de savoir répondre aux questions. D’ailleurs il était dans de beaux draps pour ses examens. Il faudrait qu’il pense à demander de l’aide à Amber pour réviser. Elle accepterait bien. Après tout, elle était assez douée, et intelligente pour une Gryffondor. Maintenant que Kieran avait répondu, c’était à Tibus de parler. Le jeune homme posa ses yeux sur le Poufsouffle attendant impatiemment sa réponse.

      Tibus Tintagel - SPARTACUS REBELION.


    Mathéo étouffa un rire. Ah la la, ce Poufsouffle le ferait toujours rire. Bien sur, Mathéo n’aurait sans doute pas fait mieux. Le jeune homme leva les yeux vers le prof. Qu’allait-il dire à ça maintenant. Mathéo attendait un peu d’action dans ce cours et finalement cela allait peut-être arrivé maintenant.

      Laszlo Tudor - Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?


    Tudor défendait son ami en prétextant un mal. Si leur prof y croyait, cela voyait bien qu’il ne connaissait pas encore les deux énergumènes. Mathéo aimait de plus en plus ce cours. S’il devenait aussi attractif, cela risquait d’être plus sympathique qu’il ne l’aurait cru. Mathéo pensa à une petite chose. Il voulait donner rendez-vous à Amber et s’il ne le faisait pas maintenant, il risquait bien d’oublier entre temps. Il prit sa plume et écrivit sur un bout de parchemin :

    ~ Rendez-vous à la bibliothèque ce soir après le diner ~
    Mathéo

    Le jeune homme le plia en petit oiseau et sortit sa baguette magique. Il marmonna une formule et lança le parchemin qui vola jusqu’à la table d’Amber. Il se posa sur celle-ci. Amber pourrait donc lire ce petit bout de papier. Le jeune homme espérait quand même que Kieran ne lise pas le parchemin. Ca ne lui était pas adressé après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgilius Spudding
MinistèreavatarMinistère

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 18:15

Spudding leva son regard froid sur la salle de classe, attendant que les deux élèves appelés se prononcent. Ce fut un Serpentard brun, visiblement préfet, qui semblait répondre au nom d'O'Farrell. Légère inspiration, voix posée, il semblait sûr de lui. Appréciable.

- Eh bien, le révélasort de Scarpin est un sortilège qui a plusieurs utilisations possibles. Il permet de déterminer et identifier les ingrédient d'une potion. Mais il sert aussi à... à identifier les sorts ou maléfices jetés sur un objet, notamment les objets ensorcelés par la magie noire. En bref, il révèle ce qui est caché, c'est un sortilège de révélation, d'où son appellation.

Spud regardait fixement cet élève, approuvant d'un mouvement de tête chacun des points importants qu'il soulignait. Grandement satisfaisant, si le niveau global de la classe était celui-ci, ils pourraient aller un peu au-delà du programme de base, ce qui ne pouvait qu'être bénéfique pour les élèves, surtout s'ils envisageaient de grandes études...

- SPARTACUS REBELION.


Il tourna la tête de l'autre côté de la rangée, ses yeux globuleux agrandis par la surprise.


*De quoi ?!*

Il analysa les termes que l'élève accroché fermement à sa chaise venait de lancer. Ça pouvait passer - difficilement - pour une proposition de formule... Un coup d'oeil sur sa robe lui indiqua qu'il avait affaire à un Poufsouffle, et il décida d'être indulgent, ayant lui-même fréquenté cette maison...

- Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?

Il tourna légèrement la tête en direction de son voisin de table, un Serpentard qui avait tout du joueur de Quidditch populaire. Un sourire sarcastique s'appliqua sur son visage.

- Oh non. Je suis sûr que monsieur Tintagel va très bien se remettre de son intervention. L'erreur est humaine, et ce n'est pas une réponse irréfléchie qui va déclencher ma colère...

Son regard s'attarda sur un petit oiseau en papier qui était venu se poser devant la voisine d'O'Farrell.


- ... Mais peut-être bien le manque d'attention que certains portent à ce cours. Hâtez vous de rangez cela, Mademoiselle, si vous ne voulez pas faire perdre de points à votre maison.

Se retournant vers le tableau, il agita à nouveau sa baguette, la formule correcte s'y inscrivant. Il refit face à la classe.

- Specialis Revelio est la formule exacte. Et j'espère que vous avez noté la définition complète donnée par monsieur O'Farrell, qui fait gagner cinq points à sa maison.

Signe de tête appréciateur en direction du bon élève.


- Prenez vos plumes, et complétez. Ce sortilège est bien plus facile à utiliser pour l'identification des ingrédients d'une potion que pour l'identification de sortilèges, dont la forme peut se révéler très floue, surtout dans le cas d'utilisation de magie noire. Un sorcier expérimenté, comme le sont certains briseurs de sorts ou certains guérisseurs, peuvent également l'utiliser pour identifier les maléfices affectant un corps humain.

Il attendit que tous les élèves aient fini de noter, les dévisageant un à un. Il finit par repérer une jeune fille dans le fond de la salle qui semblait se moquer éperdument de ses propos. D'un coup de baguette, ses affaires se retrouvèrent dans son sac de cours.

- Allez donc voir ailleurs ce qu'il se passe, mademoiselle. Vous rejoindrez l'autre inconnu demain dans mon bureau, à dix heure.


Estimant que le temps de la prise de notes avait été suffisant, il fit voleter une caisse contenant plusieurs fioles de couleurs différentes, qui se répartirent entre chaque table.


- Avant de déboucher vos fioles, entrainez vous à effectuer ce geste.

Il leur fit la démonstration d'un geste du poignet, évoquant le symbole de l'infini.

- Comme vous l'aurez compris, vous travaillerez en binôme. Essayez de maîtriser le volume sonore de vos voix, sans quoi le travail deviendra individuel. Je vais passer dans les rangs pour voir comment vous vous en sortez et tenter de mémoriser vos noms...

Il se dirigea alors vers la table d'une jolie brune de Serdaigle...

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jake Wood
Serdaigle-KilljoyavatarSerdaigle-Killjoy



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 18:52

Des échos nombreux, beaucoup trop nombreux, que cela avait finis par intriguer Jake. Des rumeurs prétendaient que le nouveau professeur de sortilèges était un cas mais que ses cours étaient tout de même intéressants. Cela faisait bien plus d’une semaine que Jake ne s’était rendu à aucun cours, prenant des vacances supplémentaires, et ayant justifié cela par des problèmes familiaux. Ce qui n’était pas tout à fait faux quelque part, mais ce prétexte était plutôt là pour le sauver auprès de l’administration qu’autre chose. C’était donc intrigué qu’il s’y rendait, et avec une pointe d’enthousiasme. Il savait qu’Amber y assistait, mais également le triple idiot de Moreno. Il pourrait au moins, par la même occasion les observer. C’était vicieux, mais Jake s’en contrefichait, il avait juste encore en travers de la gorge l’affrontement de la dernière fois avec le serpentard. Il avait manqué de respect envers pas mal de personnes à qui il tenait beaucoup, et cela ne lui avait pas plu. Mais ce qui l’énervait encore plus, c’était qu’Amber semblait fermer les yeux.
Dépassant le seuil de la porte d’entrée de justesse avant la sonnerie, Jake se dirigeait vers le fond de la pièce, pour être ainsi sûr de tout voir. De la jalousie ? Non, mais plutôt son côté protecteur renaissant. Sortant un cahier pour dire d’avoir quelque chose sur sa table, Jake observait la salle de classe, tandis que le professeur déclarait un discours.

- Ponctualité... Discipline...


Amber se trouvait à côté de Kieran, un être tout aussi détestable que Moreno, mais cependant beaucoup moins. Le responsable de la souffrance de sa sœur. Mais il ne pouvait pas réellement lui en vouloir, il savait que parfois sa sœur pouvait être agaçante mais si douce. Athalie se trouvait également ici. La dernière soirée lui revenait alors en tête, et il prenait alors là une décision. Il fallait l’éviter, c’était une fille beaucoup trop curieuse selon lui.

- ... et bonne volonté. Voilà les trois règles que j'exige que vous respectiez. Les cours d'une manière générale sont une sorte de contrat entre les élèves et le professeur. Respectez votre part avec maturité, et nous seront productifs. Comportez vous comme des adolescents pré-pubères en crise de rébellion et je vous traiterais comme vous le méritez - des enfants immatures à coller. Que cela vous tienne lieu de présentation.

Tudor et Tintagel, ces deux gars là trainaient toujours ensemble la plupart du temps. Des cas graves mais si appréciables pour leurs actions diverses et multiples.

- Bien. Nos cours se dérouleront toujours de la même façon. Une partie théorique de courte durée, où j’attends une participation active, et une partie pratique. Il va sans dire que cette dernière n'est pas un prétexte aux bavardages intempestifs, bien que vous ayez souvent à travailler en binôme...

Et puis … cette poufsouffle, Thaïs. Quoi ? Binôme ? Soupir intérieur, Jake ne voulait pas se coltiner le blaireau de service. Rapide coup d’œil dans la salle, un nombre impair. Parfait, il ne pourrait donc travailler qu’avec lui-même.
O’Farell répondit alors à la question du professeur que Jake avait déjà oublié, une réponse digne d’un élève surdoué. Soupir. Ce fut alors un cri qui sortit Jake de ses pensées.

- SPARTACUS REBELION.


Tintagel, toujours le même. Apparemment le temps ne changeait pas toutes les personnes…

- Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?

Rire. Tudor n’avait donc pas trouvé mieux ? Les professeurs étaient tous les mêmes, des têtes de mules qui vous font répéter des millions de fois votre excuse. A croire qu’ils ne possédaient pas de cerveau, ou du moins un esprit assez mure pour réfléchir.

Oh non. Je suis sûr que monsieur Tintagel va très bien se remettre de son intervention. L'erreur est humaine, et ce n'est pas une réponse irréfléchie qui va déclencher ma colère...
... Mais peut-être bien le manque d'attention que certains portent à ce cours. Hâtez vous de rangez cela, Mademoiselle, si vous ne voulez pas faire perdre de points à votre maison.


La demoiselle en question n’était autre qu’Amber. Regard intrigué. Le pire arrivait. Moreno venait tout juste de lui envoyer un oiseau en papier qui contenait fort probablement un message. Incompréhension. Jake n’arrivait pas, ne voulait pas comprendre pourquoi Amber appréciait tant le jeune homme si détestable. Ne prenait-elle donc pas en compte ce qu’il s’était passé l’autre soir ? Certes, Jake était celui qui se trouvait dans la position la plus rude, mais lui aussi était également en faute. Jake ne frappait pas sans raison… Une déclaration peu crédible.
Le professeur gratifia alors le serpentard, ce qui blasa profondément Jake. Puis il commença à dicter la définition de ce qu’était … quoi au juste ? Jake venait de perdre le fil du cours. Les élèves copiaient leur cours, tandis que Jake faisait grossièrement semblant de recopier la définition tout en songeant. Il trouverait bien quelqu’un qui lui passerait son cahier afin de recopier, enfin, s’il décidait un jour de revenir à ce cours.
Le professeur donna alors ensuite quelques instructions afin de procéder correctement, puis il se dirigea vers la table d'une serdaigle. Cela lui laissait donc encore un peu de temps avant de faire semblant de travailler, une fois qu'il viendrait vers sa table, il devrait faire tout comme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 19:16

Kieran n'était pas si inintelligent que cela au final, il l'avait même agréablement surprise. Le jeune homme venait de lui lancer un regard triomphant, ce qui la fit sourire. Il était un peu ridicule à la regarder comme ça, mais amusant. Secouant la tête légèrement en levant les yeux au ciel, Amber se mit à écrire la réponse du jeune homme sur son parchemin.

C'était maintenant au tour de Tibus de donner une réponse. Tous les élèves avaient les yeux tournés sur lui à présent. Le poufsouffle n'avait pas l'air du tout dans son élément.


*Allez Tibus !*

Pourquoi elle l'encourageait ? A vrai dire la retenue qu'elle leur avait donné il y a quelques jours lui avait permis de les connaitre un peu plus lui et Lasz', et il s'avérait qu'ils n'étaient pas si désagréable au final. Elle les trouvait plutôt attachant avec leur côtés fous et déjanté.
Tibus avait vraiment une tête de désespéré ou autre. Il s'accrochait comme un forcené à sa chaise avant d'hurler :


- SPARTACUS REBELION.

*Retiens toi. Ne ris pas Amber. Ne ris pas...*

Non. Impossible de retenir son éclat de rire. La Préfète ne pu s'empêcher de pousser un petit rire cristallin avant de se rendre compte qu'elle était en cours et qu'elle devait se concentrer. Kieran la dévisagea quelques secondes, mais celle-ci se reprit aussitôt et lui jeta un regard noir.
Pauvre Tibus, c'était comme s'il avait la phobie des interrogations orals d'un professeur. Il transpirait comme s'il venait de faire un match de Quiditch.


- Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ? demanda rapidement son meilleur ami Serpentard.

Était-ce une bonne solution ? Sans doute. Tibus n'allait visiblement pas bien. Amber trouvait cela complètement fou qu'on soit aussi horrifié par une question oral. Ce qu'elle craignait pour les deux jeunes hommes, c'est que le professeur ne l'entende pas de cette oreille et décide de prendre des mesures moins bienveillantes.


*Si ce professeur est aussi strict que ce que je pense, il ne les laissera pas sortir...*

La Gryffondor plaignait déjà intérieurement les deux amis. Ils étaient plutôt mal tombés. Et pour un premier cours ça n'était pas du tout gratifiant, les pauvres. Il était certain que ce nouveau professeur les aurait en ligne de mire maintenant. Mais contre toute attente :

- Oh non. Je suis sûr que monsieur Tintagel va très bien se remettre de son intervention. L'erreur est humaine, et ce n'est pas une réponse irréfléchie qui va déclencher ma colère...

Soupir de soulagement pour lui. Finalement le professeur paraissait compréhensif, Amber fut rassurée.

Quelque chose se déposa alors sur sa table. Amber cligna plusieurs fois des mirettes en apercevant un petit oiseau en papier sur sa table. Ses premières interrogations furent d'abord de qui provenait ce message, de quoi il parlait et surtout est-ce que le professeur l'avait vu ?

*Pourvu qu'il était trop occupé pour le vo...*

Raté. Il la regardait, échec et mat pour la rouge et or.

- ... Mais peut-être bien le manque d'attention que certains portent à ce cours. Hâtez vous de rangez cela, Mademoiselle, si vous ne voulez pas faire perdre de points à votre maison.

Soupir. Mine boudeuse de la jeune fille qui passa la bout de papier sous la table. Elle aurait voulu protester et dire qu'elle était très attentif mais ça ne pouvait qu'aggraver son cas donc elle préféra se taire.
Le professeur afficha ensuite la formule sur le tableau, invitation aux élèves à prendre note. Gardant dans sa main gauche sous la table le précieux papier dont elle ignorait encore l'expéditeur, Amber se mit à recopier.

- Specialis Revelio est la formule exacte. Et j'espère que vous avez noté la définition complète donnée par monsieur O'Farrell, qui fait gagner cinq points à sa maison.

Kieran afficha un air fier, ce qui exaspéra un peu la rouge et or, pensant qu'elle aurait très bien pu répondre bon à sa place et gagner les points pour sa propre maison. Et le professeur qui lui faisait un signe de la tête congratulant.

*Pas trop non plus monsieur, il risque de prendre la grosse tête après.*

Non elle n'était pas jalouse, c'était juste qu'elle n'aimait pas vraiment la concurrence, surtout si c'était avec cet idiot de Serpentard.
- Prenez vos plumes, et complétez. Ce sortilège est bien plus facile à utiliser pour l'identification des ingrédients d'une potion que pour l'identification de sortilèges, dont la forme peut se révéler très floue, surtout dans le cas d'utilisation de magie noire. Un sorcier expérimenté, comme le sont certains briseurs de sorts ou certains guérisseurs, peuvent également l'utiliser pour identifier les maléfices affectant un corps humain.

Pause pour laisser le temps aux élèves de prendre note. Repérant en même temps une élève qui semblait prendre le cours à la légère et ne rien faire.

- Allez donc voir ailleurs ce qu'il se passe, mademoiselle. Vous rejoindrez l'autre inconnu demain dans mon bureau, à dix heure.

Ruth ! Encore heureux qu'il ne lui avait pas enlevé de point. Ah mince, en fait il allait surement lui en enlever le lendemain. Mais à quoi ça servait de venir si c'était pour ne rien faire. Amber passa une main désespéré sur son front. Enfin elle ne pouvait pas lui en vouloir, Ruth ne pouvait pas changer, elle était comme ça.
Plusieurs fioles volèrent à travers la grande pièce, se répartissant sur chaque table.


- Avant de déboucher vos fioles, entrainez vous à effectuer ce geste.

Le professeur leur fit petite démonstration. Amber se mit immédiatement à imiter son geste.

- Comme vous l'aurez compris, vous travaillerez en binôme. Essayez de maîtriser le volume sonore de vos voix, sans quoi le travail deviendra individuel. Je vais passer dans les rangs pour voir comment vous vous en sortez et tenter de mémoriser vos noms...

*Quoi ? Attendez ! Non c'était pas prévu dans le programme ça. Si Amber il l'a dit au début. Non pas avec luiiiiiiii.*

Regard blasé sur le Serpentard qui lui affichait un sourire satisfait.

-J'te préviens tout de suite, si tu m'empêches de travailler, j'hésiterais pas à t'en coller une,lui murmura-t-elle.

Retournant un instant son attention sur la papier qu'elle tenait toujours dans sa main, la jeune fille hésita d'abord à l'ouvrir. Rapide coup d'oeil vers le professeur. Ca va il était déjà occupé à traverser les rangs. Mais à peine avait-elle eut le temps de commencer à enfin l'ouvrir que Kieran se pencha discrètement sur elle.

-C'est de qui ?chuchota discrètement le jeune homme.

Amber fut si surprise qu'elle le gifla par réflexe, ce qui surprit également le Serpentard.


-T'es fou ou quoi ? Fais ce que tu as à faire au lieu de m'espionner. Je suis à toi dans quelques secondes, vociféra Amber à voix basse.

Dépliant rapidement le papier, elle put lire des mots de...

*Mathéo!*


Une vague de chaleur monta en elle. Il lui donnait rendez-vous à la bibliothèque après le diner. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi la bibli mais peu importe, ça faisait tellement longtemps qu'elle ne l'avait pas vu qu'elle était prête à le rejoindre n'importe où tant qu'elle pouvait le voir. Amber pourrait au moins oublier quelques instants tout ce qui la tracassait en passant un peu de temps avec lui.
Le visage un peu rougi voir beaucoup, elle tourna enfin son attention vers Kieran.


-Ok, alors on fait quoi ? s'anima doucement la rouge et or après avoir rangé avec précaution son petit mot dans sa poche.

La jeune fille se souvint alors qu'elle avait cru apercevoir Jake, elle s'arrêta un instant, se retournant pour voir où il était. Au fond évidement. Elle ne savait pas s'il la voyait mais elle désirait vraiment lui parler sans le vouloir. C'était étrange de penser cela, mais depuis le meurtre de Dimitri, elle n'avait pas pu le voir et il était la seul personne qui était au courant après Alice maintenant. Elle avait besoin de lui également.

Amber se rendit compte qu'Athalie aussi se trouvait au fond, elle paraissait ennuyé. Et Mathéo aussi d'ailleurs. Décidément, ils étaient tous les trois au fond. Se rendant compte qu'elle observait un peu trop le Serpentard, Amber se retourna brusquement en ayant senti une main se poser sur son épaule.


-Quoi encore ? murmura-t-elle à Kieran.



________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Dim 11 Mar - 21:24

Victoire ! Kieran avait réussi son premier contact avec ce professeur qui semblait difficile. Finalement les cours se présentaient plutôt bien, il n'y avait qu'à suivre à la lettre ce qu'il disait, même si ça pouvait être barbant. Le prix de sa réussite dans ses études il le devait à son sérieux, donc il fallait ne pas être distrait et rester concentrer.

Kieran se tourna donc vers Tibus, bras sur le rebord de sa chaise, c'était maintenant à son tour. Bizarrement, il n'était pas tout à fait certain que sa réponse serait aussi brillante que la sienne. Mais il pouvait être sur d'une chose, c'est que le Poufsouffle allait fatalement sortir autre chose que la formule :


- SPARTACUS REBELION.

Kieran se retourna discrètement vers sa table, se retenant de ne pas exploser de rire. C'était un cas celui-là quand même. Il était carrément tout en sueur, comment pouvait-il suer à ce point juste pour une question ? C'était exagéré quand même. En tout cas sa voisine n'avait pas pu s'empêcher de rire. Le Serpentard haussa un sourcil, elle aurait pu être plus discrète quand même, mais le regard tout à coup foudroyant de la jeune fille, lui fit tout suite retourner à son parchemin. Attendant l'intervention du professeur.
*J'aime pas ses yeux.*

-Euh... Monsieur ? J'crois qu'il est pas bien, j'peux l'accompagner à l'infirmerie ?
s'exclama Laszl'.

Tiens son condisciple avait l'air de vouloir sortir le Poufsouffle du pétrin, pas étonnant vu qu'ils étaient meilleurs potes. C'était ça la solidarité masculine. S'entraider en toutes circonstances. Il ne restait plus qu'à voir leur nouveau professeur allait accepter ou non. Et le sourire sarcastique qui se dessinait sur son visage n'était pas très rassurant.


- Oh non. Je suis sûr que monsieur Tintagel va très bien se remettre de son intervention. L'erreur est humaine, et ce n'est pas une réponse irréfléchie qui va déclencher ma colère...

Non ! Incroyable ! Carrément inattendu même. En fait il n'avait pas l'air aussi carré que ce qu'il s'était imaginé. Kieran s'était imaginé qu'il allait les mettre en colle comme l'autre qui s'était fait renvoyé pour des secondes de retard... Mais peut-être bien le manque d'attention que certains portent à ce cours. Hâtez vous de rangez cela, Mademoiselle, si vous ne voulez pas faire perdre de points à votre maison.

Ah tiens, Miss Capulet s'envoyait des papiers volants pendant les cours avec une personne. Pas très sérieux tout ça. Et lui qui pensait qu'elle était une de ses élèves qui est assidu au travail. Les apparences sont trompeuses. Sans un mot il l'observa ranger son mot sous la table, dans sa main.
Coup de baguette vers la tableau, le professeur fit inscrire le formule exacte.


- Specialis Revelio est la formule exacte. Et j'espère que vous avez noté la définition complète donnée par monsieur O'Farrell, qui fait gagner cinq points à sa maison.

C'était toujours gratifiant que de recevoir des points pour sa maison, surtout s'ils étaient obtenus grâce à lui. Kieran en était plus que fier et ne pouvait pas le cacher dans son sourire. D'autant plus que le professeur semblait satisfait de lui. C'était juste génial pour un premier cours. Malheureusement ça ne semblait pas plaire à une certaine personne. Amber n'avait vraiment pas l'air de l'apprécier.

- Prenez vos plumes, et complétez. Ce sortilège est bien plus facile à utiliser pour l'identification des ingrédients d'une potion que pour l'identification de sortilèges, dont la forme peut se révéler très floue, surtout dans le cas d'utilisation de magie noire. Un sorcier expérimenté, comme le sont certains briseurs de sorts ou certains guérisseurs, peuvent également l'utiliser pour identifier les maléfices affectant un corps humain.

Haussant les épaules, le Serpentard suivit le mouvement après la rouge et or et se mit également à écrire. Entre temps le professeur venait de surprendre un élève ne semblant pas s'intéresser au cours. Et bien sûr il le renvoya directement. Apparemment il s'agissait de Ruth Black. Les Gryffondors se dégonflaient un peu apparemment.
Pas le temps de se moquer intérieurement, des fioles se posèrent devant chacun des élèves.


- Comme vous l'aurez compris, vous travaillerez en binôme. Essayez de maîtriser le volume sonore de vos voix, sans quoi le travail deviendra individuel. Je vais passer dans les rangs pour voir comment vous vous en sortez et tenter de mémoriser vos noms...

Kieran fut très amusé de la situation, se retrouver en binôme avec son homologue féminin était plutôt drôle, surtout qu'elle semblait avoir un sacré caractère. Contrairement à lui, elle ne semblait pas du tout ravi.

-J'te préviens tout de suite, si tu m'empêches de travailler, j'hésiterais pas à t'en coller une,lui murmura-t-elle.

Regard interloqué, le jeune homme ne comprenait pas pourquoi elle était si froide avec lui. Il ne méritait pas une telle froideur. A peine lui avait-elle dit cela, qu'elle jeta un coup d'oeil sur le message qu'elle avait reçu. N'importe quoi ! Elle lui demandait de pas l'empêcher de travailler et elle se mettait à lire des mots. Mais où va le monde ?

Piqué par la curiosité, il ne put s'empêcher de vouloir l'embêter un peu en regardant par dessus l'épaule de la jeune fille. Le professeur semblait occuper avec Rebecca d'ailleurs, donc il risquait rien.


-C'est qui ? lui murmura-t-il sur un ton moqueur.

Mais il fut très vite voir même trop vite surpris par Amber qui lui octroya par un bon réflexe une belle claque sur droite.

-T'es fou ou quoi ?

-Mais c'est toi qui...

-Fais ce que tu as à faire au lieu de m'espionner. Je suis à toi dans quelques secondes,
vociféra Amber à voix basse.

Un peu sonné le jeune homme ne protesta pas. Reprenant distraitement son geste du poignet devant leur fiole. Gardant quand même un oeil sur la jeune fille qui semblait concentrer sur sa mini-lecture. Et vu comment elle s'était mise brutalement à rougir, il était fort probable qu'elle venait de recevoir un mot d'un mec.

-Ok, alors on fait quoi ? s'anima doucement la rouge et or

-Eh bien déjà... Ok si tu fais autre chose on avancera pas vraiment...

De nouveau ailleurs, Amber s'était ensuite retournée, Kieran suivit discrètement son regard tout en continuant son geste dans le vide. Apparemment elle regardait une personne du fond. Jake ? Pourquoi lui ? Kieran remarqua alors qu'il y avait Athalie assise également au fond. Il se stoppa net son geste quand il réalisa un truc.

*C'est quoi cette couleur ?*

Athalie avait changé de couleur de cheveux ! Depuis quand était-elle devenue rousse ? Diable il la préférait largement en blonde, cette nouvelle couleur ne la reflètait pas du tout. Qu'est-ce qu'il lui était passé par la tête ?
Mince c'est vrai il était en cours, il verrait ça plus tard. Détournant son regard de la Sepantard, il regarda Amber qui était plongé dans une autre contemplation. Ah bah elle regardait Mathéo maintenant.
La patience avait ses limites tout de même. Kieran posa alors doucement une main sur l'épaule de la jeune fille pour la rappeler à l'ordre. Celle-ci se retourna alors brusquement, des flammes lui étaient montés aux joues.


-Quoi encore ?
murmura-t-elle à Kieran.

-Désolé de te déranger dans ta contemplation mais on a quelque chose à faire,s'impatienta le jeune homme en lui montrant la fiole.

A contre coeur, Amber se décida enfin à se joindre à lui pour commencer à identifier ce qu'il y avait dans la fiole. Ils s'entrainèrent d'abord tous les deux en imitant plusieurs fois le geste du poignet avant de commencer.


________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruth Black
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Lun 12 Mar - 18:40

Les mains derrière la nuque, Ruth se balançait sur sa chaise, le pied sur le bord de la table l'a poussa, manquant de finir en arrière s'il n'y avait pas le mur la retenir. La jeune fille chantonnait une ancienne chanson moldu remise au gout du jour par une amie [c'est la c'est la c'est la saalsaaa du démon ♪]. La jeune fille était arrivé à l'heure en cours pour une fois et attendait le prof qui arriva finalement. La Gryffondor laissant tombé sa chaise pour se remettre correctement tandis que le nouveau prof claquait la porte au nez d'un élève qui n'était pas pourtant en regard. Ruth hallucina complétement. Premier point: arriver à l'heure. Heureusement que Black avait l'habitude d'arriver à l'heure avec un nouveau prof, pour voir qui elle avait en face d'elle. Et déjà, le type à l'air chelou ne l'inspirait en aucun cas. Surtout son discours qui suivit, chutant agréablement dans son estime, la jeune fille le prenant en grippe et lui collant l'étiquette "Inappréciable" sur la tronche.
Ponctualité... Discipline... Deux mots que Ruth ne rangeait pas dans son dictionnaire personnel, très allergique à quelconque discipline. A ce demandé comment la jeune fille faisait pour garder son poste dans l'équipe de Quidditch des Gryffondors. En tout cas, ce mot était nettement plus agréable à ses oreilles, l'envie d'enfourcher son balai l'a pris au lieu de rester enfermer dans cette vieille sale poussiéreuse. La jeune fille n'écouta plus son professeur, perdu dans ses pensées, un sourire niais sur le visage. Pourtant, elle reprit soudain contact avec la réalité quand Mr.... Machinbidulechouette interrogea deux élèves. Le premier répondit correctement, ce qui sembla surprendre plusieurs personnes. Pour sa part Ruth haussa les épaules, retournant dans son monde. Puis soudain, Ô miracle, enfin un truc divertissant de déroula. En effet, il s'agissait que Tibus Tintagel, le meilleur pote de Las, qui était interroger. Curieuse, la Gryffondor se demanda comment le jaune et noir allait s'en sortir.

- SPARTACUS REBELION.

Ruth éclata de rire, peu discret mais heureusement pour elle, le prof ne l'entendit pas. Non, il semblait faire preuve de compassion envers Tintagel que son ami essayait de sauver, ce qui surprit la jeune fille. Ce serait-elle tromper sur ce type? Qu'importe repris la parole, apportant les informations complémentaires tout en félicitant le Serpentard qu'il avait interrogé en début d’heure. Exaspérer par cette heure qu'elle qualifiait de perdu, Ruth n'écoutait pas un mot de la leçon. La jeune fille n'était pas particulièrement fan des cours de sortilèges, préférant la Métamorphose bien qu'elle soit plus complexe. Soupir, elle commença enfin à gratter quelques mots sur son parchemin quand soudain celui-ci s'enfourna dans son sac, avec le reste de ses affaires, lui tirant un petit cri de surprise.

- Allez donc voir ailleurs ce qu'il se passe, mademoiselle. Vous rejoindrez l'autre inconnu demain dans mon bureau, à dix heures.

*Écoutez, avec plaisir*

Regard noir vers le prof. Pour qui se prenait-il? Et puis surtout, qui était cet autre inconnu dont il parlait au juste?

- Avant de déboucher vos fioles, entrainez-vous à effectuer ce geste.

Travaux pratiques? Ruth n'en avait strictement aucune envie. Elle commença à fermer son sac, sans aucuns regrets. La jeune fille espérait juste que ce vieux chnoque ne lui enlèverait pas de point. Ce faire convoquer n'était pas si grave, elle avait l’habitude. Et puis, de ce qu'elle avait compris, elle ne serait pas la seule.

- Comme vous l'aurez compris, vous travaillerez en binôme. Essayez de maîtriser le volume sonore de vos voix, sans quoi le travail deviendra individuel. Je vais passer dans les rangs pour voir comment vous vous en sortez et tenter de mémoriser vos noms...

Ainsi donc le prof ignorait encore le nom de ceux qu'il avait devant lui. Bien. Très bien même. Ruth était joueuse... Ou alors suicidaire, au choix. Quoiqu'il en soit, elle se leva et quitta sa place, se dirigeant vers la sortie, l'air digne. Elle aurait très bien pu partir sans dire son nom et laissait le professeur chercher par ses propres moyens, ce qui serait très certainement amusant, mais la jeune fille eu soudain une inspiration. La main sur la poignée sur la poignée, prenant une inspiration, elle se retourna et s'adressa au professeur sans détour.

-Je tenais, tout d'abord Monsieur, vous remerciez de m'avoir donné l'autorisation de pouvoir quitter votre cours. Non pas qu'il n'était pas inintéressant, loin de là, mais je dois avouer être quelque peu, disons ... distraite? Quoiqu'il en soit, puisque que vous êtes fraichement débarquer en tant que professeur à Poudlard et que les derniers évènements ne vous certainement pas permis de prendre connaissant de vos différents élèves, je me vois donc dans l'obligation de vous faciliter la tâche en me présentant. Black. Ruth Black pour vous servir, Monsieur, déclara Ruth, en faisant une courbette pour saluer son professeur.

Ceci dit, avant de s'attirer encore plus d'ennuis que d'ordinaire, l'insolente Gryffondor profita de la surprise de l'homme pour prendre la poudre d’escampette, avec la ferme intention de profiter de cette liberté inespérée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgilius Spudding
MinistèreavatarMinistère

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Sam 17 Mar - 17:31

Les travaux pratiques commencèrent, le volume sonore de la pièce était acceptable, à sa grande satisfaction. Spud se dit que pour un premier cours ça n'était pas si mal, et qu'il avait bien su asseoir son autorité, et il se penchait par-dessus l'épaule de la Serdaigle - reluquant presque inconsciemment le décolleté dévoilé par sa chemise un peu trop ouverte pour être décente. La jeune fille effectuait le geste dans le vide avant de tenter de lancer le sort...

- Plus souple, le poignet. Vous y êtes pres...


- Je tenais, tout d'abord Monsieur, vous remercier de m'avoir donné l'autorisation de pouvoir quitter votre cours.

*Pardon ?*

Il se tourna d'un geste vif vers la voix féminine qui venait de prononcer ces mots. Il s'agissait de la jeune fille qu'il venait de virer de cours - et qu'il avait totalement refoulé de son cerveau depuis - main sur la poignée.

*Eh bien, jeune fille, j'ai blessé ton orgueil d'ado en crise ?*

Elle poursuivit, presque sans reprendre son souffle :

- Non pas qu'il n'était pas intéressant, loin de là, mais je dois avouer être quelque peu, disons... distraite? Quoiqu'il en soit, puisque que vous êtes fraichement débarquer en tant que professeur à Poudlard et que les derniers évènements ne vous certainement pas permis de prendre connaissant de vos différents élèves, je me vois donc dans l'obligation de vous faciliter la tâche en me présentant. Black. Ruth Black pour vous servir, Monsieur.


Le regard de Spud se dirigea vers la poitrine - appréciable - de la jeune fille, histoire de repérer l'écusson de sa maison. Gryffondor évidemment... Elle ponctua son petit monologue d'une révérence ridicule avant de se hâter de quitter la pièce. Se redressant tout à fait, le professeur poussa un soupir sonore...

- Miss Black constitue l'exemple parfait du modèle ado-rebelle-désespérant-et-improductif à ne pas suivre. Gryffondor perd cinq points, vous pourrez la remercier... Et lui annoncer qu'elle sera retenue tout le samedi après-midi, peu m'importent les entrainements de Quidditch.

Prévenant des objections contrariées, il leva une main pour imposer le silence aux Gryffondors indignés.

- Reprenez votre travail. Vous êtes là pour apprendre, pas pour vous donner en spectacle.


Et se tournant à nouveau vers la jolie Serdaigle, il reprit, comme si rien ne les avait interrompus :

- Reprenons. Un geste plus large, plus fluide, et la formule.

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léna Taylor
GryffondoravatarGryffondor

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Sam 17 Mar - 19:55

    Léna ne se plaisait pas vraiment dans ce cours. Non ce professeur n’était pas vraiment le genre à être apprécié de la jeune femme. Il imposait déjà beaucoup trop de règle, à peine arrivé. Il se montrait trop sévère. La Gryffondor n’était pas vraiment connue pour son écoute des règles. Et cela ne lui disait donc vraiment rien de bon. Finalement ne pas avoir de cours de sortilège était mieux que d’en avoir avec un professeur pareil. D’ailleurs, la jeune fille avait déjà oublié son nom. A croire, qu’il ne l’avait pas vraiment marqué. Elle n’était pas vraiment d’humeur. Léna en voulait un peu à la terre entière. Dimitri était mort assassiné il y a deux jours. Et c’était tellement … C’était inimaginable. La relation qui les unissait était difficile à cerner mais la jeune fille avait beaucoup d’affection pour lui. Et imaginer à présent qu’elle ne le reverrait plus jamais était vraiment insupportable à ses yeux. Elle avait l’impression que Ruth s’éloignait d’elle également. Bref, elle ne savait plus vraiment quoi penser. C’était pour cela que la Gryffondor s’était mise seule à une table. Elle ne tenait pas vraiment à être dérangée par quiconque. Elle avait besoin de se retrouver seule avec elle-même. Elle était en classe mais semblait à mille lieux de tout êtres-humains. Elle ne parlait pas et n’écoutait même pas ce nouveau professeur. Elle avait le regard perdu dans le vague. Elle réfléchissait. Un doux désir de vengeance murissait en elle. Les Mangemorts prenaient vraiment tout. Tout ce qui ne leur allait pas. Mais la jeune fille n’était pas d’accord. Il ne pouvait pas continuer comme ça, à détruire des gens, des familles. Ils devraient payer un jour ou l’autre. Une chose était sure, c’était que la jeune fille se bâterait pour la liberté, que tout ne refasse pas comme avant. Elle était jeune et beaucoup dirait que c’était inutile. Mais non, quand on veut vraiment quelque chose, il faut vraiment tout faire pour y arriver.
    Léna fut ramenée à la réalité par Spudd qui vira quelqu’un qui n’écoutait pas. La Gryffondor crut pendant un moment qu’il s’adressait à elle. Mais Ruth se leva et elle comprit qu’il ne lui avait donc jamais parlé. Tant mieux. Ou pas, peut-être que la jeune fille aurait finalement préféré quitter ce cours.


      Virgilius Spudding - Miss Black constitue l'exemple parfait du modèle ado-rebelle-désespérant-et-improductif à ne pas suivre. Gryffondor perd cinq points, vous pourrez la remercier... Et lui annoncer qu'elle sera retenue tout le samedi après-midi, peu m'importent les entrainements de Quidditch.


    La jeune fille releva la tête, soudainement intéressé par ce que leur professeur allait dire. Après tout, il venait de renvoyer sa meilleure amie. Et celle-ci avait fait vraiment tout pour le provoquer. Ce n’était sans doute pas vraiment judicieux pour une première fois mais bon, après tout, Léna comprenait que dés fois l’envie d’être insolent était impossible à contrôler. Finalement Spudd se dit qu’il fallait la punir pour son insolence. Cinq points, était-il vraiment sérieux. Léna ne pouvait pas accepter ça. Et puis, elle était retenue pendant l’entrainement de quidditch. C’était vraiment injuste. C’était vraiment idiot de pénaliser tout les Gryffondor. Il aurait bien pu trouver un autre jour pour la retenue.


      Léna Taylor – Nous ne sommes qu’à très peu de temps du prochain match ! C’est vraiment exagéré !


    Commença à objecter Léna. Il était injuste. La jeune fille n’appréciait vraiment pas ce professeur. Elle avait l’impression de voir une armée de professeur s’installait ici, aussi imbuvable les uns que les autres. D’abord Lockwood et maintenant ce guignol. Le Ministère était vraiment en train d’envahir les lieux. Ce n’était vraiment pas une bonne chose. Cela irait de mal en pis. Avec des gens comme ça à l’école, la jeune fille se demandait fortement ce que serait l’avenir de Poudlard. Cet idiot leva une main pour imposer le silence. Oui car beaucoup de Gryffondor étaient vraiment contrarié.

[list]


      Virgilius Spudding - Reprenez votre travail. Vous êtes là pour apprendre, pas pour vous donner en spectacle.


    Léna secoua la tête dégoûtée par ce nouveau professeur. Elle n’allait surement pas s’entendre avec lui et s’en fichait totalement à dire vrai. Après tout, beaucoup de professeur la trouvait trop insolente. Alors un de plus ou un de moins, la jeune fille ne s’en inquiétait pas. Elle balaya la salle des yeux. Beaucoup d’élève était là. Le professeur semblait être intéressé par Rebecca. Du moins, il lui expliquait beaucoup et la félicitait. Cela ne ferait surement pas peur à cette fille de se faire un professeur. Après tout, elle se faisait tout le monde. Alors un de plus ou un de moins …



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Mer 21 Mar - 18:16

Vraiment, elle se demandait comment le Serpentard avait fait pour atterrir à côté. Et c'était tout en soupirant élégamment que la jeune fille suivait les mêmes gestes que son voisin faisait dans le vide pour pouvoir lancer le sort ensuite.

-Bon ça doit être bon là, non ? On peut commencer ?
chuchota Amber impatiente.

En réalité elle voulait absolument démarré cette pratique au plus vite pour ne pas être déconcentrer par le mot de Mathéo qui lui revenait sans cesse dans son esprit. S'imaginant la voix du jeune homme qui prononçait les mots "Rendez-vous à la bibliothèque". D'accord c'était complètement ridicule mais bon. Parfois il suffisait d'un rien pour qu'une fille soit heureuse.

-Je tenais, tout d'abord Monsieur, vous remerciez de m'avoir donné l'autorisation de pouvoir quitter votre cours.

Hein ? Ruth n'était toujours pas partie ? Bon sang elle était suicidaire celle-là ! Avoir le culot de s'adresser de la sorte à un professeur qui semblait aussi rigide et autoritaire que Lockwood. Amber avait presque envie de lui hurler de sortir avant d'empirer son cas et surtout celui de sa maison.

Non pas qu'il n'était pas inintéressant, loin de là, mais je dois avouer être quelque peu, disons ... distraite?


*D'accord... Continue comme ça bien aimée Ruth et c'est tout le sablier de Gryffondor que tu vas vider !*

Quoiqu'il en soit, puisque que vous êtes fraichement débarquer en tant que professeur à Poudlard et que les derniers évènements ne vous certainement pas permis de prendre connaissant de vos différents élèves, je me vois donc dans l'obligation de vous faciliter la tâche en me présentant. Black. Ruth Black pour vous servir, Monsieur, déclara Ruth, en faisant une courbette pour saluer son professeur.

C'était trop. Amber tomba sur ses bras croisé sur la table, laissant ses longs cheveux l'envelopper et enfouissant sa tête à l'intérieur pour ne pas voir le visage du professeur qui allait surement dire quelque chose qui n'allait pas plaire aux Gryffondors. Ruth était pire qu'exaspérante et pour un premier cours ! Elle exagérait trop. Mais vraiment trop. Amber avait beau l'apprécié pour son manque de retenu quelque fois, là c'était abusé, elle était désespérante.

*Mais elle ne changera donc jamais !*

- Miss Black constitue l'exemple parfait du modèle ado-rebelle-désespérant-et-improductif à ne pas suivre. Gryffondor perd cinq points, vous pourrez la remercier...

Alleluia ! Et voilà ! Mais quelle mouche lui avait piqué pour ainsi s'interposer devant lui ? C'était complètement insensé, ridicule, irréfléchi, puéril, et pour couronner le tout elle sanctionnait toute sa maison.

Et lui annoncer qu'elle sera retenue tout le samedi après-midi, peu m'importent les entrainements de Quidditch.
Amber releva immédiatement la tête. Impossible, non. Il ne pouvait pas leur faire ça ! C'était trop injuste ! Il y allait y avoir un match dans peu de temps et Amber avait besoin de sa batteuse. Elle formait un parfait duo toutes les deux, il était hors de question qu'il fasse une chose pareille.

- Nous ne sommes qu’à très peu de temps du prochain match ! C’est vraiment exagéré !

Pour une fois, Amber était d'accord que quelqu'un objecte cette sanction beaucoup trop sévère. Et c'était Léna. Heureusement qu'elle était là. La Préfète avait beau respecté son professeur, il exagérait maintenant. Il fallait intervenir et Amber remerciait intérieurement sa condisciple qu'elle adorait.

Mais bien sûr Spudding avait l'air de s'en contre-ficher et donna ordre aux élèves rouge et or de se taire en levant la main.


- Reprenez votre travail. Vous êtes là pour apprendre, pas pour vous donner en spectacle.

Tant pis. C'était risqué mais Amber devait à tout prix empêcher le professeur de séquestrer Ruth tout un samedi après-midi. Il avait l'air bien occupé avec McMillan, ça n'allait certainement pas lui plaire d'être une fois de plus interrompu par une Gryffondor, et en plus de cela la Préfète mais autant tenter le tout pour le tout.

Prenant une légère inspiration elle s'apprêtait pour la première fois de sa vie à prendre s'interposer devant la décision d'un professeur. Amber se leva de sa chaise posant ses deux mains sur la table, tête baissée.

-Monsieur, je ne crois pas que ça soit très juste pour certains d'entre nous... murmura d'abord la rouge et or avant de relever la tête. Je n'ai pas pour habitude de prendre la défense d'un élève qui a amplement mérité sa sanction mais je trouve que vous êtes un peu trop dur. Nous... nous nous sommes donnés beaucoup de mal ces derniers temps à nos entrainements de Quiditch et Ruth est un de nos meilleurs atouts. Alors je vous supplie de revoir votre après-midi de colle à un autre jour... Au moins après le match.

Jamais son coeur n'avait eu autant de battement en l'espace d'une minute.

-Mais si vous ne voulez pas céder. Je prendrai l'entière responsabilité de ma camarade et je serai prête à passer toutes les heures de colles que vous voulez si au moins vous la laissiez s'entrainer ce samedi.

Vu comme ça, ça faisait super dramatique... Mais il y avait une raison à cela. C'était sa dernière année. Et Amber s'était promis de faire tout son possible pour gagner le Quiditch ou la coupe, mais au moins l’un ou l’autre pour son ultime année à Poudlard. Comme un rêve de petite fille auquel elle s'était accrochée et qu'elle ne pouvait pas laisser filer aussi vite.

*J'suis encore vivante ? Il a pas encore répondu Amber... Ah... Finalement je me demande si j'aurai pas mieux fait d'attendre la fin de l'heure pour lui en parler. Trop tard. Je regrette. Mon Dieu tu parles d'une Préfète ! J'ai honte !

Amber regrettait déjà d'avoir osé prendre la parole. Tout ce qu'elle voulait c'est s'asseoir mais elle devait d'abord attendre la réaction du professeur. Et Kieran qui la dévisageait d'un air moqueur, se retenant surement de rire.


________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous Killjoy
avatar
MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Lun 23 Avr - 21:37

Un voleur s'apprête à entrer dans une maison quand il voit un écriteau :
"Attention perroquet méchant !" Il rit, franchit la porte et entend le perroquet crier :
"Vas-y Rex, attaque".

Killjoys, make some noise !
Afro Showbiz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathéo Moreno
SerpentardavatarSerpentard

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Lun 6 Aoû - 10:11






    Spudding. Professeur de Sortilèges. Mathéo ne l’aimait déjà pas. Il l’avait déjà soulé avec toutes les règles qu’il voulait voir respecter dans son cours. On se croyait dans une école privé super stricte. Le jeune homme qui pensait pouvoir s’intéresser un peu aux Sortilèges. Mais il semblait vouloir le dégouter de ce cours à peine arrivé. Il avait envoyé un petit mot à Amber pour lui donner rendez-vous. Il pouvait bien faire ça maintenant étant donné qu’il n’allait sans doute pas beaucoup s’amuser dans ce cours. Virgilius Spudding se décida à reprendre la parole après un moment de silence pour commenter au fur et à mesure ce qui se passait dans le cours. Il semblait vouloir être cool avec Tintagel qui avait fait l’un de ses petits numéros assez marrant. Il n’autorisa donc pas à aller à l’infirmerie mais prit ça finalement avec le sourire. Mais ce qui était moins marrant était le fait qu’il avait les yeux rivés sur l’oiseau en papier que le jeune homme avait envoyé à Amber. Et mince, il allait peut-être le ramasser et puis Mathéo avait signé.

    *La preuve du crime est là ! Ha ha ha bien fait pour toi !*

    - ... Mais peut-être bien le manque d'attention que certains portent à ce cours. Hâtez vous de rangez cela, Mademoiselle, si vous ne voulez pas faire perdre de points à votre maison.

    Tout allait bien finalement, il n’avait pas ramassé l’oiseau, juste demandé de le ranger en menaçant. Finalement il encensa O’Farell puis lui donna des points. Il avait juste donné une bonne réponse, cela ne faisait pas de lui, la maître du monde quand même, il ne fallait pas exagérer. Non non, Mathéo l’avait mauvaise, parce qu’il était assis à côté d’Amber, c’est tout. Et puis, ce n’était pas lui qui était capable de faire gagner des points à Serpentard comme ça. Sa spécialité était plutôt d’en faire perdre, à vrai dire. Et puis s’en suit des paroles, des paroles que le jeune homme n’écoutait pas vraiment. Mais son attention fut attirée par Amber qui venait de gifler O’Farell. Mathéo ricana silencieusement.
    Black était entré en action. Son insolence légendaire venait s’exposer cette fois-ci dans le cours de Spudd. Mathéo se tourna vers elle. Avec cette fille, on ne s’ennuyait jamais.

    – Je tenais, tout d'abord Monsieur, vous remerciez de m'avoir donné l'autorisation de pouvoir quitter votre cours. Non pas qu'il n'était pas inintéressant, loin de là, mais je dois avouer être quelque peu, disons ... distraite? Quoiqu'il en soit, puisque que vous êtes fraichement débarquer en tant que professeur à Poudlard et que les derniers évènements ne vous certainement pas permis de prendre connaissant de vos différents élèves, je me vois donc dans l'obligation de vous faciliter la tâche en me présentant. Black. Ruth Black pour vous servir, Monsieur.

    Elle était vraiment folle cette fille. Un peu de provocation de temps en temps c’était pas mal mais là c’était un suicide. Si le professeur était nouveau, la jeune fille n’avait pas beaucoup attendu pour le mettre dans l’ambiance. Non mais franchement, était-elle obligée de se donner en spectacle comme ça. Elle était hallucinante dés fois. Et comme si ses paroles n’étaient pas assez provocantes, elle fit une petite courbette pour bien enfoncer le clou. Bien sûr, elle se tira vite fait, ouais elle n’était sans doute pas assez folle pour rester après une scène pareille.
    Elle n’entendit pas donc que Spudd se foutait allégrement de sa g.eule ensuite. Il avait également enlevé cinq points à Gryffondor, ce qui était évidemment mérité. Elle avait quand même pas mal franchi les bornes. Et puis il n’y avait pas de raison, on lui avait bien enlevé des points pour moins grave à lui. Et maintenant la fidèle acolyte de Black s’y mettait pour défendre corps et âme sa meilleure amie. Non mais vraiment c’était n’importe quoi.

    – Nous ne sommes qu’à très peu de temps du prochain match ! C’est vraiment exagéré !

    Non c’est bien fait quand même. Elle ne sera pas entrainer, et les Serpentard pourront gagner. Non franchement je trouve que c’est une brillante idée. Et puis Léna était bien placée pour savoir que demander une faveur alors qu’il y a eu faute était assez stupide. Et puis c’était à Black de réfléchir cinq secondes avant de jouer son petit numéro. Elle avait qu’à penser que l’équipe de Quidditch avait besoin d’elle. C’était entièrement de sa faute. Et puis si Spudd enlevait la punition, il perdait toute crédibilité auprès de ses élèves. Le prof refoula Taylor et exigea que tout le monde reprenne son travail. Mais à la plus grande surprise, ce fut Amber qui prit la parole cette fois-ci.

    Monsieur, je ne crois pas que ça soit très juste pour certains d'entre nous...

    Oh non pas toi Amber. Ne me dis pas que tu vas te mettre à défendre Black. Elle a fait sa gamine immature (Oui Mathéo est très bien placé pour parler d’immaturité xD) et maintenant elle attend que les autres réparent les pots cassés à sa place. Quel courage de la part d’une Gryffondor. Enfin. Mathéo ne détestait pas Ruth mais là, il voyait juste le fait que son équipe pourrait gagner si elle ne s’entrainait pas.

    – Je n'ai pas pour habitude de prendre la défense d'un élève qui a amplement mérité sa sanction mais je trouve que vous êtes un peu trop dur. Nous... nous nous sommes donnés beaucoup de mal ces derniers temps à nos entrainements de Quiditch et Ruth est un de nos meilleurs atouts. Alors je vous supplie de revoir votre après-midi de colle à un autre jour... Au moins après le match.

    Non non non, il ne fallait pas qu’elle utilise cette voix avec Spudd, elle allait peut-être le faire craquer. Mathéo se devait d’agir. Après tout c’était pour le bien de son équipe. Black était un bon atout en effet, elle volait très bien sur un balai mais si les Gryffondor pouvaient s’en passaient, ce serait pas mal pour les Serpentard.

    – Faut arrêter de défendre tout le temps. Elle a amplement mérité sa punition et puis s’il la lève maintenant, Black se sentira toute-puissante et on pourra plus la tenir …

    Mathéo se rassit à son bureau. Ca n’allait sans doute pas plaire à Amber qu’il ait contré ses idées, et qu’il soit allé contre son avis. Mais tant pis, ce qui était dit était dit après tout, et maintenant on ne pouvait pas rembobiner pour enlever ses paroles. Mathéo devait vraiment apprendre à tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. A cause de toutes les petites histoires de Ruth, le jeune homme ne se rappelait même plus le thème du cours. Il essayait de réfléchir mais il n’en avait vraiment aucune idée. Si le professeur lui demandait quelque chose, il serait dans de beaux-draps. Il aurait peut-être du se taire et ne pas se faire remarque. Ca aurait été une sage décision.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca McMillan
SerdaigleavatarSerdaigle

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Jeu 23 Aoû - 12:53





    Cours de Sortilège. La belle se préparait pour s’y rendre. Comme d’habitude, son apparence était extrêmement bien soignée. C’était l’un de ses meilleurs atouts alors autant bien en profiter. Munie d’une jupe très courte et d’un tee-shirt moulant, elle partie pour son premier cours de la journée. Toute tranquille et de bonne humeur, elle s’en allait gracieusement jusqu’à la salle. La belle arriva donc, et leur professeur les laissa entrer. Il avait l’air étrange. La jeune fille se demandait quel genre de professeur il était. Plutôt cool, plutôt strict. En tout cas elle eut vite sa réponse. Mathéo comme à son habitude arriva en retard et fut convoqué dans son bureau le lendemain à dix heures. Visiblement il aimait la ponctualité. Mais c’était une bonne chose, peut-être qu’il y aurait de ce fait moins de bordel dans sa classe.

    Virgilius Spudding montra par un discours quel était sa conception de l’ordre et de la discipline. Il détestait le retard et n’en tolérerait plus à partir de maintenant. Parfait. Il n’y aurait donc pas sans cesse des interruptions dans ce cours. Il ressassait de nombreuses règles. Tout ne serait pas toujours marrant dans cette classe. Bon, ils seraient bien préparés aux examens de fin d’années en tout cas. Des professeurs compétents, on n’en avait jamais assez à vrai dire. Rebecca aimait bien sa façon de voir un cours. Mélanger pratique et Théorie. Ils en apprenaient donc puis quand ils en savaient assez, ils pourraient se mettre à la pratique et apprendre d’une façon plus attractive.

    On passa donc à la partie théorique pour parler du Révélasort de Scarpin. Il donna la parole à O’Farell qui donna une réponse exacte digne d’un érudit. Lui non plus n’avait pas que le corps mais aussi la cervelle. C’était bon à savoir. Très intéressant même. C’était maintenant à Tibus de répondre. Rebecca doutait que ce soit une très bonne idée. Sans vouloir être méchante, il n’était pas connu pour son intéressement au cours. Il semblait d’ailleurs sur le point d’exploser. Fallait-il faire quelque chose ou ?

    – SPARTACUS REBELION.

    Rebecca se pinça la lèvre pour s’empêcher de rire. Franchement ce garçon était trop fort. Tudor en bon copain qui se respecte inventa un mal à Tibus pour l’emmener à l’infirmerie.

    – Oh non. Je suis sûr que monsieur Tintagel va très bien se remettre de son intervention. L'erreur est humaine, et ce n'est pas une réponse irréfléchie qui va déclencher ma colère...

    Rebecca fut surprise par la réaction de son professeur. Finalement il n’était pas si strict qu’il avait bien voulu le montrer en début de cours. Tant mieux après tout. S’il était capable de rire également, il ferait sans doute un bon professeur. Donc après la mauvaise réponse de Tibus, il donna la bonne formule et commença à leur dicter quelques petites choses. Rebecca prit sa plume et commença à prendre des notes. Ce serait surement utile par la suite. Rebecca se montrait assez attentive. Elle jeta un coup d’œil et remarqua qu’O’Farell était assis à côté d’Amber. Si c’était elle sa prochaine fois, elle en connaissait un qui n’allait sans doute pas apprécier ça. On devait travailler en binôme. Soit. Rebecca décida donc de se mettre à côté de Mathéo. Au moins, elle pourrait tout contrôler, ce serait parfait.

    Mais Black attira son attention. Cette idiote voulait attirer l’attention sur elle. Elle faisait sa petite sortie mélodramatique. Non mais franchement tuez-là, ça fera du bien à l’humanité. Après son petit discours clairement pathétique, cette pauvre fille fit une sorte de révérence grotesque avant de partir enfin. Visiblement, cette intervention avait agacé leur professeur. Rebecca le comprenait parfaitement. Supporter une telle fille ne devait pas être facile tous les jours. Surtout qu’elle se plaisait à défier continuellement professeur comme élève. Elle se croyait peut-être grande et intéressante mais elle n’était ni l’un ni l’autre. Elle était seulement désespérante et pathétique. A un tel point, que s’en était indescriptible.

    – Miss Black constitue l'exemple parfait du modèle ado-rebelle-désespérant-et-improductif à ne pas suivre. Gryffondor perd cinq points, vous pourrez la remercier... Et lui annoncer qu'elle sera retenue tout le samedi après-midi, peu m'importent les entrainements de Quidditch.

    Encore heureux qu’il avait enlevé des points sinon la belle n’aurait vraiment pas compris. Elle avait ce qu’elle méritait. Et si par la même occasion ça pouvait faire gagner sa maison, ça ne la dérangeait pas la moins du monde. Qu’elle soit punie d’entrainement était également jouissif. Rebecca préférait voir son équipe gagner plutôt que les Gryffondor. Mais malheureusement pour leurs oreilles, tout le monde n’était pas d’accord avec cette sanction. Taylor la première commença à crier à l’injustice, puis la préfète vint souligner ses propos. Rebecca qui croyait qu’Amber était un minimum sensé. Visiblement, elle avait eu tord.

    Elle savait extrêmement bien tourner sa phrase afin de charmer le professeur. Elle était douée et avait l’art de la rhétorique. Mais quand bien même, Ruth devait payer le fruit de son insolence. On ne pouvait pas la laisser contrôler son petit monde comme ça et n’en faire qu’à sa tête.

    – Faut arrêter de défendre tout le temps. Elle a amplement mérité sa punition et puis s’il la lève maintenant, Black se sentira toute-puissante et on pourra plus la tenir …

    Pour une fois que Mathéo disait quelque chose d’intelligent, il fallait le marquer dans les annales. Non franchement il avait dit tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Et la belle Rebecca n’allait pas se gêner pour enfoncer le clou afin que ce ne soit pas Ruth Black la grande gagnante.

    – Si Black savait se contrôler en personne civilisé, vous n’auriez pas à essayer de rattraper ses bêtises sans cesse.



________________Requiem for a Prophecy________________


Pouf Powa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgilius Spudding
MinistèreavatarMinistère

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Jeu 6 Sep - 10:11

Il était de nouveau concentré sur les gestes de la Serdaigle quand un raclement de chaise lui fit fermer les yeux sous l'effort que lui demandait son auto-contrôle. Il avait pourtant dit à Ambroise que les ados en crise lui sortaient par les yeux... Voix féminine et douce.

- Monsieur, je ne crois pas que ça soit très juste pour certains d'entre nous...

Il se tourna vers elle au moment où elle leva la tête. Cette jolie jeune fille n'était autre que la préfète rouge et or... Soupir. Quel exemple vraiment !

- Je n'ai pas pour habitude de prendre la défense d'un élève qui a amplement mérité sa sanction mais je trouve que vous êtes un peu trop dur. Nous... nous nous sommes donnés beaucoup de mal ces derniers temps à nos entrainements de Quiditch et Ruth est un de nos meilleurs atouts. Alors je vous supplie de revoir votre après-midi de colle à un autre jour... Au moins après le match.

Rictus condescendant. Le but d'une punition utile était justement de gêner au maximum celui qui l'avait méritée pour lui passer l'envie de recommencer.

- Mais si vous ne voulez pas céder. Je prendrai l'entière responsabilité de ma camarade et je serai prête à passer toutes les heures de colles que vous voulez si au moins vous la laissiez s'entrainer ce samedi.

- Ne soyez pas ridicule. Miss Black n'aura qu'à se servir de ses neurones la prochaine fois qu'elle envisage de prendre la parole en ma présence.

- Faut arrêter de défendre tout le temps. Elle a amplement mérité sa punition et puis s’il la lève maintenant, Black se sentira toute-puissante et on pourra plus la tenir…

Spud leva de nouveau les yeux au ciel. Ces gosses ne savaient donc pas même lever la main pour demander la parole ?... Aussi sensée soit-elle, ça s'appelait la politesse élémentaire.

- Si Black savait se contrôler en personne civilisé, vous n’auriez pas à essayer de rattraper ses bêtises sans cesse.

Première déception de la part de la jolie Serdaigle. Le prof se pinça l'arrête du nez en priant Merlin de lui accorder une infinie patience, et peu à peu les murmures se turent. Une fois le silence total revenu, il releva la tête et dévisagea les faces déjà plus inquiètes qui s'étaient fixés sur lui.

- Ne vous apprend-on plus à lever la main à la petite école...?

Bref silence théâtral. Ses années à la milice sorcière lui avait tout de même conféré une certaine autorité. S'ensuivit un monologue solennel que Spud sentait pourtant essentiel - peut-être parce qu'il mourrait d'envie de révéler à ce tas de crétins prépubères ce que le monde des adultes pensait d'eux :

- Une grande majorité d'entre vous est malheureusement ancrée profondément dans cette nouvelle génération laxiste, blasée et irrespectueuse, provoquée par une enfance trop gâtée. Vous croyez que tout vous tombera toujours tout cuit dans la bouche ? Les punitions visant à vous remettre dans le chemin de la discipline sont là pour vous aider. C'est ce qu'on appelle l'éducation, et c'est ce qui vous évitera probablement une situation désespérée une fois vos ASPICS passés. Je ne veux plus entendre un mot à propos de ça : je donnerais les punitions que je jugent appropriées aux élèves perturbateurs.

Il jeta un coup d'oeil à sa montre ; ils n'avaient plus qu'une demi-heure. Quel temps perdu à subir leurs futilités...

- Reprenons, je vous prie.

Il délaissa la table de la Serdaigle pour retourner vers le tableau qu'il tapota de sa baguette. Aussitôt les devoirs à rendre s'y inscrivirent :

"Première partie : détaillez le geste et la formule du sortilège étudié.
Deuxième partie : révélez les ingrédients contenus dans votre potion, la façon dont vous les avez identifiés, et déterminez quelle potion vous avez eu à traiter.
Devoir à rendre individuellement."


C'était un peu complexe comme exercice, et très précis, mais ces étudiants étaient tous appelés à passer BUSES et ASPICS, autant qu'ils y soient préparés... Il se retourna vers les élèves, observant finalement de loin leur exercice. Peu importaient leurs noms au pire...

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 7 Sep - 20:04

Enfin les deux Préfets pouvaient commencer leur travail. Trop facile, c'était trop beau pour être vrai... A peine s'apprêtaient-ils à entamer leur geste pour s'entrainer que Ruth, visiblement encore vivante... Ou plutôt présente dans la pièce, osa ajouter sa réaction sur son renvoi dans les inflexions les plus jolies de sa voix de jeune rebelle:

-Je tenais, tout d'abord Monsieur, à vous remercier de m'avoir donné l'autorisation de pouvoir quitter votre cours.

Kieran eut un levé géant de sourcil surpris, est-ce qu'elle était sérieuse celle-là?

*Ruthie jolie tu vas te faire hara-kiri.*

Et elle continua sans une once de crainte sa tirade de demoiselle indomptable et toujourd prête à abuser de son fort caractère. Ce qui en désespérait plus d'un. Surtout sa Préfète... La pauvre Amber, de ses beaux yeux ambres où se lisait un affolement total, suppliait Ruth dans son regard de se taire. Sauf que sa condisciple n'avait pas dû le remarquer. Et puis c'était trop tard. Suite à une révérence digne d'une comédienne, Ruth s'eclipsa, tandis qu'Amber attendait désespérément enfouie dans sa chevelure la sentence du méchant - sévère- professeur...
Leur professeur poussa alors un soupir devant cette attitude deplacé.


-Miss Black constitue l'exemple parfait du modèle ado-rebelle-désespérant-et-improductif à ne pas suivre.

*Et c'est ce qui fait le charme de notre chère Ruth Monsieur.*

Bref, dommage pour les Gryffondor, grâce à l'intervention de leur charmante camarade, ils perdaient cinq points et se retrouvaient sans leur alliée de Quidditch un samedi après-midi! Tant mieux pour les Serpentards après tout.

-Mais nous ne sommes qu'à très peu de temps du prochain match! protesta avec véhémence Léna.

*Et alors? o_o*

-C'est vraiment exagéré!

*Mais nooooon...*

-Reprenez votre ta
travail. Vous êtes ici pour apprendre et non pour vous donner en spectacle.


-Il a bien parlé le prof, tu ne trouves pas Am...

Dieu du ciel! Pourquoi elle se levait tête baissé de sa chaise? Elle n'allait pas s'y mettre aussi?

*Amber assis! Ne parle pas bordel!*

Mais quelle actrice... Se permettre de jouer les tragédienne de la sorte. Kieran avait l'impression d'être plonger dans un film tragique, oh que c'était triste. Amber était même prête à se sacrifier à la place de Ruth. Elle exagérait quand même... C'était à mourir de rire! Le jeune homme se tortillait sur son siège, retenant un rire nerveux tant il trouvait sa voisine ridicule. D'ailleurs le professeur confirma sa pensée.

-Ne soyez pas ridicule, Miss Black n'aura qu'a se servir de ses neurones la prochaine fois qu'elle envisage de prendre la parole en le présence.

-Bien... Monsieur.

*Aie... Se faire refouler comme ça, ça fait mal...*

Ah la la... Certaines personnes ne manquaient vraiment pas de retenue... Ok, Kieran aussi en manquait bien des fois mais pas de là à se mettre en travers de la décision d'un prof que l'on connaissait à peine et qui des le debut se montrait intransigeabt. C'était du suicide direct pour leur sablier! Enfin faut dire que l'intervention d'Amber avait bien diverti Kieran. La Préfète était bien trop courageuse, fidèle à sa maison en fait... La pauvre toujours prête à défendre Ruth. C'était drôle quand il pensait, Ruth était tellement plus candide et moins provocante autrefois. Du temps où ils étaient ensemble. Normal aussi, elle n'avait encore que onze ans. On change vite au fil de quelques années. Ruth en était la belle preuve vivante.

Donc, revenons au cours. Suite à la réponse sans appel de Spud à Amber, Mathéo ne put s'empecher d'ouvrir son clapet... Si seulement il pouvait se retenir parfois. Ce mec l'effrayait bien trop souvent. Ca n'était pas du tout le moment de faire perdre des points à sa maison. Heureusement et à son plus grand soulagement, Mathéo n'avait pas sorti de réelles idioties.
La charmante Rebecca en profita pour y ajouter son petit grain de sel épineux et sournois à son tour. Pauvre Gryffondor, la salle se liguait contre eux...
Mais cette fois-ci, leur professeur n'apprecia pas ces prises de paroles intempestives. Bien que les élèves avaient raison, Spud ne supportait pas l'irrespect.


-Ne vous apprend-on plus à lever la main à la petite école?

*C'est que ça n'est plus vraiment d'actualité ici...*

Apparemment, Spud avait un grand besoin d'épancher ses pensées. C'est ainsi qu'il entama un discours élogieux sur leur belle jeunesse. Ce qui voulait dire tout le contraire en réalité.

-Une grande majorité d'entre vous est malheureusement ancré profondément dans cette nouvelle génération laxiste, blasée et irrespectueuse provoquée par une enfance trop gâtée.

*Ah... Il faut apprendre à vivre avec son temps mec...*

C'était ca la nouvelle génération et personne n'allait changé pour lui. Le truc c'était de savoir allier liberté d'esprit et l'intelligence. Kieran le faisait lui, même s'il pouvait se montrer rebelle par moment et faisait preuve d'une liberté de vivre totale, il ne délaissait pas pour autant ses études et rester fixé sur ses objectifs de réussite.

-Vous croyez que tout vous tombera toujours tout cuit dans la bouche!

*Non pas à ce point là...*

Bref on avait compris son message quoi... Spud faisait l'apologie des punitions bénéfique pour eux et tout et tout.

Coup d'oeil dur sa montre.

-Reprenons, je vous prie.

Maintenant le cours pouvait enfin reprendre normalement. Ca n'était pas trop tôt. Le professeur inscrivit d'un coup de baguette quelques consignes. Pas de quoi s'étonner, il y avait un devoir à rendre, après des observations sur ce qu'ils devaient faire.

Amber s'était déjà mise ai travail... Visiblement contrarié. Elle l'avait bien cherché aussi, enfin haussant légèrement les épaules, le Prefet se saiskt de sa plume et se mit à écrire la première partie de leur compte-rendu à rendre. Et comme c'était individuel, il n'avait pas besoin d'embeter sa voisine.
Bien! Pour commencer, Kieran devait détailler le geste à effectuer et la formule du sortilège.


*Ok...*

Il s'appliqua avec beaucoup de soin dans sa rédaction. Avant de regarder ce qui s'ensuivait...

*Révélez lex ingrédients de notre potion... Hum...Hum... La façon dont on les a identifié... Hum... Hum... Et déterminer quelle potion on a eu à traiter.... Ok, ok, ok, ok, ok. Ce prof nous prépare bien dis donc!*

Parer à se lancer, Kieran refit le geste du sortilège avant de prononcer distinctement sur sa fiole préalablement ouverte.

-Specialis Revelio.

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Fiamata Dia Capulet
Gryffondor-KilljoyavatarGryffondor-Killjoy

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   Ven 7 Sep - 20:18

Bien! Pour commencer, Amber devait apprendre à tourner sept fois sa langue avant de commettre une erreur aussi grave que de protester sans permission contre la décision d'un professeur. Joli travail ppur un Préfète et en dernière année en plus...

-Ne soyez pas ridicule, Miss Black n'aura qu'à se servir de ses neurones la prochaine fois qu'elle envisage de prendre la parole en ma présence.

Trop tard, Amber s'était déjà montrer plus ridicule que jamais. Le genre de moment dans votre existence où tout ce que vous souhaitez, c'est être aussi minuscule et insignifiant qu'un grain de poussière. La rouge et or baissa son regard, ses mains jointes à la manière d'une fillette qu'on venait de gronder, honteuse et les joues empourprées.

-Bien... Monsieur, acquiesca Amber la gorge nouée sur dans sa petite voix mi-froide et résignée.

*Bravo... Je n'aurai pas pu faire mieux aujourd'hui! Mais quelle idiote.*

Elle se rassit ensuite, essayant de se montrer la plus discrète possible à présent, sous le regard moqueur et faussement compatissant de Kieran...
Le pire c'est que Mathéo ne se gêna pas pour en rajouter une couche. De quoi désespérer Amber. Il avait quelque chose contre elle ou quoi?


-Faut arrêter de défendre tout le temps. Elle a amplement mérité sa punition et puis s'il la lève maintenant, Black se sentira toute puissante et on ne pourra plus la tenir...

Une furieuse envie de lui lancer son pot d'encre s'éveilla en la gryffondor. D'habitude, les réactions de Mathéo l'amusait, mais là, elle avait juste ce désir inné de lui hurler son indignation.


*Arrête de t'enerver. C'est de ta faute aussi. Chut.*

Ah tiens, voilà que Rebecca s'y mettait aussi maintenant! Cette fille avait un don pour sans cesse s'initier dans les affaires des autres. Bon, Amber s'était bien mêlée de celle de Ruth, mais c'était son amie, et elle l'avait fait dans son intérêt et celui de leur équipe de Quidditch. Rien à voir avec la Serdaigle, toujours prête à envenimer les situations sans regret.

-Si Black savait se contrôler en personne civilisée, vous n'auriez pas à essayer de rattraper ses bêtises sans cesse.

C'etait un véritable coup bas... Amber engouffra sa tête dans ses mains, poussant un large soupir. Le professeur allait sûrement approuver et donner raison à son homologue bleu et argent... Vu comment il la collait. Et peut-être allait-il amplifier la sanction?
Une attente insupportable pour Amber, le professeur semblait se contrôler pour ne pas perdre patience... Bin sang, mais qu'il parle maintenant!

Apres un silence interminable, le temps que les élèves se calment, le professeur entama un début d'harangue des plus sévère. Discours qui d'avance donnait un avant-goût du déroulement des cours qui suivraient.
Plus il parlait, plus Amber se sentait toute petite, et plus elle regrettait sa prise de parole. Le professeur avait raison sur tous les points. La politesse, l'éducation, le respect... Des règles qui s'apprenaient par des choses simples d'abord. Lever la main par exemple, accepter sans broncher d'être réprimander pour une faute commise et ainsi reconnaître ses tords, ne pas contester une décision d'un aîné... En gros tout ce qu'Amber venait d'enfreindre en un temps record! Peu importait les autres, ce que Spud disait là, elle le prenait pour elle, se sentant concerné. Ah quel affront venait-elle de commettre? Était-ce cela l'accomplissement de l'éducation rigoureuse de ses parents? Non.
Au moins, cette bonne gifle virtuelle octroyer par les propos de leur enseignant lui avait servi de leçon. Plus jamais elle ne recommencerait! Hors de question de se voir à nouveau humilier et de subir un refoulement aussi douloureux devant toute une classe avec un professeur.

Enfin, Spud demanda à reprendre le cours après un bref coup d'oeil à sa montre. Il fit afficher les consignes concernant un prochain devoir à rendre individuellement.
Amber se mit au travail sérieusement, la mine encore blessée mais résignée. Elle comptait bien se rattraper de sa stupide bévue en rendant un devoir parfait au professeur et ainsi le bluffer afin d'effacer son acte ridicule.

________________Requiem for a Prophecy________________


Jake&Amby <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cours 01 : Le Révélasort de Scarpin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: Saison 1 :: Poudlard :: Troisième étage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit