Requiem for a prophecy

Forum RPG basé sur le dix-neuf ans plus tard de la saga Harry Potter
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 Influence de la nuit sur certaines espèces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invitéavatar
MessageSujet: Influence de la nuit sur certaines espèces.   Dim 18 Déc - 15:11

Un lieu plongé dans la pénombre des soirs de février, avec seulement une légère lumière bleue pour le rendre plus mystérieux, plus glauque, sans vraiment augmenter la luminosité. La lune, rousse ce soir là, s’occupait de ne rendre que plus froid et angoissant, cette salle de cours encore inoccupée, en faisant pénétrer ses rayons par la grande ouverture vitrée qui permettait d’observer le ciel, quand l’étude de celui-ci était nécessaire. Cette lune vaniteuse semblait avoir éclipsé les étoiles qui lui servaient de muses, afin que, dans ce ciel sombre, on ne voit qu’elle. Elle, parfaitement ronde, sans qu’aucun nuage ne vienne importuner sa belle couleur dorée. Il n’était même pas vingt-et-une heure et elle n’était pas encore au summum de son éclat mais qu’importait, la classe qui serait assise durant le cours de ce soir ne l’étudierait qu’en généralité. Qu’elle soit présente à l’occasion ou non ne changeait rien.
C’est alors que les lumières blanches reposant dans des luminaires sur les murs circulaires de la classe surmontée d’un dôme, qu’était la salle d’Astronomie, s’allumèrent. Dans l’obscurité disparue, on pouvait à présent discerner les chaises bleu nuit capitonnées, placées devant des tables de bois sombre. Deux par tables, et une seule pour la table la plus proche de la baie vitrée et celle du bureau qui dominé la classe. Lui aussi était en bois sombre mais un dessus de table en velours et quelques objets en cristal qui reflétaient la pâle lumière, venait l’agrémenter. Ces objets cristallins étaient, entre autre, un encrier d’où sortait une plume de paon et une petite carafe gravée. Le dernier objet était lui, une sorte de pyramide autour duquel des sphères lumineuses, de différentes couleurs et de différentes tailles, flottaient. Elles représentaient sans aucun doute les planètes de la galaxie nommée Voie lactée.
Estelle d’Armentary fit alors son entrée dans cette classe alors que les élèves n’étaient pas encore arrivés. Sa main droite, blanche, parcouru le bord du bureau en faisant pianoter ses doigts fins. Un mouvement inutile qui ne servait qu’à faire perde du temps à celui-ci que le produisait. Mais du temps, elle en avait pour le moment ou autrement dit, ce soir. Le cours commençait à vingt-et-une heure puisque celui-ci n’était que théorique, juste après le festin du soir, auquel elle n’avait pas participé. Elle n’avait naturellement pas envie de croiser cet envoyé de Ministère et ses réformes Ombrageuses. Elle n’avait pas oublié ces temps, durant sa scolarité où cette femme avait réformé Poudlard, le transformant en enfer où les satyres étaient les membres de la brigade inquisitoriale Peut-être que, cette fois-ci, ce Lockwood aurait moins de droit accordés par le Ministère ou peut-être que, justement, il en aurait plus que cette femme fétichiste des chats. Estelle se surprit elle-même à plaindre les élèves qui allaient subir les décrets nouveaux, dont certains seraient sans aucun doute inutiles ou stupides. Et peut-être que, comme jadis, une résistance naîtrait au sein même de Poudlard…En y réfléchissant bien, l’histoire était faite pour se répéter. Le retour des mangemorts, le retour du Ministère au cœur de l’école de sorcellerie et sûrement le retour de cette organisation autrefois nommée « Armée de Dumbledore ». Le nom changerait peut-être puisque le nom de cet ancien directeur ne voulait rien dire aux oreilles de cette nouvelle génération d’élèves, du moins, aux oreilles de quelques uns. Une légère différence se présentait entre ces deux versions répétées, la première : Lord Voldemort et son nom synonyme de terreur n’était plus et la deuxième : Les mangemorts avaient attaqués Poudlard avant que le Ministère n’y vienne. Et cette nouvelle génération était si différente, Estelle avait pu le constater de très près durant sa récente captivité. Enfin, les événements se dérouleraient comme ils devront se dérouler.


« Advienne que pourra. »

Le léger tintement de l’horloge qui annonçait le dernier quart de vingt heures retentit, faisant de cette façon revenir la professeur d’Astronomie à la réalité. Les élèves n’allaient pas tarder à arriver jusqu’à la salle de cours. Et, certainement moins endormis qu’à leur habitude. Estelle entreprit alors de placer le rétroprojecteur juste en face d’un panneau blanc, visible de tous les élèves, juste à côté de son bureau. L’objet dont les mécanismes étaient fascinants [Le même que Rogue *O*] contenait les diapositives pouvant illustrer le cours qui allait suivre. Le sujet de celui-ci n’était pas inconnu des élèves, mais ils étaient très mal informés quant à ses détails. Comme ces maladies dont on entend parler et dont on prend peur sans vraiment savoir ce qui les provoque, ou comme ces dangers qu’on souhaite éviter alors qu’on ne sait même pas si ils sont vraiment dangereux. Mais c’était à cela que servaient les cours non ? A apprendre. Enrichir la culture et étancher la soif de savoir des élèves. Si soif de savoir il y avait.
Les derniers tintements de l’horloge. Vingt-et-une heure te voilà, toi et ton flot d’élèves rassasiés. Resserrant d’un geste machinal le nœud de sa chemise Lavallière, Estelle s’assit derrière son bureau, une main posée sur le revers de sa main, attendant ceux pour qui elle était présente ce soir là. Et ils arrivèrent, pour la plupart satisfait que ce cours ait lieu plus tôt que le milieu de la nuit habituel. Certains adressaient encore des « Bonjours », alors que la nuit était tombée depuis plus d’une heure, même en sixième ou septième année, ils ne s’étaient jamais habitués à avoir un cours la nuit, ou, en l’occurrence, le soir. Ils prirent, comme à leur habitude, place à côté des personnes dont ils voulaient, sous l’œil distrait d’Estelle qui n’était pas complètement sortie de ses réflexions au sujet des bouleversements que connaîtrait Pourdlard avec l’arrivée du nouveau professeur.
Lorsque tous furent assis et relativement calme, elle se leva, et, d’un geste sec de sa baguette, dont l’allégeance avait été ébranlée par Sheffield, elle mit en marche le projecteur qui produisit un léger et agréable grésillement. Pour l’instant, le panneau blanc avait seulement prit la couleur jaunâtre de la lune qui dominait toujours le ciel de la nuit. Elle entreprit alors de saluer les élèves, d’un air un peu moins froid qu’à son habitude :


- Bonsoir à tous et à toutes, j’espère que vous avez passé une bonne journée.
Le sujet du cours ce soir ne sera pas une observation du ciel, vous l’avez sans doute compris en voyant les tables orientées de cette manière. Ce soir nous étudierons les influences de la lune sur deux espèces bien particulières, les vampires et les loups-garous.
Pourquoi réagissent-ils ainsi à la lune et à la nuit ?


La problématique venait d’être posée, le cours allait commencer.


Dernière édition par Estelle d'Armentary le Sam 7 Jan - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Influence de la nuit sur certaines espèces.   Lun 2 Jan - 15:31

Rose regarda sa montre elle devait prendre le chemin de son dernier de la journée enfin de la soirée vu qu'il était plus de vingt heures presque vingt et une. Elle se frotta les yeux pour se réveiller un peu , elle avança vers un miroir qui était près de son lit et regarda sa tête : *Horrible et encore je suis gentille *. Rose était désespérer car la laideur de son corps ainsi que de sa tête elle aurait aimé être différente mais ses parents l'avait faire comme çà alors elle était obligé de s'en contenté. Elle poursuivit son chemin pour aller en cours. Elle arriva plusieurs élèves étaient déjà arrivés et installés , elle prit une table vide qui resterait probablement vide après l'installation de Rose dans presque tout les cours elle était seule donc elle commençait a avoir l'habitude depuis le temps. Cette table était au fond ce qui n’était pas son habitude dans se cours car d'habitude elle était au milieu ou devant par dépit. Le vingt et une heure retentit il était l'heure de commencer le cours alors elle attendit que le professeur commença :

-Bonsoir à tous et à toutes, j’espère que vous avez passé une bonne journée.

*Ça dépend de comment sera ton cours après on verra*

-Le sujet du cours ce soir ne sera pas une observation du ciel, vous l’avait sans doute comprit en voyant les tables orientées de cette manière. Ce soir nous étudierons les influences de la lune sur deux espèces bien particulières, les vampires et les loups-garous.
Pourquoi réagissent-ils ainsi à la lune et à la nuit ?


Comme a son habitude , Rose ne leva pas la main mais griffonna quelques idées sur son cahier qui lui servait aussi de cahier de dessin. Elle en trouva plusieurs plutôt intéressante mais elle préférait les autres parler de peur de se tromper même si elle était quasiment sur d'avoir la bonne réponse. Elle avait hâte de voir lequel des élèves allait dire une réponse intelligence pour voir si elle serait surprise ou non. Et oui Rose tenait des statistiques du niveau d'intelligence de certains élèves peut être que certains vont augmenter leurs QI. Elle aimait bien ce cours même si elle savait des choses que le professeur leurs montraient.Mais elle ne voulait pas jouer l'intello de service alors elle se taisait par peur et par timidité aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invitéavatar
MessageSujet: Re: Influence de la nuit sur certaines espèces.   Dim 8 Jan - 17:00

La nuit promettait d’être belle, car au fond du ciel paraissait la lune rousse. Reine nocturne, et, ce froid soir de février, solitaire, puisqu’aucune étoile ne paradait à ses côtés. Vêtue de singulières mais néanmoins magnifiques teintes rougeâtres, elle régnait avec grâce et sagesse sur le royaume des dormeurs, et veillait au bon sommeil de ses sujets. Ou les observait ceux qui, comme Violette, se rendaient au cours d’Astronomie qui allait bientôt commencer. Elle marchait d’un pas tranquille dans les couloirs froids et encore déserts, profitant du calme et du silence qui s’étaient déposés sur le château comme un doux suaire invisible au commun des mortels. Vingt-et-une heure sonnerait dans longtemps, si bien que la plupart des élèves –les normaux, comme on disait- étaient encore en train de bavarder dans leur salle commune. La Serpentard gravissait lentement les marches de la tour d’Astronomie, ne manquant pas de jeter un rapide coup d’œil au dehors quand elle passait devant une fenêtre, ou un quelconque interstice qui garnissait les murs en pierre. La nuit semblait s’assombrir, et les ombres rousses que projetait la lune sur le parc engendraient une atmosphère étrange, presque lugubre, et bien que la nuit ne soit encore pas très avancée, la vie semblait d’être arrêtée. Violette arriva devant la salle, en avance, fait extrêmement rare, et s’accouda à l’unique fenêtre du couloir afin de prolonger sa rêverie.

Soudain, alors que retentissaient les premiers tintements de la grand horloge, et qu’un flot d’élève arriva, une nuée de corbeaux s’envola en croassant de l’arbre où ils s’étaient perchés. Leur cri, longue note angoissante, résonna dans la nuit, brisant le son du silence, et faisant frémir ceux qui n’était pas encore dans les bras de Morphée.

Violette pénétra dans la pièce circulaire, saluant rapidement son professeur, et alla s’installer sur l’une des moelleuses chaises capitonnées. Elle sortit de son sac une plume d’aigle, une bouteille d’encre bleu nuit –de la même couleur, exactement, que les chaises- et un parchemin, qu’elle posa sur sa table de bois sombre. Elle s’était installée à la première rangée, chose étrange qui n’arrivait que très rarement, et était fascinée par les mécanismes de l’objet que l’enseignante avait placé près de son bureau, face à un large panneau blanc. La jeune fille s’interrogeait sur l’utilité de cette machine, quand le professeur, d’un geste sec de la baguette, répondit à sa question silencieuse. L’engin émit un faible bourdonnement, et éclaira le panneau d’une lumière étrangement similaire à celle que projetait la lune.

L’enseignante prit la parole :
- Bonsoir à tous et à toutes, j’espère que vous avez passé une bonne journée.
Le sujet du cours ce soir ne sera pas une observation du ciel, vous l’avez sans doute compris en voyant les tables orientées de cette manière. Ce soir nous étudierons les influences de la lune sur deux espèces bien particulières, les vampires et les loups-garous.
Pourquoi réagissent-ils ainsi à la lune et à la nuit ?


Le cours promettait d’être intéressant, mais, il fallait l’avouer, l’ambiance lugubre que créait la lune abandonnée de ses étoiles n’était pas des meilleures pour parler de ces horribles créatures inhumaines.

Ne prenant même pas la peine de réfléchir à la question, Violette posa ses coudes sur la table, et mis sa tête dans ses mains placées en coupole, retrouvant ainsi l'attitude qu'elle avait habituellement en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Kieran O'Farrell
SerpentardavatarSerpentard



MessageSujet: Re: Influence de la nuit sur certaines espèces.   Mer 29 Fév - 18:16

Journée de cours fini ! Ou presque. Il lui restait encore son cours d’astronomie, mais ça c’était après le dîner.

*Et peut-être une petite sieste aussi au passage.*

Il était dix-huit heures passés, la journée était longue mais un bon petit somme pour récupérer les heures à travailler en cours ou à la bibliothèque, allait lui faire le plus grand bien. Et rien de mieux que de se rendre ensuite à la Grande Salle pour un bon repas du soir puis dernier cours de la journée à vingt et une heures et tout allait aller pour le mieux. Kieran avait l’habitude d’être assez pointilleux dans son programme, même en dehors des cours, il n’avait en général pas une minutes de perdues. Sauf quand il se donnait du temps libre pour rester entre ami ou avec des filles afin de récompenser ses efforts en quelque sorte. Il faut dire que cela il le devait à son tuteur, elle lui avait tout appris, comment organiser son temps de travail, se trouver des pauses stratégiques pour ne jamais être fatigué. Bien sûr il lui arrivait d’être un eu trop distrait quelque fois et donc, de perdre son temps mais c’était plutôt rare. Et puis la plupart du temps, il passait ses heures de liberté avec une compagnie agréable.

Sieste terminée. Rapide coiffage. Remise en place de sa chemise. Diner. Direction la tour.

Dans le sombre crépuscule, la Lune, si ensanglanté elle paraissait, elle était déjà bien haute, pleine, dans le ciel qui lui donnait une impression d’être bien plus que sanguinolente, dévoilant un côté infernal. La nuit et ce cours promettaient d’être les meilleurs. Malgré cette ambiance lugubre qui régnait, Kieran était particulièrement enthousiaste. Le cours d’astronomie était toujours intéressant. Seul problème, il se passait tout en haut, et quand on était un Serpentard, il fallait faire tout un long chemin pour rejoindre la tour. Et après le dîner c’était toujours difficile mais bon, ça permettait aussi de digérer un peu tous les mets délicieux qu’ils avaient mangés.

Suivant le flot d’élève qui rentrait dans la salle, l’heure de début de cours ayant sonné, Kieran rentra dans la pièce son sac en bandoulière remonté sur son épaule. Instinctivement il se dirigea vers Violette qui était déjà installée, à la première rangée. Petit clin d’œil en coin à son amie en guise de bonsoir puis il s’assit.

Petit coup de baguette du professeur pour faire démarrer le projecteur qui allait surement servir pour montrer des images.


- Bonsoir à tous et à toutes, j’espère que vous avez passé une bonne journée. Le sujet du cours ce soir ne sera pas une observation du ciel, vous l’avez sans doute compris en voyant les tables orientées de cette manière.

A oui tiens, Kieran ne s’en était même pas rendu compte. Peut-être trop absorbé par la grosseur de la lune ou autre…

Ce soir nous étudierons les influences de la lune sur deux espèces bien particulières, les vampires et les loups-garous. Pourquoi réagissent-ils ainsi à la lune et à la nuit ?

Pourquoi ? En effet pourquoi… Tout le monde savait bien qu’ils prenaient de nouvelles formes la nuit ou un soir de pleine Lune. Mais les raisons pour laquelle ils se transformaient devaient être moins connues par les élèves. C’est sur que ça aurait été plus facile si elle leur avait posé la question « Que font-ils une fois la nuit tombée ?» ou autre. Mais la question était tout autre, il ne fallait pas se tromper. Le professeur venait de leur demander pourquoi ils réagissaient différemment qu’à la normale devant la Lune ou la nuit. Lune pour les loups garou, nuit pour les vampires.
En tout cas sa charmante voisine ne semblait pas du tout motivée pour répondre. A vrai dire personne ne paraissait volontaire. Kieran était-il donc le seul réellement intéressé par le cours ou… ?


*Bien, bien, j’ai compris.*

Et c’est après un silence cathédrale assez conséquent que le Serpentard décida de le lever la main et de répondre directement.

-Il doit bien y avoir un lien avec leur première apparition… murmura le jeune homme. Leur réaction est surement liée à leurs origines. Pour les loups garou j’ignore quelle est la raison de leur transformation le soir d’une pleine Lune. Mais pour les vampires… Il me semble que c’est en rapport avec les sorciers. La sorcière originelle, non ? Enfin je veux dire la toute première sorcière, qui avait répondu à la demande d’un humain assoiffé de pouvoir et qui désirait la vie éternel mais en contre parti de la durée de vie plus longue, il devait en payer les conséquences : celle de ne pas supporter la vue du soleil et de devenir une créature assoiffé de sang une fois la nuit arrivé.

Bon ok c’était son père qu’il lui avait raconté cette histoire pour enfants sorciers lorsqu’il était encore jeune et que son père pouvait lui accorder du temps les rares soirs de vacances. Mais bon, il y avait surement une part de vérité qui sait… Et au moins il avait répondu, sinon le cours n’allait jamais avancé.

________________Requiem for a Prophecy________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Influence de la nuit sur certaines espèces.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Influence de la nuit sur certaines espèces.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem for a prophecy  :: Saison 1 :: Poudlard :: Septième étage-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit